13/06/2015

Inde, modernisation des Mi-26 !

tumblr_ni32riPtH41tjfjuco3_1280.jpg

 

 

 

New Delhi, La flotte d’hélicoptère lourd MIL Mi-26 de l’Indien Air Force va subir une profonde modernisation. Dans les prochains mois, les deux premiers Mi-26 seront envoyé en Russie pour y subir une importante mise à jour.

 

L’Indian Air Force dispose à ce jour de quatre MIL Mi-26 qui ont été acquis pour 1,31 millions de dollars ente 1986 et 1989. Initialement elle avait prévu d’en acheter six.

 

Modernisation des Mi-26 : 

 

Les Mi-26 indiens vont recevoir de nouveaux ordinateurs de vol, un  système de navigation de vol inertielle, un radar de suivi de terrain et des équipements d’information  météorologique de pointe. La structure sera également entièrement révisée afin d permettre une prolongation de la durée de vie et de les garder en service pendant encore quelques années.

Une fois modernisé, les Mi-26 travailleront avec les 15 Boeing CH-47F « Chinook » actuellement en cours d’acquisition au sein de l’IAF.

 

 

Le Mil Mi-26 : 

 

Le Mil Mi-26 est le plus gros hélicoptère jamais construit en série au monde, il peut emporter une charge utile supérieure de 50 à 100 % à celle de tout autre hélicoptère.

C’est dans les années 1970, que l’URSS a souhaité offrir un successeur au Mi-6 mais doté de performances bien supérieures. Un premier prototype effectua son premier vol le 14 décembre 1977. Les essais opérationnels au sein de l'armée soviétique commencèrent au début de l'année 1982, il entra en service l'année suivante.

Le Mi-26 possède un rotor principal à huit pales. Les pales, les glaces du poste de pilotage et les entrées d'air des moteurs sont chauffées pour permettre le dégivrage lors des missions par très basses températures. On peut accéder à la soute par une porte arrière et une rampe. La version passagers peut transporter jusqu'à 85 personnes.

Son pilote automatique possède une fonction tenue de vol stationnaire et il est capable du vol aux instruments

Le Mi-26 est particulièrement imposant, il est plus long qu'un Boeing B737 et est aussi haut qu’un immeuble de trois étages, le cercle couvert par son rotor a une superficie de plus de 800 mètres carrés.

 

4738585204_33f69f4de7_b.jpg

 

 

Photos : Mi-26 de l’IAF @ Ali Epikman

 

28/05/2015

L’Inde signe pour des Apache & Chinook !

AH-64E%205%20March%202014.jpg

 

New Dehli, le Ministère indien de la Défense (MoD) a autorisé l'acquisition de 22 hélicoptères Boeing AH-64 E « Apache »  et 15 hélicoptères Boeing  CH-47F « Chinook » pour un montant de  2,5 milliards de dollars us. La signature des contrats se fera dans quelques jours, lors de la visite du secrétaire américain à la Défense Ashton Carter à New Delhi.

 

Négociations tendues :

 

Il faut noter que les négociations pour ces deux types d’appareils n’ont pas été simplifiées, de nombreux retards ont ponctués celles-ci. En effet, les contrats transmis par Boeing devaient être signés il y plusieurs mois déjà selon la date d’échéance des prix négociés à la fin de 2013. Boeing a accepté la demande du MoD indien pour maintenir ce prix d'achat un peu plus longtemps que prévu, jusqu’au 30 juin prochain, mais ceci pour  la dernière fois. Chez Boeing, on est un peu agacé des interminables lenteurs du processus administratif de l’Etat indien.

 

La vente :

 

La vente de 22 hélicoptères de combat AH-64D Apache comprend également une large panoplie d’armement tel que : 812 missiles AGM-114L-3 Hellfire Longbow, 542 missiles AGM-114R-3 Hellfire-II, 245 missiles Stinger Block I-92H. Des munitions de 30mm pour approvisionner les canons. Il faut également ajouter  12 radars de définition de cible AN/APG-78, 12 Interféromètres AN/APR-48A à fréquence radar. L’Inde prévoit également de se doter d’un important stock de moteur de réserve avec 50 turbines General-El T700-GE-701D.

Nouvelle victoire de Boeing en Inde, après avoir remporté le contrat portant sur 22 AH-64 Apache Block III pour un montant de l’ordre de 1,4 milliards de dollars. L’Inde par l’intermédiaire de son ministère de la défense confirme le choix en matière d’hélicoptère lourd du CH-47F « Chinook ».

La Russie est une nouvelle fois la grande perdante de ce marché, celle-ci comptait placer le Mil MI 26.

 

ch47f6354_boeing.jpg

 

Photos :1  Boeing AH-64 E Apache 2 Boeing CH-47F Chinook @Boeing

27/05/2015

HAL & BAe veulent développer le Hawk !

 

3980297312.jpg

 

Bangalore, l’avionneur indien HAL a signé un protocole d'accord avec BAe Systems au Royaume-Uni a en vue de développer l’avion Hawk Mk132.

 

M. MN Shrinath, directeur général (Aircraft) a signé le protocole d'accord au nom de HAL, tandis que M. Steve Timms, directeur général (information de la Défense, de la Formation et des Services) a signé au nom de Baes.

 

Accord de développement :

 

210_Para_hawk-mou-signing-Large-Para1.jpg

 

L’accord prévoit que le Hawk  puisse être utilisé comme un avion d'attaque au sol ou pour la défense aérienne. L’idée est liée au fait que le Hawk AJT a d'excellentes caractéristiques de vol avec une bonne stabilité, qu’il peut voler de nuit et dispose d’un large  large éventail de capacité de voltige. L'avion peut accueillir une grande variété de magasins externes. L'avion dispose de 7 points durs externes avec une possibilité de 12 types de combinaisons d’équipement.

 

Actuellement le Hawk est produit chez HAL sous licence de BAES. Le premier avion a été remis à l’Indian Air Force en août 2008.  Le programme de production de 42 à Hawks pour l’ IAF a été conclu en 2011-12. En outre, second contrat a été signé en juillet 2010 pour la fourniture de 40 Hawk et équipements associés. HAL produit a déjà produit 25 appareils et va produire les 40 suivant sur la période  2016-17.

 

 

 1650038067.jpg

Le Hawk :    

 

Appareil d’entraînement des années quatre-vingt, le Hawk est rapidement devenu l’avion école le plus vendu au monde et équipa une 24 Forces aériennes, actuellement 18 pays utilise encore cet appareil, dont la version la plus récente, soit le Hawk 128 AJT notamment dans les pays suivants : l'Australie, le Canada, l'Afrique du Sud, Bahreïn et le Royaume-Uni , Rappelons que la Suisse disposait dans les années nonante de vingt Hawk MK66 qui depuis, ont été remplacés par le Pilatus PC-21, ces appareils ont été revendus à l’armée de l’Air finlandaise.

 

Photos : 1 & 2 BAe Hawk AJT de l’IAF @ IAF 2 Signature de l’accord HAL/BAe @ HAL

 

 

 

15/05/2015

L’Inde a choisi l’hélicoptère Kamov Ka-226T !

800px-Ka-226T_maks2009.jpg

 

 

New Dehli, nous fait part d’une nouvelle commande, avec la volonté d’acquérir 196 hélicoptères de reconnaissance et de surveillance de type Kamov Ka-226T. Pour mémoire, les discussions duraient depuis près de trois, sur le sujet sans avoir été concluantes jusqu’ici.

 

Le Ka-226T de Kamov doit être acquis par le biais d'un accord de gouvernement à gouvernement, qui va  conduire à la création d'une joint-venture entre HAL et  Kamov. L’Inde a fait part d’une demande pour le montage des hélicoptères auprès de HAL. Une capacité de production de 30 à 40 hélicoptères par an est envisagée.

 

Le Kamov Ka-226T :

 

Le Kamov Ka-226 est un petit hélicoptère bimoteur utilitaire russe, il d’une cabine arrière interchangeables, plutôt que d'une cabine classique, ce qui permet l'utilisation de différentes configurations d'équipement. Le Ka-226 est entré en service en 2002. Le Ka-226T est équipé de moteurs Turbomeca Arrius 2G1.

 

Photo : Kamov Ka-226T

14/05/2015

L’Inde opte pour l’Airbus C295W !

 

C295-Winglets-W.jpg

 

New-Dehli, L’Inde vient de choisir l’Airbus C295W pour remplacer ses actuels HS-748 de transport. Le contrat final devrait être finalisé pour 56 appareils. Par ailleurs, l’Inde a souhaité pouvoir monter 40 C295 dans le pays, tandis que l’avionneur européen fournira 16 appareils en provenance de la ligne de montage en Espagne.

 

Le C295W :

 

Doté d’ailettes marginales (winglets) et de moteurs modernisés de série, le nouveau modèle fournira aux opérateurs des performances accrues dans toutes les phases de vol. Il est particulièrement adapté aux missions réalisées en altitude et par temps chaud, pour lesquelles il promet une augmentation de charge utile d’au moins 1 000 kg. L’appareil est équipé de turbopropulseurs de Pratt & Whitney, qui motorisent toutes les versions du C295. De nouvelles procédures récemment certifiées au Canada et en Espagne permettent aux opérateurs d’augmenter la puissance, lors des phases ascensionnelles et de croisière. Outre les performances en altitude et par temps chaud, ces procédures améliorent les opérations sur des reliefs très élevés, comme la Cordillère des Andes ou l’Himalaya, avec des répercussions minimes sur les coûts de maintenance.

 

 

Photo : 1 Airbus C295W @ Airbus