14/05/2015

L’Inde opte pour l’Airbus C295W !

 

C295-Winglets-W.jpg

 

New-Dehli, L’Inde vient de choisir l’Airbus C295W pour remplacer ses actuels HS-748 de transport. Le contrat final devrait être finalisé pour 56 appareils. Par ailleurs, l’Inde a souhaité pouvoir monter 40 C295 dans le pays, tandis que l’avionneur européen fournira 16 appareils en provenance de la ligne de montage en Espagne.

 

Le C295W :

 

Doté d’ailettes marginales (winglets) et de moteurs modernisés de série, le nouveau modèle fournira aux opérateurs des performances accrues dans toutes les phases de vol. Il est particulièrement adapté aux missions réalisées en altitude et par temps chaud, pour lesquelles il promet une augmentation de charge utile d’au moins 1 000 kg. L’appareil est équipé de turbopropulseurs de Pratt & Whitney, qui motorisent toutes les versions du C295. De nouvelles procédures récemment certifiées au Canada et en Espagne permettent aux opérateurs d’augmenter la puissance, lors des phases ascensionnelles et de croisière. Outre les performances en altitude et par temps chaud, ces procédures améliorent les opérations sur des reliefs très élevés, comme la Cordillère des Andes ou l’Himalaya, avec des répercussions minimes sur les coûts de maintenance.

 

 

Photo : 1 Airbus C295W @ Airbus

Inde, le Tejas MKI est déficient !

2609243.jpg

 

Suite à un audit demandé par le gouvernement indien, le rapport du contrôleur et vérificateur général de l’Inde (CAG) est sans appel, « le HAL Tejas MkI est un avion déficient sur le plan opérationnel » !

 

Dans le rapport de 63 pages déposé au Parlement, Shashi Kant Sharma (vérificateur général) a révélé que le HAL Tejas MKI longtemps retardé,  est à ce jour déficient sur de nombreux points.

Les lacunes sont persistantes sur le premier standard de l’avion.  Certains systèmes sont encore aujourd’hui à l’état de conception ou d’essais, alors même que l’avion a débuté son entrée en service. Le rapport parle notamment du problème de poids excessif qui péjore la poussée du moteur, la capacité interne de carburant est réduite, de plus l’avion est en non-conformité pour les opérations de nuit et par mauvais temps. 

L’avion est également déficient  en matière de guerre électronique (EW), en effet, le système de brouilleur et d’auto-protection ne peut être installé, et ceci pour des raisons de contraintes d'espace, indique le rapport.

 

Le HAL Tejas ne répond toujours pas aux besoins de l’Indian Air Force (IAF) à ce jour et les nombreuses lacunes ne seront corrigées qu’avec le standard MKII du Tejas.

 

4200464267.jpg

 

Rappel : 

 

Le programme d’avion de combat léger (LCA) nommé Tejas («Glorieux» en langue sanskrit) est un programme national indien lancé en 1982, dont la mise au point aura duré 30 ans ! Les premiers appareils destinés à la Force aérienne indienne ont débuté leurs mises en service cette année avec le standard MkI, mais restent encore, au stade de préparation en vue de l’arrivée du standard MkII. Il s’agit du plus petit avion de combat polyvalent au monde. Ce programme est sous la responsabilité du constructeur indien HAL (Hindustan Aeronautic Ltd).

Les appareils de série sont dotés du General-Electric F414G, le moteur Kaveri indien ayant été abandonné. En attendant, les tests ont été effectués avec un General-Electric F-404.

Le HAL Tejas est doté d’un radar multimodes à effet doppler disposant des modes : air-air, air-sol et air-mer et dispose d’une nacelle FLIR et d’un désignateur laser. Il pourrait également recevoir une liaison de données. Une seconde version du Tejas, destinée à la Navy a vu le jour et formera l’épine dorsale de la défense navale aux côtés des MiG-29K/KUB (version navalisée du MiG-29). Au total, l’Inde prévoit de s’équiper d’un total de 260 Tejas pour l’Air Force et la Marine.

 

2625950.jpg

 

Photos : 1 & 3 HAL Tejas MkI @Angad Singh 2 Cockpit @ IAF

16/04/2015

Inde, nouveau retard dans la modernisation des Jaguar !

IAF_Jaguar.jpg

 

 

New Dehli, la mise à niveau de la flotte de SEPECAT Jaguar de l'Indian Air Force  (IAF) par Hindustan Aeronautics Limited (HAL), annoncée en 2010, est susceptible d'être à nouveau retardée au-delà du délai prévu de 2017-18. 

 

Nouveaux retards : 


2871501136.jpg


 

La mise à niveau est retardée par l'incapacité du ministère de la Défense (MoDà conclure un contrat d'acquisition pour 280 moteurs Honeywell F-125IN pour un prix estimé à 2.5 milliards de dollars. 

Ce nouveaux retards font suite à une première série d’éléments qui étaient à l’origine de deux ans de retard en 2014. Le premier concerne des problèmes de fiabilité avec le nouvel ordinateur de mission (Darin III). Ce nouveau système de mission devait à l’origine être validé au début de l’année 2012, hors le centre d’essais technique de HAL ne l’a validé qu’à la fin de l’année 2013. 

Le second problème venait cette fois-ci de l’évaluation du moteur et de son intégration à la cellule. HAL n’avait en 2014 toujours pas terminé de fixer le cahier des adaptations de la cellule, pour l’intégration définitive de la nouvelle motorisation.

 

Rappel : 

 

L’ambitieux programme de modernisation de la flotte de Jaguar de l’IAF comprend deux phases : la première nommée «Darin III» prévoit l’amélioration de l’avionique, la capacité d’attaque et de navigation. 

La mise à jour intègre donc la nouvelle avionique  «state-of-the-art», y compris l'architecture informatique de Mission (MC), le système d'instruments de vol (EFIS), ainsi que le système d’enregistrement vidéo Solid State Digital Système Data Recorder (SSDVRS), les fonctions supplémentaires permettant le guidage de bombe avec système  de positionnement inertiel (INGPS), un nouveau pilote automatique, ainsi que l’intégration d’un nouveau radar Elta Systems M-20600 multi-mode, de nouvelles contre-mesures électroniques de type EL/L-822.

La mise à jour couvre également le système de cartographie de navigation. Le cockpit sera doté de deux écrans EFIS et d’un nouvel HUD à affichage tête haute. 

 

La seconde phase de modernisation dite «Darin IV» comprend la remotorisation de l’avion avec le moteur F125IN d’Honeywell en remplacement des actuels Rolls-Royce Adour Mk 821.  Ce nouveau moteur pèse 600 livres de moins que l'Adour et dispose d’une poussée de 9850 lbf (43.8kN) qui doit permettre au Jaguar de décoller 25% plus court qu’actuellement et ceci avec un rendement 36% supérieur à la motorisation actuelle. 

 Notons que les Jaguar de l’IAF ont déjà subi deux modernisations, Darin I & II.

De plus en matière d’armement, les Jaguar indiens doivent recevoir le missile courte portée air-air ASRAAM de MBDA .

 

3062229763.jpg

 

Photos : 1 & 3SEPECAT Jaguar de l’IAF @ IAF 2 moteur F125IN d’Honeywell @ Honeywell

 

30/03/2015

L’Inde a choisi l’A330 AWACS !

8923.JPG

 

New Delhi, le conseil d’acquisition et de défense, dirigé par le ministre de la défense Manohar Parrikar, a officiellement choisi l’Airbus A330 comme future nouvelle plate-forme pour son système aérien avancé et de contrôle (Airborne Warning and Control System -AWACS). L’Inde a de provisionné la somme de 813 millions de dollars pour l’achat de deux A330.

 

Un seuil candidat :

 

Airbus Military (Airbus Group) a finalement émergé comme unique soumissionnaire pour l'offre de six aéronefs, qui avait été publié en mars 2014. L’exigence des indiens comprend un premier lot de deux avions, suivi ensuite par quatre autres et une option pour quatre appareils supplémentaires.

L’avionneur américain Boeing avait durant une courte période, laisser entendre qu’il proposerait une version de son KC-46A. 

 

Renforcement de la détection lointaine : 

 

L’Inde via le ministère du Centre de Défense des Systèmes Aéroportés (CABS), prévoit avec cette acquisition de renforcer sa capacité de détection à longue portée et ainsi que sa capacité opérationnelle en altitude plus élevée. L’A330 AWACS viendra, ainsi compléter les actuels, IL-76 «Maintays» modernisés par Israël et les Embraer EMB-145 AEW&C déjà en service au sein de l’IAF. 

 

Adaptation de l’A330:

 

Airbus Group devra effectuer d’importantes modifications à la cellule de l’A330,  pour permettre l'intégration du pylône de support destiné à soutenir l’imposant rotodôme de 10m de diamètre. Ces tâches de certification seront traitées par Airbus.

 

568.jpg

 

Photos: Maquette du futur A330 AWACS  indien @ Airbus Group

25/03/2015

L’Inde accepte ses Mirage 2000 modernisés !

yourfile-1.jpg

 

 

New Dehli, L’Indian Air Force (IAF) vient d’accepter la livraison et confirme du même coup l’entrée en service des deux premiers  Mirage 2000 modernisés. Ces deux appareils ont subi une modernisation  par Dassault Aviation en collaboration avec Thales à Istres.

 

Dorénavant, c’est l’avionneur indien Hindustan Aeronautics (HAL) à Bengalore qui va assurer la mise à niveau de la flotte de Mirage 2000 indien. Si Dassault Aviation est le maître d’oeuvre pour la modernisation de la flotte de 51 Mirage 2000H de l’IAF. L’avionneur français a travaillé sur deux exemplaires de «2000» indiens, les autres appareils seront modernisés en Inde par Hindustan Aeronautics (HAL) à Bangalore. 

Cette modernisation est réalisée par un consortium franco-indien qui regroupe : Dassault aviation, Thales (armes et intégration systèmes) MBDA (missiles) ainsi que Hindustan Aeronautics Limited (HAL) (réalisation, montage).

 

 

Modernisation des Mirage 2000H : 


yourfile.jpg


 

L’objectif technique de cette modernisation comprend une mise à niveau des Mirage 2000 au standard -5 /II  avec l’adjonction de la nouvelle version du radar RDY-3, un cockpit numérique compatible avec de jumelle de vision nocturne. L’avion recevra une liaison de donnée à la sauce indienne, couplée à un système de données tactiques JTIDS. L’Inde a également négocié l’acquisition d’un viseur de casque.  Question armement,  la France fournira la dernière génération de missile MICA, doté d’autodirecteur à infrarouge et à guidage radar. L’appareil pourra également emporter divers types de bombes, qui lui  permettra une allonge en matière d’attaque au sol.

Les Mirage 2000H acquis au milieu des années 80 commençaient sérieusement à être dépassés du point de vue technologique. Ce programme doit permettre à l’avion français de Dassault de retrouver des capacités, lui permettant de pouvoir maintenir ses engagements durant encore 20 ans.

 

2854595289.jpg

 

 

Photos : 1 Premier monoplace modernisé 2 Biplace modernisé @ Dassault Aviation 3 flotte de Mirage 2000 de l’IAF @ IAF