20/05/2017

Le plus grand avion-amphibie prépare son premier vol !

3234.jpg

Zhuhaie en Chine, le plus grand hydravion au monde, l’AVIC (Aviation Industry Corporation of China) AG600 a effectué son premier test de taxi à grande vitesse sur les installations de l’avionneur. Ce roulage a validé la capacité de pilotage, de freinage de l'avion, et l’avion a pu tourner sur 180 degrés

Selon Avic, les freins et les moteurs de l'AG600 se sont bien comportés lors de l'essai, ouvrant la voie à d'autres évaluations au sol avant un premier vol prévu à la fin du mois de mai, suivi d'un décollage ultérieur en mer au cours du second semestre de 2017.

L'AVIC TA-600, est le plus grand avion-amphibie au monde avec un poids maximum au décollage de 53,5 t (53,500 kg; 118,000 lb) et une portée maximale de plus de 4’500 km L'avion dispose d’une envergure de 38,8 mètres. Il est doté de quatre moteurs turbopropulseurs chinois WJ-6 d’une puissance de 3805 Kw chacun.

Dans son rôle de lutte contre l'incendie, l'avion peut récupérer 26 400 livres (12 tonnes métriques) d'eau en 20 secondes, avant de le laisser tomber sur une zone de la taille d'un terrain de football. Pour les opérations de recherche et de sauvetage, il est conçu pour résister à des vagues allant jusqu'à 13 pieds (2 mètres). L'avion a une capacité de sièges pour 50 passagers.

L’avionneur chinois espère des ventes à l’exportation, en effet, la Nouvelle-Zélande et la Malaisie ont manifesté leur intérêt pour cet appareil. En Chine l’avion pourrait avoir une forte valeur stratégique dans la mer de Chine du Sud.

 

987.jpg

Photos 1 AG600 @ Zhou You 2 l’énorme amphibie @ Jack Li

 

18/05/2017

Finlande, le point sur le nouvel avion de combat !

00983.jpg

La Finlande est actuellement en phase d’analyse des réponses préliminaires des avionneurs en ce qui concerne la demande d'information qu'elle a émise dans le cadre du programme HX-FRP pour remplacer sa flotte de Boeing F/A-18C/D « Hornet ».

Selon le calendrier finlandais en vigueur, il est prévu de débuter le processus de sélection officielle au début de l’année 2018. C’est également à cette période que la Finlande demandera un premier devis (RFQ) aux avionneurs en compétition. Selon le chef de projet au ministère de la Défense finlandaise, Lauri Puranen, le cahier des charges doit permettre aux soumissionnaires de proposer une gamme de solutions suffisamment large pour répondre à un certains nombres de scénarios clés.

Les bases du projet :

La Finlande ne veut pas sacrifier sa capacité d’engagement en temps de paix et doit pouvoir compter sur une dotation lui permettant un engagement sur de longs mois en cas de situation tendue au niveau international. Pour ce faire la Force aérienne veut un minimum de 64 nouveaux avions de combat multirôle, soit la même dotation qu’actuellement. Pour la Finlande il n’est pas question de sacrifier sa capacité d’action. L’avion doit pouvoir évoluer en réseau connecté avec les systèmes de défenses au sol et le reste de l’armée. Pour cette acquisition la Finlande prévoit un budget d’acquisition dans une fourchette allant de 9 à 11 milliards de dollars. A noter, que la Finlande estime que les coûts à l'heure de vol pourraient atteindre trois fois le montant du prix d'achat sur une période de 30 ans. Cette donnée sera prise en compte pour le choix final.

Les aéronefs en compétitions:

On retrouve une nouvelle fois les grands classiques du moment, avec le Lockheed-Martin F-35 «Lightning II», le Saab JAS-39 Gripen E MS21,  l’Eurofighter «Typhoon II» T3A/B Block20 et le Dassault Rafale F3-R, ainsi que le Boeing F/A-18 E/F « Super Hornet ».

Le Hornet en Finlande : 

C’est en 1992 que la Finlande décida d’acquérir 64 F/A-18 C/D «Hornet» pour remplacer les bons vieux MiG-21 et Saab J-35 «Draken». A l’époque, les Hornet finlandais ne sont pas complètement équipés, notamment en matière de guerre électronique et d’avionique, ce qui avait permis à l’époque de faire baisser le prix d’achat. Mais dès le début des années 2000, la Finlande décida d’équiper ses « Hornet » des systèmes manquants. Depuis les « Hornet » finlandais ont reçu les missiles air-air à moyenne portée de type AIM-120 AMRAAM avec un système de système de visée plus performant et de doter ceux-ci, du système de guerre électronique AN/ALQ-67.

Le groupe de travail du ministère de la Défense finlandais a recommandé que la flotte de F/A-18C/D puisse entrer en retraite durant la période 2025-2030. A signaler, que la Finlande considère que le coût d'un programme d'extension de vie des « Hornet » est à la fois risqué et prohibitif.

Essais et choix :

Les essais des aéronefs proposés auront lieu à la fin de 2019 et au début de 2020 afin de démontrer la performance dans des conditions météorologiques difficiles. La sélection est prévue pour 2021, avec des livraisons en cours d'exécution entre 2025-2030.

04646.jpg

 

Photos : Boeing F/A-18C « Hornet » finlandais@ Cristain Schrik

Pilatus présentera la norme de série PC-24 à EBACE 2017 !

 

 

426a152cd64fef50390f46aa732883ae-PC-24-P03.jpg

Le troisième prototype du PC-24, qui représente également la norme de la série, sera dévoilée au grand public au Salon européen de l'aviation d'affaires cette année (EBACE) à Genève, du 22 au 24 mai 2017. Au siège de Pilatus, la production du jet PC-24 est en cours et se trouve en  accélération pour assurer la livraison à temps du premier appareil au client de lancement après la certification.

Une première à EBACE 2017:

Le troisième PC-24, le P03, sera présenté au grand public pour la première fois. Avec sa livrée bleue nacrée et son intérieur xécutif « Zermatt », le biréacteur polyvalent ne peut manquer d'impressionner le public. Sur l'affichage à côté du PC-24 P03 il y aura aussi une maquette 1: 1 maquette avec le second type d’intérieur « Vail » montré pour la première fois au monde avec le système de flexibilité d’amménagement et 2 configuration des sièges. 

Des vols de certification et la production en série :

A la suite de vol inaugural de P03 le 6 Mars 2017, la flotte de test des PC-24 est maintenant terminée. Les trois prototypes ont accumulé un total de 950 vols et 1’525 heures dans les airs à ce jour. D'autres vols de certification sont en cours. La certification du « Super Jet polyvalent » est prévu pour le 4ème trimestre de 2017 et les livraisons initiales aux clients vont démarrer immédiatement après. 

Pendant ce temps, au siège à Stans, le travail a déjà commencé en vue de la préparation pour la livraison aux clients. L'état de la production en série des premiers PC-24 est déjà bien avancé, le numéro un a déjà reçu sa livrée finale. 

En 2014, Pilatus vendu 84 PC-24 dans l'espace de seulement 36 heures. Le carnet de commandes est actuellement fermé, mais va rouvrir en 2018. Les données finales de performance di PC-24 seront publiés après la certification. Les données recueillies par Pilatus jusqu'à maintenant indiquent que la performance du « Super Jet polyvalent » est susceptible de dépasser les attentes. 

A propos du Super Jet Polyvalent PC-24 :

Le PC-24 est le premier biréacteur d'affaires dans le monde entier conçu pour décoller et atterrir sur des pistes très courtes, ou les pistes non pavées, et de venir avec une porte cargo en standard. Il dispose également d'une cabine très spacieuse dont l'intérieur peut être facilement adaptée aux besoins personnels. La flexibilité exceptionnelle du PC-24 ouvre la porte sur un larges éventail enviable de possibilités, que ce soit en tant que jet d'affaires, d'avions ambulance ou pour d'autres missions spéciales. Tout cela fait un « Super Jet polyvalent », conçu pour répondre à une grande variété de profils et de mission individuels.

 

unnamed.jpg

Photos : 1 Le PC-24 n°P03 2 le premier PC-24 de série@ Pilatus Aircraft

17/05/2017

Boeing a livré le premier B737 MAX !

 

MalindoDelivery1_med1.jpg

Seattle, Boeing a livré hier le premier exemplaire du nouveau B737 MAX. L'avion, un B737-800 MAX , a été remis à Malindo Air au Centre de livraison de Seattle. La compagnie aérienne basée en Malaisie sera le premier à mettre le B737 MAX en service commercial.

« Cet avion va changer la face du marché des monocouloirs », a déclaré le président-directeur général de Boeing Commercial Airplanes Kevin McAllister. « Le B737-800 MAX  est le meilleur dans sa catégorie, offrant des performances et une économie inégalée pour nos clients des compagnies aériennes. »

La famille B737 MAX est conçue pour offrir la plus grande flexibilité, la fiabilité et efficacité sur le marché des monocouloirs. Chaque avion mettra en vedette le nouveau Boeing Sky Interior, mis en évidence par des parois latérales modernes sculptées et la fenêtre, un éclairage LED améliore la sensation d'espace et le compartiment de rangement se trouve plus généraux. Le B737 MAX est l'avion le plus rapidement vendu dans l'histoire de Boeing. À ce jour, il a reçu près de 3 ‘00 commandes de 87 clients à travers le monde.

Le B737 MAX :

Le B737 «MAX» est 13 % plus économe en carburant que les plus performants des monocouloirs actuels, avec un coût opérationnel par siège inférieur de 8 % par rapport à son futur concurrent. La configuration inclut les nouveaux moteurs LEAP-1B de CFM International qui sont optimisés pour la famille «MAX», un cône arrière redessiné et les nouvelles ailettes dites « Advanced Technology Winglet » conçues par Boeing pour réduire la consommation de carburant. Parmi les autres modifications intégrées, figurent des améliorations apportées aux écrans du poste de pilotage, au système de prélèvement d’air et au système de commande de vol. Par ailleurs, le B737 MAX profite des progrès accompli dans le domaine de la connectivité. Le B737 «MAX» offrira à ses clients la possibilité d’utiliser des données en temps réel, pour prendre en cours de vol des décisions opérationnelles concernant la maintenance au sol. La famille B737 "MAX" comprend le B737-700 «MAX», le B737-800 «MAX» et le B737-900 «MAX», trois appareils qui occuperont le marché des monocouloirs de 100 à plus de 200 sièges. Le B737 «MAX » se caractérisera par un rayon d’action supérieur à celui de la famille B737 NG, avec une autonomie de 6’482 km (3’500 milles nautiques), soit 741 à 1’000 km de plus que le B737 NG. La première livraison du B737-900 «MAX» est prévue en 2018, suivie par la première livraison du B737-700 «MAX » en 2019.

MalindoDelivery2_med2.jpg

Photos : le B737-800MAX de Malindo Air  @ Boeing

16/05/2017

Le premier Eurofighter pour le Sultanat d’Oman !

Oman Roll Out Ceremony Typhoon Pic 2 15.05.17.jpg

Airbus DS et son consortium Eurofighter Jagdflugzeug GmbH se félicite de sortie du premier exemplaire de l’Eurofighter « Typhoon II » destiné à la Royal Air Force of Oman (RAFO). L’avion a été formellement présenté au client lors d'une cérémonie qui s’est tenue au sein de l'activité Military Air & Information de BAE Systems au Royaume-Uni le 15 mai 2017dernier.

Un public invité de plus de 100 délégués a assisté à l'événement sur le site de BAE Systems à Warton, au Lancashire, dont Son Excellence Sayyid Badr bin Saud al Busaidi, le Ministre du Sultanat de l'Oman Responsable des Affaires de Défense (MRDA) et le Commandant du Royal Air Force d'Oman, vice-maréchal de l'air Mattar bin Ali bin Mattar Al Obaidani.

 Volker Paltzo, Directeur Général de Eurofighter Jagdflugzeug GmbH, a déclaré: « Au nom de toutes les sociétés partenaires du groupe Eurofighter (EPC), je félicite BAE Systems et la Royal Air Force d'Oman pour ce déploiement, une journée fierté pour l'ensemble du programme Eurofighter « Typhoon II ».

eurofighter,typhoon 2,sultanant d'oman. eurofighter t2,bae,blog défense,infos aviation,les nouvelles de l'aviation,nouvel avion de comabt,aiviation militaire,defense news

Rappel :

Le Sultanat d'Oman a annoncé sa décision d'acheter 12 avions Eurofighter Typhoon et huit Hawk en décembre 2012. Les livraisons du premier avion devraient débuter plus tard cette année.

Le Typhoon d’Oman :

Dans un premier temps le standard livré sera le «T2 », puis à partir de 2018, Oman commencera a recevoir le nouveau standard « T3 ». La nouvelle nouvelle version de l’Eurofighter contient plusieurs améliorations permettant à l’avion d’être pleinement multirôle en comparaison des versions et standards antérieurs. L’Eurofighter T3 Block15 dispose du capteur IRST de série, il permettra la mise en oeuvre du missile METEOR, ainsi que les missiles «TAURUS» et «Storm Shadows». 

Par rapport à la version «Tranche 2» ce nouveau standard du «Typhoon» intègre les dernières innovations technologiques. Comme par exemple un système de largage de carburant qui permettra au «Typhoon» de rester en vol et en mission plus longtemps, ou encore le radar CAPTOR-E doté de l’antenne à balayage électronique de Selex-ES. Pour permettre la mise en place du radar à antenne AESA définitif, l’avion a reçu une capacité de puissance électrique additionnelle, ainsi qu’une architecture de calcul offrant une vitesse supérieure. 

Oman Roll Out Ceremony Typhoon Pic 1 15.05.17.jpg

Photos : Le premier Eurofighter T2 d’Oman @ BAe