01/06/2018

Le Canada prépare la modernisation des CH-149 « Cormoran » !

CH-149_Cormorant.jpg

Le Canada a annoncé son intention de procéder à la modernisation de son hélicoptère de recherche et de sauvetage Leonardo AW101 « Cormoran » (CH-149) et d'augmenter potentiellement la taille de sa flotte de 14 à 21 exemplaires.

L’hélicoptériste Leonardo espère continuer à travailler avec le gouvernement du Canada pour conclure l'analyse des options et finaliser les exigences pour le CH-149 CMLU [Cormorant Mid-Life Upgrade] et le programme d'augmentation de flotte, de simulation et de formation. Les sociétés GE Canada, IMP Aerospace and Defence et Rockwell Collins Canada seront les partenaires industriels engagés pour le programme.

L’objectif de la mise à jour du programme CH-149 « Cormoran » (AW101) doit permettre à Ottawa de maintenir l’appareil en service jusqu'en «2040 et au-delà». Par ailleurs, il est prévu de résoudre les problèmes d'obsolescence et de coût de maintenance.

Selon Leonardo, la mise à jour comprendrait une nouvelle avionique, des capteurs électro-optiques / infrarouges et un radar à balayage électronique actif de nouvelle génération, en utilisant une configuration comparable à celle choisie par la Norvège pour ses besoins en recherche et sauvetage.

De plus, nous apprenons que l’achat de sept CH-149 « Cormoran » pourrait être réalisée en produisant de nouveaux appareils, ou en adaptant potentiellement les hélicoptères excédentaires acquis via les États-Unis à la suite de l'annulation du programme d'hélicoptères présidentiels VH-71 sur la base de l’AW101.

Concernant la flotte d’AW101 (CH-149 Cormoran) :

Plus de 190 hélicoptères AW101 ont été construits ou vendus à des clients civils et militaires à travers le monde dans une grande variété de configurations. La flotte mondiale a atteint plus de 200.000 heures de vol au Canada, au Royaume-Uni, Italie, Danemark, Portugal et le Japon offre des performances exceptionnelles et un degré extrêmement élevé de sécurité.

Les Forces canadiennes ont mené des milliers de missions et des centaines d'opérations de sauvetage, y compris:

  • A 1.200 km. aller-retour de sauvetage au large de Terre-Neuve;
  • Une aide au sauvetage de nuit, à crevasse profonde de 30 mètres 8700 "sur le côté d'un glacier;
  • Un voyage 3,500 km pour sauver un chasseur échoués sur un écoulement de la glace de l'Arctique.

Le Cormorant a un taux de disponibilité de  mission qui atteint les 98%, attestant de sa fiabilité en cas d'urgence et de déploiement d'une mission critique. 

Photo :CH-149 « Cormoran » (AW101) @ RCAF

 

26/05/2018

Arrivée du premier AW101 Mk4 « Commando Merlin » !

original_8Y5A8632_g.jpg

La Royal Air Force (RAF) a réceptionné son premier exemplaire de l’hélicoptère Leonardo AW101 Mk4 « Merlin » lors d'une cérémonie qui s'est déroulée cette semaine sur la base aéronavale royale de Yeovilton. Cet événement marque une étape importante dans le contrat de Leonardo Life Support Program (MLSP) visant à convertir 25 anciens hélicoptères « Merlin » de la Royal Air Force en hélicoptères « Commando Merlin » de soutien amphibie entièrement en version marine destinés à la force d'hélicoptères commando du Royaume-Uni.

Geoff Munday, directeur général de Leonardo Helicopters au Royaume-Uni, a déclaré lors de la cérémonie: «La livraison du premier « Commando Merlin » marque le point culminant de plus de quatre années de conception, de développement et de fabrication par Leonardo au Royaume-Uni. Le résultat est l'hélicoptère de soutien amphibie le plus avancé et le plus performant au monde. Il peut voler plus vite et transporter beaucoup plus que le « Commando Sea King » désormais à la retraite, offrant une capacité grandement améliorée à la Force d'hélicoptères britannique.

aw101_leonardo_avionics.jpg

 

L’AW101 Mk4 « Merlin » :

Les hélicoptères AW101 Mk4 « Merlin » sont entièrement optimisés pour les opérations depuis des navires et comprennent un système de  repliage automatique des pales du rotor principal et le pliage de la queue, un train de roulement amélioré et des caractéristiques de sécurité de la cabine améliorées. Les aéronefs sont également équipés du même cockpit de technologie avancée développé par Leonardo pour le Merlin Mk2 de la Royal Navy, donnant à la flotte britannique de « Merlin » un cockpit commun comportant cinq unités d'affichage intégrées 10 x 8, deux unités tactiles pour contrôler les systèmes de l'aéronef et un équipement de mission, ainsi que deux dispositifs de contrôle du curseur pour gérer les affichages tactiques.

Les experts en guerre électronique de Leonardo à Luton ont également amélioré le système d'autoprotection du nouvel hélicoptère afin d'assurer une sécurité optimale. Le Système d'Aides Défensives (DAS) a été intégré à un ordinateur de dernière génération, qui permet au système d'identifier rapidement les systèmes d'armes hostiles et d'initier des tactiques et des contre-mesures appropriées. En introduisant un niveau d'automatisation et en intégrant la fonctionnalité DAS aux nouveaux postes de pilotage des hélicoptères, la charge de travail du pilote est réduite. Leonardo fournit déjà des suites d'aide défensives à travers la flotte d'hélicoptères des forces armées britanniques et fournit un soutien opérationnel de guerre électronique (EWOS) pour toutes ces plates-formes, permettant de reprogrammer les systèmes de protection de la flotte en fonction des conditions changeantes du champ de bataille.

 

yourfile.jpg

Photos : 1l’AW101 Mk4 « Merlin »2le cockpit 3Cérémonie de livraison @ Leonardo

27/03/2018

Second lot de M-346 pour la Pologne !

087.jpg

Leonardo et l'Inspection de l'armement du ministère polonais de la Défense nationale ont signé un contrat portant sur la fourniture de 4 M-346 Avanced Jet Trainers (AJT) supplémentaires qui rejoindront la flotte existante de huit avions de l'armée de l'air polonaise d'ici 2020. Le contrat comprend un paquet de soutien. Il contient également des options pour quatre avions supplémentaires.

Alessandro Profumo, Directeur Général de Leonardo, a déclaré: "Ce contrat renforce le partenariat étroit de Leonardo avec la Pologne, un pays où nos technologies et compétences sont déjà profondément enracinées, et qui reconnaît les capacités uniques de notre système d'entraînement intégré basé sur le M-346 ».

Pénalités réglées :

Dans cette commande, le prix des appareils a été révisé à la baisse, suite à la demande de pénalités du gouvernement polonais. Le ministère de la Défense polonais avait annoncé que les avions livrés étaient incapables de simuler certaines phases de combat. Les nouveaux avions disposeront des améliorations qui sont actuellement en phase d’intégration sur les avions déjà livrés.

Le M-346 : 

L'Aermacchi M-346 se présente comme un monoplan à aile delta construit essentiellement en alliage d’aluminium. L’empennage horizontal est entièrement mobile et l’appareil, biplace en tandem, repose sur un train d’atterrissage tricycle. Les deux réacteurs Honeywell/ITEC F124-GA-200 de 2'880 kgp sont produits sous licence par Fiat- Avio. Le M-346 dispose d’un groupe auxiliaire de démarrage (APU) MicroturboRubis. Le cockpit est pressurisé et climatisé sous une verrière articulée à droite, doté de sièges éjectables « zero-zero » Martin-BakerMk 16D. Il dispose également d’un système embarqué de génération d’oxygène (OBOGS) éliminant le besoin de bouteilles, d’écrans multi-fonctions et d’un affichage HUD (Head Up Display), d’un équipement digital Fly-by-Wire programmable en fonction du niveau de l’élève ou simulant différents types d’avions. Un équipement de navigation à longue distance est prévu, ainsi que 3 points sous chaque aile pour une capacité de 1’800 kg et des rails en bout d’aile pour missiles air-air. Un bidon largable peut être emporté sous chaque aile, un bidon de convoyage sous le fuselage et une perche de ravitaillement en vol est prévue en option.

3203248594.JPG

Photos : 1 M-346 polonais@ Marco Papa 2 cockpit @ PAF

 

 

26/03/2018

L’Eurofighter proposé à la Pologne !

2474012411.jpg

La Pologne prépare le lancement de son appel d'offres «Harpia» en vue de remplacer les derniers MIG-29 et Sukhoi Su-22. Dans cette optique Airbus DS à travers l'avionneur italien Leonardo lance sa promotion de l'Eurofighter « Typhoon II » T3.

"Nous offrons à la Pologne une coopération industrielle, des programmes de fabrication et des programmes de développement", a déclaré Andrea Nappi, vice-présidente de l'exportation Eurofighter chez Leonardo. Une sélection effectuée par Varsovie conduirait à la livraison d'avions assemblés sur le site de Caselle, près de Turin, précise-t-il, bien que le client puisse également choisir de prendre des Typhoon en Allemagne, en Espagne ou au Royaume-Uni.

Leonardo est "ouvert aux négociations avec la Pologne concernant l'intégration des armes utilisées par l'armée de l'air polonaise". Cela impliquerait que le consortium Eurofighter soit autorisé à opérer avec le missile de croisière air-sol AGM-158 JASSM de Lockheed-Martin, qui est également proposé avec le « Typhoon » pour le concours des chasseurs HX finlandais.

Les responsables de Leonardo soulignent que le contenu d'une offre "dépend de la décision du gouvernement polonais", mais que le consortium Eurofighter sera en mesure de répondre aux exigences de sa politique de "polonisation", via le transfert de technologie et le programme social de Varsovie. .

«Nous mettons l'accent sur la coopération et le développement, assurant simultanément l'autonomie du client, ainsi que le soutien et la formation dans le pays», explique Nappi. «Nous recherchons des entreprises polonaises, non seulement grandes, mais aussi petites et prêtes à coopérer. 

"La Pologne et l'armée de l'air polonaise sont des clients stratégiques pour nous, pour des raisons géopolitiques", note Giancarlo Mezzanatto, vice-président de l'unité de programme « Eurofighter » de Leonardo. Varsovie a déjà acheté des avions écoles à réaction avancés Aermacchi M-346.

 

Photo : Airbus DS Eurofihgter Typhopn II @ Leonardo

27/02/2018

18ème M-346 pour l’Italie !

DXDtCFuU0AAX_nL.jpg

La cérémonie de livraison du dix-huitième exemplaire du M-346 destiné à l'armée de l'air italienne s'est déroulée aujourd'hui sur le site de la division Aircraft de Leonardo, à Venegono Superiore (Varese).

L'avion M-346, désigné T-346A par l'armée de l'air italienne, représente le fer de lance de la 61ème escadre aérienne de Galatina (Lecce) où des pilotes de chasse italiens sont entraînés avec le personnel des États-Unis, Espagne, France, Autriche, Pays-Bas, Pologne, Singapour, Argentine, Grèce et Koweït. L'entraînement opérationnel, principalement effectué sur le T-346A, est préparatoire à la ligne aéro-tactique, avant les avions de combat tels que l'Eurofighter ou le F-35. La base aérienne italienne utilise également la technologie LVC (Live, Virtual et Constructive Simulation). Grâce à la LVC, il est possible de relier des simulateurs à des sorties réelles, ce qui permet à un pilote pilotant un appareil d'entraînement à mouvement complet sur le sol d'agir comme un ailier ou comme une cible pour un avion déjà en l'air.

 Sa simulation d'entraînement tactique intégrée (ETTS) permet au M-346 d'émuler des capteurs, des contre-mesures et des armements, tout en permettant aux pilotes d'interagir en temps réel avec un scénario tactique virtuel, améliorant ainsi la flexibilité et la réduction des coûts. Grâce à son viseur de casque, à ses entrées de commande vocale et à sa sonde de ravitaillement en vol, le M-346 peut réaliser un programme complet d'entraînement tactique.

Le M-346 : 

L'Aermacchi M-346 se présente comme un monoplan à aile delta construit essentiellement en alliage d’aluminium. L’empennage horizontal est entièrement mobile et l’appareil, biplace en tandem, repose sur un train d’atterrissage tricycle. Les deux réacteurs Honeywell/ITEC F124-GA-200 de 2'880 kgp sont produits sous licence par Fiat- Avio. Le M-346 dispose d’un groupe auxiliaire de démarrage (APU) MicroturboRubis. Le cockpit est pressurisé et climatisé sous une verrière articulée à droite, doté de sièges éjectables « zero-zero » Martin-BakerMk 16D. Il dispose également d’un système embarqué de génération d’oxygène (OBOGS) éliminant le besoin de bouteilles, d’écrans multi-fonctions et d’un affichage HUD (Head Up Display), d’un équipement digital Fly-by-Wire programmable en fonction du niveau de l’élève ou simulant différents types d’avions. Un équipement de navigation à longue distance est prévu, ainsi que 3 points sous chaque aile pour une capacité de 1’800 kg et des rails en bout d’aile pour missiles air-air. Un bidon largable peut être emporté sous chaque aile, un bidon de convoyage sous le fuselage et une perche de ravitaillement en vol est prévue en option.

DXDwox6XkAEhS4K.jpg

Photos : M-346 italiens @ Leonardo