23/05/2019

EBACE, Pilatus cartonne avec le PC-24 !

3F12CFB9-6211-4263-AEB2-6FF0085AD55A.jpeg

Je vous l’annonçais en ouverture du salon EBACE qui se tient à Genève cette semaine, l’avionneur suisse Pilatus cartonne à nouveau avec son jet PC-24. Les ventes étaient bloquées jusqu’ici, afin de permettre la mise en place de la chaine de fabrication du premier jet d’affaire suisse et de pouvoir livrer les premiers appareils. Pour Pilatus, la tenue du salon EBACE coïncidait avec la réouverture du carnet de commande. On savait que la demande serait forte, mais visiblement, celle-ci dépasse les attentes, une nouvelles fois.  Lors de l’édition du salon EBACE de 2014, l’avionneur avait enregistré un total de 84 commandes pour son PC-24 en quelques jours. Ce chiffre représentait les deux premières années de production.

Déjà 40 commandes :

Un jour après la réouverture du carnet de commandes de Pilatus pour une nouvelle tranche de 80 avions à réaction PC-24, le fabricant en avait déjà vendu 40. "Nous avons déjà vendu la moitié des 80", a déclaré Oscar Schwenk, président de Pilatus. Afin de continuer à produire dans de bonne condition, l’avionneur  avait annoncé lundi qu'il acceptait le nombre limité de nouvelles commandes.

Augmentation de la production :

Avec une production de 40 PC-24 prévus cette année, la production passerait à 50 l'année prochaine et pourrait encore augmenter par la suite. Mais pour Pilatus, la production maximale de son site de Stans est de  60 avions maximum par an pour le PC-24. Il faut pourtant souligner que la demande dépasse déjà la capacité de production. Chez Pilatus, on envisage par exemple de préparer une deuxième installation de production à l’avenir.

Le Pilatus PC-24 :

Capable d’utiliser des pistes très courtes et peu aménagées, le PC-24 est le premier jet d’affaires du monde à pouvoir bénéficier d’une porte cargo standard. Le jet dispose également d’une cabine très spacieuse dont l’intérieur peut être adapté aux exigences personnelles du client. Tout ce qui en fait un « hyper polyvalent Jet », un avion qui est conçu pour une grande variété de missions en ligne avec les besoins individuels. Le cockpit est construit autour d’une suite avionique développée sur un concept de Pilatus baptisé « Advanced Cockpit Environnement » (ACE), avec quatre écrans de 12 pouces et un système de vision synthétique. Le PC-24 dispose d’une certification Single Pilot (un seul pilote) IFR (vol aux instruments).

Le jet offre un rayon d’action de 3’610 km avec quatre passagers (3’300 avec six passagers) et une vitesse de croisière maximale de 787 km/h. Il peut emporter jusqu'à 10 passagers en cabine pressurisée.

Son généreux compartiment bagages accessible en fond de cabine est desservi par une véritable porte cargo, située entre les ailes et le moteur, à l'instar de son petit frère à hélice, le PC-12NG. Le PC 24 peut donc, lui aussi, proposer une palette d'aménagements très diversifiée. Il est alimenté par deux réacteurs Williams FJ-44-4A montés à l'arrière du fuselage.

Avec une distance de décollage de 820m et une distance d'atterrissage de 770 m, le PC-24 est destiné à être utilisé également sur des pistes non revêtues (neige, herbe, sable).

L'appareil a également la possibilité d'atteindre rapidement un niveau de vol élevé (45 000 pieds), comme de nombreux jets d'affaire, pour échapper à l'intensité du trafic sur les principales routes aériennes et garantir ainsi, une meilleure souplesse d'utilisation dans les régions au ciel encombré.

 

Photos : PC-24 @ Pilatus

14:23 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : ebace, pilatus, nbaa, jet d'affaires, bizjet |  Facebook | |

22/05/2019

Les Gulfstream G650 & G650ER certifiés approches abruptes !

DSC_7835.JPG

Salon EBACE, l’avionneur Gulfstream a reçu la certification FAA de ses appareils G650 et G650ER pour les approches escarpées. Après avoir démontré les capacités en matière d’approche abrupte l’an dernier, les deux versions de l’avion peuvent désormais accéder à des aéroports difficiles, tels que London City, qui nécessitent une assistance supplémentaire.

Cette homologation, qui concerne plus de 350 G650 en service, ouvre également l'avion à une utilisation dans des aéroports montagneux tels que Lugano, qui dispose également d'une courte piste à l'embouchure d'une vallée, nécessitant des caractéristiques d'approche similaires.

Gulfstream G650 :

Le G650 se présente comme le jet d’affaires capable de voler plus vite et plus loin que tous ses concurrents en offrant la cabine passagers la plus spacieuse du secteur. Lancé en 2008, le G650 peut transporter dix-huit passagers avec un équipage de quatre personnes, sans escales sur 7’000 miles nautiques, soit un vol New York à destination de  Dubaï.

L’avion dispose en version standard d’un cockpit  nouvelle génération doté d’un Enhanced Vision System II couplé à un Head-Up Display (HUD). Equipé d'un système en configuration de gestion de vol Triplex, la descente d'urgence peut s’effectuer en mode automatique, il dispose d’un radar  3D météorologique. Doté de moteurs Rolls-Royce BR725 de dernière génération, plus silencieux et moins gourmand en kérosène, il se montre 25 % plus économique que la génération précédente.

Les ingénieurs de Gulfstream ont  accordé une attention particulière à l'environnement de la cabine. En fait, ils l'ont conçu à partir de l'intérieur. Plus long, plus large et plus haute que n'importe quelle cabine de sa catégorie. L’avion peut être doté de confortables chambres à couchers,  la cabine peut être configurée avec une table de quatre places pour conférence avec deux sièges supplémentaires à travers le couloir, pour les repas ou les réunions et  bénéficient de sièges plus larges. Douze variations sont possibles en fonction des désirs du clien

Le G650ER :

Le G650ER (Extented Range) est directement dérivé de l’actuel G650, mais celui-ci peut parcourir 7’500 nm (13’890km) à une vitesse de croisière de Mach 0,85. Cette nouvelle version permet de relier d’une traite New York à Dubaï par exemple.  L’avion reprend par contre les mêmes spécificités que le G650, soit un cockpit  nouvelle génération doté d’un Enhanced Vision System II couplé à un Head-Up Display (HUD). Equipé d'un système en configuration de gestion de vol Triplex, la descente d'urgence peut s’effectuer en mode automatique, il dispose d’un radar 3D météorologique. Doté de moteurs Rolls-Royce BR725 de dernière génération, plus silencieux et moins gourmand en kérosène, il se montre 25 % plus économique que la génération précédente. Equipé d'un système en configuration de gestion de vol Triplex, la descente d'urgence peut s’effectuer en mode automatique, il dispose d’un radar 3D météorologique. Doté de moteurs Rolls-Royce BR725 de dernière génération, plus silencieux et moins gourmand en kérosène, il se montre 25 % plus économique que la génération précédente.

Les ingénieurs de Gulfstream ont  accordé une attention particulière à l'environnement de la cabine. En fait, ils l'ont conçu à partir de l'intérieur. Plus long, plus large et plus haute que n'importe quelle cabine de sa catégorie. L’avion peut être doté de confortables chambres à couchers,  la cabine peut être configurée avec une table de quatre places pour conférence avec deux sièges supplémentaires à travers le couloir, pour les repas ou les réunions et  bénéficient de sièges plus larges. Douze variations sont possibles en fonction des désirs du client. 

Photo :G650ER à EBACE @ P.Kümmerling

20/05/2019

EBACE, forte demande pour le Pilatus PC-24 !

10575960-3x2-940x627.jpg

Salon EBACE de Genève, Pilatus annonce avoir déjà livré plus de 30 PC-24 depuis la première livraison à la clientèle en février 2018. Le PC-24 numéro de série 101 appartenant à PlaneSense, a déjà volé plus de 1’100 heures ses 15 premiers mois de fonctionnement. La flotte de 24 PC dans son ensemble a cadencé jusqu'à plus de 5’000 heures de temps de vol entoute sécurité.  Un résultat impressionnant pour le jet d'affaires vient d'être lancé par l’avionneur suisse Pilatus.

Le PC-24 super polyvalent Jet décolle!

Dans l'ensemble, 30 PC-24 sont actuellement en service dans le monde, dont trois PC-24 utilisés comme appareils d'évacuation sanitaire pour le Royal Flying Doctor Service de l'Australie. Pilatus prévoit sur la livraison d'environ 40 PC-24 en 2019, et augment leur production pour 50 avions l'année suivante. 

Oscar J. Schwenk, président du Pilatus, se réjouit du succès du PC-24: « La demande pour le PC-24 est phénoménale. Dès le premier jour, il y a eu un vif intérêt de divers segments de clientèle partout dans le monde. Les commentaires des 30 premiers opérateurs PC-24 est extrêmement positif, avec une mention spéciale pour la polyvalence de l'avion, sa cabine spacieuse, calme et l'incroyable performance du PC-24. Ces remarques plus le degré élevé d'attention que l'avion toutes les commandes de confirmer notre stratégie choisie PC-24 » . 

Certifié pour les pistes non pavées et approches à forte pente

L'Agence européenne de la sécurité aérienne (AESA) et la Federal Aviation Administration (FAA) ont déjà certifié le PC-24 pour une utilisation sur des pistes non pavées. Travailler pour obtenir post-certification pour d'autres surfaces, y compris l'herbe, est en cours. Le PC-24 a également été certifié pour les approches raides, au besoin, par exemple pour l'approche à London City Airport. Le premier PC-24 du Royal Flying Doctor Service de l'Australie (DRf Opérations centrales) avec le numéro de série 118 est arrivé en Australie le 29 Avril 2019. Quelques jours plus tard, les premiers atterrissages sur des bandes non pavées se sont déroulées dans Kingoonya, un petit presque colonie agricole totalement abandonnée dans l'arrière-pays central de l'État australien de l'Australie du Sud. 

Le carnet de commandes à nouveau ouvert :

En 2014, Pilatus a vendu 84 PC-24 dans l'espace d'un an. Le carnet de commandes a ensuite été fermé jusqu'à la réception des commentaires des premiers opérateurs de PC-24. 

Pilatus et ses centres agréés prennent maintenant des commandes pour le nouveau PC-24, avec des positions de livraison programmées pour la fin 2020 et 2021. Le prix de base du PC-24 est de 10,7 millions de dollars des États-Unis. 

861069766.jpg

09/05/2019

Une année commerciale réussie pour Pilatus !

7928D275-2404-499D-9475-5C2BB1496695.jpeg

L'exercice 2018 a été particulièrement réussi pour l’avionneur suisse Pilatus, mais complexe également. À environ 1,1 milliard de francs suisses, le chiffre d'affaires a été ramené à un milliard. Au total, les 128 avions livrés comprenaient le premier PC-24, une étape importante dans l’histoire de la société. Au total, 18 PC-24 ont été livrés à des clients au cours de la dernière année. 

La situation financière en 2018 était meilleure que l'année précédente. Avec 1’092 millions de francs suisses, le chiffre d'affaires a dépassé la barre du milliard pour la première fois depuis 2015. Le résultat d'exploitation s'élève à 157 millions de francs suisses. Et l’avenir est prometteur: après avoir enregistré des commandes d’un milliard de francs, le volume actuel des commandes s’élève à 2,1 milliards de francs, soit un peu moins de deux années de chiffre d’affaires. Au total, 128 avions ont été livrés à des clients soit : 18 PC-24, 80 PC-12 NG, 27 PC-21 et trois PC-6.

Livraison du premier PC-24 : 

La livraison du premier jet PC-24 au premier client en février 2018 a marqué une étape importante dans la phase de développement, qui s'étend sur onze ans. Le tout nouveau jet Super Versatile a fait l’objet de nombreux travaux en 2018: outre la mise à niveau rapide des opérations de production de la série PC-24, l’unité de service client et l’ensemble du réseau de service passaient également en mode «direct». Pilatus a continué d'améliorer parallèlement le PC-24 en poursuivant divers programmes de tests post-certification visant à fournir toutes les capacités de l'avion promises aux clients dès le départ. La prochaine étape est imminente: la réouverture du carnet de commandes du PC-24. 

Les activités de service à la clientèle se développent :

Si le secteur militaire revêt une importance capitale pour Pilatus, le manque de nouveaux contrats de flotte d’avions formateurs en 2018 n’est pas une source de préoccupation: il se concentre sur les travaux en amont nécessaires et a renforcé ses efforts de vente dans ce domaine. La croissance constante du service après-vente est encourageante.

La division Aviation générale a également assisté à une expansion continue de ses activités de service à la clientèle. Le volume de PC-24 en fonctionnement augmente chaque semaine, générant une croissance similaire du nombre de clients nécessitant une assistance. Le réseau de centres Pilatus agréés a été renforcé pour offrir aux clients du monde entier le niveau de service auquel ils sont en droit de s'attendre dans la ligue des avions d’affaires.

Préparer le succès à l'avenir :

À la fin de 2018, le groupe Pilatus employait 2’283 personnes, dont 127 apprentis. Plus de 150 nouveaux emplois ont été créés. 93% des collaborateurs travaillent en Suisse. Au siège de Stans, les travaux de construction du nouveau hall d'assemblage de la structure avancent: ce nouveau centre de compétence pour les opérations de construction d'aéronefs sera mis en service au printemps 2019 - un signe clair de son engagement envers le site en Suisse.

Le nouveau centre de complétion géré par la filiale américaine Pilatus Business Aircraft Ltd à Broomfield, au Colorado, a ouvert ses portes à l'automne. À Adélaïde, les travaux préparatoires à la construction d’un nouveau bâtiment appartenant à la filiale Pilatus Australia Pty Ltd. se sont poursuivis.Photos : 1 PC-24 2 PC-21 @ Pilatus

pilatus aircraft,pc-24,pc-21,pc-12,aviation suisse,nbaa,ebace,bizjet,avions écoles,jets d’affaires,romandie aviation

 

26/04/2019

Record de vitesse pour le Falcon 8X !

020_Falcon8X_2018USB55_A4.jpg

Le Falcon 8X de Dassault a récemment établi un nouveau record de vitesse d’un océan à l’autre, en volant de Santa Monica à Teterboro, dans le New Jersey. Le vol n’a pris que 4 heures et 28 minutes avec des vents arrière faibles, avec une moyenne de seulement cinq nœuds, tout au long du voyage.

Ce vol a été effectué avec quatre passagers et 200 livres de charge utile. Le précédent record a été battu de 24 minutes. Le départ depuis les installations de Santa Monica représente un défi particulier en raison de la longueur de la piste de 3’500 pieds. - Le décollage à eu lieu à 08Heures 08, pour atterrir à Teterboro à 15h36. Le dossier est en attente de ratification officielle par la National Aeronautic Association (NAA) à Washington, DC.

Le Falcon 8X : 

La cabine du Falcon 8X est haute de 1,88 m, large de 2,34 m et longue de 13 m. Elle offre aux clients la plus grande variété d’aménagements intérieurs du marché. Plus de 30 configurations sont possibles. Trois tailles de « galley » sontdisponibles, dont deux offrants un compartiment de repos avec équipage en option. Les opérateurs peuvent choisir parmi une large sélection de dispositions d’aménagement des sièges et des salons passagers. La zone des toilettes arrières, peut également accueillir une douche en option.

Le Falcon 8X peut parcourir 6’450 nm sans escale à Mach 0,80 avec huit passagers et trois membres d’équipage à bord. Il est équipé d’une version améliorée du réacteur Pratt & Whitney Canada PW307 particulièrement efficace en économie de carburant et permet de réduire les coûts d’exploitation.

Le 8X est doté d'une panoplie de systèmes de bord innovant, largement éprouvés à bord du 7X, dont une version améliorée du système de commandes de vol numériques. Il offre également un cockpit redessiné équipé en option d'un affichage tête haute (HUD), combinant les modes de vision infrarouge et synthétique.

 

0.jpeg

Photos : 1Falcon 8X 2Equipage du record @ Dassault Aviation