19/01/2017

L’Indonésie opte pour l’A400M !

389508.jpg

Le gouvernement indonésien vient de donner son feu vert à l'achat de cinq avions de transports Airbus A400M « Atlas ». Ce contrat est estimé à de 2 milliards de dollars.

L’Indonésie prévoit ainsi de moderniser sa flotte d’avions de transport actuellement dotée de Lockheed-Martin C-130B « Hercules ». Les A400M seront mis en œuvre par les escadrons 31 et 32.

A noter que cette acquisition a été approuvée par la Commission de la Chambre des Représentants indonésienne sur la défense à condition que les trois dernières cellules subissent un montage final au sein de la société indonésienne PT Dirgantara à Bandung. Pour cette réalisation, des ingénieurs indonésiens seront formés sur les installations d’Airbus à Séville.

L’A400M « Atlas» :

L’A400M est un avion de transport militaire polyvalent conçu par la division militaire d’Airbus (Airbus Military). Il est pour l'instant commandé à 174 exemplaires par huit pays différents, à savoir l’Allemagne (la France, l’Espagne, la Belgique le Luxembourg, le Portugal et l’Angleterre, qui ont été rejoints par la suite par la Malaisie et la Turquie qui ont reconnu le potentiel de ce nouvel avion pour leurs propres besoins. La polyvalence est ce qui caractérise le mieux l’A400M, qui est conçu pour offrir des capacités à la fois tactiques et stratégiques. L’appareil peut transporter 37 tonnes de charge utile sur au moins 4700nm (8700 km) de distance. Sa soute est dimensionnée pour accueillir tous les chargements et véhicules répertoriés  dans le cahier des charges européen ESR (Europen Staff Requirement). Cependant, l’A400M ne peut servir pour l’instant que de plateforme de transport aérien, le ravitaillement en vol n’étant, pour l’instant pas validé pour les hélicoptères et pose plusieurs problèmes. L’A400M incarne le premier avion de transport militaire lourd véritablement nouveau depuis ces trente dernières années. Offrant deux fois plus de performances et de capacités d’emport que les avions actuels qu’il remplacera.

 

Photo : A400m @ Burkhard Domke

05/11/2016

Modernisation des CN-235 indonésiens !

p1682616.jpg

L’armée de l’air indonésienne vient de recevoir son premier Airbus CN-235 de patrouille maritime modernisé. Le programme de modification a été dirigé par PT Dirgantara Indonesia (PTDI) et Integrated Surveillance and Defense (ISD) aux États-Unis.

Le premier CN-235 a été modifié cette année. L’avion a reçu le nouveau système SAGE de renseignement, de surveillance et de reconnaissance (ISR). Ce système vient s’intégrer au système de mission tactique de l'avion. Des essais en vol aéroportés ont alors eu lieu pendant l'été. Deux appareils sont concernés par cette amélioration.

Le système SAGE est développé par Leonardo-Finmeccanica (Selex-ES) peut identifier l'emplacement des émetteurs de radiofréquence (RF) tels que les radars de contrôle de tir de missiles sol-air d'un seul aéronef, ce qui améliore la connaissance de la situation. Ce capteur numérique sera utilisé pour détecter et localiser les systèmes radar potentiellement menaçants. Leonardo fournit une formation aux opérateurs de l'Armée de l’air indonésienne sur son site de Luton, au Royaume-Uni.

 

Photo : Airbus CN-235 doté du SAGE @ Leonardo

 

05/12/2015

Indonésie, bisbille sur le choix de l’AW101 !

agusta_westland_aw101_by_norwegianblackwolf.jpg

Je vous annonçais le 28 novembre dernier, la Force aérienne indonésienne a sélectionné l'hélicoptère AgustaWestland AW101 multirôle pour répondre à son exigence en matière de transport présidentielle. Seulement voilà, ce choix ce choix ne plaît pas au Président !

 

Une situation surréaliste :

Le choix de l’AgustaWestland AW101 a été fait, selon un programme bien défini et en toute transparence. De fait, les responsables de la Force aérienne ont tout naturellement annoncés le choix final en ce qui concerne l’hélicoptère européen. Mais de son côté, le Président indonésien Joko Widodo à quant à lui, refusé ce choix. Il semble que celui-ci a ordonné l'achat d'un hélicoptère assemblé localement, ou avec un contenu local important. Hors, l’Indonésie ne dispose pas d’infrastructures permettant l’assemblage sur son sol d’un hélicoptère de ce type.

Du côté de l’hélicoptériste, on soutient que le cahier des charges ne demandait pas d’assemblage en Indonésie et que le contrat prenait en compte d’importants offsets pour satisfaire l’industrie du pays.

La malchance :

Cette situation en Indonésie ressemble à s’y méprendre, à celle qui a eu lieu aux Etats-Unis, avec le choix de l’AW101 par le gouvernement Bush, puis remis en question à l’arrivée des démocrates qui ont finalement favorisés Sikorsky.

On ne sait pas pour l’heure qu’elle sera exactement la finalité de l’achat ou non de l’AW101 dans ce pays, l’armée précise qu’elle désire cet hélicoptère et non un autre !

 

Photo : AW101 anglais @ AgustaWestland

03/09/2015

L’Indonésie a choisi le Sukhoi Su-35 !

2030397890.jpg

 

 

 

Le ministère indonésien de la Défense (MoD) a choisi le Sukhoi Su-35 «Flanker-E » pour remplacer les actuels Northrop F-5E Tiger II de la Force aérienne. Ce programme représente la première commande à l'exportation du Su-35.

 

Les avions en concurrence étaient: le Rafale de Dassault Aviation, le Lockheed-Martin F-16 « Viper », l’Airbus Eurofighter T3 et le Saab Gripen E. Il semble que le prix a joué un rôle déterminant dans le choix, on parle ce soir d’un montant d’un milliard de dollars pour 16 appareils.

Cette réussite russe, montre qu'il va falloir une fois de plus compter sur le retour des avionneurs à "l'étoile rouge" sur le marché. Ceux-ci se montrent très agressifs et devraient à l'avenir être à nouveau capable de concurrencer les USA et compliquer le travail des européens.

 Les forces aériennes indonésiennes exploitent actuellement une flotte mixte d'appareils russes composée de Su-27SK, Su-27SKM, Su-30MK et de Su-30MK2, achetés par étapes depuis 2003.

Le Sukhoi Su.35 :

Le Su-35 est un appareil de la génération 4++.  Les caractéristiques de l'avion comprennent une nouvelle avionique numérique avec fusion des données, un nouveau réseau d'antennes radar progressive avec une longue portée de détection et de cibles aériennes. Son noyau est le système de gestion de l'information (SGI), qui intègre les sous-systèmes fonctionnels, logiques, d'information et de logiciels en un complexe unique qui assure l'interaction entre l'équipage et l'équipement. L'IMS comprend deux ordinateurs centraux numériques, dispositifs de commutation et de l'information. Le pilote dispose de deux écrans MFI affichage multi-fonctions de 9x12 pouces et une résolution de 1400x1050 pixels.

Le noyau du Su-35 dispose de deux doubles radars en bande X en réseau, à antennes progressives Irbis-E, soit un N-12 à l’avant et un N-011 dans la queue arrière. A l’avant le N-12 est monté sur une unité de commande hydraulique à deux étapes (en azimut et en rouleau). Le dispositif d'antenne scanne par un faisceau électronique dans l'azimut et l'angle d'élévation dans les secteurs non inférieure à 60°. L'unité d'entraînement en deux étapes électro-hydraulique tourne en outre l'antenne par des moyens mécaniques à 60 ° en azimut et 120 ° en roulis. Ainsi, en utilisant la commande électronique et mécanique tour supplémentaire de l'antenne, l'angle de braquage maximal du faisceau peut atteindre 120 °. Le radar Irbis-E détecte les cibles aériennes jusqu’à une portée maximale de 400 km. Le tout avec une nouvelle génération d'optique frontale.

La durée de vie de la cellule est de 6’000 heures de vol, soit un cycle de vie de 30 années d'exploitation. La durée de vie assignée des moteurs AL-117S dérivé de l’AL-31F avec poussée vectorielle est de 4’000 heures.

 

2975181373.JPG

Photos : Sukhoi Su-35 @ Irkut 

21/08/2015

Premiers B737-700NG pour Sriwijaya Air !

 

K66425+-+Sriwijaya+Small.jpg

 

Seattle, Boeing a livré deux nouveaux B737-900ER (Extended Range) « Next Generation » à la compagnie Sriwijaya Air. Il s’agit de la première livraison de ce type d’avion pour le transporteur indonésien qui occupe la troisième placen terme de grandeur dans le pays.

 

 

"Aujourd'hui est un jour très important pour Sriwijaya Air, avec la livraison de nos premiers tout-nouveaux avions", a déclaré Chandra Lie, président de Sriwijaya Air. «Ces nouveaux Boeing B737-900ER nous permettront de demeurer un chef de file sur le marché."

 

La compagnie aérienne basée à Jakarta exploite une flotte tout-Boeing « 737 » et offre des vols vers diverses destinations indonésiennes et quelques certaines villes internationales.

 

A propos du B737 NG :

 

Le nouvel intérieur offre un plus grand sentiment d’espace au niveau de la cabine,  la combinaison des nouveaux compartiments  de rangement du nouveau système  d’éclairage intégré à la nouvelle génération de panneaux  qui composent le plafond, augmente  le sentiment de calme, afin, de rendre les trajets en vol particulièrement apaisants.

 

Avec Sky Interior, l’avionneur américain a voulu améliorer la sensation de confort de ses passagers. Il a imaginé une cabine aux parois plus sculptées, dotée de différents modes d’éclairage (mood lighting) et d’un niveau sonore abaissé. Il a également eu recours à des diodes LED pour la signalisation de bord, les voyants d’appel et les veilleuses, plutôt qu’aux lampes à incandescence.

 

La nouveauté est aussi détectable au niveau des coffres à bagages. La conception a été entièrement repensée pour offrir un volume plus grand, tout en prenant moins de place dans la cabine.

 

Ribbon+cutting_SMALL.jpg

 

Photos :1  les deux premiers B737-700ER NG de Sriwijaya Air 2 Cérémonie de remise @ Boeing