15/09/2017

Rolls-Royce propose de remotoriser le B-52 !

14230029094_aaf604d406_k.jpg

Le motoriste anglais Rolls-Royce propose de remotoriser la flotte de bombardier américain B-52 « Stratofortress » avec son BR725. Cette proposition fait suite à une réflexion lancée par l’USAF en ce sens.

Cette annonce vient contrer les plans du motoriste Pratt & Whitney qui a présenté une version améliorée de son moteur original le TF33 pour soutenir le B-52 jusqu’en 2050. Pour Rolls-Royce, un nouveau moteur permettrait de diminuer les besoins en ravitaillement en vol et évite les risques d'obsolescence que les moteurs plus anciens pourraient poser à terme.

Le BR725 de Rolls-Royce combine des fonctionnalités éprouvées des familles BR 700 et Trent et offre ainsi une puissance propre et efficace pour toute une nouvelle classe d’avions. Le BR725 est puissant, avec une poussée maximale de 16,100lb, est plus de 4 dB cumulatif plus silencieux. Il a une consommation de carburant spécifique de 34 % de mieux que les TF33 actuels.La technologie de pointe de ce moteur a considérablement augmenté les intervalles de maintenance, et permet d’éliminer les inspections à mi-parcours.

Un B-52 à quatre moteurs ?

Un tel changement obligerait de changer la configuration de huit moteurs à quatre pour le B-52. Hors, l'USAF a annulé ses plans pour reconfigurer les B-52 avec quatre moteurs, ce qui aurait nécessité des modifications coûteuses aux ailes. Par ailleurs, l’USAF ne dispose pas d’un budget pour un tel changement. Pour le motoriste anglais, il est important de pouvoir se positionner sur le sujet, car la question reviendra sur la table très prochainement.

 

Photo : B-52 @ USAF

14/09/2017

Saab présente une version « Agressor » du Gripen !

gripen-agressor-1.png

L’avionneur Saab a présenté une nouvelle version de son Gripen C, qui, selon lui, doit répondre aux futurs besoins de formation au combat aérien du Royaume-Uni et des États-Unis.

La maquette à l’échelle 1/1 du Gripen « Agressor » a été dévoilée lors de l'exposition DSEI à Londres le 12 septembre dernier. Pour l’avionneur suédois le Gripen « Agressor » est une pour l'exigence de l'assistance aérienne britannique à l'entraînement opérationnel de défense (ASDOT) et l’unité de formation de l’US Air Force ADAIR.

ADAIR & ASDOT :

Aux USA, l’ADAIR (ADversarial Air Response) et un programme de combat qui permet d’organiser des comabt aérien de grande envergure avec également des unité de batterries de missiles sol-air. En Angleterre, la RAF à mis au point le programme de soutien aérien et de formation opérationnelle de la Défense (ASDOT) qui vise à répondre à la composante de formation du soutien aérien du Royaume-Uni à travers les commandes de la Force aérienne, de la Marine, de l'Armée et des Forces armées à partir de 2020.

yourfile.jpg

La réponse suédoise :

Le Gripen « Agressor » est un développement du Gripen C et s'adresse directement aux exigences futures de formation complète en matière de guerre aérienne. A ce jour, les unités d’Agressor sont constituées d’avions anciens tels : le A-4 « Skyhawk », F-5 E « Tiger II », F-16 A/B et quelques F-15 A/B. Ces appareils offrent de très bons résultats en combat air-air rapprochés et une certaine capacité en combat BVR pour les F-15 et F-16 A/B bien que vieillissants. Mais les celà, reste insuffisant en terme de combat de profondeur. Le projet « Agressor » suédois doit permettre d’engager des tactiques de combat avancées.

Le Gripen « Agressor » propose d’offrir un remplacement des armes en direct par une capacité de simulation de tirer des missiles air-air de type AMRAAM et Meteor et d'ajuster une structure fictive à la place de son canon actuel. L’avion serait doté du radar Saab PS-05 Mk IV couplé à une nacelle d’enregistrement du combat aérien en direct. Pair ailleurs, l’avion conservera ses capacités de manoeuvrabilité et d’engagement et ses fonctionnalités de liaison de données Link 16.

 

DJg4cZrX0AATw-0.jpg-large.jpeg

Photos : Gripen Agressor @ Saab

 

Cathay Pacific commande 32 A321neo !

Cathay-Pacific-Group-selects-A321neo.jpg

Cathay Pacific Airways a finalisé une commande avec Airbus portant sur 32 A321neo. L'avion sera exploité par Cathay Dragon, le transporteur régional du Groupe, sur les services reliant sa base de Hong Kong à des destinations en Asie.

Le nouvel avion A321neo remplacera et modernisera la flotte actuelle de 15 A320 et huit A321 de Cathay Dragon, avec les avions supplémentaires permettant à la compagnie aérienne de saisir les opportunités de croissance dans la région. Le réseau Cathay Dragon couvre actuellement 56 destinations asiatiques, dont 28 en Chine continentale.

L'A321neo est le plus grand membre de la famille A320NEO et intègre de nombreuses innovations y compris les moteurs de dernière génération, des dispositifs de bout d'aile « Sharklet » et des améliorations de la cabine, qui, ensemble, produiront jusqu'à 20% d’économies de carburant d'ici 2020. 

 

Photo : A321neo aux couleurs de Cathay Dragon

13/09/2017

Malaysia Airlines commande des B737MAX & B787 !

K66703.jpg

Malaysia Airlines a signé un protocole d'accord pour 16 avions lors d' une cérémonie à l'Hôtel St. Regis à Washington DC. La signature réalisée en présence Sri Mustapa Mohamed, ministre malaisien du Commerce international et de l' industrie et en présence de l'honorable Sri Muhammad Najib Bin Tun Abdul Razak, Premier ministre de la Malaisie, ainsi que des membres de la compagnie aérienne et Boeing. 

L'annonce comprend 8 B787-900 « Dreamliner » et 8 B737-800 MAX supplémentaires. Malaysia Airlines exploite actuellement plus de 50 B737. Acutellement la compagnie a passé commande pour 25 B737 MAX dont 10 pour le nouveau B737-10 MAX. 

Le B787-900 :

Le B787-900 complète et étend la famille « 787 ». Avec un fuselage allongé de 6 mètres (20 pieds) par rapport au B787-800, l’avion peut emporter jusqu'à 20% de passagers en plus et 23 % de marchandises supplémentaire et ceci encore plus loin avec la même performance environnementale, soit 20 % d'émissions de CO2 en moins que les avions actuels. Plus de 60 clients provenant de six continents du monde ont placé des commandes pour plus de 1’100 « Dreamliner », ce qui fait du B787 bi-couloirs l’avion qui engrangé le vite des ventes dans l'histoire de Boeing.

Le B737 MAX :

 Le B737 «MAX» sera 13 % plus économe en carburant que les plus performants des monocouloirs actuels, avec un coût opérationnel par siège inférieur de 8 % par rapport à son futur concurrent. La configuration inclut les nouveaux moteurs LEAP-1B de CFM International qui sont optimisés pour la famille «MAX», un cône arrière redessiné et les nouvelles ailettes dites « Advanced Technology Winglet » conçues par Boeing pour réduire la consommation de carburant. Parmi les autres modifications intégrées, figurent des améliorations apportées aux écrans du poste de pilotage, au système de prélèvement d’air et au système de commande de vol.

Par ailleurs, le B737 MAX profitera des progrès accompli dans le domaine de la connectivité. Le B737 «MAX» offrira à ses clients la possibilité d’utiliser des données en temps réel, pour prendre en cours de vol des décisions opérationnelles concernant la maintenance au sol.

La famille B737 "MAX" comprend le B737-700 «MAX», le B737-800 «MAX» et le B737-900 «MAX», trois appareils qui occuperont le marché des monocouloirs de 100 à plus de 200 sièges. Le B737 «MAX » se caractérisera par un rayon d’action supérieur à celui de la famille B737 NG, avec une autonomie de 6’482 km (3’500 milles nautiques), soit 741 à 1’000 km de plus que le B737 NG.

Photo : B787 & B737MAX Malaysia Airlines @ Boeing

 

12/09/2017

Des F-16 « Viper » pour Bahreïn !

3769680807.jpg

Le Département d'Etat américain a approuvé la vente de 19 avions de combat Lockheed-Martin F-16V «  Viper » Block70 au Royaume du Bahreïn. La vente concerne un contrat d’une valeur de 2,78 milliards de dollars. Cette vente devrait également permettre de prolonger un peu plus la ligne de production du célèbre « Fighting Falcon ».

Dans un deuxième temps, Bahreïn envisage de la mise à niveau de 20 F-16 Block40 au niveau du nouveau standard « Viper ».

Cette vente devrait également permettre de prolonger un peu plus la ligne de production du célèbre « Fighting Falcon ».

Le F-16 « Viper » Block70 :

lockheed martin,f-16v,f-16 viper,f-16 block70,bahreïn,blog défense,aviation et défense,infos aviation,les nouvelles de l'aviation

Le Lockheed-Martin F-16 « Viper » Block70 est le dernier et le plus avancé de la famille des « Fighting Falcon ». La configuration F-16V comprend de nombreuses améliorations destinées à maintenir le F-16 à la pointe des avions de combat. Selon Lockheed-Martin, cette nouvelle version va fournir des capacités de combat de pointe tout en restant une solution évolutive et abordable pour le client.

Le F-16V dispose d’un nouveau radar à antenne électronique Electronically Scanned Array (AESA) Northrop-Grumman APG-83 « Radar Scalable Agile Beam ». L'APG-83 fournit aux pilotes une vision inégalée en matière de détail de la zone de cibles et d’affichages cartographiques numérique couplé à un système IRST. L’avionique est également améliorée avec un écran géant 6x8 central (CPD) à haute résolution, un nouveau bus de données à haute vitesse. Les capacités opérationnelles sont améliorées grâce à un nouveau système de liaisons de données Link-16 « Theater Data Link », l’adjonction de la dernière version de la nacelle de désignation « Sniper », d’un nouveau système de navigation et de précision par GPS. L’avion est également doté du système automatique Ground Collision Avoidance (Auto GCAS). En matière d’armement, le F-16V permet d’emporter l’ensemble des armes disponibles et futures en de l’US Air Force.

lockheed martin,f-16v,f-16 viper,f-16 block70,bahreïn,blog défense,aviation et défense,infos aviation,les nouvelles de l'aviation

 

Photos : F-16 Viper@ Lockheed-Martin