08/07/2016

MiG-29K, l’Inde et la Russie contournent l’embargo !

321.jpg

L’approvisionnement en systèmes pour les MiG-29K/KUB indiens n’est pas encore complètement réglé, la faute aux embargos combinés édictés par le gouvernement ukrainien qui empêchent l'exportation de tous les articles à usage militaire à la Russie, ainsi que les sanctions européennes et américaines qui interdisent l'exportation de composants militaires à Moscou.

La société russe RSK MiG éprouve des difficultés à livrer un avion complet qui intègre toutes les fonctionnalités promises à la marine indienne et ceci car certains fournisseurs se trouvent en Ukraine. De fait, l’Inde à jusqu’ici importé directement ces systèmes pour les intégrer sur sa flotte de MiG-29K/KUB. Certains systèmes qui auraient dû provenir de fournisseurs occidentaux sont remplacés par des produits entièrement russes.

A terme, l’Inde et la Russie prévoient de partager la fabrication de ces systèmes et de les intégrer directement sans avoir à dépendre de l’Ukraine ni de l’Occident.

Pour la Russie et l’Inde c’est l’occasion de diminuer la dépendance en matière de systèmes militaires et de renforcer la coopération et le développement de ceux-ci. Comme dans la cas des moteurs d’hélicoptères, l’embargo semble au final jouer en la faveur des russes.

 

231.jpg

Le MiG-29K/KUB :

Le MiG-29K/KUB est un appareil multirôles, destiné à assurer la maîtrise aérienne et à remplir différentes missions de combat de jour comme de nuit, dans toutes les conditions météorologiques et ceci depuis un porte-avions. Cette version navalisée du célèbre appareil russe, tant le monoplace «K» que le biplaces «KUB» font partie de la génération améliorée de la famille MiG-29.

Cette nouvelle génération de MiG se classe au sein des appareils dit : 4+ multirôles destinés à la défense aérienne des missions des forces navales, la supériorité aérienne gagne, la mer et au sol la destruction des cibles avec la haute précision guidée jour et nuit des armes et dans toutes les conditions météorologiques.

Les MiG-29K/KUB sont basés sur les porte-avions, dont le tonnage est de 28.000 tonnes, équipés de rampe de décollage et d'atterrissage. Les principales innovations du MiG-29K/KUB sont :

- L'amélioration de la cellule avec environ 15% d'application de matériaux composites. 

- L'aile pliante est aménagée avec une amélioration du dispositif hypersustentateur.

- Système de contrôle  Fly-by-Wire avec quadruple redondance.

- Réduction considérable de la signature radar.

- Augmentation de la charge des armes, stockées sur huit points externes.

- Augmentation de la capacité interne de carburant et en vol possibilité de ravitaillement.

La motorisation comprend deux moteurs Klimov RD-33MK avec puissance accrue, équipé d'une chambre de combustion sans fumée et le nouveau système de contrôle électronique (de type FADEC).

Les MIG-29K/KUB dispose d’un radar  multi-mode "pulse-Doppler" de type "Zhuk-ME" fabriqué par "Fazotron-INPI" Corporation. En comparaison avec les radars de la génération précédente, le  "Zhuk-ME" dispose d’un plus grand angle de balayage en azimut, offrant une portée de détection deux fois plus longue. Le  "Zhuk-ME" permet le suivi de 10 cibles aériennes avec quatre cibles en tirs simultané de missiles. Par la suite, les MiG-29K/KUB devraient recevoir le radar «Zhuk-AE» doté d’une antenne à balayage électronique (AESA). Les MiG-29K/KUB sont équipés d’un canal IRST et d’un système de désignation laser d’illumination, destiné aux cibles terrestres

A ce jour, l’Inde a passé commande pour 16 Mig-29K/KUB avec options pour 30 et la Russie pour 20 appareils.

 

435.jpg

Photos : 1 & 3 MiG-29KUB russe@ RACMiG 2 MiG-29KUB marine indienne @ Indian Navy

12/05/2016

L’aéronavale indienne retire ses Sea Harrier !

Indian-Navy-Sea-Harrier-FRS-51-Web-0163.jpg

La Marine indienne a officiellement déclassé ses avions de combat BAe Sea Harrier FRS51, lors d'une cérémonie officielle qui s’est tenue sur la base navale de Hansa près de Goa.

 

Remplacés par les MiG-29K :

La suppression progressive de la flotte de Sea Harrier FRS51 au sein de l’Escadron 300 (INAS 300), «Tigres blancs», a coïncidé avec l'introduction progressive des MiG-29K dans l'Escadron.

Le Sea Harrier a servi pendant 33 ans dans la marine indienne, sur les porte-avions INS Vikrant et INS Viraat avec comme rôle principal, la défense aérienne de la flotte. Le MiG-29K sont embarqués sur INS Vikramaditya (anciennement Admiral Gorshkov), qui va remplacer l’INS Viraat qui sera mis hors service cette année.

1116425.jpg

Le BAe Sea Harrier FRS51 :

L'Inde a acquis ses Bae Sea Harrier FRS51 (Mk.51/T Mk.60) au début des années 1980 (8 entre 83/84). Puis onze autres l'année suivante et encore huit de plus quelque temps plus tard. Les Sea Harrier indiens sont dotés d’un radar israélien Elta EL/M-2032 multimode et d’une liaison de données. En matière d’armement, les Sea Harrier indiens ont débuté leur carrière avec des missiles Matra 550 Magic français. Puis, au milieu des années 1990, ils ont reçu des missiles israéliens Rafael Derby. L’appareil pouvait également emporter le missile MBDA Sea Eagle anti-navire, des roquettes de 68mm et des bombes anti-pistes ainsi qu’un canon supplémentaire de 30mm en nacelle ventrale. La flotte d’avion Sea Harrier a eu un taux d'attrition élevé, en effet la moitié de celle-ci, fut perdue dans des accidents.

Les derniers Sea Harrier indiens sont stockés au sol dans l’attente de rejoindre des musées qui en feraient la demande.

 

Sea-Harrier-FRS.51-LUSH.jpg

Photos : 1 & 3 Sea Harrier FRS51 @ marine Indienne 2 Sea Harrier indien@ SI Jones

 

10/09/2014

Cinquième P8I pour l’Inde !

MAL3120_hires.jpg

Seattle, Boeing a livré le cinquième avion de patrouille maritime destiné à la marine indienne. Cette livraison s’inscrit dans le cadre de la commande indienne pour huit avions de type P-8I.

L'avion est arrivé à la base navale de Rajali, après un vol, depuis les installations Boeing Field à Seattle.

"Le programme P-8I se déroule comme prévu et l'avion fournit les capacités pour répondre à notre reconnaissance maritime et aux exigences de lutte anti-sous-marins", a déclaré le vice-amiral RK Pattanaik, chef adjoint de l'état-major de la Marine. 

Les P-8A & I «Poseidon» :

Les P-8A & I «Poseidon»  sont conçus pour remplacer le P-3C «Orion» comme appareil longue portée de lutte anti-sous-marine (ASM) et anti-surface (LAN), de renseignement, surveillance et reconnaissance (RSR). La famille P-8 est capable de longues patrouilles proche et loin des côtes.

Les P-8 « Poseidon »  sont conçus pour assurer l'avenir de la Marine à long rayon d'action dans les missions de patrouille maritime. Ils offrent une plus grande capacité de combat et demanderont moins d'infrastructure tout en se concentrant sur la réactivité et l'interopérabilité avec les forces traditionnelles. L’avion pourra échanger ses informations avec l’ensemble des bâtiments de surface, sous-marins, avions et drones en service dans les marines utilisatrices.

 

Fonction principale

anti-sous-marine (LASM) et anti-surface anti-navires (LAN), renseignement, surveillance et reconnaissance (RSR)
Entrepreneur: Boeing Integrated Defense Systems (IDS)
Propulsion: 2 réacteurs CFM 56-7B avec £ 27,300 de poussée chacun
Longueur: 129,5 pieds (39,47 mètres)
Hauteur: 42,1 pieds (12,83 mètres)
Envergure: 123,6 pieds (37,64 mètres)
Maximale au décollage brut: £ 189 200 (85820 kg)
Vitesse: 490 noeuds (564 mph) Vitesse air vraie
Plafond: 41000 pieds (12496 mètres)
Portée: rayon de 1200 miles nautiques avec quatre heures sur la station
Equipage: Neuf
Armement: torpilles, missiles de croisière, des bombes, des mines.


P-8I.jpg


 

Photos : Boeing P-8I indien @ Boeing

21:30 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : boeing, marine indienne, p-8i, poseidon |  Facebook | |

26/05/2014

Quatrième P-8I pour l’Inde !

P8I4Arrival_3862 -hires.jpg


 

SEATTLE, Boeing vient de livrer le quatrième avion de patrouille maritime P-8I à l amarine indienne et ceci conformément au calendrier initial. L’Inde dispose désormais de la moitié de ses avions de patrouille et d’alerte maritime.

 

L’avion a quitté les installations de Boeing Field à Seattle pour rejoindre sa base aéronavale Rajali où il a rejoint les trois  premiers P-8I actuellement en cours d'évaluation opérationnelle.

 

Les P-8A & I «Poseidon» :

Les P-8A & I « Poseidon»  sont conçus pour remplacer le P-3C « Orion » comme appareil longue portée de lutte anti-sous-marine (ASM) et anti-surface (LAN), de renseignement, surveillance et reconnaissance (RSR). La famille P-8 est capable de longues patrouilles proche et loin des côtes.

Les P-8 « Poseidon »  sont conçus pour assurer l'avenir de la Marine à long rayon d'action dans les missions de patrouille maritime. Ils offrent une plus grande capacité de combat et demanderont moins d'infrastructure tout en se concentrant sur la réactivité et l'interopérabilité avec les forces traditionnelles. L’avion pourra échanger ses informations avec l’ensemble des bâtiments de surface, sous-marins, avions et drones en service dans les marines utilisatrices.

 

Fonction principale

anti-sous-marine (LASM) et anti-surface anti-navires (LAN), renseignement, surveillance et reconnaissance (RSR)
Entrepreneur: Boeing Integrated Defense Systems (IDS)
Propulsion: 2 réacteurs CFM 56-7B avec £ 27,300 de poussée chacun
Longueur: 129,5 pieds (39,47 mètres)
Hauteur: 42,1 pieds (12,83 mètres)
Envergure: 123,6 pieds (37,64 mètres)
Maximale au décollage brut: £ 189 200 (85820 kg)
Vitesse: 490 noeuds (564 mph) Vitesse air vraie
Plafond: 41000 pieds (12496 mètres)
Portée: rayon de 1200 miles nautiques avec quatre heures sur la station
Equipage: Neuf
Armement: torpilles, missiles de croisière, des bombes, des mines.


 

1950110715.jpg


Photos : 1 Le Quatrième P8I à l’arrivée à Rajali 2 P-8I au décollage @ Boeing/Indian Navy

22:05 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : boeing, p-8i poseidon, marine indienne |  Facebook | |

16/11/2013

Livraisons de P-8I & porte-avions à la marine indienne !

P66010-02.jpg


SEATTLE, Boeing a livré vendredi le deuxième avion de patrouille maritime P-8I «Poseidon» à l'Inde. Au total, se sont huit appareils de ce type, qui vont équiper la marine indienne. Le premier appareil a été livré en mai de cette année.

Le P-8I est la variante destinée à la marine indienne du P-8A «Poseidon» que Boeing a développé pour l'US Navy. Ce second appareil a rejoint le premier sur la base navale de Rajali. 

Alors, que l'avion livré hier va commencer ses essais en vol dans les prochains mois, le premier P-8I récemment a terminé de tester ses capacités d'armement, y compris  le tir réussi d'un missile «Harpoon» anti-navire et de torpilles sur une cible.

Rappel : 

Les P-8A & I «Poseidon»  sont conçus pour remplacer le P-3C «Orion» comme appareil de longue portée de lutte anti-sous-marine (ASM) et anti-surface (LAN), de renseignement, surveillance et reconnaissance (RSR). La famille P-8 est capable de longues patrouilles proche et loin des côtes.

Les P-8 «Poseidon» sont conçus pour assurer l'avenir de la Marine à long rayon d'action dans les missions de patrouille maritime. Ils offrent une plus grande capacité de combat et demanderont moins d'infrastructure tout en se concentrant sur la réactivité et l'interopérabilité avec les forces traditionnelles. L’avion pourra échanger ses informations avec l’ensemble des bâtiments de surface, sous-marins, avions et drones en service dans les marines utilisatrices.

 

L’Inde reçoit son porte-avions : 


 

199393225.jpg


 

En parallèle à cette nouvelle, ce matin,la Russie a livré à l'Inde le porte-avions Vikramaditya. Le commandant du navire, Suraj Berry et le directeur adjoint de l'agence d'exportation d'armes de la Russie, Igor Sevastyanov, ont signé les documents de livraison du navire, selon Itar-Tass.

La Russie a effectué une refonte majeure du porte-avions, qui a rejoint la marine soviétique en 1987 sous le nom Amiral Gorshkov. Il a maintenant été rebaptisé INS Vikramaditya, le nom d'un empereur indien.

La marine indienne va opérer des avions de combat MiG-29KUB à partir de son porte-avions. Les MIG-29K/KUB dispose d’un radar  multi-mode "pulse-Doppler" de type "Zhuk-ME" fabriqué par "Fazotron-INPI" Corporation. En comparaison avec les radars de la génération précédente, le "Zhuk-ME" dispose d’un plus grand angle de balayage en azimut, offrant une portée de détection deux fois plus longue. Le "Zhuk-ME" permet le suivi de 10 cibles aériennes avec quatre cibles en tirs simultané de missiles. Par la suite, les MiG-29K/KUB devraient recevoir le radar «Zhuk-AE» doté d’une antenne à balayage électronique (AESA).

Les MiG-29K/KUB sont équipés d’un canal IRST et d’un système de désignation laser d’illumination destiné aux cibles terrestres.


 

1164548940-1.jpg


Photos : 1 Le second P-8I@ Boeing 2 Porte-avions Vikramaditya@ RIA-Novosti 3 MiG-29KUB @ RAC-MiG

11:38 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : boeing p-8i, marine indienne, mig-29kub |  Facebook | |