27/05/2013

Boeing débute la construction du KC-46A !

Boeing.jpg


 

 

EVERETT, Boeing vient de débuter la construction du premier ravitailleur KC-46A «New Generation Tanker». Le Pentagone a choisi en février 2011 l’avion de Boeing face l’A330 MRTT d’Airbus pour remplacer la flotte d’avion ravitailleur  KC-135, vieux de 50 ans, de l’US Air Force. Le contrat est de 30 milliards de dollars pour la livraison de 179 appareils.

 

Les éléments importants commence à être livré à Boeing, qui va débuter ces prochains jours l’assemblage de la voilure. Puis, se sera l’assemblage des citernes du KC-46A. Le premier vol du KC-46A pourrait avoir lieu au premier trimestre de 2015, selon Boeing.

 

Toujours selon Boeing, le premier exemplaire du KC-46A devrait être livré en 2016. Signalons au passage que le «timing» est assez serré pour le constructeur américain, car le contrat avec l’US Air Force précise que 18 appareils de type KC-46A doivent être opérationnels en 2017 (dont trois appareils de pré-série). A ce stade, le taux de production doit atteindre 15 appareils par an.

 

Boeing espère par ailleurs, vendre son «New Generation Tanker» à l’exportation. Selon les besoins se sont 25 à 50 appareils qui pourraient être concernés.

 

Un nouveau poste de pilotage :

 

 

KC-46_cockpit.jpg

Le KC-46A est issus du B767-200ER, mais sera doté de plusieurs améliorations. Le cockpit est fournit par Rockwell Collins. L’avionique comprendra quatre écrans cristaux liquides de 15,1 pouces calqués sur ceux du Boeing B787 «Dreamliner». Doté d’un système RCDD  (système en réseau d’acheminement des données entre composants) full-duplex avec communité Ethernet (AFDX). Le système va combiné l’ensemble des informations nécessaires aux pilotes pour permettre une de prise de conscience de la situation tactique (TSAS) via une liaison de donnée Link16 et des communications satellite. De plus, le 

 TSAS sera en mesure de présenter l'information des menaces pour les pilotes basés sur la liaison16 transmise par les aéronefs de combat.

 

Concernant la perche le ravitaillement, Rockwell Collins fournit également un système de vision à distance basé sur des capteurs optiques configurés pour fournir des vues panoramiques 3D. Assis à la station de mission, le perchman va être capable de guider le «boom» de l'aéronef depuis un affichage en relief en 3D grâce à des lunettes spéciales.

 

Le KC46A «New Generation Tanker» : 

 

Boeing a déterminé les besoins de la mission pour optimiser la taille de la cellule qui apportera le meilleur coût d’exploitation possible. Le B767 «New Gen Tanker» est un gros porteur multi-mission, basé sur la cellule du B767 commercial. Certes, il existe déjà une version du B767 Tanker, mais cette nouvelle version répond complètement au cahier des charges de l’US Air Force.

 

Pour ce faire, l’avion reprend les dernières innovations en matières d’écrans multifonctions en test actuellement sur le B787 « Dreamliner ». Un nouveau système de ravitaillement permettra une augmentation du rythme de transfert de carburant, de plus, les charges et les opérations en sont simplifiées. L’avion répond aux 372 exigences demandées par l’USAF, de plus selon Boeing les risques d’industrialisations sont faibles, car l’avion s’appuie sur des moyens existants. Le NewGen Tanker se caractérise par une conception du contrôle de vol qui place l‘équipage aux commandes de l’ensemble de l’appareil, au lieu de permettre aux logiciels de limiter la manœuvrabilité au combat. Le NewGen Tanker met à la disposition des pilotes de l’USAF un poste de pilotage numérique avancé équipé des affichages électroniques du Boeing B787 «Dreamliner». Le NewGen Tanker dispose d’une technologie de ravitaillement en vol éprouvée et d’une perche KC-10 NewGen modernisée avec des capacités de ravitaillement étendues, un débit accru pour le transfert du carburant et un système à commandes de vol électriques (Fly by Wire).

 

GetAsset.jpg




 

Photos : 1 image de synthèse KC-46A avec un F-35 2 Le cockpit 3 Image de synthèse KC-46A avec des F-15E @ Boeing


18/04/2013

L’US Air Force va devoir faire des choix !

sdd_f35testa_095.jpg


 

WASHINGTON, l'administration Obama vient de proposer un budget de 102,8 milliards pour l’US Air Force, soit une baisse de 7% pour l’année. Si le montant peut nous paraitre énorme vu d’Europe, il s’agit pourtant de la plus importante baisse de budget de l’histoire de l’USAF. 

 

Les choix de l’USAF : 


 

1209037413.jpg


 

Le 6 mars dernier, je vous relatais les problèmes de budgets de l’USAF qui avait dû se résigner à annuler toutes les démonstrations de la célèbre patrouille des Thunderbirds et des F-22 de l’USAF, afin, d’épargner 500 milliards sur une période de 10 ans (voir lien). Mais d’autres programmes risquent de faire les frais de ces économies, il s’agit entre autre des programmes spatiaux de l’USAF, concernant la mise en orbite d’une nouvelle génération de satellites d’observations. 

 

L’USAF a décidé de mettre fin au programme de drone «Global Hawk» Bloc30, après avoir reçu le dernier des 18 avions sous contrat en 2014. 

 

Toujours dans un but d’économie, le Commandement du combat aérien (ACC) va procéder à une diminution des heures de vols des 17escadrons actuellement en déploiement à l’étranger, une fois ceux-ci rapatrié au pays. Ces escadrons concernent l’ensemble des appareils de l’USAF soit : les A-10, B-1, B-52, F-15, F-16 et F-22. Les heures de vols en moins seront compensées par une augmentation des heures d’entrainement en simulateurs de vol. Le but étant d’économiser l’équivalent de 203.000 heures de vols sur un total actuel de 1.160.000 heures de vol.

 

Ces premières économies vont permettre d’équilibrer le budget et de maintenir les priorités sur les trois grands axes prioritaires suivants : 

 

  • La continuité du programme  Lockheed-Martin F-35 qui a besoin de 8,4 milliards de dollars pour soutenir le développement continu des trois variantes de l’avion.

 

  • Le développement final de l’avion ravitailleur Boeing KC-46A.

 

  • Le développement du futur bombardier à longue portée (LRS-B).
 
Mais à ce rythme d'économie, l'USAF devra peut-être économiser encore ailleurs, avec une possible limitation des livraisons de F-35 et faire face à des retards dans le développement des futurs drones par  exemple.

3542614149.jpg

 

Lien sur l’annulation des démonstrations aériennes de l’USAF : 


 

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2013/03/06/demonstrations-des-thunderbirds-annulees.html

 

Photos : Les programmes prioritaires : 1 F-35 @ Lockheed-Martin  2 KC-46A @ Boeing 3 LRS-B @ Lockheed-Martin

 

 

21:47 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : usaf, budget, f-35, kc-46a, lrs-b |  Facebook | |

27/02/2013

La retraite pour le premier KC-135 «Stratotanker» !

130221-F-FV476-040.jpg


 

Après plus de 50 années de service et 22.500 heures de vol, le premier  Boeing KC-135R «Stratotanker » a été retiré du service. L'avion a fait un dernier passage à grande vitesse sur la piste de la base aérienne de Davis-Monthan AFB en Arizona, mieux connue sous le nom "Boneyard" Air Force.  

  

L'appareil  numéroté :  61-0312  effectua son premier vol au sein de l’United States Air Force le 14 août 1962, et avait été remotorisé le juin 27 1985. Selon la décision du Pentagone pour 2013 se sont pas moins de 16 KC-135 qui seront retirés du service.

 

Rappel :

 

Le Boeing KC-135 « Stratotanker », fabriqué par Boeing est une version dérivée du C-135 «Stratolifter» dédiée au ravitaillement. Les premiers ravitailleurs en vol étaient des avions à hélices. Après la Seconde Guerre mondiale , l'USAF utilisait par exemple des B-29  modifiés puis des Boeing KC-97 à partir de 1950. Ceci commença à poser des problèmes après l'apparition des premiers chasseurs et les bombardiers à réaction, car ces avions plus rapides devaient réduire leur altitude et leur vitesse lors du ravitaillement, ce qui retardait leur plan de vol. De plus, ces appareils ravitailleurs mettaient longtemps à arriver au point de rendez-vous et étaient plus que faciles à intercepter pour des chasseurs ennemis.

La firme Boeing comprit au début des années 1950 qu'une « citerne volante » à réaction était nécessaire. Elle décida de développer un prototype Dash 80, qui vola en 1954 et devait donner naissance d'une part à un ravitailleur en vol possédant aussi des capacités d'avion-cargo (le C/KC-135) et d'autre part à un avion de ligne civil (le 707). Ce prototype vola en 1954. Ce projet, financé en interne et développé d'abord dans le secret, était une prise de risque énorme pour Boeing, qui aurait probablement périclité en cas d'échec.Le KC-135 dispose de 15 cellules-réservoir nécessitant une quinzaine d'heures en moyenne pour le remplacement de l'une d'elles. Le débit du transfert de carburant entre l'avion ravitailleur et l'appareil avitaillé varie de 700 à 1’000 litres par minutes selon le type de celui-ci.


 

KC-135large.jpg


 

Dans l’attente du B767 New Generation Tanker (KC-46A) :


 

11795.jpg


 

Boeing a déterminé les besoins de la mission pour optimiser la taille de la cellule qui apportera le meilleur coût d’exploitation possible. Le B767 New Gen Tanker est un gros porteur multi-mission basé sur la cellule du B767 commercial. Certes, il existe déjà une version du B767 Tanker, mais cette nouvelle version répond complètement au cahier des charges de l’US Air Force.

 

Pour ce faire, l’avion reprend les dernières innovations en matières d’écrans multifonctions en test actuellement sur le B787 « Dreamliner ». Un nouveau système de ravitaillement permettra une augmentation du rythme de transfert de carburant, de plus, les charges et les opérations en sont simplifiées. L’avion répond aux 372 exigences demandées par l’USAF, de plus selon Boeing les risques d’industrialisations sont faibles, car l’avion s’appuie sur des moyens existants.

· Le NewGen Tanker économisera aux contribuables américains jusqu’à 36 milliards de dollars en gestion du cycle de vie par rapport à l’avion concurrent, une différence qui à elle seule pourrait financer une nouvelle flotte de 179 ravitailleurs 

· Le NewGen Tanker se caractérise par une conception du contrôle de vol qui place l‘équipage aux commandes de l’ensemble de l’appareil, au lieu de permettre aux logiciels de limiter la manœuvrabilité au combat · Le NewGen Tanker met à la disposition des pilotes de l’USAF un poste de pilotage numérique avancé équipé des affichages électroniques du Boeing 787 Dreamliner. 

Le NewGen Tanker dispose d’une technologie de ravitaillement en vol éprouvée et d’une perche KC-10 NewGen modernisée avec des capacités de ravitaillement étendues, un débit accru pour le transfert du carburant et un système à commandes de vol électriques (Fly by Wire) ; toutes ces technologies sont fournies par la société qui a inventé la perche de ravitaillement en vol et qui produit les ravitailleurs les plus performants et les plus fiables au monde.

 Le NewGen Tanker offre des capacités de transport de carburant, de fret, de passagers et de malades sensiblement supérieures à celles de l’actuel ravitailleur KC-135 dans un gros porteur dont l’encombrement correspond à celui d’un appareil à fuselage étroit, ce qui assurera à l’US Air Force une flexibilité hors pair pour un large éventail d’opérations.

Selon Boeing, le B767 NewGen Tanker fera économiser 10 milliards de dollars en coûts de carburant, sur ses 40 ans de service étant donné qu’il brûlera 24% de carburant en moins.

 

Photos :  1 Le premier KC-135 en retraite 2 flotte de KC-135 3 Le nouveau KC-46A de Boeing @ Boeing

21:59 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : kc-135 stratotanker, usaf, boeing, kc-46a |  Facebook | |

19/05/2011

L’Italie a reçu ses ravitailleurs KC-767A !

 

MWF11-0025-003_Italy_tanker_display_med.jpg

 

 

 

Le ravitailleur de Boeing le KC-767A est entré formellement en service dans l’armée de l’air italienne ce mardi 17 avec deux appareils opérationnels. Ils ont été réceptionnés sur la base Pratica di Mare par le secrétaire d’Etat à la défense Guido Crosetto, le Chef d’Etat-Major le Général Biagio Abraham et le Général Giuseppe Bernardis Chef d’Etat-Major de l’Aeronautica Militare.

Alors que les appareils devaient être livrés en 2005, plusieurs problèmes, notamment des vibrations sur les nacelles de ravitaillement, ont retardé les livraisons qui se sont finalement effectuées en janvier et mars dernier. Depuis leur réception, l’armée de l’air italienne effectuait uniquement des missions d’entraînement.

L’Italie a commandé quatre KC-767A à Boeing, les deux appareils restants devant être livrés d’ici la fin de l’année. Le ravitailleur de Boeing peut aussi se transformer en version cargo ou en version transport de passagers. L’appareil peut aussi être ravitaillé. L’Italie utilisait précédemment des B707Tanker/Transport.

Différent des KC-46A :

 

 Les appareils de l’Aeronautica Militare ne sont pas identiques au futur KC-46A qui a été sélectionné au mois de février dernier par l’US Air Force, même si les appareils italiens sont basés sur la version B767-200ER. Ils sont équipés d’une perche de ravitaillement ou panier en centrale et de deux nacelles de ravitaillement avec panier situées sous les ailes. Les KC-46A  disposeront d’une nouvelle génération de perche de ravitaillement d’une adaptation de la soute pour la rendre modulaire et l’avion reprendra plusieurs nouveautés concernant l’avionique du B787.

 

MWF11-003N-288_Italytanker1_med.jpg

 

Photos : 1 KC-767A en vol avec un AMX & Eurofighter 2 KC-767A au décollage @ Boeing

 

 

25/02/2011

Ravitailleur : Le B767 NewGeneration Tanker à gagné!

top-story-20100728-4.jpg

WASHINGTON, 25 février , à 22h10 GMT le Pentagone a annoncé le nom du vainqueur de la compétition portant sur la livraison d'avions ravitailleurs à l'armée de l'air américaine ! Et c’est Boeing avec le B767 New Generation Tanker (KC-46A) qui rafle le contrat de 30 milliards de dollars pour la livraison de 179 appareils en remplacement des vieux KC-135 âgés de près de 50 ans !

"Boeing a été le net vainqueur", a déclaré le secrétaire adjoint à la Défense William Lynn lors d'une conférence de presse organisée au Pentagone. Les responsables du Pentagone ont refusé de détailler la teneur des deux offres et se sont bornés à déclarer que l'écart entre elles était de plus de 1%.

Le B767 New Generation Tanker (KC-46A) :

Boeing a déterminé les besoins de la mission pour optimiser la taille de la cellule qui apportera le meilleur coût d’exploitation possible. Le B767 New Gen Tanker est un gros porteur multi-mission basé sur la cellule du B767 commercial. Certes, il existe déjà une version du B767 Tanker, mais cette nouvelle version répond complètement au cahier des charges de l’US Air Force.

Pour ce faire, l’avion reprend les dernières innovations en matières d’écrans multifonctions en test actuellement sur le B787 « Dreamliner ». Un nouveau système de ravitaillement permettra une augmentation du rythme de transfert de carburant, de plus, les charges et les opérations en sont simplifiées. L’avion répond aux 372 exigences demandées par l’USAF, de plus selon Boeing les risques d’industrialisations sont faibles, car l’avion s’appuie sur des moyens existants.

· Le NewGen Tanker économisera aux contribuables américains jusqu’à 36 milliards de dollars en gestion du cycle de vie par rapport à l’avion concurrent, une différence qui à elle seule pourrait financer une nouvelle flotte de 179 ravitailleurs ;

· Le NewGen Tanker se caractérise par une conception du contrôle de vol qui place l‘équipage aux commandes de l’ensemble de l’appareil, au lieu de permettre aux logiciels de limiter la manœuvrabilité au combat ;

· Le NewGen Tanker met à la disposition des pilotes de l’USAF un poste de pilotage numérique avancé équipé des affichages électroniques du Boeing 787 Dreamliner ;

· Le NewGen Tanker dispose d’une technologie de ravitaillement en vol éprouvée et d’une perche KC-10 NewGen modernisée avec des capacités de ravitaillement étendues, un débit accru pour le transfert du carburant et un système à commandes de vol électriques (Fly by Wire) ; toutes ces technologies sont fournies par la société qui a inventé la perche de ravitaillement en vol et qui produit les ravitailleurs les plus performants et les plus fiables au monde.

· Le NewGen Tanker offre des capacités de transport de carburant, de fret, de passagers et de malades sensiblement supérieures à celles de l’actuel ravitailleur KC-135 dans un gros porteur dont l’encombrement correspond à celui d’un appareil à fuselage étroit, ce qui assurera à l’US Air Force une flexibilité hors pair pour un large éventail d’opérations.

Selon Boeing, le B767 NewGen Tanker fera économiser 10 milliards de dollars en coûts de carburant, sur ses 40 ans de service étant donné qu’il brûlera 24% de carburant en moins.

 

080527-F-2828D-071_tanker-B1_3_med.jpg

Commentaires :

Voici donc arrivé (enfin ¨!)  la fin d’un long feuilleton, Boeing remporte donc ce fabuleux marché et va pouvoir souffler ! Du côté de l’européen EADS Airbus Military c’est la déception, le projet de l’A330 MRTT (KC-45) est pourtant excellent, mais a souffert de deux éléments : la perte du soutien politique avec le départ de l’Administration Bush, On se rappelle qu’en campagne le candidat Obama préférait déjà l’offre de Boeing ! De plus, la crise sur l’emploi et la concurrence d’Airbus on poussé un choix national.

En théorie EADS pourrait encore faire appel de la décision, cependant, à moins d’une grave infraction constatée lors de l’attribution du contrat , il n’en sera rien. De plus. L’image d’EADS en souffrirait en agaçant non seulement le politique mais l’USAF qui aujourd’hui ne peut plus attendre.

Notons au passage que l’A330MRTT reste le ravitailleur le plus exporté, et que l’arrivée du B767NewGenTanker mettra un peu de concurrence sur un marché un peu trop fermé !

 

album-a-58.jpg

Liens :

 

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2011/02/16/ravitaille...

 

 

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2010/07/12/ravitaille...

 

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2011/02/16/ravitaille...

 

Photos : B767 NewGen Tanker nommé KC-46A pour l'USAF @ Boeing