06/12/2017

Les Panther mexicains au complet !

EXPH-1682-0146.jpg

La marine mexicaine a reçu ses deux derniers hélicoptères AS565MBe « Panther », lors d'une cérémonie de livraison chez Airbus Helicopters à Marignane. Avec leur commande de dix unités en 2014, la marine mexicaine est devenue le client de lancement de cette nouvelle version. Les quatre premiers hélicoptères ont été livrés en 2016 et les six autres au cours de l'année 2017.

Stationnés sur trois bases navales dans les États mexicains de Veracruz, Sonora et Michoacan, les hélicoptères effectuent en moyenne 300 heures de vol pour la reconnaissance, les missions de patrouille et les vols d'entraînement.

L’AS565 MBe « Panther » :

La version MBe de l’AS565 « Panther » permet la lutte tous temps anti-surface et la lutte anti-sous-marine (ASM), pour des opérations à partir de bâtiments porteurs d’hélicoptères ou de bases à terre.

Cet appareil de la nouvelle génération se caractérise par une technologie avancée (pales et tête de rotor en matériaux composites, ainsi que le fenestron), des performances améliorées (vitesse, autonomie) et une maintenance simplifiée. Il est doté de moteurs Turbomeca Arriel 2N, qui offrent une augmentation de puissance de 15% par rapport aux modèles 2C qu'ils remplacent et soulever le poids au décollage maximale par 200 kg (441lb) à 4.5t.

L'équipement de mission comprend un sonar actif trempé à longue portée HELRAS. L’AS565 MBe peut emporter des torpilles ainsi que des missiles anti-navires 

A ce jour, Airbus Helicopters a reçu 21 commandes pour le « Panther MBe », soit 11 pour l'Indonésie et 10 pour le Mexique.

3313095491.jpg

Photos : AS565MBe de la marine mexiciane@ Airbus DS

05/12/2017

Aerolíneas Argentinas débute ses vols en B737 MAX !

ARG.jpg

Bueno aires, la compagnie Aerolíneas Argentinas a célébré la livraison de son premier avion B737-8 MAX. Aerolíneas a pris livraison de l'avion à la fin Novembre et a effectué le premier vol commercial une semaine plus tard , de Buenos Aires à Mendoza, devenant ainsi la première compagnie à utiliser le nouveau memebre de la famille « 737 » en Amérique Latine.

« L'ajout du 737 MAX à notre flotte est encore un exemple de la croissance que nous envisageons pour notre entreprise », a déclaré Mario dell' Acqua, Président de Aerolíneas Argentinas.

Aerolíneas Argentinas connaît une forte croissance, avec une augmentation de 15% du trafic de passagers l'année dernière, et une augmentation de 22 % depuis 2015. Pour soutenir cette croissance, la compagnie aérienne prévoit de prendre livraison de 12 B737 MAX et de les utiliser sur les vols régionaux et , plus tard en 2018, dans les Caraïbes.

Le B737 MAX :

Le B737 «MAX» est 13 % plus économe en carburant que les plus performants des monocouloirs actuels, avec un coût opérationnel par siège inférieur de 8 % par rapport à son futur concurrent. La configuration inclut les nouveaux moteurs LEAP-1B de CFM International qui sont optimisés pour la famille «MAX», un cône arrière redessiné et les nouvelles ailettes dites « Advanced Technology Winglet » conçues par Boeing pour réduire la consommation de carburant. Parmi les autres modifications intégrées, figurent des améliorations apportées aux écrans du poste de pilotage, au système de prélèvement d’air et au système de commande de vol. Par ailleurs, le B737 MAX profite des progrès accompli dans le domaine de la connectivité. Le B737 «MAX» offrira à ses clients la possibilité d’utiliser des données en temps réel, pour prendre en cours de vol des décisions opérationnelles concernant la maintenance au sol. La famille B737 "MAX" comprend le B737-700 «MAX», le B737-800 «MAX» et le B737-900 «MAX», trois appareils qui occuperont le marché des monocouloirs de 100 à plus de 200 sièges. Le B737 «MAX » se caractérisera par un rayon d’action supérieur à celui de la famille B737 NG, avec une autonomie de 6’482 km (3’500 milles nautiques), soit 741 à 1’000 km de plus que le B737 NG. La première livraison du B737-900 «MAX» est prévue en 2018, suivie par la première livraison du B737-700 «MAX » en 2019.

Photo : B737-8 MAX d’Aerolinas Argentinas

04/12/2017

L’AH-249A remplacera l’actuel A129 !

f0d625510be412d6c5ecf753f36fb141.jpeg

Je vous en parlais en janvier dernier, l’hélicoptériste Leonardo prépare le successeur de l’hélicoptère d’attaque léger A-129 « Mangusta » via le programme NEES « New Exploration and Escort Helicopters ». Le nouvel aéronef est désigné AH-249A.

be9fde5baa7579da1dd429a127479407.jpeg

L’AH-249A :

Des détails sur les futurs hélicoptères d'exploration et d'escorte de l'armée italienne ont été dévoilés lors de la conférence du Combat Helicopters à Cracovie, en Pologne. À cette occasion, le lieutenant-colonel Claudio Orioles, chef de la logistique aéronautique de l'armée italienne, a présenté le concept et quelques caractéristiques du nouvel hélicoptère AH-249A qui remplacera l’AW-129 « Mangusta » à partir de 2020.

L'AH-249A sera équipé des mêmes moteurs que l'hélicoptère AW149, soit les turbines General Electric GE CT7-2E1 et du même système de modernisation de l'hélicoptère AW-129 pour accélérer le processus de développement.

DQHOYx6W4AAvb3D.jpg

Comparé à son prédécesseur, le temps de vol passera de 2 à 3 heures, la vitesse de croisière de 115 à 140 nœuds (de 213 à 259 km / h) et le plafond de service de 15’000 à 20’000 pieds. La charge de transport passera de 820 kg à 1800 kg (deux fois l'A-129D). L’aéronef aura un poids compris entre 7 et 8 tonnes, plus lourd que l'hélicoptère Airbus Tiger (classe 6 tonnes) et plus léger que l'hélicoptère Bell AH-1Z Viper (classe 8 tonnes). Mais pour autant l’AH-249A ne sera pas en concurrence les hélicoptères lourds tels : que l’AH-64E « Apache », Mi-28 ou Ka-52. L'objectif principal du nouvel hélicoptère est d'effectuer des missions d'escorte et de reconnaissance et de fournir un appui-feu aux forces terrestres.

La plage de température de fonctionnement de l'AH-249A variera de -40 °C à +50 °C et sera composée de matériaux spéciaux capables de le protéger contre la poussière, le sable, la neige et la corrosion pendant les environnements maritimes.

L'AH-249A ne sera pas furtif, mais il sera équipé de dispositifs de réduction de signatures infrarouges, notamment pour les gaz d'échappement des turbines et d'un système de contre-mesures électroniques actif et de systèmes de logiciels contre le piratage.

leonardo,ah-249a,new mangiest,a-129,armée italienne,hélicotpères d'attaques,nouveaux hélicoptères,blog défense,aviation et défense,infos aviation,les nouvelles de l'aviation

En termes d'échange de données, le nouvel appareil devrait être en mesure d'offrir des communications à large bande utilisant les liaisons de données « Link16 ». Il est recevra des stations radio codées numériquement à différentes fréquences, mais aussi pour se connecter à des réseaux cellulaires. Grâce à ces nouvelles fonctionnalités, il sera en mesure de transmettre des données audio, vidéo et données via des canaux de communication entièrement cryptés. L'AH-249 aura également la capacité d'interagir avec différents types de véhicules aériens sans pilote, à la fois en termes d'échange de données et de gestion des drones.

Les pilotes disposeront d'une large gamme de solutions modernes conçues non seulement pour leur permettre d'effectuer la tâche efficacement, mais aussi pour améliorer leur confort et leur sécurité. En plus des systèmes de navigation et des systèmes de sécurité tels que les VOR-ILS, DME, TACAN, radar Doppler et altimètre radar et navigation GPS/INS, l'hélicoptère disposera d'un système de traitement et d'intégration des données. Les pilotes disposeront d’un écran tactile multifonctionnel principal placé à la place du tableau de bord classique, d’un affichage HUD. Cela leur permettra également de voir des images provenant de différents capteurs externes pour accroître la sensibilisation au champ de bataille.

 

AH249_Helicopter3.jpeg

Photos : le futur AH-249A @ Leonardo

03/12/2017

La compagnie LOT a réceptionné son premier B737 MAX !

1.jpeg

Varsovie, La compagnie polonaise LOT a célébré la livraison du premier B737 MAX, inaugurant ainsi l’arrivée du dernier né de la famille « 737 » en Europe de l’Est. L ?avion est en location auprès d'Air Lease Corporation.

Le transporteur polonais prévoit de recevoir 6 B737-8 MAX. Depuis 2016, LOT a annoncé le lancement de 42 routes, y compris le service long-courrier de Varsovie à Los Angeles, Newark et Cracovie à Chicago. En mai 2018, LOT lancera des connexions de Varsovie à Singapour, ainsi que de Budapest à New York et Chicago avec notamment le B787.

Le B737 MAX :

Le B737 «MAX» est 13 % plus économe en carburant que les plus performants des monocouloirs actuels, avec un coût opérationnel par siège inférieur de 8 % par rapport à son futur concurrent. La configuration inclut les nouveaux moteurs LEAP-1B de CFM International qui sont optimisés pour la famille «MAX», un cône arrière redessiné et les nouvelles ailettes dites « Advanced Technology Winglet » conçues par Boeing pour réduire la consommation de carburant. Parmi les autres modifications intégrées, figurent des améliorations apportées aux écrans du poste de pilotage, au système de prélèvement d’air et au système de commande de vol. Par ailleurs, le B737 MAX profite des progrès accompli dans le domaine de la connectivité. Le B737 «MAX» offrira à ses clients la possibilité d’utiliser des données en temps réel, pour prendre en cours de vol des décisions opérationnelles concernant la maintenance au sol. La famille B737 "MAX" comprend le B737-700 «MAX», le B737-800 «MAX» et le B737-900 «MAX», trois appareils qui occuperont le marché des monocouloirs de 100 à plus de 200 sièges. Le B737 «MAX » se caractérisera par un rayon d’action supérieur à celui de la famille B737 NG, avec une autonomie de 6’482 km (3’500 milles nautiques), soit 741 à 1’000 km de plus que le B737 NG. La première livraison du B737-900 «MAX» est prévue en 2018, suivie par la première livraison du B737-700 «MAX » en 2019.

Photo : Le premier B737 MAX de LOT@ Boeing

 

02/12/2017

Les Philippines optent pour l’A-29 « Super Tucano » !

a-29-alta1.jpg

Les Philippines ont opté pour l’achat de la version appuis rapproché de l’Embraer A-29 « Super Tucano ». Les livraisons commenceront en 2019, indique Embraer dans un communiqué.

Jackson Schneider, président et chef de la direction d'Embraer Defence & Security, a déclaré: «Nous sommes honorés d'avoir été choisis par l'armée de l'air des Philippines, notre deuxième opérateur dans la région Asie-Pacifique.

Aux Philippines, les « Super Tucano » vont venir remplacer la flotte de huit avions obsolètes Rockwell OV-10 « Bronco » encore en service. Au total, le pays va se doter de 6 appareils auprès de l’avionneur brésilien. L’avion était en concurrence avec le Beechraft AT-6 « Wolverine » et le L-39-NG d’Aero Vodochody.

Le A-29 « Super Tucano :

Le Super Tucano est doté d’un turbopropulseur Pratt & Whitney Canada PT6A-68C deux fois plus puissant que celui du Tucano et actionnant une hélice Hartzell à cinq pales. Son fuselage est également plus long et deux mitrailleuses de 12,7mm Herstal M3P sont incorporées dans des ailes dotées d’un nouveau profil. Effectuant fréquemment des missions à basse altitude, et donc exposé à des tirs terrestres, l’habitacle du Super Tucano est protégé par un blindage en Kevlar. Un train d’atterrissage renforcé permet d’utiliser des pistes sommairement aménagées. L’appareil possède 5 points d’accrochage, dont un sous le fuselage, permettant d’emporter jusqu’à 1’500 kg d’armement selon diverses combinaisons. Ainsi, un canon de 20 mm peut être installé sous le fuselage, auquel s’ajoutent soit des bombes lisses ou guidées, des roquettes ou des missiles. Les missiles sont soit des AIM-9 Sidewinder, des MAA-1 Piranha ou des Python 3/4. Des réservoirs extérieurs de carburant peuvent également être utilisés, afin d’augmenter l’autonomie de l’appareil. 

 

Photo : A-29 « Super Tucano » de la FAB @ FAB