14/05/2015

L’Inde opte pour l’Airbus C295W !

 

C295-Winglets-W.jpg

 

New-Dehli, L’Inde vient de choisir l’Airbus C295W pour remplacer ses actuels HS-748 de transport. Le contrat final devrait être finalisé pour 56 appareils. Par ailleurs, l’Inde a souhaité pouvoir monter 40 C295 dans le pays, tandis que l’avionneur européen fournira 16 appareils en provenance de la ligne de montage en Espagne.

 

Le C295W :

 

Doté d’ailettes marginales (winglets) et de moteurs modernisés de série, le nouveau modèle fournira aux opérateurs des performances accrues dans toutes les phases de vol. Il est particulièrement adapté aux missions réalisées en altitude et par temps chaud, pour lesquelles il promet une augmentation de charge utile d’au moins 1 000 kg. L’appareil est équipé de turbopropulseurs de Pratt & Whitney, qui motorisent toutes les versions du C295. De nouvelles procédures récemment certifiées au Canada et en Espagne permettent aux opérateurs d’augmenter la puissance, lors des phases ascensionnelles et de croisière. Outre les performances en altitude et par temps chaud, ces procédures améliorent les opérations sur des reliefs très élevés, comme la Cordillère des Andes ou l’Himalaya, avec des répercussions minimes sur les coûts de maintenance.

 

 

Photo : 1 Airbus C295W @ Airbus

03/03/2015

Inde : deuxième tranche de Pilatus PC-7 !

332171a2dda7778ff3817ccff8f98dc4-_J133543.jpg

 

News Dehli, le contrat du siècle se concrétise pour l’avionneur suisse Pilatus avec la seconde tranche d’avions écoles PC-7MKII. En effet,  le Ministère indien de la Défense (MoD) a approuvé l'achat d’un second lot de 38 Pilatus PC-7MKII d'entraînement de base supplémentaire pour un montant de 230 millions de francs suisses.

 

Ce second lot va venir renforcer la première commande de 75 PC-7MKII acquis par l'Indian Air Force (IAF) en 2012 pour 1 milliard de dollars. Ce second contrat va porter à 113, le nombre de PC7MKII en service au sein de l’école de pilotage de l’Indien Air Force.

 

A ce jour, Pilatus à livré 59 appareils à l’IAF, les 16 derniers PC-7 seront tous livrés selon les termes du contrat d’ici la fin de l’année 2015. 

 

Troisième et quatrième lots : 

 

Au total, l’Inde pourrait acquérir jusqu'à 181 Pilatus PC-7MKII. Une troisième commande pourrait être lancée en 2018 et une quatrième en 2020, selon les besoins finaux de l’IAF. Mais peu importe le nombre d’avion qui sera finalement commandé, l’avionneur suisse a décroché le plus gros contrat jamais réalisé à ce jour. 

 

Les avantages du PC-7MKII :

 

Si la concurrence était très forte et certains avions assez proche techniquement, la firme suisse a su faire la différence sur plusieurs éléments, d’abord elle est en mesure de pouvoir livrer rapidement la Force aérienne indienne qui se retrouvait aujourd’hui sans appareils écoles de base. Le rapport qualité prix était également très important, le PC-7 MkII est un appareil mûr, qui évolue déjà dans de nombreuses Forces aériennes avec succès et fiabilité. Le dernier point concerne la possibilité de pouvoir équiper l’avionique de l’appareil avec un très grand choix de systèmes, selon les souhaits du futur opérateur et ceci en adéquation avec les appareils de combat en ligne et futurs comme le Rafale qui vient d’être choisit par l’Inde.

De fait, les PC-7 MkII prépareront les élèves pilotes indiens à transiter sur Bae " Hawk "ou sur le HAL "Kiran" avant de pouvoir passer sur un des nombreux appareils qui équipent l’IAF (SU-27, Mirage 2000, HAL Tejas et le futur Rafale).

 

874281711.jpg

 

Photos : 1 PC-7MKII indiens 2 Pilotes indiens sur PC-7MKII @ Pilatus Aircraft

13/11/2014

Premier vol du Tejas biplace de série !

12168.jpg

Bangalore, le premier Hindustan Aeronautics (HAL) Tejas Mk1 biplace de série a effectué son premier vol, depuis les installations de l’avionneur indien. L’avion est le premier biplace de série entièrement configuré pour une livraison à l'Armée de l'air indienne (IAF).

 

Ce premier vol d’une durée de 35 minutes a permis de vérifier, le bon fonctionnement des instruments de bord. L’avion est propulsé par un réacteur General-Electric F404-IN20 avec  postcombustion. Ce premier vol fait suite à celui du premier monoplace de série d’octobre dernier.

 

Le biplace Tejas MK1 permettra de former les pilotes indiens de l’Armée de l’air et de la Marine sur le nouvel avion.

 

Au total, l’Indien Air Force a prévu de se doter d’une quarantaine de Tejas MK1, dont les vingt machines d’essai qui seront progressivement mises au standard définitif. Puis dès 2017, viendra le temps des essais de la version finale du combattant indien, le Tejas MkII, équipé du moteur américain General-Electric GE F-414, qui lui permettra dans sa version "Marine" d’être utilisé sur porte-avions.

L'armée de l'air indienne a prévu de se doter de quatre escadrons (80 avions) de la variante MkII d’ici 2020, puis d’augmenter la commande d’ici 2025.

 

8956.jpg

 

Rappel : 

 

Le programme d’avion de combat léger (LCA) nommé Tejas («Glorieux» en langue sanskrit) est un programme national indien lancé en 1982, dont la mise au point aura duré 30 ans ! Les premiers appareils destinés à la Force aérienne indienne ont débuté leurs mises en service cette année avec le standard MkI, mais restent encore, au stade de préparation en vue de l’arrivée du standard MkII. Il s’agit du plus petit avion de combat polyvalent au monde. Ce programme est sous la responsabilité du constructeur indien HAL (Hindustan Aeronautic Ltd).

Les appareils de série sont dotés du General-Electric F414G, le moteur Kaveri indien ayant été abandonné. En attendant, les tests ont été effectués avec un General-Electric F-404.

Le HAL Tejas est doté d’un radar multimodes à effet doppler disposant des modes : air-air, air-sol et air-mer et dispose d’une nacelle FLIR et d’un désignateur laser. Il pourrait également recevoir une liaison de données.

Une seconde version du Tejas, destinée à la Navy a vu le jour et formera l’épine dorsale de la défense navale aux côtés des MiG-29K/KUB (version navalisée du MiG-29). Au total, l’Inde prévoit de s’équiper d’un total de 260 Tejas pour l’Air Force et la Marine.

 

1497.jpg

 

Photos : Le premier Tejas Mk1 biplace de série @ HAL

20:33 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : hal, tejas, tjas mk1, indian air force |  Facebook | |

11/12/2013

L’Inde retire ses plus vieux MiG-21FL !

2245252.jpg


 

NEW DEHLI, L'armée de l'air indienne vient de retirer du service la version la plus ancienne de ses MiG-21, soit le standard «FL». Quatre appareils MiG-21FL appartenant à une unité basée sur les installations de Kalaikunda dans le Bengale occidental ont effectué un dernier passage en formation en signe de remerciement.

 

Le MiG-21FL:

 

Le MiG- 21FL est entré en service au sein de l’Indian Air Force de 1966 et 1974, ils sont en dépit de leur âge ont amassé une moyenne d'environ 9’000 heures de vol par an.

En 1966 suite à une acquisition qui remonte à 1962, les premiers  MiG-21FL de production indienne sortirent des chaînes de fabrication. Le MiG-21FL a permis à l’Indian Air Force d’entrer dans l’ère des avions de combat supersoniques. Les premiers exemplaires furent mis en service dès 1963, mais en nombre encore insuffisant pour jouer un rôle déterminant lors de la seconde guerre indo-pakistanaise, menée pour le contrôle du Cachemire. En revanche, en 1971, lors du troisième conflit entre les deux pays, lequel se termina par l’indépendance du Bangladesh, les MiG-21FL, qui venaient de remplacer les «Mystère»  et «Ouragan» de Dassault Aviation, remportèrent plusieurs succès face aux Forces aériennes pakistanaises. Le MiG-21FL équipent alors pas moins de dix escadrilles, soit plus d’une centaine d’appareils. 

Le MiG-21 en Inde : 

L’Inde fut un utilisateur très important du MiG-21 avec pas moins de 872 appareils dans différentes versions et standards. Avec 482 avions et 171 pilotes perdus dans des accidents, l’Inde détient malheureusement le record de pertes avec cet avion. Intronisé il y a un peu plus de 50 ans, cet appareil a été le premier avion de combat d'origine non  occidentale à voler avec l’Indienne Air Force et aussi, son premier type d’avion supersonique. 

 

Encore en service :

 

Avec les complications sur le dossiers des négociations du Rafale, une partie de la flotte des MiG-21 indien vont rester en service jusqu’en 2025, alors que ceux-ci, devaient terminer initialement leur carrière en 2016. Il s’agit de la version MiG-21 «Bison». Le MiG-21 «Bison»a été commandé à 125 exemplaires et représente la version la plus moderne de cet avion.  Le cœur du «Bison» comprend un radar multimode Kopyo, de Phazotron et permet à l’avion d’être à 100% polyvalent et capable d’agir de façon autonome.


 

C-0754.jpg


 

Photos : MiG-21FL Indian Air Force @IAF


21:46 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : iaf, indian air force, mig-21fl |  Facebook | |

10/12/2013

Tir de missile sur cible pour le Tejas !

ob_7c8822a8fdef88e00d5abe92af31f749_tejas-source-livefist.jpg


 

GOA, en Inde, l’avionneur indien Hindustan Aeronautics vient de réussir le premier tir d’un missile, depuis un Tejas MKII. L’avion de fabrication indienne a tiré pour la première fois un missile à guidage infrarouge sur cible avec succès. 

 

Une réussite très attendue:


Le premier tir d’un missile à guidage infrarouge sur cible, en l’occurrence un R-73 «Vympel» d’origine russe, marque une avancée cruciale pour le programme d’avion de combat indigène indien Tejas. En 2007 un premier tir de validation en matière de séparation avion/missile avait été effectué. Mais depuis cette date, restait à valider un tir de vérification, avec destruction de cible.


 

Missile.jpg


 

Le missile à guidage infrarouge R-73 (code OTAN AA-11 Archer) à courte portée a été tiré sur un drone de type Lakshya, lancé depuis un navire de guerre indien. Cette réalisation marque un aboutissement très attendu dans le très long développement du programme Tejas. 

 

La prochaine étape : 

 

Le ministre indien de la Défense AK Antony a confirmé que la prochaine étape de validation, concernera le missile air-air de moyenne portée à radar actif «Derby» du missilier israélien Raphael. Le Tejas disposera, alors de ses deux armes principales pour le combat aérien. La validation permettra de passer au standard MkII, qui entrera alors effectivement en service au sein de l’Indian Air Force (IAF).

 

L’avion de combat Tejas : 


 

799076014.jpg


 

Le programme d’avion de combat léger (LCA) nommé Tejas («Glorieux» en langue sanskrit) est un programme national indien lancé en 1982, dont la mise au point aura duré 30 ans ! Les premiers appareils destinés à la Force aérienne indienne ont débuté leurs mises en service cette année avec le standard MkI, mais restent encore, au stade de préparation en vue de l’arrivée du standard MKII. Il s’agit du plus petit avion de combat polyvalent au monde. Ce programme est sous la responsabilité du constructeur indien HAL (Hindustan Aeronautic Ltd).

Les appareils de série sont dotés d’un réacteur de conception nationale, le Kaveri. En attendant, les tests ont été effectués avec un General-Electric F-404.

Le HAL Tejas est doté d’un radar multimodes à effet doppler disposant des modes : air-air, air-sol et air-mer et dispose d’une nacelle FLIR et d’un désignateur laser. Il pourrait également recevoir une liaison de données.

Une seconde version du Tejas, destinée à la Navy a vu le jour et formera l’épine dorsale de la défense navale aux côtés des MiG-29K/KUB (version navalisée du MiG-29). Au total, l’Inde prévoit de s’équiper d’un total de 260 Tejas pour l’Air Force et la Marine.


 

lca.jpg


 

Photos : 1 & 4 HAL Tejas en vol 2 Tir du R-73 3 Cockpit @ HAL/IAF

21:22 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : hal tejas, tejas lcr, iaf, indian air force |  Facebook | |