03/11/2014

Le fret aérien poursuit sa croissance !

 

Cargoluxb747-400.jpg

 

Genève ce matin, l'Association du transport aérien international (IATA) a publié des données pour les marchés mondiaux de fret aérien montrant une accélération de la demande en septembre. Mesuré par kilomètres fret tonne (FTK), les volumes ont augmenté de 5,2% par rapport à Septembre l'année dernière, qui est de 0,8 points de pourcentage de plus que la croissance moyenne de 4,4% de la demande signalée pour la début de l'année. Capacité a augmenté de 3,8%. 

 

Bien que le taux de croissance globale continue la tendance positive de ces derniers mois, les variations régionales sont importantes. Les compagnies aériennes d'Asie-Pacifique, Amérique du Nord, Moyen-Orient et en Afrique ont tous affiché des taux de croissance forts (entre 5% et 17% au-dessus des niveaux de l'année précédente). Les compagnies aériennes européennes, cependant, ont connu une baisse de 1,6% par rapport à septembre 2013 et les compagnies aériennes d'Amérique latine a signalé peu de différence à partir de 2013 avec une croissance de seulement 0,3% de. 

 

«Il y avait des messages contradictoires dans la performance de fret de Septembre. La croissance solide de 5,7% pour les compagnies aériennes d'Asie-Pacifique est un signe particulièrement positif compte tenu de leur 40% de part de marché. Mais la baisse de 1,6% de la demande pour les compagnies aériennes européennes est une tendance inquiétante qui reflète l'incertitude générale de l'économie européenne amplifié par les sanctions découlant du conflit entre l'Ukraine et la Russie. Dans l'ensemble, l'amélioration de la confiance mondiale d'affaires ont stagné-ce qui pourrait signifier une route cahoteuse à venir pour le fret aérien », a déclaré Tony Tyler, directeur général de l'IATA.

 

 

Photo: B747-400 Cargolux @ Cargolux

11:38 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : fret aérien, cargolux, transport aérien, iata |  Facebook | |

24/10/2014

Le secteur du fret aérien se renforce !

62243_1307856603.jpg

La prévision de l’industrie aérienne pour la période de 2014 à 2018 émise par l’Association du transport aérien international (IATA) à Genève, laisse entrevoir que les volumes de fret aérien international vont augmenter selon un taux de croissance annuel composé (TCAC) de 4,1 % pour les cinq prochaines années. Les économies émergentes, particulièrement au Moyen-Orient et en Afrique, auront la plus rapide croissance.

« Le fret aérien demeure vital pour le système économique mondial. Cette année, les marchandises transportées par avion partout dans le monde auront une valeur de plus de
6,8 billions de dollars, soit l’équivalent de 35 % du commerce mondial. La perspective d’un retour à la croissance dans le secteur du fret aérien, après plusieurs années de stagnation, est donc bien accueillie. Une croissance moyenne de plus de 4 % au cours des cinq prochaines années représenterait une amélioration marquée par rapport aux récentes années. Depuis 2011, par exemple, la croissance annuelle moyenne du nombre de tonnes de fret a été de seulement 0,63 % », a déclaré M. Tony Tyler, directeur général et chef de la direction de l’IATA.

« Néanmoins, malgré un portrait positif, les risques associés aux prévisions économiques, et donc les risques pour le fret aérien, font craindre un recul. Le protectionnisme commercial est une menace constante. Selon l’Organisation mondiale du commerce (OMC), pour la seule période de novembre 2013 à mai 2014, 112 nouvelles mesures restrictives ont été mises en place par les gouvernements du G20. Les préoccupations géopolitiques, la volatilité des prix du pétrole et la concurrence des secteurs ferroviaire et maritime pourraient aussi affecter ces prévisions. L’industrie du fret aérien ne peut certainement pas se permettre de relâcher ses efforts », selon M. Tyler.

Pour améliorer la compétitivité du fret aérien, l’industrie s’efforce de réduire la durée moyenne de l’acheminement de 48 heures d’ici 2020. Pour y arriver, le fret aérien modernise ses processus, améliore la qualité et la fiabilité et élargit son offre de service. Un des éléments clés de cette modernisation est le projet de fret électronique e-Freight, qui éliminera le papier des envois de fret aérien. Dans une première phase, l’industrie adopte collectivement la lettre de transport aérien électronique (e-Air Waybill – e-AWB). En septembre 2014, la pénétration mondiale de l’e-AWB était de 19,4 %, ce qui indique que l’objectif de 22 % pour 2014 était atteignable.

Points saillants de la prévision :


57469_1310311220.jpg


 Les volumes de fret aérien international devraient s’accroître selon un TCAC de 4,1 % sur cinq ans. 

Les États-Unis, la Chine et les Émirats arabes unis ajouteront chacun plus d’un million de tonnes de fret d’ici 2018. Les Émirats arabes unis supplanteront l’Allemagne au troisième rang des plus importants marchés. 

Les routes internationales qui auront la plus rapide croissance seront celles qui relient le Moyen-Orient et l’Asie, et le taux de croissance sera de 6,2 % par année. Il y aura aussi une forte croissance dans le marché intérieur du Moyen-Orient (4,6 %), sur les routes allant d’Amérique du Nord vers l’Amérique du Sud (3,9 %) et celles allant de l’Europe vers l’Afrique australe (3,8 %).


Des déséquilibres importants vont se maintenir dans les volumes. Le déséquilibre dans les

volumes acheminés de l’Asie vers l’Amérique du Nord devrait être de 1,1 million de tonnes en 2018, et de 0,6 million de tonnes pour les volumes acheminés d’Asie vers le Moyen-Orient.

Évolution du fret international :

Le Moyen-Orient devrait avoir la plus rapide croissance sur la période de prévision, avec un TCAC de 4,7 %. 

 L’Afrique viendra au second rang pour la croissance, avec un TCAC de 4,4 %. L’Asie- Pacifique et l’Amérique latine auront un TCAC de 3,8 %, ce qui les place ex aequo au troisième rang. 

Les marchés matures d’Europe et d’Amérique du Nord auront des TCAC de 3,0 % et 2,8 % respectivement. 

D’ici 2018, les dix plus grands marchés de fret aérien international seront Les États-Unis (10 054 000 de tonnes), la Chine (5 639 000), les Émirats arabes unis (4 974 000), l’Allemagne (4 763 000), Hong Kong (4 648 000), la République de Corée (3 487 000), le Japon (3 480 000), le Royaume-Uni (2 808 000), Taïwan (2 350 000) et l’Inde (2 223 000). 

L’Iran sera le pays ayant la plus rapide croissance des volumes de fret aérien (parmi les pays acheminant plus de 100 000 tonnes de fret par année) sur la période de prévision, avec un TCAC de 7,0 %. Toutefois, cette croissance est calculée par rapport à un seuil de départ faible, de sorte que l’Iran n’ajoutera que 44 000 tonnes de fret d’ici 2018, pour un total de 156 000 tonnes.

L’Inde viendra au second rang pour la croissance la plus rapide, avec un TCAC de 6,8 %,
ajoutant 622 000 tonnes. Le Bangladesh (339 000 tonnes), l’Éthiopie (319 000 tonnes) et le Nigéria (276 000 tonnes) complètent le palmarès des cinq pays ayant la plus forte prévision de croissance. 

Il faut aussi noter la croissance prévue au Qatar. Avec un TCAC de 5,7 %, ce pays aura la sixième plus rapide croissance, ajoutant 361 000 tonnes pour porter son total à 1 484 000 tonnes de fret. 


37735_1322982529.jpg


 

Photos : 1 MD-11 Martinair Cargo 2 B767 MasAir 3 B727-300 DHL @ Fabricio Jimenez

19:53 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : fret aérien, transport cargo, iata |  Facebook | |

11/09/2014

Forte croissance du trafic passagers en juillet !

2498707.jpg

L’Association du transport aérien international (IATA) a publié ses statistiques mondiales sur le transport de passagers en juillet, qui indiquent une croissance de la demande de 5,3 % (mesurée en kilomètres-passagers payants, ou RPK) par rapport à juillet 2013. La capacité a augmenté au même rythme (5,3 %), de sorte que le taux d’occupation des sièges est demeuré inchangé par rapport à l’an dernier, à 82,3 %.

« Juillet a été un autre mois de forte croissance des voyages aériens. Les gens se réunissent de plus grâce à l’aviation. Cela s’observe dans toutes les régions. Malgré les nombreux défis économiques, les prévisions demeurent largement positives dans le secteur des voyages aériens. La stagnation généralisée qui a marqué le début de l’année semble être chose du passé, avec la croissance en Chine et dans d’autres économies émergentes, ce qui compense la récente détérioration dans la zone euro », a déclaré M. Tony Tyler, directeur général et chef de la direction de l’IATA.

La demande dans le secteur passagers internationaux en juillet a augmenté de 5,5 % par rapport à juillet 2013. Cette croissance a été surpassée par l’augmentation de capacité de
6,2 %, de sorte que le coefficient d’occupation des sièges a légèrement fléchi pour s’établir à 81,9 % (en baisse de 0,5 point de pourcentage par rapport à l’année précédente, mais tout de même très élevé).

  1. Les transporteurs d’Europe ont enregistré une croissance de 5,3 % en juillet, par rapport à l’année précédente. L’augmentation de capacité est légèrement supérieure, à 5,6 %, mais la région maintient un coefficient d’occupation très élevé de 85,1 %. Bien qu’il s’agisse d’un fort résultat, les récents indicateurs font ressortir une faiblesse des économies clés de l’Europe, comme l’Allemagne, ce qui reflète l’impact des sanctions associés à la crise entre l’Ukraine et la Russie. 
  2. Les transporteurs d’Asie-Pacifique ont profité d’un meilleur environnement économique. L’augmentation de la demande de 5,6 % est légèrement supérieure à la moyenne mondiale, mais légèrement inférieure à l’augmentation de capacité de 6,8 %. Le coefficient d’occupation des sièges a perdu 0,9 point de pourcentage pour s’établir à 78,9 %. Le facteur le plus déterminant dans l’évolution de la demande est la réponse de l’économie chinoise aux mesures de stimulation qui ont entraîné en juillet une croissance du PIB de 7,5 % en glissement annuel. 

DSC_3889.jpg


  1. Les transporteurs d’Amérique du Nord affichent une croissance de 2,9 % de la demande dans le secteur international. C’est le taux le plus faible parmi toutes les régions. La capacité a augmenté de près du double, soit de 5,6 %; néanmoins, le coefficient d’occupation des sièges s’est maintenu à 85,1 %. La conjoncture économique est à son plus fort depuis la mi-2010, ce qui est de bonne augure pour les transporteurs de la région. 
  2. Les transporteurs du Moyen-Orient ont enregistré le plus fort taux de croissance, soit 9,2 %, tandis que la capacité augmentait de 8,2 %. Le coefficient d’occupation des sièges a gagné 0,7 point de pourcentage pour atteindre 78,0 %. Les transporteurs de la région profitent de la force des économies régionales et de la solide croissance des voyages d’affaires Premium. 
  3. Les transporteurs d’Amérique latine affichent une croissance de 6,7 %, à peu près égale à l’augmentation de capacité de 6,6 %. Le coefficient d’occupation des sièges est inchangé, à 82,5 %. Les forts résultats économiques de la Colombie, du Pérou et du Chili sont contrebalancés par la faiblesse du Brésil. De plus, le volume des échanges commerciaux dans la région n’est pas en croissance, ce qui entraîne un fléchissement de la demande de voyages aériens par rapport à la croissance de l’ordre de 8 % enregistrée en 2013. 

Les compagnies aériennes d’Afrique ont enregistré une croissance de 4,9 %, ce qui va à l’encontre de la décroissance observée en juin. La capacité ayant augmenté de 4,5 %, le coefficient d’occupation des sièges s’est légèrement amélioré, atteignant 70,2 %. Le facteur qui a le plus influencé la demande de voyages internationaux en juillet a été le ralentissement de l’économie de l’Afrique du Sud. L’éclosion du virus Ébola en Afrique occidentale s’est aggravée vers la fin de juillet, ce qui aura sans doute un impact sur les résultats du mois d’août. 


DSC_3899.jpg


 

 

Photos : 1 A340 Cathay Pacific @ Y.H.Yim 2 B737-700 NG KLM & A320 Swiss 3 CRJ900 Lufthansa @ P.Kümmerling


21:08 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : iata, aviation commercial, traffic aérien |  Facebook | |

07/08/2014

Le trafic aérien se contracte sensiblement !

14.jpg

L’Association du transport aérien international (IATA) a publié ses statistiques mondiales sur le trafic de passagers pour le mois de juin. Les chiffres indiquent un léger ralentissement de la croissance de la demande par rapport au mois précédent. Le nombre total de kilomètres-passagers payants (RPK) a augmenté de 4,7 % par rapport à juin 2013, ce qui est inférieur au taux de 6,2 % en glissement annuel enregistré en mai 2014. La capacité (sièges-kilomètres offerts, ou ASK) a augmenté de 5,0 % en juin, faisant fléchir le coefficient d’occupation des sièges qui a perdu 0,2 point de pourcentage pour s’établir à 81,5 %.

« La croissance de trafic de 4,7 % en juin est encourageante, même s’il y a un léger ralentissement par rapport à mai. Les signes d’affaiblissement de la demande observés plus tôt se dissipent. Ce sont de bonnes nouvelles, mais il faut surveiller étroitement plusieurs facteurs de risque dans l’environnement politique et économique », a déclaré M. Tony Tyler, directeur général et chef de la direction de l’IATA.


20131101113602-71d24b90.jpg


La demande dans le secteur passagers internationaux a augmenté de 5,5 % en juin, par rapport à juin 2013. Dans toutes les régions sauf l’Afrique, les compagnies aériennes ont été en croissance, les plus forts gains étant observés au Moyen-Orient. La capacité a augmenté de
5,7 % et le coefficient d’occupation des sièges a perdu 0,2 point de pourcentage pour s’établir à 81,4 %.

Les transporteurs d’Europe ont enregistré une croissance de 5,6 % en juin, par rapport à juin 2013. Cela va de pair avec la reprise économique constante et soutenue de la région. La capacité a augmenté de 5,3 % et le coefficient d’occupation a gagné 0,3 point de pourcentage pour atteindre 83,8 %. 

Les transporteurs d’Asie-Pacifique ont connu une croissance du trafic de 4,9 % par rapport à l’année précédente, mais la capacité a augmenté de 6,7 % et le coefficient d’occupation des sièges a perdu 1,3 point de pourcentage pour s’établir à 77,9 %. Les perspectives sont largement positives dans la région, les indicateurs de l’activité manufacturière et des exportations laissant entrevoir une meilleure performance de la Chine. 

Les transporteurs d’Amérique du Nord affichent une hausse de trafic de 3,1 % par rapport à juin 2013. Cependant, la capacité a augmenté de 5,9 %, de sorte que le coefficient d’occupation a perdu 2,2 points de pourcentage pour s’établir à 85,1 %, ce qui demeure le taux le plus élevé parmi toutes les régions. Les données récentes provenant des États-Unis suggèrent que les tendances sous-jacentes de croissance de l’activité économique sont positives et que le taux de chômage s’améliore. 

Chez les transporteurs du Moyen-Orient, la demande a bondi de 10,8 % en juin. Il s’agit de la hausse la plus importante parmi toutes les régions, qui reflète la vigueur persistante des économies de la région et la solide croissance des voyages d’affaires Premium. La capacité a augmenté de seulement 5,9 %, de sorte que le coefficient d’occupation des sièges a gagné 3,7 points de pourcentage pour atteindre 82,1 %. 

Les compagnies aériennes d’Amérique latine signalent une augmentation de trafic de 7,1 % par rapport à juin 2013. La capacité a augmenté de 6,6 % et le coefficient d’occupation a gagné 0,4 point de pourcentage pour atteindre 79,5 %. Bien que la croissance soit solide, elle se situe sous le taux de 8,1 % enregistré pour l’ensemble de 2013. Cet affaiblissement est en partie attribuable à l’importante réduction de capacité effectuée cette année par rapport à l’an dernier et à la stagnation dans les grandes économies, qui ralentit la croissance du commerce régional. 

Les transporteurs d’Afrique ont enregistré une réduction de 2,7 % de la demande, alors que la capacité augmentait de 2,0 %, ce qui fait que le coefficient d’occupation a perdu 3,3 points de pourcentage pour s’établir à 67,3 %, le taux le plus faible parmi toutes les régions. Cette faiblesse pourrait être liée à l’évolution défavorable de l’économie dans certaines parties du continent, notamment le ralentissement de l’importante économie d’Afrique du Sud. 

 

Air_Mauritius_Airbus_A330-200_PER_Koch-1.jpg

 

Photos : 1 B777ER Air New Zealand @Brandon Farris 2 A320 Thaï Smile @ TEK 3 A330 Air Mauritius @ T. Welkar


19:27 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : iata, traffic aérien |  Facebook | |

06/07/2014

Forte demande du transport aérien !


DSC_3891 2.jpg



Genève, l’Association du transport aérien international (IATA) a publié ses statistiques sur le transport mondial de passagers en mai, qui indiquent une croissance de la demande de 6,2 % par rapport à mai 2013. Bien qu’il s’agisse d’un ralentissement par rapport au taux de 7,6 % en glissement annuel observé en avril, ce résultat démontre que les facteurs de la demande s’améliorent. La capacité a augmenté de 5,2 % et le coefficient d’occupation des sièges a gagné 0,7 point de pourcentage pour atteindre 79,0 %. À l’exception de l’Afrique, toutes les régions ont connu une croissance du trafic.

« Nous constatons une saine demande dans le secteur aérien, qui vient appuyer et favoriser le maintien de la reprise de l’activité économique mondiale », a déclaré M. Tony Tyler, directeur général et chef de la direction de l’IATA.

Marchés passagers internationaux:

Le trafic de passagers internationaux en mai a augmenté de 7,0 % par rapport à l'année précédente. La capacité a augmenté de 6,0 % et le coefficient d’occupation des sièges a gagné 0,8 point de pourcentage pour atteindre 78,1 %. Toutes les régions ont enregistré une croissance de la demande en glissement annuel.


DSC_3897 3.jpg


Les transporteurs d’Asie-Pacifique ont enregistré une croissance de 7,3 % par rapport à mai 2013, soit la plus importante croissance parmi les trois plus grandes régions. Ce bon résultat semble indiquer que la pression à la baisse résultant de la stagnation de l’économie chinoise s’atténue. Selon JP Morgan/Markit, l’activité manufacturière a rebondi en mai, soutenue par une forte augmentation de la croissance des commandes d’exportation. La capacité a augmenté de 7,5 %, faisant fléchir le coefficient d’occupation de 0,1 point de pourcentage, à 74,1 %. 

Les transporteurs d’Europe affichent une croissance de 6,1 % en mai, par rapport à l’année précédente. La capacité a augmenté de 5,3 % et le coefficient d’occupation a gagné 0,6 point de pourcentage pour atteindre 80,3 %. L’activité économique dans la zone euro a connu une lente reprise et les dernières données suggèrent une solide augmentation de la production industrielle et du commerce, entraînant une accélération du PIB de la zone euro au deuxième trimestre. 

Les compagnies aériennes d’Amérique du Nord ont enregistré en mai une hausse de la demande de 4,4 % en glissement annuel, ce qui suggère des tendances de croissance économique positives et un allègement de la pression sur les niveaux d’emploi. La capacité a augmenté de 4,8 %, de sorte que le coefficient d’occupation des sièges a perdu 0,3 point de pourcentage. À 83,0 %, ce taux demeure le plus élevé parmi toutes les régions. 

Les transporteurs du Moyen-Orient ont connu la plus forte croissance de trafic, soit 13,2 % en glissement annuel. Les compagnies aériennes profitent encore de la force des économies régionales, y compris dans les secteurs non pétroliers, et de la solide croissance des voyages d’affaires Premium. La capacité a augmenté de 6,9 % et le coefficient d’occupation a gagné 4,4 points de pourcentage pour atteindre 78,0 %. 

Les compagnies aériennes d’Amérique latine affichent une augmentation de trafic de 9,1 %. La capacité a augmenté de 6,0 % et le coefficient d’occupation des sièges a gagné 2,2 points de pourcentage pour atteindre 79,6 %. La perspective demeure largement positive pour les transporteurs d’Amérique latine, alors que les solides résultats dans des économies comme la Colombie, le Pérou et le Chili contribuent à maintenir un fort environnement de demande. Par ailleurs, l’économie du Brésil demeure faible, et les bénéfices associés à la Coupe du Monde de la FIFA seront probablement temporaires. 

Les compagnies aériennes d’Afrique ont enregistré le plus faible taux de croissance de la demande, soit une hausse de 1,9 % par rapport à mai 2013. La capacité ayant augmenté de 4,7 %, le coefficient d’occupation des sièges a perdu 1,8 point de pourcentage pour s’établir à 64,4 %. Ce taux est le plus faible parmi toutes les régions. Les faibles résultats des transporteurs de la région au chapitre des voyages internationaux pourraient en partie refléter les problèmes économiques dans certaines parties du continent, notamment le ralentissement de la grande économie d’Afrique du Sud. 


DSC_3899.jpg


 

Photos : 1 A320 Swiss 2 ATR 72-600 Etihad 3 CRJ900 Lufthansa @ P.Kümmerling