13/02/2016

Le KC-46A ravitaille un F/A-18 !

16BFT000027_001_By_John_D_Parker_high-res.jpg

 

Everett, Washington, la seconde phase de ravitaillement en vol à bord du nouveau KC-46A « Pegasus » s’est effectuée avec succès en fin de semaine.

Après avoir ravitaillé un F-16 de l’US Air Force, l’équipe d’essais en vol de Boeing a réussi le ravitaillement d’un F/A-18 « Hornet » de la Navy. Cette fois, le KC-46A a déployé le second système de ravitaillement composé du tuyau souple. Le KC-46 peut faire le plein des avions tels que le F/A-18 avec un maximum de 400 gallons de carburant par minute. L’exercice à eu lieu à 20.000 pieds.

Avec ce second test réussi, le programme de qualification du KC-46A confirme, que les deux systèmes de ravitaillement en service sur l’avion, permettent de fonctionner correctement. Les prochaines étapes d’essais vont concerner le ravitaillement d’avions tels qu’un C-17, un A-10 et un AV-8B. Il est également prévu qu’un F-35 termine les tests en vue de la qualification finale.

 

Photo : Premier ravitaillement d’un Hornet @ Boeing

 

26/09/2015

Premier vol du KC-46A de présérie !

K66446-1_high-res.jpg

 

Everett, Washington,Boeing a réussi le premier vol de son nouvel avion ravitailleur KC-46A depuis les installations de l’avionneur. Il s’agit du premier KC-46A entièrement équipé, alors que les appareils actuels sont des B767 modifiés qui ont servi à la préparation du programme du nouveau ravitailleur.

L’avion a décollé de Paine Field à 13:24 (PST) et a atterrit quatre heures plus tard sur les à l’aéroport de Field à Seattle. Ce premier vol d'un avion ravitailleur KC-configuré-46A, fait suite à la série d’essais des avions de série de type B767-2C. Pendant le vol, les pilotes d'essai de Boeing ont effectué des contrôles opérationnels sur les moteurs, les commandes de vol et les systèmes environnementaux et ont pris atteint l’altitude maximale de 35.000 pieds avant l'atterrissage.

L'équipe Boeing va maintenant procéder à une inspection après vol et contrôler le calibrage des instruments avant la prochaine série de vols, au cours de laquelle le système de ravitaillement va être déployé. Selon le calendrier l’avion va débuter avant la fin de cette les essais de ravitaillement en vol avec divers aéronefs en service au sein de l’US Air Force.

 

Le KC-46A «New Generation Tanker»:

Le KC-46A«New Gen Tanker» est un gros porteur multi-mission, basé sur la cellule du B767 commercial. Pour ce faire, l’avion reprend les dernières innovations en matières d’écrans multifonctions en test actuellement sur le B787 «Dreamliner». Un nouveau système de ravitaillement permettra une augmentation du rythme de transfert de carburant, de plus, les charges et les opérations en sont simplifiées. Selon Boeing les risques d’industrialisations sont faibles, car l’avion s’appuie sur des moyens existants. Le «New Gen Tanker» se caractérise par une conception du contrôle de vol qui place l‘équipage aux commandes de l’ensemble de l’appareil, au lieu de permettre aux logiciels de limiter la manœuvrabilité au combat. Le «New Gen Tanker» met à la disposition des pilotes de l’USAF un poste de pilotage numérique avancé équipé des affichages électroniques du Boeing B787 «Dreamliner». Le «New Gen Tanker» dispose d’une technologie de ravitaillement en vol éprouvée et d’une perche KC-10 « NewGen » modernisée avec des capacités de ravitaillement étendues, un débit accru pour le transfert du carburant et un système à commandes de vol électrique (Fly by Wire).

 

JRA9119_high-res.jpg

Photos : le premier  KC46A de présérie @ Boeing

15/08/2015

KC-46, essais en vol en configuration initiale !

yourfile-1.jpg

 

Le programme KC-46A « New Gen Tanker» a été frappé par des retards répétés et des dépassements de coûts en raison de problèmes de câblage et plus récemment, avec un produit chimique mix-up durant les essais du système de carburant. Boeing se retrouve dans une situation complexe pour pouvoir tenir les délais de livraison, soit 18 KC-46A à l’US Air Force d'ici 2017. Au total Boeing devra livrer 179 KC-46 d'ici à 2027.

 

Une bonne nouvelle :

La bonne nouvelle de la semaine pour le programme de test  du KC-46A concerne la bonne réussite d’une série de tests de flottement de citernes, attestant du bon fonctionnement avec les gousses d’aile de ravitaillement et du bon comportement de la perche de queue. L’avion d’essais EMD-1, utilisé pour certifier la cellule de B767-2C, a permis de confirmer le bon fonctionnement général, lors de manœuvres de base.

A la suite de ces essais, le KC-46A pourra obtenir sa certification pour le vol en configuration de ravitaillement, soit un grand pas en avant pour le programme.

Cependant, le second prototype EMD-2 entièrement configurer devrait prendre l’air avec un retard d’un mois, car celui-ci doit encore recevoir les différentes modifications du programme. Le premier vol du EMD-2 ne pourra donc être effectif qu’à la fin septembre.

 

Le KC-46A «New Generation Tanker»:

Le KC-46A«New Gen Tanker» est un gros porteur multi-mission, basé sur la cellule du B767 commercial. Pour ce faire, l’avion reprend les dernières innovations en matières d’écrans multifonctions en test actuellement sur le B787 «Dreamliner». Un nouveau système de ravitaillement permettra une augmentation du rythme de transfert de carburant, de plus, les charges et les opérations en sont simplifiées. Selon Boeing les risques d’industrialisations sont faibles, car l’avion s’appuie sur des moyens existants. Le «New Gen Tanker» se caractérise par une conception du contrôle de vol qui place l‘équipage aux commandes de l’ensemble de l’appareil, au lieu de permettre aux logiciels de limiter la manœuvrabilité au combat. Le «New Gen Tanker» met à la disposition des pilotes de l’USAF un poste de pilotage numérique avancé équipé des affichages électroniques du Boeing B787 «Dreamliner». Le «New Gen Tanker» dispose d’une technologie de ravitaillement en vol éprouvée et d’une perche KC-10 NewGen modernisée avec des capacités de ravitaillement étendues, un débit accru pour le transfert du carburant et un système à commandes de vol électrique (Fly by Wire).

 

2564892.jpg

Photos : 1 KC-46A EMD-1 en vol @ Boeing 2 Au sol le EMD-1 @ Daniel Gorun

 

29/04/2015

Les Pays-bas, la Norvège et la Pologne lorgnent l’A330 MRTT !

airbus, a330 mrtt, ravitailleur en vol , pologne, pays-bas. novège, boeing, kc-46a, infos aviation, blog défense, les nouvelles de l'aviation

 

 

Les Pays-Bas, la Norvège et la Pologne vont envoyer en commun une demande de proposition (DP) à Airbus pour l’achat d’A330 MRTT (Multi Role Tanker Transport).

 

Ces trois pays ont convenu de faire une demande d’offre commune après d’Airbus, pour l’achat d’A330MRTT. Pour ces trois clients potentiels, le fait de convenir d’une demande groupée doit permettre à l’avionneur européen de fournir une offre raisonnable. 

Les Pays-Bas, la Norvège et la Pologne ont un besoin pour trois à quatre A330 MRTT dans un premier temps.  Les livraisons devraient pouvoir débuter en 2019. 

 

L’idée d’une commande commune doit pouvoir permettre d’obtenir un prix intéressant et faire marcher l’industrie européenne. Mais les trois pays ont clairement mis en avant, que si d’aventure, l’offre de l’avionneur européen n’était pas satisfaisante, une offre similaire pourra être demandée auprès de Boeing pour son futur KC-46A. 

 

 

L’A330 MRTT :

 

L’A330 MRTT (Multi Role Tanker Transport) d’Airbus Military est le seul avion stratégique de ravitaillement et de transport de nouvelle génération, actuellement disponible et opérationnel au monde. L’importante capacité d’emport carburant de base (111 tonnes) de l’avion de ligne A330-200, dont il est dérivé, permet à l’A330 MRTT d’exceller dans les missions de ravitaillement en vol, sans l’adjonction de réservoir supplémentaire. L’A330 MRTT est proposé avec un choix de systèmes de ravitaillement incluant la perche caudale ARBS (Aerial Refuelling Boom System) d’Airbus Military et/ou une paire de nacelles tuyau/panier sous voilure et/ou un système ventral tuyau/panier FRU (Fuselage Refuelling Unit).

Grâce à son large fuselage, l’A330 MRTT peut également servir d’avion de transport capable de transporter 300 soldats ou 45 tonnes de charge utile. Il peut également être décliné en version d’évacuation sanitaire (EVASAN) et recevoir jusqu’à 130 civières. L’A330 MRTT totalise à ce jour 28 commandes émanant de quatre clients.

 

airbus, a330 mrtt, ravitailleur en vol , pologne, pays-bas. novège, boeing, kc-46a, infos aviation, blog défense, les nouvelles de l'aviation

 

 

Photo: A330 MRTT de la RAAF ravitaillant un EF-18B espagnol @ Airbus

 

02/01/2015

A330MRTT difficile avancée en Europe !

AIR_A330_MRTT_RAAF_Conversion_Rollout_lg.jpg

 

 

L’Europe a-t-elle de la peine à soutenir ses projets aéronautiques ? La question mérite d’être posée. L’Europe n’arrive pas à mettre en place un véritable projet conjoint de drone, se retrouve en concurrence avec trois avions de combat qui ont de la peine à percer face à la pression américaine du F-35 de Lockheed-Martin. Mais l’exemple le plus flagrant concerne la flotte d’avions ravitailleurs en vol. 

 

En effet, seulement trois des 10 pays européens de l'OTAN qui ont signé une lettre d'intention pour acquérir conjointement et exploiter une flotte de navire-citerne multirôle de nouvelle génération, vont réellement de l’avant dans ce projet. Les Pays-Bas, la Norvège et la Pologne (hormis la France et l’Angleterre) sont en négociation avec Airbus Defence and Space en vue d'acquérir une flotte de quatre ou cinq avions de ravitaillement de type  A330 MRTT, via l'organisation OCCAR d'approvisionnement multinational. Cette flotte, doit être basée à Eindhoven, où l'armée de l'air néerlandaise exploite actuellement deux KDC-10 ravitailleurs. La véritable capacité opérationnelle initiale n’est pas attendue avant 2019.

 

Le manque de capacité de ravitaillement suffisant en Europe a été exposé, lors de l'opération Unified Protector en Libye en 2011. Une réunion des principaux ministres, lors du Conseil européen en décembre 2012, a approuvé le projet de renforcement de la capacité de ravitaillement des forces aériennes européennes membres de l’OTAN. Pourtant, à ce jour, rien n’a véritablement changé. Certes, la Belgique, la France, la Grèce, la Hongrie, le Luxembourg, le Portugal et l'Espagne ont signé la lettre d'intention en novembre 2012. La France a confirmé le mois dernier, qu'elle allait acquérir sa propre flotte de 12 A330MRTT partir de 2018. 

Le Portugal est un partenaire avec le Brésil dans le projet du futur Embraer KC-390 et se détourne du projet européen.

 

La situation aujourd’hui : 

 

Aujourd’hui, la situation en Europe est la suivante, les essais d’interopérabilité ont démontrés, que seule la flotte italienne, de quatre KC-767 peuvent désormais faire le plein de presque tous les avions militaires équipés d’une sonde en Europe.

 

L’A330MRTT en tant que solution européenne :

 

Le besoin en ravitailleur de nouvelle génération est donc bien connu et la solution existe depuis plusieurs années avec l’A330MRTT d’Airbus. Une solution qui fonctionne et qui pour une fois est entièrement européenne. Mieux, l’A330MRTT est disponible, alors que sont principal concurrent le KC-46A de Boeing n’en est encore qu’aux essais. 

 

L’A330MRTT permet pourtant d’offrir une capacité de ravitaillement multiple quelque soit le type d’aéronefs. Une fois de plus, l’Europe n’arrive pas à se mettre d’accord, le programme de capacité de ravitaillement va en souffrir et finira par voir les nations européennes opter pour des solutions diverses, qui auront pour finalité des incompatibilités opérationnelles.

 

kc-767_italien.jpg

 

Photos : 1 A330MRTT @ Airbus Group 2 KC-767 italien ravitaillent un AMX & Eurofighter @ Force aérienne italienne