03/05/2018

2017 une année pleine de succès pour Pilatus !

pilatus-pc-24-p02-switzerland-august-2017-45.jpg

L’avionneur suisse Pilatus Aircraft a réalisé un exercice 2017 en forte croissance. L'avionneur nidwaldien a dégagé un bénéfice d'exploitation en hausse de plus de moitié (+52%) sur un an à 135 millions de francs. Par ailleurs, l’avionneur a atteint l’ensemble de ses objectifs pour l’année écoulée.

Dans son ensemble, les finances se sont révélées supérieurs à l'année précédente. A 986 millions de francs suisses, les ventes ont chuté juste en deçà de la barre du milliard. Après déduction de 107 millions de francs suisses pour l'investissement dans la recherche et le développement, le résultat d'exploitation revient à un total de 135 millions de francs suisses. L'avenir semble bon: à 2,17 milliards de francs suisses, le volume de commandes actuel équivaut à plus de deux ans de chiffre d'affaires. 

Une année historique :

Pilatus a écrit l'histoire de l'aviation suisse en 2017: avec la certification de son jet privé PC-24 par l'Agence européenne de la sécurité aérienne (AESA) et la Federal Aviation Administration (FAA), le premier jet d'affaires suisse est maintenant prêt pour la livraison aux clients. L'accent est mis sur la production en série du biréacteur d'affaires et multirôles PC-24 et l'optimisation des processus. L'entreprise de Suisse se montre confiante pour la suite de l'exercice, grâce au niveau élevé desentrées de commandes et au lancement du PC-24. L'objectif principal est désormais d'introduire plus largement le PC-24 sur le marché.

jwd7797.JPG

Dans l'aviation générale Pilatus a vu une nouvelle expansion dans le service après-vente. Les clients des PC-12 et PC-24 bénéficient désormais d'un service 24 heures - où qu'ils se trouvent dans le monde entier. Dans l'ensemble, l'Aviation générale Business Unit a livré un total de 85 PC-12 NG. Cette réalisation est d'autant plus remarquable que de nombreux fabricants d'avions ont signalé dans le monde entier une baisse du chiffre d'affaires. 

Du côté des avions écoles, on notera les livraisons de PC-21 destinés à l’Armée de l’air française via la société Babcock Mission Critical Services France, ainsi que pour la Royal Jordanian Air Force et l’entrée en service des premiers PC-21 au sein de la Royal Australian Air Force.

Des investissements élevés dans les infrastructures :

2017 a été une année d'investissements élevés, en mettant l'accent sur l'élargissement de la série PC-24. À cette fin, tous les processus de production ont été optimisés. Les équipes de production ont été également emménagées dans la nouvelle salle de réunion. Pilatus a également commandé le nouveau centre de traitement de surface: conçu pour répondre aux dernières normes environnementales, c'est là près de deux millions de pièces individuelles qui seront fabriquées et peintes à l'avenir. 

Le nombre d'employés à temps plein a dépassé les 2’000 pour la première fois en 2017. Un total de 152 nouveaux emplois ont été créés au cours de l'année écoulée. Le Groupe Pilatus employait 2113 salariés à la fin 2017, dont 123 apprentis. 94 % de la population active est basée en Suisse, l'envoi d'un signal très clair et positif en ce qui concerne l'engagement de l'emplacement actuel. 

Pilatus PC-12 NG.jpg

Photos : 1le PC-24 2PC-21 avec les cocardes françaises3le PC-12NG @ Pilatus Aircraft

17/04/2018

Premier vol pour le BBJ MAX !

1-1.jpeg

Boeing a célébré le vol inaugural du premier Boeing Business Jet (BBJ) MAX-8, qui étend la gamme en matière de performances et de confort cabine d'affaires.

Le premier BBJ MAX-8, est équipé d'un réservoir de carburant auxiliaire, ce qui permet au nouveau propriétaire de voler jusqu'à 6.640 miles nautiques (12’297 km) dans une configuration standard.

« Le BBJ MAX sera en mesure de relier des villes lointaines comme un avion commercial gros porteur ».

Les clients du monde entier ont placé des commandes pour près de 20 avions BBJ MAX, y compris les trois modèles: le BBJ MAX-7, BBJ MAX-8 et BBJ MAX-9. La première livraison est prévue pour la fin de cette année. En plus de sa gamme leader sur le marché et de l'espace intérieur, le BBJ MAX dispose également d'un système qui fournit une altitude cabine inférieure, un escaliers escamotables intégrés et d'autres équipements modernes.

2586804971.jpg

Le Boeing Business Jet MAX est  basé sur la nouvelle famille d'avion B737 MAX, il est conçu avec des moteurs plus économes en carburant, amélioration de l'aérodynamique et des systèmes avancés. La nouvelle technologie permet à tous les trois modèles de la famille de voler plus loin avec des coûts d'exploitation inférieurs à ses prédécesseurs.

Boeing Business Jets :

La gamme Boeing Business Jets (BBJ) est constituée d'avions de ligne aménagés spécialement pour un usage privé créée en 1996. Ces aménagements proposent en outre des chambres à coucher, des salles de bains avec douches, des salles à manger ou de réunion et un vaste salon. Boeing ne proposait initialement que des B737 aménagés. Face au succès rencontré, la flotte BBJ s'est étendue avec les B777, B787 et B747-400.

1.jpeg

 Photos : 1 & 3le BBJ MAX-8 2Intérieur @ Boeing

16/04/2018

Autonomie reccord pour le Global 7000 !

Da2l9LjX0AEGltN-1.jpg-large.jpeg

Les véhicules d’essais en vol Global 7000 ont effectué plusieurs vols long-courriers vers des destinations comme Sydney, Dubaï et Hawaï. Ce rigoureux programme d’essais en vol a démontré l’autonomie incroyable de l’avion et l’aptitude de l’avionneur Bombardier à dépasser ses engagements.

La nouvelle distance franchissable de 7’700 milles marins sera une caractéristique de base de du Global 7000 pour tous les clients existants et futurs. Cette performance améliorée est fournie sans coût supplémentaire.

Avec une autonomie opérationnelle maximale de 7’700 milles marins, l’avion Global 7000 peut voler plus loin que tout autre avion d’affaires. L’avion a été largement annoncé comme étant capable d’assurer certaines des plus longues liaisons du monde, comme New York‑Shanghai ou Singapour‑Seattle. Aujourd’hui, Bombardier confirme qu’avec son autonomie étendue, le biréacteur Global 7000 est le seul avion d’affaires qui peut relier New York à Hong Kong et Singapour à San Francisco.

Le Global 7000 :

Le biréacteur Global 7000 établit une nouvelle norme de catégorie de biréacteurs d’affaires à large fuselage grâce à sa spacieuse cabine à quatre zones. Les passagers voyageant à bord de l’avion Global 7000 jouiront de 20% de plus d’espace habitable que dans la cabine déjà impressionnante du meneur de l’industrie, le biréacteur Global 6000. Ce biréacteur offrira une longueur de cabine passagers étonnante, 18,17 m (59 pi 7 po) et avec, en plus, un régime de croisière rapide supérieur de M 0,90, cet appareil portera la gamme Global vers de nouveaux sommets à son entrée en service, en 2016. Avec 10 passagers à bord, cet avion peut s’enorgueillir d’une autonomie incroyable de 7’700 NM (14’260 km).

cq5dam.web.750.750.jpeg

Photos :le Global 7000 @ Bombardier

 

 

14/04/2018

Le Global 7000 primé pour sa cabine !

Bombardier-Global-7000-à-Las-Vegas-photo-Bombardier.jpeg

L’avion d’affaires Global 7000 de Bombardier a été sélectionné par un jury de 39 personnes parmi une foule d’autres candidatures, alors que plus de 6’300 dossiers de près 60 pays se disputaient les prix dans plusieurs catégories. L’avion de dernière génération a remporté un Red Dot lors de l’édition 2018 des prix Red Dot pour le design de produits dans la catégorie des bateaux, trains et avions. Les rigoureux critères de sélection portaient entre autres sur le niveau d’innovation, la fonctionnalité, la qualité formelle, l’ergonomie et la durabilité.

original-1.jpeg

« L’avion Global 7000 redéfinit les normes au chapitre des avions d’affaires et nous sommes ravis que le jury ait choisi de reconnaître notre vision par un prix Red Dot pour la qualité du design», a affirmé Brad Nolen, vice-président, Marketing et Stratégie de produits, Bombardier Avions d’affaires. « Nous aimons parler de notre avion Global 7000 comme de « l’avion au design sans compromis ». Cet avion réussit non seulement à rehausser l’expérience en vol, mais il relève également le niveau en matière de performance, de vitesse et d’autonomie, ce qui change clairement la donne dans l’industrie de l’aviation privée. »

Bombardier-Global-7000-intérieur-avec-écrans.jpg

Outre son vol en douceur distinctif, l’avion Global 7000 de Bombardier, dont l’entrée en service est prévue pour la seconde moitié de 2018, est une véritable vitrine d’innovation en matière de design. Chef-d’œuvre de conception créative et avisée, le style supérieur de l’avion Global 7000 est une référence en matière d’expérience exceptionnelle en aviation d’affaires. Chaque détail de l’intérieur de la cabine a été réalisé pour créer une expérience riche et satisfaisante, de sa cuisine de premier ordre – la plus spacieuse de l’industrie – et de son éclairage de dernière génération jusqu’à la toute première chambre dotée d’un lit fixe.

Les prix de design Red Dot comptent parmi les honneurs en design les plus prestigieux dans le monde et honorent l’innovation, la conception et la vision. Tous les produits ayant remporté un prix figureront dans le Red Dot Design Yearbook ainsi qu’en ligne.

1520033470.jpg

Le Global 7000 :

Le biréacteur Global 7000 établira la norme d’une nouvelle catégorie de biréacteurs d’affaires à large fuselage grâce à sa spacieuse cabine à quatre zones. Les passagers voyageant à bord de l’avion Global 7000 jouiront de 20% de plus d’espace habitable que dans la cabine déjà impressionnante du meneur de l’industrie, le biréacteur Global 6000. Ce biréacteur offrira une longueur de cabine passagers étonnante, 18,17 m (59 pi 7 po) et avec, en plus, un régime de croisière rapide supérieur de M 0,90, cet appareil portera la gamme Global vers de nouveaux sommets à son entrée en service, en 2016. Avec 10 passagers à bord, cet avion peut s’enorgueillir d’une autonomie incroyable de 7’300 NM (13’520 km) et assurera des liaisons sans escale telles que Londres-Singapour, Beijing-Washington ou Moscou-Perth.

Bombardier-Global-7000-intérieur-avec-tables.jpg

Photos : Global 7000 et sin intérieur primé @ Bombardier

 

28/02/2018

Dassault présente le Falcon 6X !

IMG_0718.JPG

Saint-Cloud, Dassault Aviation a dévoilé aujourd'hui le Falcon 6X, le biréacteur le plus spacieux, le plus évolué et le plus polyvalent de l'aviation d'affaires. Ce nouvel avion est le remplaçant du 5X qui fût abandonné suit aux problèmes de développement du moteur Safran (ex SNECNMA) Silvercrest.

Au final, on peut se demander, si la mésaventure du « Silvercrest » n’a pas été bénéfique à l’avionneur français, tant les performances du Falcon 6X sont supérieures à Feu son prédécesseur, jugez plutôt :

Le Falcon 6X est largement basé sur l'aérodynamique et les caractéristiques du système Falcon 5X qui ont été validées lors du programme d'essais préliminaires en vol. Il a été optimisé pour tirer parti du nouveau moteur, offrant une plus grande autonomie et une cabine plus longue et plus haute.

IMG_0720.JPG

"Nous voulions repousser les limites avec ce nouvel avion, afin d'offrir la meilleure expérience de vol possible grâce au savoir-faire aéronautique d'aujourd'hui", a déclaré Eric Trappier, Président Directeur Général de Dassault Aviation.

La cabine du Falcon 6X mesure 1,98 m de haut et 5,8 m de large, la section la plus large et la plus large des avions d'affaires construit et mesure près de 12,3 m long. La cabine peut accueillir 16 passagers dans trois salons distincts, offrant de la place pour de multiples configurations, y compris une grande entrée, une aire de repos pour l'équipage et un spacieux salon arrière.

Chaque élément du style et du design de la cabine a été entièrement repensé, résultat d'une étude approfondie des goûts des clients. Les lignes continues ininterrompues améliorent la sensation de l'espace de la carlingue. Avec le 6X c’est également plus de lumière naturelle qui pénètre dans l'habitacle grâce à ses 29 fenêtres extra-larges, y compris un puits de lumière unique, le premier de l'aviation d'affaires conçu pour fournir une luminosité supplémentaire dans une zone généralement dépourvue de lumière naturelle.

IMG_0721.JPG

En ce qui concerne la motorisation, Dassault Aviation à opté pour le moteurs Pure®Power PW812D de Pratt & Whitney Canada. Le moteur Pure Power PW812D offre une puissance de 13'000 à 14’000 lb. Équipés d'un ventilateur monopièce à faible maintenance et d'une chambre de combustion Talon à réduction d'émission, les moteurs PurePower de la famille PW800 offrent la plus grande efficacité, une fiabilité et facilité de maintenance reconnue et ont accumulé plus de 20’000 heures d'essais à ce jour.

En ce qui concerne l’avionique, l’avion disposera du nouveau poste de pilotage EASy III de troisième génération. Il sera livré avec un équipement complet, y compris le pack de vol électronique FalconSphere II de Dassault et le système de vision révolutionnaire FalconEye Combined Vision System, le premier écran tête haute pour combiner des capacités de vision améliorée et synthétique.

IMG_0722.JPG

Le Falcon 6X aura une vitesse de pointe de Mach 0,90 et une portée maximale de 5’500 milles marins (10 186 km), plus longue que tout autre avion de sa catégorie. Il peut voler directement de Los Angeles à Genève, de Pékin à San Francisco ou de Moscou à Singapour à une vitesse de croisière longue distance. Il peut également relier New York à Moscou, Paris à Pékin ou Los Angeles à Londres lors d'une croisière de Mach 0,85.

Selon le calendrier de Dassault, le Falcon 6X effectuera son premier vol au début de 2021 et commencera ses livraisons en 2022.

IMG_0719.JPG

 

Photos : Falcon 6X @ Dassault Aviation