07/05/2017

Le premier F-35B assemblé en Italie !

C_Emb-KUIAATVtj.jpg

Le premier Lockheed-Martin F-35B assemblé hors des Etats-Unis est sorti de la chaine d’assemblage italienne de Cameri. L’avionneur italien Leonardo est partenaire de Lockheed-Martin pour le montage des F-35A et dorénavant du F-35B. L’entreprise italienne assemble également des ailes pour le F-35A en tant que fournisseur de deuxième source de Lockheed-Martin.

Parallèlement à Cameri, Lockheed-Martin exploite deux autres centres, à Fort Worth et à Nagoya, au Japon. Cameri est le seul établissement étranger à construire la variante STOVL et produira 30 F-35B et 60 F-35A pour l'Italie, ainsi que 29 F-35A pour l'Aviation royale néerlandaise. L’usine Leonardo de Cameri a déjà livré sept F-35A.

Ce premier F-35B n° BL-1 doit effectuer son vol inaugural pour la fin du mois d'août, avec une livraison prévue au ministère italien de la Défense en novembre. À la suite d'essais en vol, un pilote italien pilotera le BL-1 jusqu’au centre du Naval Air Station de Patuxent River dans le Maryland, au début de l’année 2018 pour effectuer la certification des effets environnementaux électromagnétiques requis.

C_EPmxrXgAULA-D.jpg

La variante F-35B :

La variante du F-35B STOVL (Short TakeOff/Vertical Landing, ou décollage court et atterrissage vertical) cette version possède une soufflante intégrée verticalement dans le fuselage, à l'arrière du cockpit (utilisée uniquement pour le décollage ou l'atterrissage), ainsi qu'une tuyère principale orientable vers le bas. La soufflante est reliée à la turbine basse pression du réacteur principal. La capacité interne en carburant est réduite à 6,35 tonnes (- 24,22 % par rapport à la version F-35A).Cette variante du F-35 est celle qui sera livrée à l'US Marines Corps et la Royal Air Force.

C_EPnYgXcAAj-Iz.jpg

Photos : Le premier F-35B assemblé en Italie@ Leonardo/Lockheed-Martin

 

 

08/04/2017

Le T-100 de retour dans la compétition aux USA !

alenia_t-100_desert.jpg

L’avionneur italien Leonardo est de retour avec le T-100 (M346) dans la compétition en vue d’équiper l’US Air Force d’un nouvel avion école. En janvier dernier, Leonardo associé à l’époque avec l’équipmentier américain Raytheon avait annoncé son abandon. La question était alors sur toutes les lèvres, l’avionneur allait-il tenté un retour mais sans partenaire ?

Seul mais avec un projet d’usine :

Sous le nom de Leonardo DRS, l’avionneur a annoncé vouloir construire une usine de fabrication d'aéronefs à Tuskegee, en Alabama, pour produire son système de formation de jet intégré T-100, si elle est sélectionnée par l'armée de l'air américaine pour fournir le formateur de prochaine génération. 

L'équipe américaine du T-100 a choisi Moton Field Municipal Airport à Tuskegee pour l’éventuel site de fabrication d'aéronefs et la chaîne de montage finale en raison de la main-d'œuvre qualifiée, de l'infrastructure de l'aérodrome expansif et de solides ressources locales et étatiques soutenant le développement économique dans la région.

 

Le M-346/T-100  :

L'AleniaAermacchi M-346 se présente comme un monoplan à aile delta construit essentiellement en alliage d’aluminium. L’empennage horizontal est entièrement mobile et l’appareil, biplace en tandem, repose sur un train d’atterrissage tricycle. Les deux Honeywell/ITEC F124-GA-200 de 2’880 kgp sont produits sous licence par Fiat-Avio. Le M-346 dispose d’un groupe auxiliaire de démarrage (APU) MicroturboRubis. Le cockpit est pressurisé et climatisé sous une verrière articulée à droite, doté de sièges éjectables « Zero-Zero » Martin-Baker Mk16D. Il dispose également d’un système embarqué de génération d’oxygène (OBOGS) éliminant le besoin de bouteilles, d’écrans multifonctions et d’un affichage HUD (Head Up Display), d’un équipement digital « Fly-by-Wire2 programmable en fonction du niveau de l’élève ou simulant différents types d’avions. Un équipement de navigation à longue distance est prévu, ainsi que 3 points sous chaque aile pour une capacité de 1 800 kg et des rails en bout d’aile pour missiles air-air. 

1590004252.jpeg

Photos : la version T-100 destiné au marché US @ Leonardo

 

02/03/2017

Boeing & Leonardo en compétition avec le MH139 !

MH-139_D4s-185-high-res.jpg

Orlando en Floride, Boeing a dévoilé aujourd'hui son hélicoptère MH-139 en vue de la compétition pour remplacer les UH-1N "Huey" de l'US Air Force, qui protège actuellement les missiles balistiques intercontinentaux et des Etats-Unis.

Boeing et l’européen Leonardo sont associés pour affronter l’UH-60 de Sikorsky, l’UH-72A d’Airbus et le Belle UH-1Y afin de remplacer les dernier UH-1N « Huey » encore en service.

Le programme de remplacement de l'US Air Force des UH-1N prévoit de remplacer la flotte actuelle avec un maximum de 84 nouveaux hélicoptères. C’est dans ce cadre qu’un accord a été signé entre Leonardo et Boeing pour tenter de remporter cette compétition.

L‘AW139/MH-139

L’AW139 est devenu l'hélicoptère le plus vendu de sa catégorie pour une variété impressionnante de rôles commerciaux et gouvernementaux qui répondent aux exigences les plus exigeantes à travers le monde. Depuis sa certification en 2003, l'AW139 a été constamment amélioré pour atteindre des niveaux toujours croissants de performance, la sécurité, l’efficacité de la mission et la capacité de répondre aux dernières exigences très difficiles des clients actuels et futurs. Le seul hélicoptère de nouvelle génération dans sa catégorie de poids, l'AW139 établit de nouvelles normes de performances dans sa catégorie, avec la plus grande cabine de sa catégorie, une vitesse de croisière maximale de 165 noeuds (306 kilomètres par heure) et une portée maximale au-delà de 570nm (1060 km) avec carburant auxiliaire. Les AW139 sont dotés d’une motorisation de type Pratt & Whitney Canada PT6C-67C. Le poste de pilotage intégré et avancé doté d’une avionique de dernière génération minimise la charge du pilote permettant à l'équipage de se concentrer sur les objectifs de mission. 500 appareils sont déjà en service dans des nombreux  rôles y compris EMS/SAR/VIP/ transport corporate, application de la loi et de transport militaire. Près de 170 clients de plus de 50 pays ont commandé plus de 640 hélicoptères AW139 jusqu'ici.

 

MH-139-57-150-high-res.jpg

Photos : MH-139 @ Boeing

 

27/02/2017

Nouvel IFF pour les NH90 italiens !

MAS15357h.jpg

Leonardo a remporté un contrat d'une valeur 11 millions d’euros, au nom du ministère italien de la Défense (Direzione degli Armamenti Aeronautici e per l'Aeronavigabilità - DAAA) pour fournir un nouvel interrogateur IFF pour les NH90.

Le nouvel IFF New Generation Identification Friend or Foe (NGIFF) appelé le SIT434/5, pour la marine italienne va être intégré à la flotte d’hélicoptères Nh90NH90 NFH. Le SIT434/5 a été intégré sur le NH90 NFH par Leonardo, et des tests de qualification effectués par la marine italienne se sont avérés un succès.

Le nouvel IFF permet aux opérateurs d'identifier les forces amies et de distinguer des menaces potentielles. Elle le fait en émettant un signal de «défi» pour les aéronefs non identifiés et de vérifier les réponses automatiques reçues, un véritable système de mot de passe d'appel et de réponse moderne.

A terme, tout les membres de l'OTAN devront disposer d'un équipement de type IFF mode 5 compatible, qui offre une meilleure sécurité de cryptage et d'autres avantages par rapport aux systèmes plus anciens.

squared_medium_squared_original_sit434_s.jpg

Photos : 1 NH90 italien 2 IFF SIT434 @ Leonardo

25/02/2017

Scandale autour de la livraison de l'AW101 indonésien !

32407730225_998cf482b2_b.jpg

Leonardo a livré le premier exemplaire du nouvel hélicoptère présidentiel AW101 à l’Indonésie. Mais le nouvel appareil est pour l’instant séquestré par la police et stocké dans un hangar. En effet, l’armée indonésienne enquête sur la procédure d’acquisition.

Rappel :

En novembre 2015, la Force aérienne indonésienne avait sélectionné l'hélicoptère Leonardo AW101 pour répondre à son exigence en matière de transport présidentielle. Trois hélicoptères devaient être commandés en version VIP.

Le feuilleton indonésien de l’AW101 :

Le choix de l’AgustaWestland AW101 avait été fait, selon un programme bien défini et en toute transparence. De fait, les responsables de la Force aérienne ont tout naturellement annoncés le choix final en ce qui concerne l’hélicoptère européen. Mais de son côté, le Président indonésien Joko Widodo à quant à lui, refusé ce choix. Il semble que celui-ci a ordonné l'achat d'un hélicoptère assemblé localement, ou avec un contenu local important. Hors, l’Indonésie ne dispose pas d’infrastructures permettant l’assemblage sur son sol d’un hélicoptère de ce type.

En juillet dernier, l'Armée de l'Air a proposé d'acquérir un AW101 unique, cette fois configuré pour des missions militaires et non plus en version VIP présidentiel. Mais, le général Gatot Nurmantyo, a exhorté l'annulation de l'acquisition prévue pour cet unique appareil par une lettre écrite au ministre de la Défense Ryamizard Ryacudu.

Sauf que l’AW101 en version militaire est bien arrivé en Indonésie au début du mois de février ! Les questions qui se posent aujourd’hui dans le pays sont : Comment l’acheteur a-t-il pu contourner la décision des politiques ? Quel budget a permis cet achat ?

La bataille des responsables indonésiens :

Cette affaire démontre les tensions qui existent entre le ministre, le commandant des forces armées et le chef de l’Armée de l’air. En effet, il semble bien que l’Armée de l’air indonésienne a passé commande de l’AW101 de son propre chef et ceci en contournant le processus d'approvisionnement régulier et de ses contrôles. Suite au prochain épisode !

 

Photo : l’AW101 livré à l’Indonésie @ Leonardo