19/03/2014

L’industrie aérienne se porte mieux !

b747-400.jpg


 

L’Association du transport aérien international (IATA) a annoncé que l’industrie aérienne devrait améliorer ses profits pour une deuxième année consécutive, et ce, malgré une révision légèrement à la baisse des perspectives de l’industrie pour 2014, qui prévoient des profits de 18,7 milliards $ plutôt que les 19,7 milliards $ prévus auparavant.

 

Le principal facteur de la révision à la baisse est la hausse du prix du pétrole, qui devrait atteindre une moyenne de 108 $ par baril (Brent), soit 3,5 $ par baril de plus que les projections précédentes. Le coût supplémentaire de 3 milliards $ ajouté à la facture de carburant de l’industrie devrait être largement compensé par une plus forte demande, en particulier dans le secteur du fret, favorisé par un renforcement de l’économie mondiale. Dans l’ensemble, les revenus de l’industrie devraient s’élever à 745 milliards $ (2 milliards $ de plus que les prévisions précédentes).

 

L’industrie aérienne réalise un bénéfice net moyen de 5,65 $ par passager. Il s’agit d’une amélioration par rapport aux bénéfices de 2,05 $ en 2012 et 4,13 $ en 2013. Mais cela demeure inférieur au bénéfice de 6,45 $ réalisé en 2010.


 

DSC_2572.jpg


 

Les prévisions de l’IATA sont fondées sur des évaluations de la performance globale de l’industrie aérienne mondiale et elles ne doivent pas être considérées comme un indicateur dela performance individuelle d’une compagnie aérienne, laquelle peut s’écarter grandement de la prévision globale, par son ampleur et son orientation.

 

Principaux facteurs des prévisions :

 

Prix du carburant : 

 

Le carburant représente actuellement en moyenne environ 30 % de la structure de coûts des compagnies aériennes. Les récentes tensions, notamment en Ukraine, ont déclenché une tendance à la hausse. On prévoit maintenant que le prix moyen du pétrole atteigne 108 $ par baril (Brent), soit 3,5 $ de plus que les prévisions précédentes. Les prix du carburéacteur devraient aussi être supérieurs, atteignant 124,6 $ par baril, soit 1,7 $ par baril de plus que la prévision précédente (et inchangé par rapport à 2013). Dans l’ensemble, les coûts de carburant devraient augmenter de 3 milliards $ par rapport aux prévisions de décembre, pour atteindre 213 milliards $.

 

La demande : 

 

La demande de billets d’avion demeure forte et la demande dans le secteur du fret est maintenant en hausse. La demande du secteur passagers a été forte tout au long du processus de reprise. Nous nous attendons à ce qu’elle augmente de 5,8 % cette année. Cela est un peu moins que la prévision précédente (6,0 %), mais plus que le taux de croissance de 5,3 % enregistré en 2013. Toutefois, les rendements dans le secteur passagers devraient diminuer de 0,3 %.

L’augmentation de la demande se manifeste plus fortement dans le secteur du fret aérien. Plutôt que le taux de croissance précédemment envisagé de 2,1 %, il semble maintenant que le fret aérien connaisse une croissance de 4,0 % en 2014. Et le déclin des rendements est atténué, passant de 2,1 % à 1,5 % dans la nouvelle prévision. Les conditions commerciales demeurent difficiles, mais les tendances macroéconomiques favorables fournissent un élan très attendu. 


 

DSC_2574.jpg


 

Photos : 1 B747-400 Cathay Pacific 2 A319 Swiss 3 A319 Easyjet @ P.Kümmerling

21:56 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : iata, traffic aérien |  Facebook | |

09/02/2014

Tendance positive pour le trafic passagers !

49415_1364877530.jpg

 

 

Le trafic aérien des passagers a augmenté de 5,2% l'an dernier par rapport à 2012, selon les dernières informations transmise par l'Association internationale du transport aérien (IATA). Les compagnies aériennes du Moyen-Orient ont enregistré la meilleure performance relance du coup les statistiques vers le haut.

Les capacités des compagnies aériennes ont augmenté globalement de 4,8% et les avions ont été remplis à hauteur de 79,5%, en hausse de 0,4% par rapport à 2012, a précisé l'IATA.

La demande sur le plan international a augmenté de 5,4%, soit davantage que le trafic sur le plan intérieur de chaque pays (4,9%). Les compagnies du Moyen-Orient ont enregistré la plus forte croissance (11,4%), devant celles de l'Asie-Pacifique (7,1%), l'Amérique latine (6,3%) et l'Afrique (5,2%).

Les compagnies aériennes basées en Amérique du Nord ont connu la plus faible croissance (2,3%), alors que la demande des passagers a augmenté de 3,8% en Europe, a indiqué l'IATA.

Tendance à la hausse pour 2014

"Nous avons constaté une forte demande en 2013 malgré un environnement économique difficile. La tendance a été à la hausse dans la deuxième partie de l'année, ce qui augure bien pour 2014", a commenté le directeur général de l'IATA Tony Tyler.

La croissance de 5,2% en 2013 est conforme à la moyenne de la croissance de la demande ces trente dernières années. L'Asie-Pacifique représente 31,9% du marché, l'Amérique du Nord 26,4%, l'Europe 23,9%, le Moyen-Orient 9,3%, l'Amérique latine 6% et l'Afrique seulement 2,6%.


 

92091_1348864522.jpg


 

Photos : 1 Fokker 100 Avianca 2 Embraer  190 TACA @ Fabricio Jimenez

22:18 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : iata, traffic aérien, compagnie aérienne |  Facebook | |

13/01/2014

Le trafic aérien passagers s’essouffle !

b747_400.jpg


 

Genève, l’Association du transport aérien international (IATA) a publié ses statistiques sur le transport mondial de passagers en novembre 2013, qui indiquent une atténuation du rythme de croissance de la demande observé récemment. Le nombre total de kilomètres-passagers payants a augmenté de 4,1 % par rapport à novembre 2012. Ce taux est inférieur à celui de 6,5 % enregistré en octobre.

 

En novembre, la capacité a été accrue de 6,1 %, dépassant la croissance de la demande. Cela a entraîné une diminution de 1,4 point de pourcentage du coefficient d’occupation des sièges, qui s’est élevé à 76,3 %.

Toutefois, les facteurs qui affectent la demande, comme la confiance des consommateurs et des milieux d’affaires, continuent de s’améliorer. Cela laisse entrevoir une accélération de la croissance au cours des prochains mois.

 

La demande dans le secteur passagers internationaux en novembre 2013 était en hausse de 4,8 % par rapport à novembre 2012. La capacité a augmenté de 6,3 % en glissement annuel et le coefficient d’occupation des sièges a perdu 1,0 point de pourcentage pour s’établir à 75,5 %. À l’exception de l’Afrique, toutes les régions ont enregistré des augmentations de la demande. Toutefois, si on compare à octobre, toutes les régions ont connu un ralentissement de la croissance en novembre.


A330-300.jpg

 

Les transporteurs d’Asie-Pacifique ont enregistré une croissance de la demande de 5,5 % par rapport à novembre 2012. Cette croissance était alimentée par une meilleure performance des grandes économies comme la Chine et le Japon. En raison d’une hausse de capacité de 6,8 % par rapport à l’année précédente, le coefficient d’occupation a perdu 0,9 point de pourcentage pour s’établir à 75,4 %.Chez les transporteurs d’Europe, la demande pour les vols internationaux a augmenté de 4,1 % en novembre 2013, par rapport à l’année précédente. L’augmentation de capacité a été supérieure, soit 4,8 %, entraînant une baisse du coefficient d’occupation de 0,5 point, à 77 %. De modestes améliorations de l’économie et une plus grande confiance des consommateurs et des milieux d’affaires ont favorisé la croissance de la demande.

Les transporteurs d’Amérique du Nord ont enregistré une croissance de 1,7 % par rapport à novembre 2012. Il s’agit d’un ralentissement par rapport au taux de 3,6 % observé en octobre. La capacité a augmenté de 4,7 %, entraînant une diminution de 2,2 points de pourcentage du coefficient d’occupation des sièges qui s’est élevé à 77,5 %. Les récents indicateurs économiques révèlent un solide quatrième trimestre, malgré les bouleversements associés à la fermeture du gouvernement en octobre.

Les transporteurs du Moyen-Orient ont enregistré la plus forte demande de la croissance, avec un taux de 9,7 % par rapport à l’année précédente. Les compagnies aériennes de la région ont profité durant toute l’année de la forte croissance des voyages d’affaires en classe premium, en particulier vers l’Afrique et d’autres marchés en développement. La capacité a augmenté de 12,8 % et le coefficient d’occupation des sièges a perdu deux points de pourcentage pour s’établir à 72,1 %.

Les transporteurs d’Amérique latine ont enregistré une croissance de 6,9 % en novembre. Ce taux de croissance vient au deuxième rang parmi les régions. La forte augmentation des voyages d’affaires est alimentée par les bonnes performances économiques en Colombie, au Pérou et au Chili. La capacité a augmenté de 3,6 % et le coefficient d’occupation des sièges a gagné 2,4 points de pourcentage pour atteindre 79,4 %, le taux le plus élevé parmi toutes les régions.

L’Afrique est la seule région à avoir connu un déclin de la demande : le trafic en novembre était en baisse de 2 % par rapport à novembre 2012. La capacité a augmenté de 2,6 %, faisant fléchir le coefficient d’occupation qui s’est établi à 63,5 %, une perte de 3 points de pourcentage. Le coefficient d’occupation est le plus faible parmi toutes les régions. Ces faibles résultats pourraient traduire la volatilité des statistiques sur le transport aérien, plutôt que le début d’une tendance à la baisse, puisque l’environnement de demande est solide.


 

b777-300er.jpg


 

Photos : 1 B747-400 China Airlines @ TEK 2 A330-300 US Airways @ Weimeng 3 B777-300ER Air Canada @ R.S. King 

10/01/2014

Lente reprise du transport de fret !


LX-VCE-Cargolux-Airlines-International-Boeing-747-8_PlanespottersNet_290130.jpg

 

Genève, l’Association du transport aérien international (IATA) a publié des statistiques qui révèlent une croissance de la demande de 6,1 % (en tonnes-kilomètres de marchandises) dans le secteur du fret aérien en novembre 2013, par rapport à novembre 2012. Les résultats de novembre représentent une amélioration par rapport au taux de croissance annuel de 4,4 % observé en octobre. Cela reflète une tendance à l’amélioration qui s’est développée en 2013 dans les faibles marchés de fret aérien.

 

Toutes les régions affichent une croissance, sauf l’Amérique latine et l’Afrique. La région la plus performante a été le Moyen-Orient où les transporteurs ont enregistré une croissance de 16,5 %. Fait à signaler, les transporteurs d’Asie-Pacifique, qui représentent environ 40 % du marché, ont enregistré une croissance de 4,9 %, soit plus du double de la croissance de 1,8 % enregistrée en octobre.

 

Une demande vigoureuse, jumelée à une croissance plus lente de la capacité, a contribué à améliorer le coefficient de charge moyen qui s’est élevé à 49,2 %, soit 0,7 point de pourcentage de plus qu’en novembre 2012.

« Les résultats de novembre sont encourageants, en particulier pour les transporteurs de la région Asie-Pacifique. Ces bonnes nouvelles sont largement attribuables aux meilleures perspectives économiques en Chine, ainsi qu’au dynamisme dans l’ensemble des routes commerciales d’Asie. La reprise représente une évolution positive dans un marché peu performant. 

 

 

A330F.jpg

Les écarts régionaux sur le plan des taux de croissance demeurent importants. Les transporteurs d’Amérique latine et d’Afrique ont enregistré une légère contraction par rapport à l’année précédente, tandis que les transporteurs du Moyen-Orient affichent encore une croissance dans les deux chiffres.Les transporteurs d’Asie-Pacifique ont enregistré une croissance du fret de 4,9 % par rapport à novembre 2012. Il s’agit d’une augmentation par rapport au taux de 1,8 % enregistré en octobre. L’expansion a été favorisée par la reprise des échanges commerciaux en Asie et l’amélioration de l’économie chinoise. Une plus forte demande de biens de consommation asiatiques en Amérique du Nord et en Europe a aussi suscité l’augmentation du commerce asiatique et des volumes de fret aérien. La hausse importante de la demande chez les transporteurs d’Asie-Pacifique, qui détiennent environ 40 % du marché mondial, est annonciatrice d’une plus vaste amélioration du secteur du fret au cours des prochains mois.

 

Les transporteurs d’Europe ont enregistré une expansion de 8,0 % en novembre, par rapport à l’année précédente. Une amélioration constante a été observée au cours des derniers mois, alors que l’Europe sortait de la crise économique en 2013. La reprise dans la zone euro devrait toutefois demeurer lente et fragile, et la croissance dans la région a été inégale selon les pays.

 

Les transporteurs d’Amérique du Nord affichent une croissance du fret aérien de 2,5 % en glissement annuel, en baisse par rapport au taux de 5,3 % enregistré en octobre. Mais il s’agit d’une nette amélioration par rapport au taux cumulatif annuel de -0,4 % par rapport aux onze premiers mois de 2012. Les indicateurs économiques du secteur manufacturier se sont améliorés au cours des derniers mois, témoignant d’une reprise après les impacts de la fermeture du gouvernement en octobre. Néanmoins, les perspectives demeurent incertaines, les taux d’expansion étant considérablement plus faibles qu’au début de 2013.


 

MF11F.jpg


 

Les transporteurs du Moyen-Orient affichent les meilleurs résultats, avec une croissance de la demande de 16,5 % en novembre, par rapport à l’année précédente. Les transporteurs du Moyen-Orient ont profité du redressement des économies développées, y compris une meilleure demande en Europe et une solide croissance de l’économie et du commerce dans la région du Golfe. Cette tendance devrait se maintenir, les indicateurs révélant des records au chapitre des commandes d’exportations dans les Émirats arabes unis, ce qui laisse entrevoir une bonne croissance des volumes commerciaux de la région.

 

Les transporteurs d’Amérique latine ont observé une légère baisse de la demande dans le secteur du fret aérien, perdant 0,1 % en novembre, après un gain de 2,0 % en octobre. Toutefois, le taux de croissance de 3,2 % pour les onze premiers mois de l’année 2013 vient au deuxième rang parmi toutes les régions. La demande dans le secteur du fret aérien a été alimentée par une solide croissance des volumes commerciaux en Amérique latine, mais limitée par la stagnation du Brésil, le plus important marché de la région.

 

Les transporteurs d’Afrique ont enregistré une contraction de 1,2 % du fret aérien en novembre, par rapport à l’année précédente. Après un solide début d’année, la croissance du fret aérien transporté par les compagnies aériennes d’Afrique a fléchi à partir du milieu de l’année. Bien que les volumes commerciaux de la région continuent d’augmenter et que les économies locales connaissent une rapide croissance, la concurrence des compagnies aériennes de l'extérieur de la région est intense et le manque d’infrastructures adéquates et l’instabilité politique continuent de nuire à la croissance.



 

B747F.jpg


 

Photos : 1 B747-800 Freighter Cargolux @ Tamas Pataki 2 A330-200 F Qatar Cargo@ Qatar Aiways 3 MD-11F UPS @ PK 4 B747-400F Air BridgeCargo@ N. Vraniky

15/12/2013

Transport aérien forte augmentation prévue !

Virgin-Atlantic.jpg


 

GENEVE, l’Association du transport aérien international (IATA) a publié les prévisions de l’industrie du transport aérien pour 2013-2017, qui indiquent une hausse prévue de 31 % du nombre de passagers de 2012 à 2017. D’ici 2017, le nombre total de passagers devrait atteindre 3,91 milliards, une augmentation de 930 millions par rapport aux 2,98 milliards de passagers transportés en 2012.

Les prévisions de l’IATA sur l’industrie aérienne pour 2012-2017 reflètent l’opinion générale sur les perspectives de croissance globale du secteur passagers. Le taux de croissance annuel composé (TCAC) devrait s’établir à 5,4 % en moyenne de 2013 à 2017. Par comparaison, le TCAC du secteur passagers mondial de 2008 à 2012 était de 4,3 %, ce qui reflète bien l’effet négatif de la crise financière de 2008 et de la récession. Sur l’ensemble des nouveaux passagers, environ 292 millions seront transportés sur des routes internationales et 638 millions sur des routes intérieures.


 

qa330.jpg


Les économies émergentes du Moyen-Orient et d’Asie-Pacifique auront la plus forte croissance du nombre de passagers internationaux, avec des TCAC de 6,3 % et 5,7 %. Viendront ensuite l’Afrique et l’Amérique latine, où les TCAC seront de 5,3 % et 4,5 %, respectivement.

Les routes intérieures chinoises ou reliées à la Chine constitueront le plus important facteur de croissance, attirant 24 % des nouveaux passagers pour la période de prévision. Sur les 227,4 millions de nouveaux passagers prévus, 195 millions voyageront sur des routes intérieures, et 32,4 millions sur des routes internationales.

La région Asie-Pacifique (incluant la Chine) devrait contribuer environ 300 millions de passagers additionnels d’ici la fin de la présente période de prévision. De ce nombre, environ 225 millions (soit 75 %) voyageront sur des routes intérieures.


 

a320.jpg


Avec 677,8 millions de passagers intérieurs en 2017, les États-Unis demeureront le plus important marché intérieur, bien qu’on prévoie un ajout de seulement 70 millions de passagers durant la période de prévision (TCAC de 2,2 %). Ce chiffre reflète la maturité de ce marché. La Chine est solidement installée au deuxième rang (487,9 millions de passagers en 2017, pour un TCAC de 10,2 %). Les États-Unis supplanteront l’Allemagne et prendront le premier rang en termes de passagers internationaux d’ici la fin de la période de prévision. L’Allemagne ajoutera 27,2 millions de passagers aux 149,4 millions de 2012 (TCAC de 3,4 %), tandis que les États-Unis auront 28,2 millions de passagers internationaux de plus, passant de 149,3 millions en 2012 à 177,5 millions en 2017 (TCAC de 3,5 %).

Évolution du nombre de passagers internationaux:

Le nombre de passagers internationaux devrait augmenter de 25 %, passant de 1,2 milliard en 2012 à 1,5 milliard en 2017, ce qui représente 292 millions de passagers de plus (TCAC de 4,6 %).

L’Ouzbékistan (TCAC de 10,3 %) supplante le Kazakhstan (TCAC de 9,0 %) pour la plus forte croissance du nombre de passagers internationaux. Les huit pays suivants sont la Russie (TCAC de 7,7 %), la Turquie (TCAC de 7,6 %), l’Oman (TCAC de 7,5 %), la Chine (TCAC de 7,1 %), le Vietnam (TCAC de 6,9 %), l’Arabie saoudite (TCAC de 6,9 %), l’Azerbaïdjan (TCAC de 6,8 %) et le Pakistan (TCAC de 6,7 %). Aucun pays d’Amérique latine ou d’Afrique ne figure parmi les marchés à plus forte croissance.

Les Émirats arabes unis auront 29,2 millions de passagers de plus (TCAC de 6,6 %) au cours de la période de prévision, soit presque autant que la Chine. Sur le plan du trafic international, les routes reliant le Moyen-Orient et l’Asie-Pacifique connaîtront la plus forte croissance.

Perspectives régionales sur la période de prévision de 2013 à 2017 :

Le trafic de passagers dans la région Asie-Pacifique devrait augmenter selon un TCAC de 5,7 %. Le trafic dans cette région représentera 31,7 % du nombre total de passagers en 2017, en hausse par rapport à la proportion de 28,2 % enregistrée en 2012. L’Amérique du Nord et l’Europe verront leurs parts de marché décliner davantage, passant respectivement de 26 % à 24 % et de 24 % à 23 %.

Le Moyen-Orient connaîtra la plus forte croissance du nombre de passagers internationaux, avec un TCAC de 6,3 %.

En Europe, le nombre de passagers internationaux augmentera selon un TCAC de 3,9 %.

L’Amérique du Nord connaîtra la plus lente croissance du trafic de passagers internationaux, avec un TCAC de 3,6 %.

En Amérique latine, le trafic de passagers internationaux augmentera selon un TCAC de 4,5 %.


 

AAb777.jpg


Photos : 1 B747-700 Virgin @ Virgin 2 A330-200 Qatar Airways @ PK 3 A320-200 Swiss @ PK 4 B777-300ER American Airlines@ Mike Rinaldi


22:01 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : iata, transport aérien, trafic aérien |  Facebook | |