23/12/2010

Le HondaJet vient d’effectuer son premier vol !

HondaJet_FF_12-20-2010_c.jpg

 

Le HondaJet a effectué son vol inaugural le 21 décembre à Greensboro, en Caroline du Nord.

Le HondaJet est resté 51 minutes en vol, durant lesquelles ses caractéristiques de vol et le fonctionnement de ses systèmes ont été analysés. Les résultats préliminaires indiquent que tout a fonctionné conformément aux prévisions.

Un deuxième appareil a été construit. Honda Aircraft Company réalise actuellement les tests structurels nécessaires avant son entrée dans la campagne d’essais en vol. En ce qui concerne le troisième appareil, les assemblages majeurs ont été réalisés et l’installation des systèmes est en cours. Elle devrait s’achever au début de l’année 2011.

Au total, sept HondaJet vont participer au programme de certification. Honda Aircraft prévoit de livrer le premier appareil de série en 2012.

 

A propos du Hondajet :

Le HondaJet, et est le fruit d’une  filiale totalement autonome détenue à 100% baptisée Honda Aircraft Company basée près de l’aéroport de Greensboro en Caroline du Nord aux Etats-Unis. Le HondaJet est un projet voulu et dirigé par Michimasa Fujino, à présent à la tête de cette filiale, l’avion a demandé 20 ans de R&D avant d’aboutir à un prototype pouvant accueillir 7 passagers avec une vitesse maxi de 778 km/h et un rayon d’action de 2 000 km !

Sur le plan commercial, Honda Aircraft Company s’est associé à Piper Aircraft pour la vente et la distribution du HondaJet.

 

 

 

hondajet_photo_01.jpg

 

Photos :  1 Premier vol du Hondajet 2  De face@ HondaJet

 

 

13:29 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : hondajet, minijet, jet d'affaires |  Facebook | |

11/08/2010

Nouveau record de vitesse pour le GULFSTREAM G450 !

 

 

G450.jpg

 

 

Un appareil de type Gulfstream G450 a récemment établi un nouveau record de vitesse entre les  villes Tokyo et Hong Kong, l’aéronef à réunit les deux villes en moins de quatre heures. Petit record, certes, mais fort sympathique tout de même  et s’ajoute à liste déjà bien longue !

Le Gufstream G450 a décollé de l'aéroport international Narita à Tokyo à 10h50 heures locale le 7 juin 2010. Il a volé les 1,694 miles nautiques à une vitesse moyenne de de Mach 0,85, avec un atterrissage 3 heures et 58 minutes plus tard à 1h48, heure locale à Hong Kong International Airport. Selon l'équipage, les 300 premiers miles du vol ont été effectuées à une vitesse réduite en raison des turbulences provoquées par des vents contraires de plus de 100 noeuds. 

La National Aeronautic Association (NAA) a confirmé le vol et la validation des données  et a transmis les chiffres à la  Fédération Aéronautique Internationale (FAI) en Suisse pour approbation en tant que record du monde. 

L’appareil  est doté de type G450 est motorisé par deux Rolls-Royce Tay Mk611-8C, le G450 peut voler 4,350 miles nautiques, soit de  Beijing à New Delhi ou à Moscou et ceci  sans escale à des vitesses allant jusqu'à Mach 0,88. L'appareil dispose PlaneView ®, ainsi  que le poste de pilotage le plus avancé de sa catégorie. 

Le G450 est généralement optimisé pour le transport de 12 passagers, mais il peut en accueillir jusqu'à 16 dans un  habitacle confortable qui sert aussi bien en tant que bureau de vol pour les voyageurs d'affaires ou un salon privé pour les voyageurs de loisirs.

Plusieurs records à la clef :

Le G450 a commencé sa carrière avec une série de records de vitesse, lors de ses  10 premiers jours d’entrée en service le 7 mai 2005, il  battait les  3,550 miles nautiques  entre  Chicago et  Londres en 7h19, soit à une vitesse moyenne de Mach 0,85. Il a également établi un record entre  Washington DC et Luton, Angleterre soit  3,290 miles nautiques en 6h12 à une vitesse moyenne de Mach 0,85. En 2006, il a établi un record en vol voyage entre les villes de  Denver et  Honolulu distante de  2,944 miles nautiques en 7h07. Et puis  ajoutons encore en 2009 le vol Oranjestad, Aruba à Barcelone en Espagne distante de 4,374 miles en 08h56 à Mach 0,80 !

cockpitg450.jpg


 

Photos : 1 le Gulfstream G450 2 Cockpit G450 @ Gulfstream

 

30/07/2010

Certification pour le Falcon 900LX

 

 

Falcon900lx1.jpg

 

 

Le Dassault Falcon a reçu la certification de l’AESA et de la FAA pour le dernier-né de sa famille de jets d’affaires, le Falcon 900LX.

Le Falcon 900LX, dont la vaste cabine est basée sur celle du Falcon 900EX, offre des performances techniques et économiques supérieures. Il consomme 35 à 40 % de carburant en moins que les autres avions de sa catégorie, grâce à des structures allégées ultramodernes, une voilure extrêmement efficace et des ailettes marginales « Blended Winglets ». A pleine charge au décollage, le Falcon 900LX est capable de monter au niveau de vol FL390 (39 000 ft / 11 900 m) en seulement 20 minutes.

Le Falcon 900LX avait été annoncé pour la première fois en mai 2008 au salon EBACE de Genève . Lancé en octobre 2009, le rigoureux programme d’essais en vol a récemment pris fin et confirmé l’amélioration des performances et des qualités de vol de l’avion. Les autres facteurs critiques évalués durant cette campagne comprenaient les décrochages à différentes configurations de vitesse, le vol en conditions givrantes, la vitesse d’exploitation maximale, ainsi que la consommation carburant et la simulation de diverses pannes système. Un total de 215 heures de vol a été accumulé par deux avions au cours du programme d’essai, dont 34 vols en présence des autorités de certification.

Le nouveau Falcon 900LX offre le même niveau d’espace et de silence que la cabine du 900EX, tout en pouvant relier des paires de villes plus distantes. Le 900LX pourra ainsi assurer des trajets comme New York-Moscou, Paris-Pékin et Mumbai-Londres. Le 900LX peut partir de Washington D.C. pour New York, puis poursuivre jusqu’à Genève sans complément de kérosène. De même, il peut décoller de Londres avec quatre passagers à bord, en récupérer quatre autres à Paris, avant de rallier Dubaï, le tout avec un seul plein carburant.

Le Falcon 900LX est livré en série équipé du poste de pilotage EASy  qui a été conçu pour alléger la charge de travail des pilotes et améliorer leur coordination par une « conscience situationnelle » accrue dans le poste de pilotage. Aujourd’hui, près de 400 avions équipés du cockpit EASy sont en service à travers le monde.

Le Falcon 900LX est équipé de trois réacteurs Honeywell TFE731-60, qui délivrent chacun une poussée de 5000 lb (ISA + 17 °C), contribuant ainsi aux faibles niveaux record de consommation carburant et de coût d’exploitation. Les réacteurs Honeywell TFE731-60 de la flotte Falcon 900EX totalisent à ce jour plus de 2,2 millions d’heures de vol sans incident.

Prévisions générales 2010 pour Dassault :

Le constructeur aéronautique français Dassault Aviation constate une stabilisation du marché des avions d'affaires, mais ne table pas sur une véritable reprise dans l'immédiat, a déclaré jeudi son PDG Charles Edelstenne. Le constructeur aéronautique français Dassault Aviation a annoncé jeudi une hausse de 37% sur un an de son bénéfice net (hors Thales) au premier semestre, à 170 millions d'euros.

Falcon900LX2.jpg


 

Photos : Falcon 900LX @Dassault Aviation

 

28/05/2010

Livraison du premier Falcon 7X

 

 

DSC_0299.jpg

 

 

Dassault Falcon a livré le premier triréacteur Falcon 7X d’une commande de quatre exemplaires à Saudia Private Aviation (SPA), la division d’aviation d’affaires de la compagnie Saudi Arabian Airlines. Cette livraison est également la toute première du Falcon 7X en Arabie saoudite. Deux autres exemplaires seront livrés à SPA plus tard dans l’année, suivis du quatrième en 2011. Cette commande avait été annoncée au Salon de Dubaï en 2007.

SPA exploitera ses Falcon 7X pour effectuer des vols VIP à la demande au Moyen-Orient et à travers le monde. Capable de parcourir 5950 nm (11 000 km) de distance, cet avion peut desservir des paires de villes comme New York-Riyad, Dubaï-Tokyo ou encore Rio de Janeiro-Djeddah.

Une cinquantaine de Falcon est basée dans la région et ce chiffre devrait quasiment doubler au cours des trois prochaines années. Cette croissance rapide de la flotte Falcon à l’échelle régionale a conduit Dassault à ouvrir un nouveau Centre de rechanges Falcon à Dubaï en 2008. Le stock régional représente actuellement un montant supérieur à 1,5 million de dollars US. Un bureau de représentation commerciale couvrant la région a également été inauguré à Dubaï cette année.

Dassault envisage par ailleurs de créer une nouvelle Station service agréée Falcon à Djeddah, en partenariat avec Saudi Arabian Airlines. « Cette compagnie aérienne est réputée pour la qualité de ses services. Son expérience technique en maintenance aéronautique sera précieuse non seulement pour accompagner l’expansion de la flotte Falcon au Moyen-Orient, mais aussi pour offrir l’assistance requise aux exploitants de Falcon qui assurent régulièrement les liaisons entre l’Asie-Pacifique et l’Europe », a ajouté Jean Rosanvallon. « De par sa stature de grande compagnie aérienne possédant d’importants moyens de maintenance, Saudi Arabian Airlines sera parfaitement apte à proposer des solutions d’excellence à nos clients ».

 

E4_IMG_2711.JPG_4DImageDoc.jpeg

 

 

Photos : 1 Falcon 7X à Genève EBACE 2010 @ Pascal Kümmerling 2 Variante de l’aménagement intérieur @ Dassault Falcon

 

26/05/2010

Le Learjet 85 se concrétise

 

 

BA-Learjet_85.jpg

 

 

Bombardier Aéronautique prépare l’usinage de son futur dernier né de la gamme Learjet, le model 85. La gamme Learjet est un nom phare de l’aviation d’affaires. Depuis l’acquisition de Learjet Inc. en 1990, Bombardier Aéronautique a mis en valeur la tradition de cette marque en lançant huit nouveaux biréacteurs de type Learjet. Pour rappel, le créateur de la marque Learjet (William Powell Lear)  en 1955 avait reprit le dessin révolutionnaire de l’aile du prototype d’avion de combat suisse P-16, qui pour des raisons financières et de frileusité du CF de l’époque, avait été abandonné !

Un Learjet en composite :

Bombardier Learjet collabore maintenant avec plus de 40 fournisseurs dans le  monde entier à la phase de conception détaillée. La fabrication d’outillage en matériaux composites pour la construction du premier avion et les essais de préparation des matériaux composites progressent comme prévu et le 30 mars 2010, l’usine de Querétaro a reçu la certification de la Federal Aviation Administration (FAA) pour la conformité des pièces. Tous les objectifs de performance continuent d’être atteints et le programme respecte le calendrier établi pour l’entrée en service en 2013. L’assemblage à la livraison des biréacteurs Learjet 85, commencera vers la fin de 2010.

Lancé le 30 octobre 2007, le nouvel appareil Learjet 85 sera le premier biréacteur de Bombardier Aéronautique à être doté d’une structure entièrement en matériaux composites et le premier biréacteur d’affaires doté d’une telle structure conçue pour la certification de type en vertu du chapitre 25 des FAR.

Extraordinaire percée dans le transport aérien de dernière génération, la structure entièrement en matériaux composites du biréacteur Learjet 85 permettra aux concepteurs des avions  Learjet de maximiser le confort en cabine, tout en réduisant au minimum la traînée et en améliorant les performances.

Le nouveau Learjet de gamme intermédiaire :

Le Learjet 85  sera  propulsé par des réacteurs PW307B de Pratt & Whitney Canada, qui assurent chacun 6 100 livres de poussée au décollage au niveau de la mer, à 86 °F (30 °C); générant de faibles niveaux de bruit, ils sont dotés d’une chambre de combustion évoluée à faibles émissions de NOX et aux effets environnementaux réduits. Ciblant un régime de croisière rapide de Mach 0,82, le biréacteur Learjet 85 offrira une autonomie transcontinentale pouvant aller jusqu’à 3 000 milles marins (5 556 km)*.

Le nouveau poste de pilotage du biréacteur Learjet 85 combine une technologie évoluée avec des éléments de conception supérieurs pour constituer un environnement de pilotage sans équivalent chez les avions à réaction intermédiaires. Les dernières percées technologiques et l’esthétique supérieure du poste de pilotage Global Vision de Bombardier sont intégrées au biréacteur Learjet 85, afin de créer l’environnement de pilotage ultime Learjet.

La version personnalisée du système de gestion cabine (CMS), développé par Lufthansa Technik, comprendra un réseau Ethernet à grande capacité avec un amplificateur numérique pour alimenter les haut-parleurs haute fidélité, ainsi qu’une interface avec les systèmes cabine comme l’éclairage et le contrôle de la température. De plus, l’architecture ouverte du système permet l’intégration facile de matériel tiers et de nouvelles applications, comme les dispositifs à haute définition. A suivre...!

BA-Learjet_85_cabin_1.jpg


 

Photos de synthèses : 1 Learjet 85 2 l’intérieur @ Bombardier Learjet