12/02/2018

Lockheed-Martin a livré le 400ème C-130J !

1.jpeg

Lockheed-Martin a franchi une étape importante avec la livraison de son 400ème C-130J « Super Hercules » le 9 février. Ce « Super Hercules » est un avion d'opérations spéciales de type MC-130J « Commando II » qui est affecté au commandement des opérations spéciales de l'US Air Force (AFSOC).

Le C-130J « Super Hercules » est le modèle de production actuel du légendaire avion C-130 Hercules, avec des opérateurs dans 17 pays. À ce jour, la flotte mondiale de C-130J a dépassé plus de 1,7 million d'heures de vol pour répondre à presque toutes les exigences de la mission à tout moment et en tout lieu.

«Nous célébrons cet accomplissement avec nos employés, nos partenaires de l'industrie et la communauté des opérateurs Super Hercules qui s'étend sur 17 pays», a déclaré George Shultz, vice-président et directeur général, Air Mobility & Maritime Missions chez Lockheed Martin.

Le C-130J est défini par sa polyvalence. À ce jour, le C-130J prend en charge 17 configurations de mission différentes pour inclure le transport (militaire et commercial), la lutte contre les incendies, la recherche et le sauvetage, les opérations spéciales, la reconnaissance météorologique et le ravitaillement aérien.

Cet avion a une autre distinction en plus d'être le 400ème C-130J livré, c'est le 13ème MC-130J qui sera converti en AC-130J « Ghostrider ». Il sera affecté à la 1ère escadre des opérations spéciales au Hurlburt Field, en Floride. L'AC-130J est un C-130J hautement modifié qui offre un soutien aérien, une interdiction aérienne et une reconnaissance armée.

L’AC-130J «Ghostrider»:

C’est au tout début du mois de janvier 2013 que le premier MC-130J est arrivé pour commencer sa transformation en AC-130J «Ghostrider». L’AC-130J «Ghostrider» est doté d’un radar à ouverture synthétique, de capteurs infrarouge d’un canon de 30mm, de missiles AGM-176 «Griffin». L’avion pourra également mettre en oeuvre la bombe de petit diamètre de type GBU-39 (SDB laser). Les capteurs permettent d’identifier visuellement ou électroniquement,  les forces et les cibles terrestres amies à tout moment, même dans des conditions météorologiques défavorables.L'avion est optimisé pour le ravitaillement en vol en mode universelle avec le système  «Air Prise Slipway». Pour répondre aux exigences de puissance imposées par l’avionique et les différents systèmes, l'AC-130J est équipé de 60 générateurs d'amplification qui offrent une production accrue en électricité.

Le gouvernement des États-Unis exploite la plus grande flotte de C-130J Super Hercules au monde. Cette livraison représente la transition continue du gouvernement américain vers le C-130J en tant que plate-forme commune entre le Commandement de la mobilité aérienne, l'AFSOC, le Commandement de combat aérien, la Garde côtière américaine et le US Marine Corps. La Garde nationale aérienne et la Réserve exploitent encore une flotte mixte de C-130J et d'avions anciens.

 

IMG_0608.JPG

Photos : 1 Le 400ème MC-130J qui sera modifié en AS-130J 2 L’AC-130J Ghostrider@ Lockheed-Martin

 

11/02/2018

Avions de combat, l’Inde a-t-elle encore les moyens de ses ambitions ?

1032530204.jpg

L’Inde multiplie les acquisitions en matière d’achat d’armement et notamment en ce qui concerne ses Forces aériennes. Le pays dispose d’un budget colossal qui fait de nombreux envieux en Europe. Pourtant certains signaux semblent montrer un début d’essoufflement de la part de l’Inde.

De l’achat de nouveaux avions écoles BAe Hawk et Pilatus PC-7, de Sukhoi MKI, de MiG-29MK pour la Marine en passant par la première tranche de Rafale, de Boeing P-8A et la modernisation de la flotte de Jaquar et le soutien au programme national Tejas sans oublier les hélicoptères Apache et Chinook. A cela s’ajoute les différentes compétitions avenir entre le Gripen le F-16 et la relance d’un avion ravitailleur.

Trop de programme :

Les premiers signes d’une limitation des projets semblent aujourd’hui se mettre en place. Le premier concerne la participation de l’Inde au développement du Sukhoi Su-57. L’Inde aurait dû déjà franchir la prochaine étape du processus, qui consiste à s'engager dans un effort de plusieurs milliards de dollars pour développer une variante réelle de l'avion qui serait modifiée pour répondre aux besoins de l'Inde. Pour l’instant rien à l’horizon. La seconde et inévitable tranche d’avions de combat Rafale n’est pas pour l’heure prévue et reste théorique, alors que le renforcement de l’épine dorsale de l’IAF est devenue prioritaire.

Certes, l’Inde semble ces dernières années vouloir diminuer ses liens en matière d’approvisionnement auprès de la seule Russie, et d’opérer une diversification en direction de fournisseurs Occidents. La grande problématique de l’Inde vient du fait que celle-ci ne connaît pas la rationalisation des projets et multiplie les fournisseurs, créant ainsi une montagne de procédures qui ont également un coût.

La difficulté pour l’Inde, est de pouvoir au final acquérir un nombre suffisant d’appareils et non une panoplie hétéroclique d’aéronefs. A plus forte raison, que l’achat d’un ou deux avions de type multirôles d’avèrerait plus efficient et rentable que quatre ou cinq modèles.

A terme l’Inde devra sacrifier un deux projet d’envergure pour pouvoir rentrer dans ses comptes, la question est : le ou lesquels ?

Light-Combat-Aircraft-LCA-Tejas-India-01-Naval-Prototype-NP-1.jpg

 

Photos 1 Su-57 @ Sukhoi 2 le Tejas marine @ HAL

10/02/2018

Grosse commande pour Piper Aircraft !

gallery-piper-archer-tx-pa-28-181-basic-trainer-exterior-inflight-water-coast-cutter-piper-sales-texas-piper-sales.jpg

Piper Aircraft, Inc. a reçu une commande de 152 avions de la part de la société Fanmei Aviation Technologies, concessionnaire exclusif de Piper Aircraft en Chine. Il s'agit de la plus grande commande individuelle reçue par Piper Aircraft dans l'histoire de l'entreprise. Fanmei Aviation Technologies est une filiale de Sichuan Fanmei Education Group co. Ltd qui est un fournisseur leader de l'éducation de l'aviation en Chine.

Le contrat d'achat historique de sept ans comprend 100 avions écoles monomoteurs Piper Archer TX, 50 Seminoles multi-engins, un Seneca et un Piper M350. Les livraisons commenceront en mars avec le premier avion qui se rendra à l'école de vol Fanmei dans la province du Sichuan.

"Nous sommes très heureux d'avoir Fanmei Aviation Technologies dans notre Réseau de concessionnaires", a déclaré Jeremy Prost, directeur des ventes Asie-Pacifique de Piper.

Le Piper Archer TX :

L'Archer TX inclut le package avionique Garmin G1000 NXi qui intègre une puissance de traitement moderne qui prend en charge un rendu de carte plus rapide et un panoramique plus fluide sur l'ensemble des écrans. En économisant un temps précieux dans le cockpit, les écrans s'initialisent en quelques secondes après le démarrage, offrant un accès immédiat aux fréquences, aux données du plan de vol et plus encore. Sont également inclus le système de référence Attitude Heading (AHRS) (GRS 77), un système de secours électronique Aspen (EFD-1000), un magnétomètre à 3 états (GMU 44), deux systèmes IFR Enroute / Approach et GPS certifiés WAAS. Nav / Comm (16 watts) radios (GIA 63Ws), un système d'indication électronique de moteur (EIS), un transpondeur mode S avec ADS-B capacité d'entrée / sortie (GTX 345), panneau audio numérique (GMA 1347), les systèmes d'information routière (TIS), et Terrain and Obstacle Mapping complètent l'équipement standard sur le TX. L'Archer TX est équipé en série d'un moteur Lycoming de 180 cv, offrant une vitesse de croisière de 128 ktas / 237 km / h. Un moteur Lycoming IO-360-B4A injecté en option est également disponible.

Le Piper Seminole :

gallery-piper-seminole-pa-44-180-multi-engine-trainer-exterior-2-inflight-cutter-piper-sales-texas-piper-sales.jpg

Le Seminole comprend également l’avionique Garmin G1000 NXi. Il produit depuis 1979. Le Piper PA-44 est un développement du monomoteur PA-28. Il est équipé de 2 moteurs Lycoming O-360-A1H6. Ses moteurs sont contrarotatifs afin d'éviter le moteur critique cas de panne. Une version turbo a également été produite. Anoter que le Seminole est doté d’un empennage en « T », soit le seul appareil de l’avionneur ayant cette caractéristique.

Photos : 1 Archer TX 2 Seminole @ Piper Aircraft

 

09/02/2018

Premier vol pour le Kawasaki EC-2 ELINT !

345.jpg

L’avionneur japonais Kawasaki a effectué le vol inaugural d’une nouvelle version de son avion de transport lourd C-2. Cette nouvelle variante est destinée à la guerre-électronique.

Kawasaki EC-2 ELINT :

Désigné EC-2 ELINT (Electronic Intelligence) en raison de sa mission de guerre électronique, l'aéronef est reconnaissable grâce a plusieurs appendices et autres carénages attachés à son fuselage supérieur et latéral, et au sommet de la queue. Le radôme de l'avion est plus bulbeux comparé à celui de l'avion de ligne, et il est équipé d'un grand nombre d'antennes sous le fuselage.

L’avion va subir une campagne de tests pour ensuite venir équiper la Force d’auto-défense japonaise. Le nombre d'EC-2 en commande n'est pas connu à ce jour.

Le Kawasaki C-2 :

Le Kawasaki C-2 est un avion de transport bi-moteur à longue portée, qui peut transporter des charges utiles lourdes telles que des hélicotpères Mitsubishi H-600, des blindés lourds et des batterries de missiles Patriot. Selon l’avionneur japonais, le C-2 peut transport des charges jusqu'à 26 tonnes. L’avion peut aisément voler des routes aériennes internationales. Le C-2 est alimenté par une paire de moteurs de turboréacteur General-Electric CF6-80C2K. Il dispose d'un système automatisé de chargement et déchargement pour réduire les charges de travail. Les pilotes dispsoent d’une avionique dotée d’un système tactique de gestion de vol, d'un système de navigation de haute précision et de système de d’autoprotection.

234.jpg

Photos : EC-2 ELINT @ Shimizu

08/02/2018

Trump relance l’achat de Super Hornet !

5667.jpg

Le président Donald Trump a placé une commande de 24 avions de combat Boeing F/A-18 E/F « Super Hornet » au menu programme des acquisitions du budget militaire 2019. Cette décision inverse le choix fait à l’époque par l'administration Obama d'arrêter d'acheter le chasseur après cette année.

Combler les retards du F-35 :

La Marine américaine a fait valoir qu'elle a besoin de plus d'avions de type F/A-18E/F pour combler une pénurie dans son inventaire jusqu'à ce que plus de nouveaux F-35 de Lockheed-Martin soient déployés.

La proposition dans le budget qui doit être présentée le 12 février prochain et sera probablement bien accueillie au Congrès, qui a toujours ajouté plus de « Super Hornet » que demandé et a résisté aux plans du Pentagone sous l'ancien président Barack Obama pour l'éliminer. Les législateurs ont approuvé 12 avions supplémentaires au cours de l'exercice 2016 alors qu'aucun n'a été demandé et 12 de plus au cours de l'exercice 2017, lorsque deux ont été demandés. Au cours de l'exercice, les conseillers de la Chambre et du Sénat ont proposé d'ajouter 10 avions aux 14 demandés.

La ligne de production reconduite : 

L’avionneur Boeing se frotte les mains, car l’engagement du nouveau Président permettra de continuer à produire l’avion durant encore quelques années. Ce maintien de la production permettra également à Boeing de venir confiant vers de nouveaux clients, dont les évaluations pour un nouvel avion, va ou vont débuter prochainement.

Par aileurs, cette nouvelle commande conforte Boeing que l’US Navy se rapproche un peu plus du standard BlockIII « Advanced Super Hornet ».

Le Boeing F/A-18 E/F « Super Hornet » :

Le Boeing F/A-18E/F «Super Hornet» est un avion multirôle, capable d'effectuer pratiquement toutes les missions dans le spectre de tactiques, y compris la supériorité aérienne, de jour comme de nuit avec des armes à guidage de précision, chasseurs d'escorte, de soutien aérien rapproché, la suppression de défenses aériennes ennemies, de reconnaissance.  En comparaison du «Hornet» le «Super Hornet» permet des missions à très grand rayon d’action. Le «Super Hornet» est doté du radar AESA (Active Electronically Scanned Array) APG-79 de Raytheon.

FA-18_Super_Hornets_of_Strike_Fighter_Squadron_31_fly_patrol,_Afghanistan,_December_15,_2008.jpg

Photos : Super Hornet de la Nvay@ USN