08/01/2014

L’Indonésie cherche un remplaçant à ses F-5!

unnamed.jpg


 

 

Le valeureux Northrop F-5E/F «Tiger» est en passe de tirer sa révérence à travers les continents, après le Brésil, la Suisse et bien d’autres, l’Indonésie se lance dans un programme de remplacement avec une décision possible avant 2015.

 

L’Indonésie avait acquis un total de 12 «Tiger II» soit 8 F-5E et 4 F5F qui ont été modernisés en 1990 par la société belge SABCA au niveau de l’avionique.

Le ministre de la Défense Monsieur Purnomo Yusgiantoro vient de confirmer le lancement d’un programme de remplacement qui vise l’acquisition de 16 appareils. L’objectif étant une livraison d’ici 2020.

 

Pression russe :


 

2741061961.jpg


 

Dans l’optique de renforcer sa présence dans le pays, le groupe Sukhoi tente une approche pour de venir compléter l’acquisition de 6 Su-30MkII décidée en janvier de l’année dernière. Ces six appareils doivent former le deuxième escadron de Su-30MK «Flanker» achetés par l’Indonésie. L’avion est entré en service à la fin des années 1990, et opéré dans un premier temps au sein de l’Indian Air Force qui a acquis une cinquantaine d’avions. Mais l’avionneur russe semble également vouloir proposer le Su-35.

 

Lockheed-Martin propose le F-16:


 

2062487879.jpg


 

L’avionneur américain tente de son côté, le coup double suite à l’achat de 24F-16C/D Block32 en 2011 par l’Indonésie. Ces appareils devant compléter les 10 F-16 A/B Block15 déjà en service.

 

Le Gripen E en embuscade :


 

GripenB.jpg


 

Mais, un troisième appareil est en mesure de venir brouiller le jeu, il s’agit du JAS-39 Gripen E du constructeur suédois Saab. 

 

Photos : 1 F-5F indonésien 2 Su-30MKII indonésien 3 F-16 indonésien @Indonesian Air Force 4 Gripen F @ Saab

20:54 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : indonésie, f-5e, f-5f, su-30mk2, f-16, gripen e |  Facebook | |

27/08/2013

L’Indonésie opte pour l’Apache !

4186785995.jpg


 

 

 

JAKARTA, L’Indonésie vient de signer un accord avec les Etats-Unis pour l’achat de huit hélicoptères de combat Boeing AH-64E Block III «Apache». L’entente a été confirmée lors d'une conférence de presse conjointe à entre le secrétaire américain à la Défense Chuck Hagel et son homologue indonésien Purnomo Yusgiantoro ministre de la Défense. Le montant du contrat s’élève à 500 millions de dollars.

 

Binôme Apache & Super Tucano :

 

Ces dernières années, Jakarta a considérablement renforcé ses capacités d'attaque au sol. Lorsque les AH-64E «Apache» arriveront, ils viendront compléter les 16 Embraer EMB-314 «Super Tucano» d’attaque au sol,que l’Indonésie est en train d'introduire au sein de son armée de l'air.

En effet, l’Indonésie a souffert des insurrections périodiques dans des provinces comme Aceh et en Papouasie occidentale, créant une niche pour les avions de contre-insurrection et un besoin d’appuis feu rapproché qui sera renforcé avec l’arrivée de l’Apache.

 

Les AH-64E «Apache» block III indonésien seront dotés de missiles Lockheed-Martin AGM-114 Hellfire.

 

L’AH-64E Block III «Apache» : 

 

L’ AH-64E «Apache» Block III offre plusieurs améliorations, y compris une plus grande puissance en ce qui concerne la motorisation. Il est doté de nouvelles pales en composites. Il dispose d’une avionique et d’un système d’arme amélioré. L’appareil dispose d’une meilleure interopérabilité avec les systèmes aériens sans pilote (Drones) et ceci grâce à une mise en réseau du système (Net Centric Warfare). L’AH-64E comprend une nouvelle architecture de communication de type JTRS (Joint Tactical Radio System), de nouvelles commandes électriques, le nouveau radar de contrôle de tir «Longbow» block III. L’appareil dispose également d’une capacité en réseau permettant une connectivité avec l’ensemble des moyens aériens et terrestre. Question maintenance, les systèmes permettent une diminution des charges notamment en engagement.


 

apache.jpg


 

Photos 1 AH-64E block III Apache @ Beoing 2 Image dans la Jungle @ Militaryspot

 

 

 

 

24/02/2013

Sukhoi SU-35 pour la Chine et l’Indonésie !

su-35bm.jpg


De hauts responsables russes viennent de confirmer la transactions concernant la vente avec la Chine et l’Indonésie d’avions de combat de type Sukhoi SU-35 MKII.

 

Vyacheslav Dzirkaln, directeur adjoint du Service fédéral russe pour la coopération militaire et technique, a déclaré lors  du Salon aéronautique IDEX 2013 à Abu Dhabi qu’un accord intergouvernemental sur la vente de  SU-35 à la Chine avait été signé en janvier. Les négociations avec la Chine furent très difficiles. En effet, la Russie garde un très mauvais souvenir de la vente des Sukhoi SU-27 qui ont finit par être dupliqués par les chinois (J-11) est proposé à la vente au nez et à la barbe des russes sur des marchés habituellement réservés à ceux-ci !

 

En parallèle, un haut responsable russe a confirmé que l'Indonésie avait placé une commande ferme pour six autres avions de combat  Sukhoi SU-30MK2 biplaces. Anatoly Isaikin, directeur général de Rosoboronexport a déclaré que l'accord comprend également un nombre indéterminé de moteurs AL31F Saturne et d'autres équipements. La force aérienne indonésienne utilise déjà cinq SU-27SK / SKM monoplace et cinq Su-30MKK/MK2 biplaces. L'Indonésie est en négociation Sukhoi pour des avions supplémentaires depuis 2010.


 

706628339.jpg


 

Le Sukhoi SU-35 :

Si, la Chine et l’Indonésie s’intéressent au SU-35, c’est que celui-ci  permettrait à ces deux pays d’entrer dans l’ère des avions de combat de la génération 4++ avec une cellule améliorée qui lui permettra une augmentation de l’ordre de 6.000 heures de vol sa durée de vie soit 30 années de service. Le motoriste NPO Saturn à développé spécialement pour l’appareil l’AL-117S dérivé de l’AL-31F.  Ces moteurs sont doté de nouvelles turbines haute et basse pression ainsi qu’un FADEC (système de contrôle numérique) de dernière génération. La poussée atteint désormais 14,500kgf, et la période pour la première révision passera à 1.500 heures en lieu est place de 500 heures.

Le Su-35S dispose d'une nouvelle série d'instruments de bord. Son noyau est le système de gestion de l'information (SGI), qui intègre les sous-systèmes fonctionnels, logiques, d'information et de logiciels en un complexe unique qui assure l'interaction entre l'équipage et l'équipement. L'IMS comprend deux ordinateurs centraux numériques, dispositifs de commutation et de l'information.  Le pilote dispose de deux écrans MFI affichage multi-fonctions  de 9 x 12 pouces  et une résolution de 1400x1050 pixels.

Les yeux et les oreilles :

Le  SU-35S dispose de deux doubles radars en bande X en réseau à antennes progressives Irbis-E, soit un N-12 à l’avant et un N-011 dans la queue arrière. A l’avant le N-12 est monté sur une unité de commande hydraulique à deux étapes(en azimut et en rouleau). Le dispositif d'antenne scans par un faisceau électronique dans l'azimut et l'angle d'élévation dans les secteurs non inférieure à 60 . L'unité d'entraînement en deux étapes électro-hydraulique tourne en outre l'antenne par des moyens mécaniques à 60 ° en azimut et 120 ° en roulis. Ainsi, en utilisant la commande électronique et mécanique tour supplémentaire de l'antenne, l'angle de braquage maximal du faisceau peut atteindre 120 °. Le radar Irbis-E détecte les cibles aériennes à une section efficace absolue de 3 m2 sur une tête sur la bonne voie à une portée maximale de 400 km. Le tout avec une nouvelle génération d'optique frontale.

sukhoi,indonésie,chine,su-35mk2

Photos : 1 & 2 Sukhoi SU-35 en vol @ Sukhoi 

21:04 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : sukhoi, indonésie, chine, su-35mk2 |  Facebook | |

06/01/2013

L’Indonésie commande 6 SU-30MK2 !

Su-30MK2-Indonesia.jpg


 

La banque russe Vnesheconombank (VEB) a accorder à l’Indonésie un crédit de 399,5 millions de dollars pour financer l’achat de six chasseurs russes Su-30MK2 et du matériel de soutien .

Le crédit sera accordé pour une durée de sept ans d’après l’agence d’exportation d’armes russe, Rosoboronexport, qui fournira les avions.

Il s’agit du deuxième crédit fournit par la banque VEB au ministère des Finances de l’Indonésie au cours des deux dernières années. Il est le résultat d’un appel d’offres lancé par le ministère des Finances indonésien pour financer l’achat des avions de combat.

Les six avions constitueront le deuxième escadron de Su-30MK Flanker achetés par l’Indonésie. L’avion est entré en service à la fin des années 1990, et opéré dans un premier temps au sein de l’Indian Air Force qui a acquis une cinquantaine d’avions. Il est également en service en Chine, en Malaisie.


16:27 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : indonésie, sukhoi, su-30mk2 |  Facebook | |

02/02/2012

L’Indonésie opte pour 6 SU-30MKII

 20423604.jpg

La Russie va fournir 6 chasseur Sukhoi SU-30MKII à l’Indonésie, ce contrat de 500 millions de dollars est permet un repositionnement russe sur ce marché en vue de futurs exportations. Le Ministre de la Défense indonésien Purnomo Yusgiantoro avait déclaré en octobre 2010 que son pays avait besoin d’au minimum un escadron avec en dotation 16 avions de type Sukhoï.

La Russie avait déjà signé un contrat de vente de trois avions de combat Su-30MKII et de Su-27SKM en 2007. En 2003, la Russie a également signé un contrat de vente de deux avions Su-27SKM et deux avions de combat SU-30MK. Le grand perdant de cette vente sont les Etats-Unis qui convoitaient ce marché avec des Lockheed-Martin F-16 d’occasions.

Depuis l’embargo des États-Unis sur l’achat d’armes à l’Indonésie en sanction contre les violations des droits de l’Homme (Timor oriental), l’Indonésie se tourne vers la Russie et la Chine pour se procurer des avions de combat et d’entraînement. Au total, la Russie a déjà fourni dix chasseurs Sukhoi, dix hélicoptères Mi-35, 14 hélicoptères Mi-17, 17

Sukhoi SU-30MK :

La génération SU-30M est une version améliorée et totalement multirôle du Su-30 ayant vu le jour en 1991. Son premier prototype, développé à partir du Su-27UB, vola pour la première fois en 1992. La masse maxi au décollage a été portée à 34,5 tonnes et la motorisation est assurée par 2 réacteurs AL-35F. L’avionique ou les systèmes embarqués comme ceux d’autoprotection, de guerre électronique ou de communications peuvent être remplacés par des modèles occidentaux (français ou israéliens généralement). L’intégration de pods et d’armements occidentaux ainsi que de différents modèles de radars russes ou de moteurs à poussée vectorielle est possible en option. Chaque pays ayant commandé le Su-30MK ainsi que les version supérieur MKI & MKII dispose d’une multitudes d’options.

Photo : Su-30MK russe @ Oleg v. Belyakov.

08:28 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : indonésie, sukhoi, su-30mk, su-30mk2 |  Facebook | |