11/09/2016

Le fret aérien se porte mieux !

357.jpg

Genève, l’Association du transport aérien international (IATA) a publié ses données sur le transport mondial de fret aérien en juillet 2016, qui révèlent une robuste croissance de la demande. Celle-ci, mesurée en tonnes-kilomètres de marchandises (FTK) a augmenté de 5,0 % en juillet 2016, comparativement à juillet 2015. C’est le rythme de croissance le plus élevé en près de 18 mois. La capacité du fret, mesurée en tonnes-kilomètres disponibles (AFTK) a augmenté de 5,2 % en glissement annuel, ce qui dépasse la demande et fait en sorte que les rendements demeurent sous pression.

« Juillet a été un mois positif pour le fret aérien, ce qui arrive trop rarement. Malgré cela, nous devons reconnaître que nous faisons face à de forts vents contraires quant aux aspects fondamentaux de l’industrie. La croissance du commerce mondial est stagnante et la confiance des milieux d’affaires est faible. Et la rhétorique politique des deux côtés de l’Atlantique n’est pas de bon augure pour la libéralisation du commerce », a déclaré Alexandre de Juniac, directeur général et chef de la direction de l’IATA.

Hausse de la demande dans le secteur du fret aérien en juillet :

Malgré un contexte de commerce mondial modéré, les transporteurs des quatre plus importants marchés de fret, l’Asie-Pacifique, l’Europe, l’Amérique du Nord et le Moyen-Orient, ont signalé une augmentation de la demande de transport de fret. Les plus fortes croissances en juillet ont été observées en Europe et au Moyen-Orient, avec des hausses de demande de 7,2 % et 6,7 % respectivement, par rapport à la même période l’an dernier

Résultats régionaux :

Les compagnies aériennes d’Asie-Pacifique affichent une augmentation de 4,9 % de la demande de transport de fret en juillet, par rapport à l’année précédente. La croissance a été alimentée en particulier par de fortes augmentations dans le grand marché intérieur de l’Asie au cours des derniers mois, mais les plus récentes enquêtes auprès des entreprises de la région donnent un portrait mitigé. La capacité dans la région a augmenté de 2,7 %.

Les transporteurs d’Amérique du Nord ont enregistré une augmentation de 4,1 % des volumes de fret en juillet 2016, comparativement à juillet 2015, et la capacité a augmenté de 3,4 %. Les volumes de fret international (en hausse de 1,3 % en juillet) continuent d’être affectés par la force du dollar américain, qui maintient la pression sur les marchés d’exportation des États-Unis.

Les transporteurs d’Europe affichent la plus importante augmentation de la demande en juillet, soit 7,2 % en glissement annuel. La capacité a augmenté de 3,8 %. Les bons résultats de l’Europe correspondent à une augmentation des commandes d’exportation en Allemagne au cours des derniers mois. Les volumes de fret en Europe ont maintenant dépassé le niveau atteint durant la reprise qui a suivi la crise financière mondiale. La seule autre région à avoir atteint un tel résultat est le Moyen-Orient.

Les transporteurs du Moyen-Orient ont enregistré une augmentation du trafic de fret de 6,7 % en juillet 2016, par rapport à l’année précédente. La capacité a augmenté de 11 %. Le taux de croissance de la région, quoique fort, a diminué de moitié par rapport au taux de 14 % enregistré annuellement entre 2012 et 2015. Cela est principalement attribuable à une croissance plus faible du trafic de fret entre le Moyen-Orient et l’Asie.

Les transporteurs d’Amérique latine ont observé une diminution de la demande de 5,6 % en juillet 2016, par rapport à la même période l’an dernier, et la capacité a augmenté de 10,1 %. La région demeure désavantagée par les mauvaises conditions économiques et politiques, en particulier dans la plus grande économie de la région, le Brésil.

Les transporteurs d’Afrique ont enregistré une diminution de 6,8 % de la demande de transport de fret en juillet 2016, par rapport à l’année précédente. Il s’agit du plus important déclin en sept ans. La capacité des compagnies aériennes d’Afrique a fait un bond de 31,3 % en raison de l’augmentation des vols long-courriers (partant d’une faible base).

232.jpg

Photos : 1 B747-400BCF de Martinair Cargo @ YSSYguy 2 MD-11F Lufthansa Cargo @ Aleksandr Markin

08/08/2016

Terrorisme et incertitude économique freinent le trafic passagers !

324.jpg

L’Association du transport aérien international (IATA) a publié ses statistiques sur le trafic mondial de passagers pour le mois de juin, qui indiquent que la demande (mesurée en kilomètres- passagers payants - RPK) a augmenté de 5,2 % par rapport à la même période l’an dernier. Ce chiffre est légèrement en hausse, comparativement à l’augmentation de 4,8 % enregistrée en mai (taux révisé). Toutefois, en termes désaisonnalisés, la tendance à la hausse du trafic s’est atténuée depuis janvier. La capacité en juin (en sièges-kilomètres disponibles - ASK) a augmenté de 5,6 %, et le coefficient d’occupation des sièges a perdu 0,3 point de pourcentage pour s’établir à 80,7 %.

« La demande dans l’industrie du voyage continue d’augmenter, mais à un rythme plus lent. Le contexte économique fragile et incertain, les bouleversements politiques et une vague d’attaques terroristes sont autant de facteurs qui contribuent à l’affaiblissement de l’environnement de la demande», a déclaré M.TonyTyler, directeur général et chef de la direction de l’IATA.

Photo : B747 @ James Carroll

18/07/2016

Nouvelle baisse de la demande de fret !

32.jpg

L’Association du transport aérien international a publié ses statistiques sur le secteur mondial du fret aérien, qui indiquent que la demande, mesurée en tonnes- kilomètres de fret (FTK) a ralenti en mai, avec une croissance de 0,9 % en glissement annuel. Les rendements demeurent sous pression puisque la capacité, mesurée en tonnes-kilomètres disponibles (AFTK), a augmenté de 4,9 % en glissement annuel.

La demande dans le secteur du fret aérien a diminué ou est restée inchangée en mai dans toutes les régions sauf l’Europe et le Moyen-Orient. Ces régions ont enregistré en mai des taux de croissance des volumes de fret de 4,5 % et 3,2 % respectivement, comparativement à la même période l’an dernier.

La faiblesse généralisée des volumes commerciaux mondiaux, qui, dans l’ensemble, font du surplace depuis la fin de 2014, est responsable d’environ 80 % de la performance morose du fret aérien.

« Le commerce mondial fait du surplace depuis la fin de 2014 et le fret aérien suit. Les espoirs d’une année 2016 forte s’amenuisent, alors que l’incertitude économique et politique augmente. Le fret aérien est vital pour l’économie mondiale. Mais l’environnement d’affaires est extrêmement difficile et on ne voit pas de signe d’un soulagement à court terme », a déclaré M. Tony Tyler, directeur général et chef de la direction de l’IATA.

Les compagnies aériennes d’Asie-Pacifique ont enregistré en une diminution de 0,7 % de la demande dans le secteur du fret aérien, par rapport à l’an dernier. La capacité a augmenté de

3,7 %. Les transporteurs d’Asie-Pacifique affrontent des vents contraires dans le contexte du faible niveau de commerce dans la région et dans le monde.

Les transporteurs d’Amérique du Nord ont subi un déclin de la demande de 0,2 % en glissement annuel. Les volumes de fret aérien ont souffert de la force du dollar américain, qui a placé les marchés d’exportation américains sous pression. Cela a fait en sorte que la demande de transport de fret chez les transporteurs américains est demeurée négative depuis douze mois consécutifs.

Les transporteurs d’Europe rapportent une augmentation de 4,5 % des volumes de fret et une hausse de capacité de 5,7 % en mai 2016. La performance positive de l’Europe correspond à l’augmentation des commandes d’exportation en Allemagne au cours des derniers mois.

Les transporteurs du Moyen-Orient ont enregistré une augmentation de la demande de 3,2 % et une augmentation de capacité de 9,5 % en mai 2016, comparativement à la même période l’an dernier. Bien que les transporteurs de la région affichent la plus forte demande globale, les conditions de la demande se sont détériorées considérablement. La croissance annuelle en mai 2016 représentait le cinquième du rythme enregistré en mai 2015. Cela reflète à la fois un ralentissement de l’expansion du réseau chez les principaux transporteurs de la région au cours des six derniers mois et les faibles conditions commerciales.

Les transporteurs d’Amérique latine affichent un déclin de la demande de 9,7 % et une baisse de capacité de 7 %, alors que les conditions économiques continuent de se dégrader en Amérique latine, particulièrement dans la plus grande économie de la région, le Brésil.

Les transporteurs d’Afrique ont enregistré en mai 2016 une croissance de 0,3 % par rapport à la même période l’an dernier. La capacité des compagnies aériennes africaines a augmenté de 22,2 % en glissement annuel, à cause de la tendance expansionniste des opérations long-courriers depuis décembre 2015.

464.jpg

Photos : 1 B757 DHL 2 B747 Cargolux @ John Fleck

07/07/2016

Trafic aérien, la demande se maintient !

B787_1.jpg

Genève, l’Association du transport aérien international (IATA) a publié ses statistiques mondiales sur le trafic de passagers en mai, qui révèlent que la demande (mesurée en kilomètres- passagers payants, ou RPK) a augmenté de 4,6 % par rapport à mai 2015, soit le même pourcentage qu’en avril. La capacité a augmenté de 5,5 %, ce qui a fait fléchir le coefficient d’occupation des sièges de 0,7 point de pourcentage, à 78,7 %. La demande intérieure a augmenté de 5,1 %, soit plus que la demande internationale qui n’a augmenté que de 4,3 %.

« Après un très fort début d’année, la croissance de la demande revient à des niveaux plus traditionnels. Une combinaison de facteurs explique probablement ce rythme de croissance plus modéré. Parmi ces facteurs, il y a les activités terroristes incessantes et la fragilité de l’économie mondiale. Aucun de ces facteurs n’est de bon augure pour la demande de billets d’avion. Et le choc d’Istanbul et les conséquences économiques du Brexit font qu’il est très difficile d’envisager un redressement hâtif », a déclaré M. Tony Tyler, directeur général et chef de la direction de l’IATA.

Marchés de passagers internationaux :

adria-airways.jpg

La croissance annuelle du nombre de RPK internationaux a ralenti pour un troisième mois consécutif, passant de 5 % en avril à 4,3 % en mai, en glissement annuel. Les compagnies aériennes de toutes les régions ont enregistré une croissance. La capacité totale a augmenté de 6,1 %, de sorte que le coefficient d’occupation a perdu 1,3 point de pourcentage pour s’établir à 77,1 %.

Les transporteurs d’Asie-Pacifique ont enregistré une augmentation de trafic de 5,1 % en mai, par rapport à l’année précédente. La capacité a augmenté de 6,4 %, de sorte que le coefficient d’occupation a perdu 1,0 point de pourcentage pour s’établir à 75,1 %. Le fort élan vers le haut s’était arrêté au cours des récents mois alors que la croissance faisait du surplace depuis le début de l’année.

Les transporteurs d’Europe ont vu la demande augmenter de seulement 2,1 % en mai, par rapport à mai 2015, ce qui reflète les conséquences persistantes des attaques terroristes de Bruxelles. La capacité a augmenté de 3,5 % et le coefficient d’occupation a perdu 1,1 point de pourcentage pour s’établir à 80,6 %. Bien qu’étant en baisse, ce pourcentage est le plus élevé parmi toutes les régions.

Les transporteurs du Moyen-Orient ont enregistré une hausse de trafic de 11,8 % en mai, par rapport à l’année précédente. C’est l’augmentation la plus importante parmi toutes les régions. Toutefois, la capacité a augmenté de 15,6 %, et le coefficient d’occupation des sièges a perdu 2,4 points de pourcentage pour s’établir à 71,9 %. La croissance de capacité a maintenant dépassé la croissance du trafic au cours de 18 des 20 derniers mois.

Les transporteurs d’Amérique du Nord ont vu le trafic augmenter de 0,5 %, alors qu’ils continuent de diriger leurs efforts vers les marchés domestiques plus grands et plus robustes. La capacité a augmenté de 1,9 % et le coefficient d’occupation a perdu 1,1 point de pourcentage pour s’établir à 80,1 %.

Les transporteurs d’Amérique latine affichent une hausse de trafic de 5,1 % en mai, par rapport à mai 2015. Comme en Europe, le mouvement vers le haut s’est interrompu. La capacité a augmenté de 5,2 % et le coefficient d’occupation des sièges est demeuré inchangé à 80,2 %.

Les transporteurs d’Afrique ont enregistré une augmentation de trafic de 9,5 %, suivant la forte tendance à la hausse liée à l’expansion des réseaux long-courriers des compagnies aériennes de la région, et notamment d’Ethiopian Airlines. La capacité a augmenté de 10,4 % et le coefficient d’occupation a perdu 0,5 point de pourcentage pour s’établir à 64,5 %.

DSC_6352.jpg

Photos : 1 B787 Ethiad 2 CRJ900 Adria ariways @ Weimeng 3 A320 Wizzair @ P.Kummerling

06/06/2016

Vol de démonstration avec passagers pour le CSeries !

original.jpeg

Bombardier Avions commerciaux a annoncé ce matin la réussite du vol de démonstration d’un avion CSeries transportant de hauts dirigeants d’une vingtaine de sociétés aériennes du réseau « Star Alliance » et des représentants des médias. Ce vol a été réalisé au départ de Dublin en direction de Zürich, après l’assemblée générale annuelle 2016 de l’Association internationale du transport aérien (IATA.

L’avion de ligne CS100 aux couleurs de la compagnie de lancement SWISS transportait 100 passagers, ainsi que six membres d’équipage et pilotes de Bombardier. Bombardier a confirmé aux passagers que selon ses calculs, l’avion aurait pu voler directement de Dublin à Montréal, avec les passagers à bord, leurs bagages ainsi que le carburant.

« Nous avons été enchantés d’accueillir nos collègues du conseil des hauts dirigeants du réseau Star Alliance à Zurich en cette année spéciale, après un vol à bord d’un avion très spécial, un avion CSeries de Bombardier dont SWISS est le client de lancement », a déclaré Thomas Klühr, président et directeur général de SWISS.

Le CSeries :

La gamme d’avions CSeries, est une conception entièrement nouvelle et offre aux exploitants de la valeur supplémentaire et ceci grâce à de nombreuses possibilités d’économies. En ciblant le segment de marché des avions de 100 à 150 places, Bombardier a conçu les avions CSeries pour qu’ils procurent un avantage économique inégalé aux exploitants et ouvrent de nouvelles possibilités aux opérations par avion monocouloir.

Grâce à des matériaux évolués, des technologies de pointe et une aérodynamique de dernière génération, combinés au moteur avant-gardiste PurePowerMD PW1500G de Pratt & Whitney, les avions CSeries offrent un avantage de coûts unitaires de plus de 10 % sur les avions remotorisés de taille similaire.

L’avion est doté de sièges de 48 cm (19 po) de largeur qui établissent une nouvelle norme pour l’industrie, de grands coffres de rangement supérieurs qui peuvent accueillir un bagage de cabine pour chaque passager et les plus grands hublots sur le marché des avions monocouloirs. Ensemble, ces caractéristiques créent une sensation d’espace digne des gros-porteurs qui procure aux passagers un confort inégalé.

Les avions CSeries révolutionnaires présentent la meilleure fiche environnementale de leur catégorie, ce qui en fait les biréacteurs commerciaux de série les plus silencieux de leur catégorie. Combinant des capacités exceptionnelles sur courte piste et une autonomie maximale pouvant aller jusqu’à 3 300 milles marins (6 112 km), les avions CSeries sont positionnés de façon unique pour des types d’opérations variés.

 

Photo : Vol passagers à bord du CS100 aux couleurs de SWISS @ Bombardier