08/09/2014

Les F-16 pakistanais modernisés !

PAF-F-16-last-batch-mid-life-upgradation-ceremony.jpg

 

Ankara, Turkish Aerospace Industries a livré le dernier Lockheed-Martin F-16A/B «Fighting Falcon» modernisé à l'armée de l'air pakistanaise. Cette livraison clôt le programme de modernisation signé en 2009.

 

La modernisation : 

 

Un total de 41 F-16 pakistanais ont subi une profonde mise à jour au sein des installations de Turkish Aerospace Industries (TAI). L’entreprise turque a procédé à la modernisation des aéronefs pakistanais dans ses installations de Kazan près d’Ankara. Plus de plus de 1300 pièces ont été changées sur chaque F-16, il aura fallu six mois de travail par avion. 

La société a également fourni une formation pour le personnel de la Force aérienne pakistanaise. 


large_dsc-6807-2.jpg


 

La modernisation comprend un renforcement de la structure des F-16, une nouvelle avionique avec écrans couleurs, la mise en place d’une liaison de données Link16, d’un nouvel enregistreur de vol numérique et une mise à jour des logiciels radars au standard AN/APG-68 (V)9. Le montage d’un viseur de casque de type JHMCS. De nouvelles radios AN/ARC-238 avec HAVE QUICK I/II. Les F-16 pakistanais disposent également d’une nouvelle protection électronique avec les systèmes ALQ-211 AIDEW d’alerte et le système de contre-mesures électronique AN/ALQ-184.

 

Cérémonie de remise : 

 

Une cérémonie de remise du dernier F-16 modernisé, soit un F-16B a eu lieu sur les installations de TAI ou de nombreuses autorités de haut niveau parmi lesquels se trouvaient le chef adjoint de la Pakistan Air Force, le Maréchal de l'Air Sohail Aman, le sous-secrétaire adjoint à la Défense, le Dr Faruk Özlü, président de TAI.


AIR_F-16A-15s_Pakistani_PAF_lg.jpg


 

 

Photos : 1 Le dernier F-16B modernisé 2 Cérémonie de remise @ TAI 3 F-16 pakistanais avant modernisation@ Pakistan Air Force


09/08/2014

Deux C-130T pour les Philippines !

c130t.jpg

 

Washington, les États-Unis ont approuvé la vente de deux Lockheed-Martin C-130T  «Hercules» de transport tactique aux Philippines. 

 

L'Agence de coopération de sécurité américain à la Défense (DSCA d') a informé le Congrès en vue de cette vente de C-130T d’occasions. Le forfait comprend également 10 moteurs Rolls-Royce T56-16 (dont deux sont des pièces de rechange) de la logistique et du soutien pour trois ans. Le coût de la transaction est évaluée à de 61 millions, mais la DSCA fait remarquer que le contrat définitif n’est pas encore conclu. 

 

L’arrivée des ces deux C-130T au sein de la Philippines air force permettra d'améliorer grandement les capacités de transport tactique. A ce jour, les Philippines n’exploitent qu’un seul C-130B datant de 1961 et une paire de C-130H de 1976 et 1977. 

 

 

Photo: C-130T de l’USAF @ USAF

01/10/2013

Le Pentagone commande des F-35 sous conditions !

f-35-formation.jpg


 

 

Le Pentagone vient de finaliser un accord fin septembre pour l’achat de 71 Lockheed-Martin F-35 «Joint Strike Fighters» pour un coût de 7,8 milliards de dollars. Cette commande lance la programmation du 6ème et 7ème lot de production à faible taux (CRTR). Cependant, cet achat est lié à une demande d’amélioration du processus de qualité et de la baisse des coûts de production.

 

 CRTR 6 & 7 en détails : 

 

Ce contrat reflète une expansion des livraisons d'avions pour les pays partenaires. En effet, le lot numéro 6 (CRTR 6) inclura la première livraison de F-35 à l'Italie et l'Australie, soit : 23 F-35A, 6 F-35B et 7 F-35C, tandis que la CRTR 7 inclura, la première livraison à la Norvège, dont : 24F-35A, 7 F-35B et 4 F-35C.

 

Le gouvernement américain s'attend à ce que Lockheed-Martin commence à livrer les appareil du sixième lot au deuxième trimestre de 2014 et ceux du septième au deuxième trimestre de 2015.

 

Sans les moteurs :

 

Il faut rappeler qu’avec ces coûts, il faut également tenir compte du supplément moteur, en effet, un contrat additionnel, doit être signé avec le motoriste Pratt & Whitney pour doter les appareils du standard moteur correspondant, soit : CRTR 6, 23 F-35A à 103 millions de dollars par appareil, tandis que 6F-35B coûteront 109 millions de dollars chacun. Les 7 F -35C coûteront 120 de dollars millions par jet.

 

En ce qui concerne la CRTR7, sans l'inclusion du moteur est de 98 millions de dollars chacun pour les 24 avions de modèle F- 35A, 104 millions de dollars pour chacun des sept modèles de F- 35B et 116 millions de dollars par avion pour quatre avions F-35C.

 

La «bonne nouvelle» vient du fait que le coût unitaire moyen d’un avion sera d'environ 6% inférieur CRTR 5 ! 


 

jsf-f-35-variantes-pentagone_0902E8022E00078173.jpg


 

Demandes d’améliorations :

 

En parallèle à cette commande, le Pentagone demande plusieurs améliorations au constructeur Lockheed-Martin, ainsi, qu’aux divers équipementiers. Il s’agit notamment de poursuivre et d’accélérer le processus de diminution des coûts et de continuer à mettre en place le concept de suppression des problèmes, liés à la conception et à la réalisation du F-35. Pour mémoire, le bureau d'inspection du programme avait signalé 363 problèmes de conception qui touchent Lockheed-Martin et cinq de ses principaux sous-traitants. A ce jour, 269 améliorations ont déjà été appliquées et 74 sont encore en cours. 

 

Par ailleurs, le Pentagone se montre toujours inquiet en ce qui concerne le programme d’essais qui  n’a pas encore atteint les 80%, ce qui contribue à des causes sous-jacentes d’augmentations des coûts et pourraient donc à l’avenir être susceptibles de péjorer les négociations en vue de futurs commandes.


 

1441212-main.jpg


 

Photos : 1 & 2 F-35A @ Lockheed-Martin

20:48 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : lockheed martin, f-35 jsf, f-35a, f-35b, f-35c |  Facebook | |

19/09/2013

Le F-35 imposé à la Belgique !

F16-Force-Aérienne-Belge.jpg



 

BRUXELLES, la Belgique par l’intermédiaire de son ministre de la Défense Pieter De Crem envisage de proposer l'acquisition de chasseurs F-35 «Lightning II» pour remplacer la flotte de F-16 A/B «Fighting Falcon». La Belgique a-t-elle le choix de son futur avion de combat ? Vraisemblablement pas !

 

 

La pression de Lockheed-Martin : 

 

Les F-16 belges sont appelés à être progressivement remplacés à compter de 2023. Le constructeur américain du F-35, Lockheed-Martin, prévoit toutefois déjà un délai de huit ans entre la commande ferme et la livraison effective des appareils selon les dernières informations disponibles. 

La Belgique semble se diriger vers l’achat du F-35 sans même lancer une compétition. Pourtant, ce ne sont pas les candidats de choix européens qui manquent avec le Rafale F3 de Dassault et l’Eurofighter T3 d’EADS et le Gripen E de Saab.

Mais, il se trouve que la machine à vendre «made in USA» de Lockheed-Martin est déjà en marche. L’objectif du constructeur américain est très clair : «vendre du F-35 à tous les utilisateurs du F-16» ! Et si par bonheur, l’utilisateur du «Fighting Falcon» est en plus un membre de l’OTAN, cela ne fait qu’arranger les choses. Nous sommes aujourd’hui en Belgique en face du même scénario que celui mis en place en Norvège, aux Pays-Bas et au Danemark. 

Lockheed-Martin dispose également d’un atout majeur, puisque les Etats-Unis appuie la campagne du ministre de la Défense belge à devenir secrétaire-général de l'Otan. 

 

Une bataille politique en vue : 

En Belgique, la bataille pour le nouvel avion de combat se fera sur deux fronts, il faudra imposer le choix tout fait du F-35 à la gauche et puis il faudra financer l’achat. La Belgique avait acheté en son temps 160 F-16 au début des années 1980. Par suite de restructuration de l'armée de l'air devrait aboutir à un parc d'une soixantaine d'exemplaires. La Belgique devrait donc commander près de 50 à 55 F-35 pour maintenir ses escadrilles actuelles. Sauf, que le prix du F-35A n’est toujours pas connu, que les Pays-Bas estiment le coût par appareil à près 62 millions d’euros (sans la logistique, l’armement, la formation) et que cette estimation tient compte du milliard d’euro déjà investit dans le programme, ce que la Belgique n’a pas fait. Bref, on parle en fait de 35 F-35, si la Belgique trouve l’argent, soit un programme à plus de 6 milliards d'euros !

 

Eliminer la concurrence européenne : 

La pression américaine pour remplacer les flottes de F-16 en Europe se fait particulièrement forte, à tel point, que l’on peut considérer que si Dassault, EADS et Saab n’étaient pas en mesure comme c’est le cas de proposer trois solutions européennes, l’industrie aéronautique militaire européenne serait aujourd’hui morte et enterrée par le géant américain. Fort heureusement la résistance des trois industriels n’est pas vaine, mais fort compliquée, notamment du fait que certains pays sombrent un peu trop rapidement aux chants de la sirène US.

 

F35.jpg


Photos : 1 F-16A du Solo Display belge @ FAB 2 F-35A @ Lockheed-Martin

 

 

 

03/04/2013

Le 3e F-35 de la RAF a volé !

 

ZM137_F35.jpg

 

FORT WORTH, Texas, le troisième F-35 « Lightning II» destiné au Royaume-Uni a effectué son premier vol, depuis les installations de la base aéronavale de Fort Worth Reserve Base.

L'appareil, connu sous le nom ZM137, est parti à 10h16 à son bord un pilote d’essais en chef de chez Lockheed-Martin, Alan Norman.

 

L’appareil doit suivre une série de tests avant de pouvoir être réceptionné par le ministère britannique de la Défense. Puis l’avion rejoindra les F-35 no : ZM135 et ZM136 à Eglin Air Force Base, en Floride, plus tard cette année il sera utilisé pour la formation des pilotes.

 

 

Photo : le 3e F-35 de la RAF @ Lockheed-Martin

 

.

15:49 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : raf, lockheed martin, f-35, f-35 lockheed martin |  Facebook | |