30/08/2017

Israël vend 40 F-16 d’occasions !

2233046.jpg

Israël a retiré en décembre dernier ses plus vieux Lockheed-Martin F-16 A/B "Netz" (faucon en hébreu) du service. Mais 40 appareils sont actuellement disponibles via Elbit Systems et Israel Aerospace Industries qui coopèrent sur la mise à niveau de ces avions en vue de les proposer à un clients à l’exportation.

A son entrée au sein de la Force aérienne israélienne la version « Netz » a subi dix-sept modifications techniques, conçues par l'IAF et les industries militaires israéliennes. La plupart d'entre elles concernaient à l’époque les logiciels et les ordinateurs de mission. Ces modifications apportées aux F-16 israéliens ont permis d'exploiter des systèmes d'arme uniques pour cet avion. D’autres modifications ont également été apportées au fuselage afin d’y intégrer des systèmes de guerre-électronique israéliens.

En 1992, tous les F-16A/B de l'IAF sont entrés dans une phase de mise à niveau. Les ailes ont été structurellement renforcées et le système de missions a été remplacé par une version israélienne développée par Elbit. À la fin de cette phase, tous les F-16A/B disposaient de système pouvant égalés le F-16C « Barak », cependant, le moteur est resté le F-100 original.

De nouvelles mises à jour seront disponibles lorsqu'un client aura signé pour l’achat de ces avions.

 

3542812476.jpg

Photos : F-16 A/B Netz @ Offer Zidon

 

 

14/08/2017

Inde, le premier Jaguar de série modernisé a volé !

yourfile.jpg

La première cellule d’un Jaguar de série modernisé par Hindustan Aeronautics (HAL) a effectué son premier vol. L’avion, un SEPECAT Jaguar IM a capacité antinavire est le premier a être officiellement modernisé à la norme « DARIN III ». Jusqu’ici seul trois prototypes étaient modernisés.

Enorme retard :

Selon le calendrier initial de HAL, la mise à jour à la norme « DARIN III » devait être complétée et terminé sur 61 Jaguar d'ici décembre 2017. Le nouveau calendrier prévoit d’atteindre la modernisation pas avant 2022.

La norme « Darin III » :

L’ambitieux programme de modernisation de la flotte de Jaguar de l’IAF comprend deux phases : la première nommée «Darin III» prévoit l’amélioration de l’avionique, la capacité d’attaque et de navigation, alors que « Darin IV » prévoit la remotoriation de l’avion. Les normes « Darin I & II » ont été appliquées plus anciennement et comportaient des amélioration mineures sur l’avion.

Dans le cadre du programme Darin III (affichage, attaque, portée et navigation inertielle), trois Jaguars ont reçu les logiciels améliorés installés par Hindustan Aeronautics (HAL). La conception et le développement de la nouvelle suite avionique ont été réalisés par le centre de recherche et de conception HAL au sein de ses installations basée à Bengaluru. La mise à jour intègre la nouvelle avionique  «state-of-the-art», y compris l'architecture informatique de Mission (MC), le système d'instruments de vol (EFIS), ainsi que système d’enregistrement vidéo Solid State Digital Système Data Recorder (SSDVRS), les fonctions supplémentaires permettant le guidage de bombe avec système  de positionnement inertiel (INGPS), un nouveau pilote automatique, ainsi que l’intégration d’un nouveau radar Elta Systems multi-mode de type AESA, de nouvelles contre-mesures électroniques. La mise à jour couvre également le système de cartographie de navigation. Le cockpit est doté de deux écrans EFIS et d’un nouvel HUD à affichage tête haute. Les Jaguars au standard de Darin III seront également équipés du missile air-air ASRAAM à courte portée de MBDA.

Les problèmes s’accumulent pour Darin IV :

Si, la première étape de la modernisation des Jaguar (sur une flotte initiale de 160) voit enfin le bout du tunnel, il n’en est rien en ce qui concerne la seconde. La seconde phase « Darin IV » qui prévoit le remplacement moteurs actuels Rolls-Royce Adour Mk 821 par des F125-IN d’Honeywell n’en finit pas poser de lourds problèmes aux ingénieurs indiens. En effet, l’adaptation du nouveau moteur pose de nombreux soucis d’intégration dans la cellule du Jaguar. A ce jour, cinq années de retards se sont accumulées, simplement en ce qui concerne l’adaptation de la cellule, pour l’intégration définitive de la nouvelle motorisation. 

IAF_Jaguar.jpg

Photos : 1 SEPECAT Jaguar IM modernisé@ HAL 2 Jaguar en vol @ IAF

Inde, le premier Jaguar de série modernisé a volé !

yourfile.jpg

La première cellule d’un Jaguar de série modernisé par Hindustan Aeronautics (HAL) a effectué son premier vol. L’avion, un SEPECAT Jaguar IM a capacité antinavire est le premier a être officiellement modernisé à la norme « DARIN III ». Jusqu’ici seul trois prototypes étaient modernisés.

Enorme retard :

Selon le calendrier initial de HAL, la mise à jour à la norme « DARIN III » devait être complétée et terminé sur 61 Jaguar d'ici décembre 2017. Le nouveau calendrier prévoit d’atteindre la modernisation pas avant 2022.

La norme « Darin III » :

L’ambitieux programme de modernisation de la flotte de Jaguar de l’IAF comprend deux phases : la première nommée «Darin III» prévoit l’amélioration de l’avionique, la capacité d’attaque et de navigation, alors que « Darin IV » prévoit la remotoriation de l’avion. Les normes « Darin I & II » ont été appliquées plus anciennement et comportaient des amélioration mineures sur l’avion.

Dans le cadre du programme Darin III (affichage, attaque, portée et navigation inertielle), trois Jaguars ont reçu les logiciels améliorés installés par Hindustan Aeronautics (HAL). La conception et le développement de la nouvelle suite avionique ont été réalisés par le centre de recherche et de conception HAL au sein de ses installations basée à Bengaluru. La mise à jour intègre la nouvelle avionique  «state-of-the-art», y compris l'architecture informatique de Mission (MC), le système d'instruments de vol (EFIS), ainsi que système d’enregistrement vidéo Solid State Digital Système Data Recorder (SSDVRS), les fonctions supplémentaires permettant le guidage de bombe avec système  de positionnement inertiel (INGPS), un nouveau pilote automatique, ainsi que l’intégration d’un nouveau radar Elta Systems multi-mode de type AESA, de nouvelles contre-mesures électroniques. La mise à jour couvre également le système de cartographie de navigation. Le cockpit est doté de deux écrans EFIS et d’un nouvel HUD à affichage tête haute. Les Jaguars au standard de Darin III seront également équipés du missile air-air ASRAAM à courte portée de MBDA.

Les problèmes s’accumulent pour Darin IV :

Si, la première étape de la modernisation des Jaguar (sur une flotte initiale de 160) voit enfin le bout du tunnel, il n’en est rien en ce qui concerne la seconde. La seconde phase « Darin IV » qui prévoit le remplacement moteurs actuels Rolls-Royce Adour Mk 821 par des F125-IN d’Honeywell n’en finit pas poser de lourds problèmes aux ingénieurs indiens. En effet, l’adaptation du nouveau moteur pose de nombreux soucis d’intégration dans la cellule du Jaguar. A ce jour, cinq années de retards se sont accumulées, simplement en ce qui concerne l’adaptation de la cellule, pour l’intégration définitive de la nouvelle motorisation. 

IAF_Jaguar.jpg

Photos : 1 SEPECAT Jaguar IM modernisé@ HAL 2 Jaguar en vol @ IAF

10/08/2017

L’Inde prévoit d’acheter 108 Sukhoi T-50 !

396231023.jpg

New Dehli, l'Inde vient de faire un pas en avant dans l’acquisition du Sukhoi T-50 (PAK-FA). En effet, une commission interne du ministère de la Défense a recommandé l'achat de l'avion du T-50 via le plan initial de co-production avec la Russie.

Le comité interne, dirigé par le maréchal de l'armée de l'air indienne à la retraite, Simhakutty Varthaman, après avoir étudié les paramètres techniques, a recommandé à l'Inde d'acquérir le Sukhoi T-50 indo-russe", a déclaré le responsable du MoD. L’Inde prévoit d’engager plus de 5 milliards de dollars en faveur du développement conjoint du PAK-FA. Le rapport confirme également les bases de

l’accord de développement préliminaire qui avait été signé en 2010 entre la United Aircraft Corporation Russe et Hindustan Aeronautics Limited de l'Inde.

Par ailleurs, l’Inde prépare un ordre ferme de 108 avions de combat Sukhoi T-50 qui sera remis lors de l’acceptation de la version finale de l'accord en cours de préparation", a déclaré un responsable de l'Indian Air Force (IAF).

brigohrwt339kbnpg57b.jpg

 

Dernier préparatifs :

L'Inde et la Russie n'ont pas encore finalisé la part de travail pour la production et le transfert de technologie. Actuellement le Ministère indien de la Défense travaille avec la Russie au partage du travail et du transfert de technologie, alors que l'IAF est impliqué dans la finalisation des besoins opérationnels et du nombre de combattants, a déclaré Daljit Singh, ancien maréchal et analyste de la défense.

 

4194532665.JPG

Photos : 1 Le Sukhoi T-50 @ Sergei 2 En vol @ Sukhoi

 

 

08/07/2017

Un C-17 de plus pour l’Inde !

1478242901_c-17-globemaster.JPG

L'Inde prévoit d’acquérir un exemplaire supplémentaire de l’avion de transport lourd Boeing C-17 « Globemaster III ». Cet achat augmenterait la flotte indienne de C-17à 11 exemplaires. Le contrat est estimé à 366 millions de dollars.

L'Agence américaine de défense et de sécurité a déclaré que l'ajout renforcerait la capacité de New Delhi à «répondre aux exigences actuelles et futures en matière de transport aérien stratégique» et à soutenir l'assistance humanitaire et les efforts de secours en cas de catastrophe.

A noter, que cette commande relancera  d emanière très limitée la production du C-17 qui s’est stoppée en novembre 2015. Actuellement l’avionneur Boeing produit essentiellement des pièces de rechange pour les appareils en service.

Le C-17 Globemaster III :

Conçu pour le transport multi missions de matériel militaire (troupes, logistique et évacuation sanitaire) le Boeing C-17 «Globemaster III»  a effectué son premier vol en 1991 pour ensuite commencer sa carrière en 1993. L’avion à l’origine dessiné par McDonnell-Douglas (avant son rachat par Boeing) dispose d’un train d’atterrissage composé de quatorze roues, son fuselage fait appel à bon nombre de matériaux composite et pour permettre une utilisation facilitée et ceci malgré sa taille, le pilote dispose d’une assistance numérique qui facilite tant le pilotage que son déplacement au sol.

L’avion est optimisé pour des missions à la fois tactiques et stratégiques. Sa soute est d’une longueur de 26.52 m et large de 5,49 m. La hauteur est de 4,11 m. Dotée de rails au sol la manutention en est grandement facilitée. En matière de transport de véhicule, le C-17 peut emporter par exemple un char d’assaut de 55 tonnes ou quatre hélicoptères UH-60 Black-Hawk.

 

Photo : C-17 de l’IAF @ Boeing