29/12/2009

Chengdu J-10 pour le Pakistan

 

 

1625923.jpg

 

 

La Chine et le Pakistan ont confirmé la vente de 36 chasseurs Chengdu J-10 à Islamabad pour un montant de 1,4 milliards de dollars.

Un prélude à une centaine d’appareils ?

Ce premier lot de 36 avions J-10 «Dragon Véloce» en direction du Pakistan n’est vraisemblablement qu’un début, le Pakistan devrait à terme se doter d’une centaine d’appareils d’ici 2018. Actuellement le Pakistan reçoit déjà des FJ-17 Chinois. La flotte de combat est actuellement obsolète et se doit de compenser la modernisation du voisin Indien. La grande difficulté du Pakistan va donc d’être susceptible de former à la fois les pilotes de FJ-17 et de mener à bien la transition sur le J-10.

Du point de vue de la Chine, il s’agit là du premier client export pour le J-10.


Jian J-10 :

Initialement le projet du J-10 de la CAC (Chengdu Aircraft Industrial Co) devait permettre à la Chine d’obtenir un appareil équivalent aux Mig-29 et Sukhoi 27 russe. Mais voyant le développement croissant d’avions de hautes technologies, dit multi-rôle en Occident (F/A-18, Rafale, Grippen, Typhoon II), le programme évolua vers un avion pouvant soutenir la comparaison. Mais les ingénieurs chinois se heurtèrent rapidement à des problèmes techniques insurmontables et durent faire appel à des entreprises étrangères pour mener à bien un tel projet. Le Pakistan tout d’abord qui livra une cellule de F-16 A/B, puis le constructeur Israélien IAI qui venait d’abandonner son projet LAVI et qui accepta de vendre un peu de technologie à la Chine. Vente cependant très limitée ! Le tout complété par un peu d’espionnage industriel en Europe notamment.

Le premier prototype effectua son vol inaugural à la mi-1996, le second prototype dont on ne connaît pas exactement la date du premier vol fut perdu fin 1997, semble-t-il à cause d’une panne des commandes de vol électriques. C’est à partir de 1998 que la version dite officiel du J-10 commença ses essais en vol. Il faudra attendre le 29 décembre 2006 pour la Chine reconnaisse officiellement l’existence de cet avion.
La première escadrille de transformation sur le Jian-10 commença sa transition en 2003 au centre de formation et d'expérimentation de Guangzhou, mais de façon pénible car la dizaine de machines ne disposaient pas de radar et de nombreux problèmes de mise au point du réacteur WS-10A chinois pénalisèrent la formation des pilotes. A ce jour, les J-10 ont reçu un réacteur russe de type Liulka Saliout AL-31F(équivalent Sukhoi Su-37). Fait incroyable, le J-10 ne dispose pas d'aérofrein, mais utilise un bon vieux parachute de freinage lors de l'atterrissage.
A ce jour, environ 300 exemplaires du Jian-10 Dragon véloce ont été commandés dont 150 sont déjà en service.

1619581.jpg

 

 

Photos : 1 & 2 Jian J-10 Chinois @ Weimeng

 

27/12/2009

Mig-29 pour la Birmanie

 

 

1607576.jpg

 

 

 

La Russie va donc continuer à livrer des avions de combat Mig-29 à la dictature du Myanmar. Le contrat porte sur 20 appareils d’un montant de 400 millions d’euros.

La bataille Chine / Russie :

Le projet de fournir la Birmanie en avions de combat a été le sujet d’une âpre bataille entre la Chine et la Russie. Pékin proposait aux Birmans ses chasseurs récents Chengdu Jian J10 «Dragon Véloce» (voir lien) à des conditions très avantageuses. Dans le passé, l’armée du Myanmar avait d’ailleurs été essentiellement équipée par Pékin. Mais cette fois-ci un élément à sans-doute jouer en sa défaveur, Israël qui fournit du matériel électronique (en option) pour le J10 a refusé toute livraison d’équipement en direction de la Junte du Myanmar. De ce fait la Chine ne pouvait compter que sur ses propres équipementiers.

Du côté russe, on a proposé la version Mig-29 et non la version Mig-35 «Export» ce qui limite l’intégration d’équipements étrangers susceptibles de tomber en embargo. L’industrie russe à par ailleurs grand besoin de vendre ses équipements et dispose toujours d’un savoir faire reconnu. 

De plus, la Russie avait déjà livré à la Birmanie en 2001 un premier  lot de 12 Mig-29 dont visiblement le pays se satisfait pleinement. 

Vendre coûte que coûte !

Peu importe le client, il faut vendre ! le duo Medvedev/Poutine (dans l’ordre ou le désordre) applique scrupuleusement sa nouvelle doctrine dans le but de relancer l’industrie d’armement du pays. Les dernières ventes de 6 Mig-29 au Sri-Lanka en 2008, la livraison de 10 Mig-29 au Liban, l’intérêt marqué du Yemen pour cette avion et les importantes ventes de Sukhoi au Vénézuela de Chavez et la très prochaine conclusion du contrat avec la Libye, montrent très clairement l’appétit de l’ogre russe !

1601917.jpg

 

 

Liens sur le sujet :

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2007/09/20/chengdu-ji...

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2009/12/21/la-libye-c...

Photos : 1 & 2 Mig 29 polonais @ Piotr Zdunek

 

19/08/2009

L’Inde va remplacer ses Mig-21

Mig21Fredwillemsen.JPG

 

 

Après la Suisse et le Brésil, je vous propose de revenir sur le plus gros appel d’offre d’avion de combat actuel, celui lancé par l’Inde pour le remplacement de ses vieux Mig-21. L'Inde a commencé, lundi, à procéder à des essais comparatifs d'avions de combats, dans le cadre d'un appel d'offres lancé auprès des six principaux fabricants mondiaux d'aéronautique, avec à la clef, un contrat de 12 milliards de dollars pour 126 avions !

 

Mig35Sergy.JPG

 

 

Medium Multi-Role Combat Aircraft :

 

Le programme MMRCA a été lancé en août 2007 après six années de longues  réflexions. Le cahier des charges détaillant les conditions de vente, le transfert de technologie, la maintenance et la production sous licence des appareils a été remis aux six constructeurs concurrents soit : le russe Mikoyan-Gourevitch avec le MIG-35, le français Dassault avec le Rafale, l’européen EADS avec l’Eurofighter Typhoon, le suédois SAAB avec le Gripen NG et les américains Boeing F/A-18 E/F Super Hornet et Lockheed Martin F-16  Super Viper.

 

L’avion choisit devra pouvoir assurer le lien de supériorité aérienne que couvre les Sukhoi Su-30 au niveau de la basse et de la moyenne altitude de manière sectoriel. L’avion devra être livré au  standard le plus haut disponible. A noter, que pour cette offre le suédois Saab et les deux constructeurs américains Lockheed Martin et Boeing proposent une spécification particulière des équipements qui seront présentés spécialement pour l’aviation indienne.

 

Rafale_06[1].jpg

 

Une dure bagarre en perspective :

L'étude du contrat pourrait prendre des années, et les Indiens entendent désormais faire monter les enchères, le plus haut possible. Déjà, plusieurs candidats ont lancé des offres de coopération, sachant que pour chacun d'entre eux, le contrat est stratégique. EADS a récemment proposé à l'Inde de devenir partenaire du programme Eurofighter Typhoon au même titre que les autres industriels membres du consortium. De plus, Eurofighter propose comme alternative au moteur de l’avion de combat indien le LCA le moteur EUROJET EJ200.

highres_gld-093112[1].JPG

Côté américain, la Cheffe de la Diplomatie Hillary Clinton a négocié il y quelques jours à New-Dehli, un accord de surveillance des exportations militaires à des fins de non réexportation, ce qui réjouit les deux constructeurs, dont les exportations ne risquent plus d’être bloquées vers l’Inde. Boeing vient d’ailleurs d’annoncer une coopération totale dans l’accès à la technologie du Super Hornet et signé un contrat de sous-traitance avec HAL (Hindustan Aeronautics Ltd), et laisse entendre qu'il pourrait sous-traiter la fabrication de certains composants.

Chez Dassault, on met également tout en œuvre pour décrocher le contrat du siècle ! Non seulement, la célèbre firme française propose le meilleur de sa production, mais a déjà annoncé qu’elle serait en mesure de livrer 40 à 50 Rafale d’ici les deux ans qui suivraient la conclusion du contrat !

Le suédois SAAB annonce également une livraison rapide du Gripen NG (Nouvel Génération) soit dès 2013 et la participation au développement futur de la gamme Gripen.

Gripen%20%20Demo_14[1].JPG

Le russe Mig met en avant les années de collaboration entre les deux pays avec la particularité que 70% du matériel indien est d’origine russe. Par ailleurs, quel avion serait le mieux placé pour venir épaulé les SU-30 que le tout nouveau Mig-35 ? Pour les Russes, la question ne se poserait même pas, la paire Sukhoi-Mig sera le meilleur choix pour l’Inde et ceci avec l’avantage que les Mig-35 sont moins chers que les avions occidentaux.

 

fa18ef10[1].jpg

Tous les coups sont permis ?

Contrairement à ce qui se passe au Brésil et en Suisse, ou les constructeurs optent pour le respect et la discrétion, le contrat indien semble déjà, être le jeu par presses interposées d’une guerre de l’information particulièrement incisive :

Le 16 avril un journal indien annonce que le Rafale français est exclus  pour des raisons d’incompatibilité technique ! Faux, le Rafale n’a jamais quitté la course !

Dans un autre journal, on annonce que les Russes ne sont plus capables de livrer des systèmes d’armes performants, pires, leurs usines seraient incapables de livrer le matériel dans les temps !

Et dans un autre article, toujours dans la presse indienne, on a pu lire que les avions US seront dotés d’un virus informatique, qui pourrait le cas échéant, permettre au Pakistan de clouer la chasse indienne au sol !

On le voit très bien, ce contrat attise l’appétit des constructeurs et ceci d’autant plus que l’Inde compte également se doter d’hélicoptères de combat et d’un second porte-avions !

A suivre.. !

f16_6[1].jpg

Photos : 1 Actuel MiG-21-93 à Yelahanka. @ Fred Willemsen 2 MIG-35, @ Sergy, 3 Le Rafale ici à Valenciennes, @ Paul Marais-Hayer. 4 Eurofighter Typhoon RAF, @ Eurofighter Communication. 5 Gripen NG, Saab-Gripen Int..@ Katsuhiko Tokunaga 6 F/A-18 E/F Super Hornet, @ Boeing press center. 6 F-16 C/D Super Viper, @ Lockheed communication.

 

 

Liens billets sur l'aquisition d'avions de combat au Brésil et en Suisse :

 

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2009/06/15/le-bresil-...

 

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2009/06/01/nac-remise...

 

 http://psk.blog.24heures.ch/archive/2009/01/16/nac-second...