03/05/2012

Le Tejas naval débute ses essais en vol !

 

LCA+%2528Navy%2529+Prototype+NP-1+Tejas+maiden+flight+aircraft+carrier+landing+talkoff.jpg


 

La variante navale de l'aéronef indien de combat léger Tejas a effectué un vol 20min depuis les installations de Bengaluru. Le HAL Tejas navalisé no : NP-1 est le dérivé de la version du Tejas déjà en service limité au sein la  Force aérienne indienne.

La première sortie a été réalisée par le  Centre National d'essais en vol avec au commande le chef pilote d'essai Maolankar TA. Selon les premières déclarations de celui-ci, le prototype NP-1 s'est comporté exactement comme prévu.

Les modifications du Tejas naval :

Le Tejas naval dispose d'une structure de cellule renforcée ainsi que le train d'atterrissage. Il est également doté  d'un crochet d'arrêt pour permettre son fonctionnement à partir de porte-avions.

Une surface de contrôle de type  vortex   été montée à l'avant de l'aile et permet une vitesse d'atterrissage réduite, tandis que les performances du moteur et de  la visibilité ont été améliorés pour les opérations embarquées.

Un programme sérieusement retardé :

Le programme d’avion de combat léger indien  (LCA) nouvelle fois fait l'objet de critiques en raison des retards continuels. Car si la version de l’armée de l’air consédait déjà de nombreux retards, la version navale semble suivre le même chemin. En janvier dernier, ce même prototype  naval (NP-1) avait échoué dans sa tentative de premier vol.

Selon de récents rapports, le Cmdt en chef de la Marine, l'amiral Verma,  a indiqué que la version navale embarquée du LCA Tejas a subi des retards étant donné que les concepteurs du programme, l'Agence de développement aéronautique (ADA),avait privilégié la version de l’armée de l’air. Mias, il semblerait que les deux versions étant cependant presque identique et que les différences sont mineures en ce qui concerne les systèmes, le LCA naval n'a pas été élaboré conformément aux attentes souhaitées de la marine.

En réalité la version navale du Tejas a du  subir des modifications dans ses systèmes ainsi que de ses  matériaux et sans doute même recevoir un  moteur plus puissant. A l’origine, les systèmes de contrôles ne permettait pas une optimisation d’utilisation à bord d’un porte-avions et on du subir une profonde refonte. C’est notamment grâce à des consultations auprès d’EADS qui ont permis aux ingénieurs indiens d’optimiser les systèmes et permettre ce premier essais en vol.

LCA_tejas_IAF _india_cockpit_1.jpg

 

Caractéristiques du Tejas naval :

Basé sur la version de l’Air Force, le TEJAS version Navy formera donc la composante de la défense aérienne navale aux côtés des MIG-29K qui eux agiront dans la profondeur du dispositif. Le premier prototype du TEJAS naval immatriculé NP-1  est donc prêt à subir la phase d’intégration des systèmes tests conduisant à des points fixes, des essais de taxi et de vol. Le premier vol du NP-1 devrait avoir lieu d’ici la fin de cette année. Cette version reprend la motorisation de la version Air Force, soit le F404-IN-20. Cependant, pour pouvoir effectuer des décollages sur porte-avions en catégorie STOBAR  le constructeur HAL doit encore choisir une motorisation plus puissante  soit le GE F414 (Super Hornet) ou Eurojet EJ200 (Eurofighter).

Un second prototype le NP-2 devrait rejoindre les essais d’ici 2011. Les TEJAS Navy devrait entrer en service d’ici 2015. Au total, l’Inde prévoit de s’équiper de 260 TEJAS pour l’Air Force et la Marine.

La version navale du LCA permet le décollage court, mais la récupération arrêtée (STOBAR)

Le programme TEJAS LCA :

Le programme d’avion de combat léger (LCA) nommé TEJAS («Glorieux» en langue sanskrit) est un programme national indien lancé en 1982 dont la mise au point aura duré 26 ans ! Les premiers appareils destiné à la Force aérienne indienne ont commencé à être livré. Il s’agit du plus petit avion de combat polyvalent au monde. Ce programme  est sous la responsabilité du constructeur indien HAL (Hindustan Aeronautic Ltd).

Les appareils de série seront dotés d’un réacteur de conception nationale, le Kaveri. En attendant, les tests sont effectués en utilisant un General Electric F-404.

Le HAL Tejas est doté d’un radar multimodes à effet Doppler disposant de modes air-air, air-sol et air-mer et  dispose d’une nacelle FLIR et d’un désignateur laser. Il pourrait également recevoir des liaisons de données.

Tout concourt donc à faire de lui un appareil moderne pour un coût relativement faible estimé en 2006 à 21 millions de dollars.Reste toutefois que l’avion n’a, en début 2006, été présenté qu’avec des munitions classiques (bombe lisses et paniers de roquettes) et des missiles air-air de courte portée.

Le 27 octobre 2007, le prototype PV1 a tiré avec succès son premier missile air-air courte portée R73 Archer . Il s’agit du début de la phase d’intégration des systèmes d’armes, qui devrait être suivie par les essais du missile moyenne portée russe Vympel R77. La prochaine étape portera sur l’intégration du radar multimode (multicibles, TWS et suivi de terrain) de fabrication nationale.

050212_Indian-Navy_HAL-TEJAS-LCA.jpg

 

Photos : 1 LCA Tejas navy 2 cockpit  3 Tejas Air Force @ HAL

 

21:24 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : hal, tejas naval, iaf, tejas |  Facebook | |

23/02/2012

L’Inde met en service le MIL MI-17V5 !

 


Mi-17V5D.jpg

 

 

C’est lors d’une cérémonie sur la base aérienne de Palam que l’Indian Air Force (IAF) a mis officiellement en service ses premiers hélicoptères MIL-MI-17V5 la semaine dernière. Au total, l’Inde a commandé 80 appareils de ce type pour remplacer des version plus ancienne du MI-7.

Deux commandes :

Les premiers hélicoptères MI-17V5 ont été commandé au nombre de 59 dans une première commande de près d’un milliard de dollars. Puis une seconde série fut commandée. la totalité des 80 MI-17V5 devront être en service d’ici 2014 au sein de l’IAF. Les hélicoptères sont fabriqués par Kazan Helicopters, une filiale du groupe Hélicoptères de Russie.

L’Inde est considérée comme un partenaire stratégique de la Russie dans le développement et la livraison des hélicoptères militaires, ainsi que pour les opérateurs publics et privés. Des projets mixte russo-indiens sont en cours pour livrer de nouveaux hélicoptères, des pièces de rechange et des équipements aéronautiques. Depuis 2011, l’Indian Air Force opère plus de 200 hélicoptères Mi-8/17 de fabrication russe.

Le MIL MI17-V5 :

Le MI-17V5 est un dérivé pour l’exportation de la version russe MI-8TV-5 remotorisé par deux Klimov-VK2500, l’appareil est doté d'une rampe de chargement au lieu des portes «clam-shell», une porte supplémentaire et un nouveau "nez dauphin". L’avionique de type KNEI-8 est plus moderne est dispose de quatre écrans couleurs de grande taille.

Mi-17V5B.jpg


 

Photos : MIL MI-17V5 de l’IAF @ IAF

 

21:44 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : iaf, indian air force, mi-17v5 |  Facebook | |

29/12/2011

Israël modernise ses F-16 !

 

 

F-16-israélien-0021.jpg

 

 

Forces aériennes israéliennes (Heyl Ha'Avir) va moderniser sa flotte d’avion de combat Lockheed-Martin F-16 et ceci pour notamment compenser les retards dans la livraison des premier F-35 «Ligtning II». Mais il s’agit également de maintenir la flotte de  F-16 au plus haut niveau technologique, étant donné que celle-ci représente la colonne vertébrale des Forces aériennes.

Depuis un certain temps, Israël modernise ses F-16 avec tout d’abord les versions les plus anciennes A/B. Il s’agit aujourd’hui d’entreprendre une mise à jour des version C/D qui resteront en service après la livraison des F-35. L’IAF dispose de 324 avions de combat F-16, se qui en fait le premier utilisateur dans la région.

Modernisation des F-16 :

Dans le but d’augmenter la durée de vie de l'avion, l'IAF a décidé de mettre à niveau les commandes de vol du système ainsi que son unité d'affichage central, de plus les appareils seront équipés de nouveaux écrans haute résolution visant à accroître la qualité situationnelle des pilotes. Le viseur tête haute sera remplacé par un nouveau modèle produit par Elbit System et les appareils ne disposant pas encore de viseur de casque en seront pourvu.

Par ailleurs, un nouveau système d’enregistreur numérique sera installé et permettra d’amélioré les débriefing.

F16I_846.jpg


 

Photos : F-16 C Block52 en vol et F-16D au sol @ IAF

 

07/09/2011

Un Super Sukhoi-30 pour l’Inde ?

 

924642270.jpg

 

 

Le consortium Sukhoi/Irkut envisage la modernisation des Sukhoi SU-30MKI avec pour objectif la mise à niveau des modèles en cours de livraison à l’Indian Air Force (IAF).

 

 

Super Sukhoi 30 :

 

Pour  le groupe Sukhoi/Irkut, le Super SU-30 aura des capacités similaires à celle des avions de combat de cinquième génération. L’appareil modernisé sera doté d’une avionique améliorée, d’un radar AESA plus puissant et une certaine capacité en matière de furtivité et ceci grâce à une diminution de la signature radar.

 

La  nouvelle version du Sukhoi SU-30MK devrait donc disposer d’une nouvelle antenne à balayage électronique (AESA)  montée sur le radar Phazotron Zhuk-MA. L’appareil sera alors capable d’engager plus de quatre cibles simultanément et ceci également vers l’arrière.

L’autre nouveauté concerne l’adaptation des missiles indien BrahMos et KH-59M Ovod-M. L’avionique disposera d’un mode carte numérique avec une capacité de guidage  longue portée TV


L’appareil sera doté de la version des moteurs AL-31FP de Saturn corporation dont la durée d’entretien est montée à 2000 heures en lieu et place des 1000 actuels. Un nouveau logiciel de contrôle de la poussée vectorielle (TVC) permettra une meilleure sécurisation en cas de manœuvre  extrême.

 

 

Zhuk-AE-MiG-35-2S.jpg

 

 

L’Inde comme premier client ?

 

Selon les responsables d’Irkut, les négociations de mise à niveau du SU-30MKI sont déjà bien avancées et concernerait un total de 272 appareils. En effet, l’ensemble des appareils livrés et ceux qui restent à livrés seraient concernés par ce chantier. L’intégration se ferait par l’intermédiaire du constructeur indien Hindustan Aeronautic Limited (HAL).  Depuis l’année 2000, un groupe de travail indien collabore directement avec les équipes de Sukhoi/Irkut  à la livraison des diverses versions de l’appareil à l’IAF et ceci dans le cadre du développement et de la coopération entre les deux pays. Ce groupe de travail reprendrait donc la continuité sur la modernisation au standard « Super 30 » pour l’Inde avec en pointe de mire la capacité de doter  l’avion d’une gamme complète de missiles  indiens en plus des modèles russes.

 

Le lancement  d’un Kit de modernisation « Super 30 » serait à l’avenir susceptible d’intéresser d’autres clients comme l’Algérie par exemple qui s’est dotée de la version SU-30MKAs globalement similaire à la version actuelle indienne.

 

800px-SU-30MKI_India.jpg

 

 

Photos : 1 & 3 SU-30MKI IAF @ Ted Lachenmaier 2 Antenne AESA radar Phazotron ici sur un MIG-35 @ Irkut

 

 

08:03 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : sukhoi, su-30mki, irkut, iaf |  Facebook | |

15/07/2011

L’Inde va moderniser ses Mirage 2000

 

21021223.jpg

C’est une longue négociation qui touche à sa fin, le gouvernement indien vient, enfin, d’accorder son feu vert au contrat de modernisation de la flotte d’avion de combat Mirage 2000H d’un montant de 2,4 milliards de dollars. J'avais couvert cette actualité ce printemps avec la finalisation des discussions, voici donc, que le gouvernement indien valide le programme et en substance, je peux être plus précis sur la nature de la modernisation !

 

Compenser une flotte vieillissante :

 

L’Inde  investit massivement en matière de dépenses militaires, les récentes  commandes en matière d’avions de transport C-17, modernisation des Hawk d’entrainement, préparation à l’acquisition d’un avion école de base (dont l’entreprise suisse Pilatus devrait emporter le marché, à suivre !) les investissements dans le programme russe PAK-FA (SU-T50) et l’avion indigène TEJAS ne suffisent pas à compenser le vieillissement de la flotte de combat indienne. Si les Mig-21 et MiG-27 seront remplacés progressivement il n’en reste pas moins que les Mirage 2000H acquis au milieu des années 80 commencent sérieusement à être dépassé technologiquement. Ce programme doit permettre à l’avion français de Dassault de retrouver des capacités lui permettant de pouvoir maintenir ses engagements durant encore 20 ans.

 

Quelle Modernisation ?

 

Au total se sera donc 51 Mirage 2000 H qui seront modernisés au sein de l’Indian Air Force (IAF). L’objectif technique de cette modernisation comprend une mise à niveau des Mirage 2000 au standard -5 /II  avec l’adjonction de la nouvelle version du radar RDY-3, un cockpit numérique compatible avec de jumelle de vision nocturne. L’avion recevra une liaison Link16 couplée à un système de données tactiques JTIDS. L’Inde a également négocié l’acquisition d’un viseur de casque.  Question armement,  la France fournira la dernière génération de missile MICA  doté d’autodirecteur à infrarouge et à guidage radar. L’appareil pourra également emporter divers types de bombes lui permettant une allonge en matière d’attaque au sol.

 

Cette modernisation sera réalisée par un consortium franco-indien qui regroupe : Dassault aviation, Thales (armes et intégration systèmes) MBDA (missiles) ainsi que Hindustan Aeronautics Limited (HAL) (réalisation, montage).

 

AIR_Mirage_2000Hs_India_Takeoff_lg.jpg

Lien déjà publié :

 

 http://psk.blog.24heures.ch/archive/2010/12/08/l-inde-va-...

Photos : 1 Mirage 2000HI IAF@Ken Sekhon  2 Mirage 2000 IAF au décollage @ IAF