26/01/2020

Le F-35 démontre les capacités de combat en réseau!

f-35fEATURE-640x353.jpg

Si, le programme F-35 est régulièrement montré du doigt pour ses multiples problèmes, il n’en reste pas moins que l’avion dispose de nombreuses capacités. Ces nouvelles capacités offertes grâces à la mise en réseau des nombreux capteurs de l’avion viennent d’ouvrir de nouvelles solutions. Lors d’essais menés en décembre dernier, le F-35 a démontré sa capacité à transmettre des données de ciblage sur de multiples menaces.

Des essais de ciblage ont eu lieu sur le polygone de tir de White Sands Missile Range en décembre dernier. Deux F-35 de l'US Air Force a été intégré au système de commandement de combat aérien et antimissile intégré (IBCS) de l'armée américaine, les avions de combat devaient fournir la capacité de détection aéroportée pour détecter, suivre et intercepter des menaces aériennes simultanées.

Les F-35 et l'IBCS ont été connectés via la liaison de données avancée multifonction MADL (Multi-Function Advanced Datalink system). Cette connexion devait valider l’usage du F-35 en tant que

capteur avancé, lors d'un test de tir réel de combat aérien intégré (ICBS) contre plusieurs cibles. Le test a démontré les compétences du F-35 à recueillir, analyser et de partager de manière transparente des informations critiques avec la force de combat conjointe pour diriger l'espace de combat dans un champ multi-domaines. Le résultat a permis de valider la capacité du F-35 à travailler en tant que capteur aéroporté susceptible d'intercepteurs des missiles aériens comme des missiles de croisière par exemple. Par ailleurs, l’engagement de F-35 a démontré sa capacité de contrer des menaces à basse altitude et évoluant sur un terrain masqué.

840_472_matched__pvx5bh_northrop.jpeg

Des capacités qui ouvrent de nouvelles voies :

Le F-35 est le premier à démontrer les nouvelles perspectives qui s’ouvrent dans l’évolution du combat aérien grâce à la mise en réseau des systèmes aériens au sol et sur mer. Très prochainement, l’ensemble des aéronefs (Advanced Super Hornet, Rafale F4, Eurofighter T4 et Gripen E) viendront s’ajouter à la liste des avions de combat qui vont révolutionner le champ de bataille et la perception de celui-ci. Mais de gros efforts vont devoir être réalisés au sein des forces armées avant que l’ensemble des systèmes ne puisse fonctionner complètement en réseau et de manière sûr.

Photo : F-35 @ USAF

 

25/01/2020

Vol inaugural pour le B777X !

boeing,b777x,b777-9,vol inaugural,nouveaux avions de lignes,les nouvelles de l'aviation,romandie aviation

Retardé de 48 heures à cause de la météo, le vol inaugural du tout nouveau B777X immatriculé N779XW met un peu de baume au cœur des employés de l’avionneur américain, suite aux défaillances du programme « MAX ». Le B777-9 a décollé des installations de l’avionneur d’Everett près de Washington à 10 Heures 09 avec une météo pluvieuse. Le vol a duré 3 heures et 51 minutes.

Le capitaine Chaney et le pilote en chef de Boeing Craig Bomben ont élaboré un plan de test détaillé pour tester les systèmes et les structures de l'avion pendant que l'équipe de test de Seattle surveillait les données en temps réel.

"Le 777X a volé à merveille et les tests d'aujourd'hui ont été très productifs", a déclaré le capitaine Van Chaney, pilote en chef du 777X pour Boeing Test & Evaluation. "Merci à toutes les équipes qui ont rendu possible aujourd'hui. J'ai hâte de reprendre l'avion."

Le premier des quatre avions de test en vol B777-9 dédiés, le WH001, fera maintenant l'objet de vérifications avant de reprendre les tests dans les prochains jours. La flotte d'essais, qui a commencé les essais au sol à Everett l'année dernière, subira une série complète de tests et de conditions au sol et dans les airs au cours des prochains mois pour démontrer la sécurité et la fiabilité de la conception.

Le B777X est le plus grand biréacteur jamais construit dans le monde. L'avion offre une consommation de carburant inférieure de 12 % et des coûts d'exploitation inférieur à 10% par rapport aux avions concurrents.  Le B777X dispose des dernières technologies, telles que le moteur commercial le plus économe en carburant jamais produit à ce jour. Le General Electric GE9X associé à au tout nouveau design d'aile composite qui fournit une meilleure efficacité. L’avion est doté des bouts d'ailes pliables « WINGSPAN ». En outre, les bouts d'ailes pliants permettent au B777X de maintenir la compatibilité au sein des aéroports avec la famille B777 existante. 

EO_0KJPWAAAhw8i.jpeg

Forte demande :

Le B777X intéresse fortement les transporteurs aériens, depuis le lancement du programme, Boeing a enregistré près de 350 commandes fermes. Les premières livraisons sont attendues pour 2021. Le programme a remporté 340 commandes et engagements auprès des principaux transporteurs du monde entier, dont ANA, British Airways, Cathay Pacific Airways, Emirates, Etihad Airways, Lufthansa, Qatar Airways et Singapore Airlines. Depuis son lancement en 2013, la famille 777X a dépassé la concurrence de près de 2 à 1.


Quelques dates :

Le premier avion d'essai B777X pour les essais statiques au sol a été achevé en septembre 2018. Trois avions d'essais en vol supplémentaires sont en construction pour compléter le test de vol du n° 1. 

boeing,b777x,b777-9,vol inaugural,nouveaux avions de lignes,les nouvelles de l'aviation,romandie aviation

Le B777X :

Le programme B777X a été lancé au salon aéronautique de Dubaï. Le B777X est actuellement le plus grand lancement de produit dans l'histoire de l’aviation commerciale.  Le B777-8X, une version allongée du B777-200ER (69,5m), il sera un concurrent direct de l’A350-900, avec 353 sièges. La seconde version de la gamme, le B777-9X (407 sièges), sera quant à elle une version allongée du B777-300ER (76,4m), les deux possédant un rayon d’action approchant les 15 ‘000 km. Leur particularité provient des ailes qui seront en matériaux composite, plus légers et engendrant une moindre consommation de carburant. Boeing exploite ainsi ce qu’il fait déjà avec le « Dreamliner ». Boeing réfléchit également à une version à très long rayon d’action, le B777-8LX, d’une portée de 9’480 miles nautiques, soit 85 de plus que le B777-200LR actuel, ce qui permettrait, par exemple, de relier Londres à Sydney sans arrêt dans le sud-est asiatique. Le B777-9 sera l'avion le plus cher de Boeing, au prix de 442,2 millions de dollars avant rabais.

3118691366.jpg

Photos : 1 Le B777-9 lors de son décollage inaugural 2 Au sol 3 En vol 4 L’intérieur de l’avion @ Boeing

 

24/01/2020

Modernisation des MH-65D Dolphin des Garde-côtes américains !

42651952594_e0fc33702c_b.jpg

Les Garde-côtes américains ont lancé un programme de mise à niveau de l’hélicoptère MH-65D « Dolphin ». Au total se sont 98 hélicoptères qui sont concernés par cette modernisation au nouveau standard « E ». Cette mise à niveau doit permettre l’utilisation du MH-65 jusqu'en 2035-2039, date à laquelle elle commencera à remplacer l'hélicoptère.

Mise à niveau au standard « E » :

La modernisation s’effectue au Centre de logistique aéronautique des Gardes-côtes à Elizabeth City, en Caroline du Nord. Les mises à niveau au standard « E » du MH-65 « Dolphin » sont axées sur l'avionique, y compris des améliorations de son système de commande de vol automatique et un nouveau poste de pilotage numérique avec un système d'architecture avionique commun avec le Sikorsky MH-60 « Jayhawk » également en service au sein des Gardes-côtes. L’appareil recevra également un radar numérique de recherche météorologique et de surface.

En parallèle, le MH-65 est soumis à une prolongation de la durée de vie de la cellule, qui vise à augmenter la durée de vie de l'hélicoptère jusqu’à 30’000 heures de vol au lieu des 20'000 heures actuelles. 

Dernière mise à jour :

Il s’agit de la troisième mise à jour de la flotte de MH-65. Depuis son entrée en service en 1984, la flotte de MH-65 a subi deux mises à jour importante. La première a vu le remplacement de la motorisation par le Turbomeca Arriel 2C2-CG, augmentant ainsi la puissance de 40%. La seconde a permis d’améliorer la défense de l’appareils avec l’ajout de mitrailleuses de 7,62 mm et la possibilité d'atterrir à bord des US Coast Guard Cutters.

778e4375fcb880ee64f342529d705959.jpg

Rappel :

En 1979, les Garde-côtes américains ont choisi le « Dauphin », basé sur la famille des produits Aerospatial AS365 Dauphin (puis Eurocopter et Airbus Helicopters), en tant que nouvel hélicoptère de sauvetage aérien et maritime à courte portée qui devait remplacer le HH-52A « Sea Guard ». L'aéronef est certifié pour fonctionner dans toutes les conditions météorologiques et les opérations de nuit, à l'exception des conditions de givrage.

Airbus a livré le premier « Dauphin » en 1984. La flotte de 100 hélicoptères a joué un rôle essentiel pour la Garde côtière, depuis des missions de sauvetage après l'ouragan Katrina et d'autres catastrophes naturelles jusqu'à l'exécution de sauvetages réussis en mer et en haute montagne.

En plus de desservir les États-Unis, Porto Rico et la République Dominicaine, le MH-65 est devenu le principal appareil de sauvetage à bord des navires. L'escadron tactique d'interception d'hélicoptères de la Garde côtière en Floride utilise également le MH-65 pour des missions de lutte contre les stupéfiants dans des zones de trafic de drogue à forte menace.

En 2017 Airbus Helicopters Inc. a salué la garde côtière des États-Unis pour avoir atteint le cap des 1,5 millions d'heures de vol avec sa flotte d’hélicoptères de patrouilles MH-65 « Dolphin » de recherche et de sauvetage. 

USCG MH65C1.jpg

Photos : MH-65D « Dolphin » @ US Coast Guards

23/01/2020

Premier vol pour le CMV-22B « Osprey » !

DSC00084-300-hi-res.jpg

Le premier Boeing / Bell Textron CMV-22B « Osprey », a effectué son vol inaugural au sein du Amarillo Bell Centre. Le CMV-22B est la dernière variante de la flotte d’aéronefs à rotors basculants, rejoignant le MV-22 et CV-22 utilisé par le US Marine Corps et l'US Air Force. 

La US Navy utilisera le CMV-22B pour remplacer le C-2A « Greyhound » pour le transport du personnel, du courrier, des fournitures et des marchandises de haute priorité à partir de bases terrestres aux porte-avions en mer. Bell Boeing a conçu la variante marine spécialement pour les parcs de véhicules de transport en fournissant une capacité accrue de carburant pour l'exigence de gamme étendue. La flexibilité de la mission du balbuzard augmentera les capacités opérationnelles et la préparation, en plus du transport des composants principaux du moteur F-35. 

Le nouvel appareil disposera d’un système de communication radio de longue portée (au-delà de la visée radio) qui devra permettre de pouvoir rester en liaison avec le groupe de combat naval en permanence.

Le CMV-22B permettra un rayon d’action de 1’150 miles nautiques, Bell Boeing livrera le premier CMV-22B à l'Escadron d'essai et d'évaluation de l'air (HX) 21 au début de 2020 pour le test de développement.

Photo : le prototype du CMV-22B @ Boeing

Modernisation de l’avionique des Learjet !

80722536.jpg

L’avionneur canadien Bombardier a obtenu de l’administration fédérale de l’aviation (FAA) des États-Unis la certification de la plus récente mise à niveau de l’avionique destinée aux avions de la famille « Learjet » avec la suite avionique G5000 de Garmin.

La mise à niveau sera intégrée sur les nouvelles livraisons d’avions Learjet. D’ici quelques mois, la nouvelle suite avionique G5000 de Garmin sera également une caractéristique standard du plus récent avion Learjet de Bombardier, le Learjet 75 Liberty, qui devrait entrer en service au milieu de 2020. Une modification en rattrapage pour les avions Learjet 70 et Learjet 75 sera disponible au début de 2020.

La nouvelle suite avionique G5000 de Garmin apportera des améliorations qui réduiront la charge de travail, notamment pour la navigation verticale en montée, en croisière et en descente, de meilleurs calculs de performance au décollage et à l’atterrissage et plus encore. Un système de navigation aérienne FANS 1/A+, qui donne accès aux itinéraires les plus efficaces et les plus favorables, sera offert en option. Il permettra d’être prêt à répondre aux exigences liées à la modernisation de l’espace aérien et procurera des gains d’efficacité qui devraient réduire les coûts d’exploitation directs. Les pilotes profiteront également d’un large éventail de caractéristiques de connectivité sans fil, dont les transferts bidirectionnels des plans de vol entre les applications compatibles et le système avionique, grâce à la solution Flight Stream 510 de Garmin.

2f17e8f76c14af7c4466c9833c064fde.jpg

Photos : 1 Learjet 75 2 cockpit G5000 Garmin d’un Learjet @ Bombardier