15/07/2013

Début des formations sur PC-7 MKII pour l’IAF !

 

20379627.jpg

  

 

 

Hyderabad, base aérienne de Dundigal en Inde, l'armée de l'air indienne a débuté la formation de ses élèves-pilotes sur le Pilatus PC-7 Mk II, marquant ainsi la reprise de la formation de base des futurs pilotes de l'armée de l'air.

 

 

Iron-Fist-2013-Pilatus-PC-7-IAF-01-R[3].jpg

 

 

 

 

A ce jour, 14 Pilatus PC-7 Mk II ont été livrés à l’école de pilotage de l’armée de l’air indienne. D’ici la fin de l’année 80 cadets seront en formation sur l’avion suisse. Le constructeur Pilatus assure la maintenance et le soutien logistique complet.

 

 

 


"L'induction de PC-7 Mk II comme avion d'entraînement de base dans l'IAF est un point de repère très important dans la quête de notre nation pour moderniser les forces armées", a déclaré le ministre de la défense indienne Jitendra Singh.

 



" Le Pilatus se révèle déjà être une plate-forme idéale et extraordinaire qui permet de former les stagiaires ab initio sur les nuances de vol de base et la préparation à l'avionique moderne. L’avion fournit une base solide et facilitera une transition en douceur vers l’appareil école avancé de type  Hawk " a déclaré Air Chief Marshal NAK Browne.


 

 

 

La commande de l’Inde compte actuellement 75 avions Pilatus PC-7 MKII, les discussions sont déjà au programme pour une seconde tranche. Au total l’Inde a besoin de 175 appareils.

 

 

Jitendra-Singh.jpg

 

 

 

 

  
Photos : Pilatus PC-7 MK II à Dundigal @ IAF



 

 

 

 

 

10/02/2013

L’Inde commande des Mi-17 supplémentaires !

2-2013-2-mi-17v5.jpg


BANGALORE, Salon Aero India, la société Rosoboronexport fait état d'un nouvel ordre de la part de l’Etat indien pour l’acquisition de 12 Hélicoptères Mil Mi-17V5 supplémentaires.

A ce jour, Russian Helicopters a livré 36 des 80 machines qui avaient été commandées en 2008 pour un montant de plus de 1,3 milliard $. Les livraisons à l'Indian Air Force ont débuté en 2011. 

 

Troisième commande  :

Les premiers hélicoptères MI-17V5 ont été commandés au nombre de 59 dans une première commande de près d’un milliard de dollars. Puis une seconde série fut commandée. La totalité des 80 MI-17V5 devront être en service d’ici 2014 au sein de l’IAF. Les hélicoptères sont fabriqués par Kazan Helicopters, une filiale du groupe Hélicoptères de Russie.

L’Inde est considérée comme un partenaire stratégique de la Russie dans le développement et la livraison des hélicoptères militaires, ainsi que pour les opérateurs publics et privés. Des projets mixtes russo-indiens sont en cours pour livrer de nouveaux hélicoptères, des pièces de rechange et des équipements aéronautiques. Depuis 2011, l’Indian Air Force opère plus de 200 hélicoptères Mi-8/17 de fabrication russe.

Le MIL MI17-V5 :

Le MI-17V5 est un dérivé pour l’exportation de la version russe MI-8TV-5 remotorisé par deux Klimov-VK2500, l’appareil est doté d'une rampe de chargement au lieu des portes « Clam-Shell », une porte supplémentaire et un nouveau "nez dauphin". L’avionique de type KNEI-8 est plus moderne est dispose de quatre écrans couleurs de grandes tailles.

1293651531.jpg

Photos : Mil Mi-17V5 de l’IAF @ IAF

23:38 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : mil mi17v5, iaf, indian air force |  Facebook | |

11/12/2012

L’Inde reçoit ses premiers MIG-29UPG !

mig,mig-29,iaf,indian air force,mig-29upg


 

 

L’Indian Air Force vient de réceptionner ses trois premiers MIG-29UPG modernisés. La modernisation de la flotte d’avion de combat MIG indienne est assurée par le constructeur MIG à Joukovski en vertu d’un contrat attribué en 2008. Au total, se sont 62 appareils qui sont concernés par cette mise à jour pour un coût de 1 milliard de dollars. Les avions ont été transportés en Inde à bord d'un avion de transport  AN-124.

 

Le MIG-29UPG :

 

La modernisation de la flotte de MIG-29 de l’Indian Air Force (IAF) et similaire à celle  adoptée par l'armée de l'air russe à ses MiG-29SMT qui sont en service depuis 2009.

En parallèle à cette modernisation, les MIG-29 de l’IAF seront techniquement plus proches  de la version MIG-29KUB de la marine indienne qui est entrée en service en 2010. 


 

MiG-29UPG_IMG_5607.jpg


 

Cette modernisation comprend une nouvelle architecture informatisée qui fonctionne avec le nouveau radar Zhuk-M2E de type AESA capable de suivre dix cibles à 245km de Phazotron-NIIR Corp couplé avec le nouvel IRST de OLS-UEM.

L’avionique est entièrement nouvelle avec un cockpit doté d’écrans couleurs et d’éléments occidentaux comme le viseur de casque Top-Sight de Thales, d’une centrale de navigation SAGEM. L’avion est également doté d’une perche de ravitaillement en vol rétractable.

En ce qui concerne la guerre électronique, les MIG-29UPG sont dotés de capteurs de fabrication indienne mais reliés à des systèmes actifs/passifs d’origine israéliennes. 

 

Question armement, les MIG-29UPG sont doté des mêmes systèmes que les MIG-29SMT et MIG-29KUB avec les missiles RVV-AE R-77 de portée moyenne, le missile KH-31P anti-navire et les bombes à guidage optique KAB-500KR. Conçu au départ pour la supériorité aérienne le standard UPG permet maintenant les attaques au sol et de surface.

 

Selon le constructeur MIG, la durée de vie des avions modernisé est étendue à 3.500 heures de vol pour 40 ans. Les 56 autres MIG-29 (trois autres sont actuellement actualisé en Russie)  seront modernisés directement en Inde au sein de la base aérienne 11 de l’IAF.


 

Zhuk-AE-Maintenance-2S.jpg


 

Photos : 1 MIG-29KUB indien @ K. Boritsov 2 Premier MIG-29UPG lors de son vol d’essais en Russie 3 radar Zhuk-M2E AESA @ MIG

 

21:00 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : mig, mig-29, iaf, indian air force, mig-29upg |  Facebook | |

18/11/2012

L’Inde confirme le choix de l’A330MRTT !



Indian mrtt.jpg


 

NEW DEHLI, La sélection du ravitailleur européen est tombée il y a quelques temps déjà, mais l’Inde confirme cette fois de manière définitive son choix en matière d’avion ravitailleur. L’Airbus A330 a remporté l’appel d’offres lancé par l’Armée de l’air indienne, en devançant le modèle russe Il-78. Il s’agit là d’une nouvelle défaite russe en Inde après le choix d’hélicoptère CH-47 «Chinook» et AH-64E «Apache». L’Inde se propose d’acheter six ravitailleurs A330 MRTT pour un milliard de dollars. 

 

L’appel d’offres avait été ouvert en 2010. Antonov (Ukraine) avait été écarté du dossier, quant à Boeing et Lockheed (USA) ils n’avaient pas participé, laissant EADS et Iliouchine en compétition.

 

La situation indienne : 

 

L’Indian Air Force (IAF) fait actuellement voler 6 ravitailleurs Il-78 achetés à l’Ouzbekistan en 2003. Elle prévoit d’acheter 12 ravitailleurs supplémentaires dont les 6 A330 MRTT commandés à Airbus. Le ministère de la défense n’a pas précisé si un nouvel appel d’offres serait ouvert pour acheter les 6 autres ravitailleurs à Iliouchine ou si une nouvelle commande serait adressée à Airbus, cependant, ce récent choix laisse le consortium européen en situation très favorable.

 

L’Indian Air Force envisage de déployer ses ravitailleurs sur la base aérienne de Panagahr dans la province du Bengale occidental pour augmenter la portée de ses avions de combat Su-30MKI, leur permettant de pénétrer ainsi plus profondément en territoire chinois. Il s’agit-là clairement d’un positionnement stratégique à moyen long terme susceptible de renforcer les positions politiques indienne face à la montée en puissance du grand voisin chinois.

 

Du côté d’Airbus :

 

Il y a eu un effort pour modérer les prix d'Airbus et les dirigeants du consortium Airbus ont joué la carte de la durée de vie et du coût opérationnel de celui-ci. La qualité du système A330MRTT à joué un rôle significatif dans le choix indien sans oublier les possibilités d’emplois multiples. Pourtant, au départ l’avion européen partait avait une faiblesse , le coûts d’achat nettement plus élevés vis-à-vis de son concurrent IL-78. La modernité et le côté multirôle ont clairement joué en la faveur de l’A330MRTT.

 

L’A330MRTT :

 

Ayant reçu le certificat de type de l’autorité de certification civile européenne EASA en mars 2010, puis le certificat militaire de l’autorité espagnole INTA en octobre, l’A330 MRTT d’Airbus Military est le seul avion stratégique de ravitaillement et de transport de nouvelle génération actuellement disponible et opérationnel au monde. L’importante capacité d’emport carburant de base (111 tonnes) de l’avion de ligne A330-200, dont il est dérivé, permet à l’A330 MRTT d’exceller dans les missions de ravitaillement en vol, sans l’adjonction de réservoir supplémentaire. L’A330 MRTT est proposé avec un choix de systèmes de ravitaillement incluant la perche caudale ARBS (Aerial Refuelling Boom System) d’Airbus Military et/ou une paire de nacelles tuyau/panier sous voilure et/ou un système ventral tuyau/panier FRU (Fuselage Refuelling Unit).

Grâce à son large fuselage, l’A330 MRTT peut également servir d’avion de transport capable de transporter 300 soldats ou 45 tonnes de charge utile. Il peut également être décliné en version d’évacuation sanitaire (EVASAN) et recevoir jusqu’à 130 civières. L’A330 MRTT totalise à ce jour 28 commandes émanant de quatre clients (Australie, Arabie Saoudite, Emirats Arabes Unis et Royaume-Uni), et a déjà reçu un renouvellement de commande de la part du Royaume d’Arabie Saoudite.

 

800px-Royal_Air_Force_Airbus_A330MRTT_Bidini.jpg


Photos : 1 Image de synthèse  2 A330MRTT aux couleurs indiennes avec de SU30MK1 2 A330MRTT de la RAF @ Airbus Military


15/06/2012

L’Indian Air Force en pleine mutation !

 

 

Sheeju_mig21.jpg

 

 

L’Indian Air Force (IAF) est au début d'un renouvellement de son équipement majeur. Ce processus implique l'induction de plusieurs systèmes avancés en matière d’aéronefs et  de formation  susceptibles de transformer l'IAF au cours de la prochaine décennie. L'IAF est en outre prévu d'aborder des problèmes drastiques comme les lacunes de formation et une inefficacité de l'organisation structurelle.

Triste record :

Rien qu’au cours des trois dernières années  et pour le début de l’année en cours (jusqu’à 01/04/2012), ce sont 33 avions de chasse et 10 hélicoptères de combat appartenant à l’Indian Air Force (IAF) qui se sont écrasés. Parmi la liste des avions militaires incriminés, on trouve par exemple :

  1. SEPECAT Jaguar

2 Dassault  Mirage 2000

3 Sukhoi Su-30

27 appareils de type Mikoyan-Gurevich de tous modèles, dont 16 MIG-21. Bref, la question n'est pas «si» mais «comment, et à quel rythme", l'IAF va se transformer au cours des cinq à dix prochaines années !

1433270544-1.jpg

 

 

Le processus de transformation :

Les tâches de l'IAF vont être multiples en matière de défense aérienne. Il est de cette responsabilité que l'IAF est en train de moderniser non seulement sa DCA mais surtout d’assurer la formation de son personnel à tout les niveaux.

La commande récente d’un nouvel avion école, le Pilatus PC-7MKII, doit permettre d’augmenter la compétence en matière de formation des pilotes qui devront ensuite voler sur les BAe Hawk. L’arrivée des cockpits numériques doivent être non seulement assimilés par les élèves mais permettre un niveau de compétences susceptibles de les amener à piloter la nouvelle génération d’avions de combat en préparation dans l’IAF soit les SU-30, les futures PAK/FA T-50 et Rafale.

Aujourd’hui le niveau des pilotes de l’IAF reste par trop limité, un pilote de MIG-21 est non seulement limité dans l’approfondissement de ses connaissances sur ce type d’aéronef mais il s’avère généralement totalement incapable de transiter sur un appareil plus moderne comme un Mirage 2000.

LCA_tejas_IAF _india_4.jpg

 

 

Les effectifs et la formation :

L'IAF est de nature à résoudre ses problèmes d'effectifs actuels par le biais de l'introduction du personnel féminin dans toutes les branches et les emplois. L’application de nouvelles doctrines de formation sur le long terme doivent permettre de renforcer la compétence du personnel et amener celui-ci vers les technologies les plus récentes et ceci de manière généralisée et non plus limitée comme c’est encore le cas aujourd’hui.

L'IAF devraient également être en train de terminer une réorganisation de sa structure organisationnelle et des cadres pour promouvoir la flexibilité et l'efficacité tout en minimisant les coûts.

La transformation de l'IAF sera, toutefois,  dépendante et influencé par quelques facteurs majeurs: comme la croissance de l'économie indienne.

Mirage2000H_KF145_9SQ_090213.jpg

 

 

Modernisation tout azimut :

Moyens de l’armée financier de l’armée indienne son colossaux, et font pâlir d’envie par d’autres armées notamment en occident. L’Inde dispose depuis près de 20 ans d’une capacité en dépenses militaires quasi inégalée hormis les Etats-Unis. Nouvel avion école, multiples développement avec le Tejas, l’avion de combat national, le partenariat avec la Russie sur le <pak/FA T-50, l’acquisition prochaine du Rafale et plus récemment l’annonce du lancement avec les russes d’un avion de transport militaire tactique (voir article sur le sujet).

La flotte actuelle de trois avions AWACS Phalcon d’origine Israélienne devrait également augmenter à un total de cinq appareils au cours des cinq prochaines années.

 

_SPL8704.jpg

 

 

Evolution de la flotte d'aéronefs de l’IAF :

La flotte d'avions de l'IAF est susceptible de subir des changements majeurs ainsi, le Su-30MKI, avec environ 272 avions, continuera à former l’ossature de la flotte. Le bas de gamme serait composé de Tejas au nombre de 350 à 450 appareils répartit entre l’IAF et la Marine. Les trois  escadrons de MiG-29 seront remis à niveau d’ici cinq ans plus tard. De même,que les trois escadrons de Mirage-2000H seront également disponible sous forme de mise à niveau dans un délai similaire.

La flotte à voilure tournante devrait conserver le même inventaire avec des changements significatifs avec en service  d'un nombre accru d'hélicoptères Dhruv Advanced Light (ALH), ainsi que la mise à niveau des Mi-8/17/17-1V / 17-5V. En outre, l'hélicoptère de combat léger (LCH) sera intronisé d’ici cinq ans plus tard en parallèle avec des hélicoptères Apache.

Dans la catégorie de combat, le changement le plus important devrait être l'achèvement du développement de l'avion de cinquième génération Sukhoi  PAK/FA  T-50 d'ici la fin de cette décennie et le début de l'induction d’ici dix ans avec un nombre estimé à 250 aéronefs. Ce qui permettra dans cette période de retirer progressivement les appareils les plus anciens.

libya_rafale.jpg

 

Photos : 1 Mig-21 2 Sukhoi 30MK1 3 Tejas 4 Mirage 200H 5 PAK/FA T-50 6 Rafale @ IAF