10/08/2016

Un nouveau radar AESA pour le Ka-52K « Katran » !

d0b0d180d0bcd0b8d18f-12.jpg

La marine russe annonce que sa version de Kamov Ka-52K « Katran » sera équipée d'un nouveau type de radar AESA. Ce nouveau capteur est développé par la société Technologies Radio-électroniques (KRET).

Selon le porte parole de la société KRET, ce nouveau radar AESA à ondes millimétrique permettra d’acquérir des cibles au sol avec une plus grande efficacité et pourra également détecter des cibles navales à une distance de 180 km. De plus, le nouveau radar permettra au Ka-52K d’identifier et de suivre des cibles aériennes à basse altitude telles que les missiles de croisière et les drones. L’arrivée de ce nouveau radar renforcera également la sécurité des vols dans les conditions de faible visibilité Le radar détecte également les obstacles au sol, les lignes électriques.

Pour l’aéronaval russe, ces améliorations vont permettre au Kamov Ka-52K « Katran » de combattre une multitude de cibles et permettre l’attaque de navires de surface et les systèmes amphibies, les aéronefs ennemis, les missiles de croisières sans oublier les drones.

Pour l’exportation, le Ka-52K sera livré avec le radar de base Phazotron Arbalet à antenne mécanique.

Le Kamov Ka-52K « Katran » :

Le Kamov Ka-52K "Katran" est une version navalisée du Ka-52 « Alligator ». Le Ka-52K bénéficie de pales et d’ailes repliables, d’un train d’atterrissage renforcé, d’un traitement anticorrosion, ainsi que de nouvelles capacités comme la lutte antinavire. En matière d'armement, cet appareil recevra le missile air-mer Kh-35UV en plus de l’armement classique de l’Alligator. Les deux pilotes disposent d’un système d’éjection inédit qui éjecte en premier le rotor coaxial, puis déclenche l’éjection des deux sièges, du pilote et du mitrailleur. Les systèmes de vol comprennent un système de navigation inertielle (INS), un pilote automatique et affichage tête haute (HUD). Les capteurs comprennent pod infrarouge (FLIR) et un radar de suivi de terrain. Le Ka-52 est équipé d'un récepteur d'alerte radar couplé à un système de guerre électronique. Le Ka-52 est propulsé par deux turbines Klimov117VMA, fournissant chacune 2.200 CV (1660 kW). Les moteurs sont placés de chaque côté du fuselage pour renforcer la capacité de survie au combat. L'hélicoptère a également une unité de puissance auxiliaire (APU) pour le fonctionnement autonome. L'hélicoptère disposant de petites ailes équipées chacune rails de suspension, ainsi, que les contre-mesures de bout en bout d'aile. L’Alligator peut emporter jusqu’à 12 missiles anti-char «Vikhr» d’une portée de 8 km.  Le Ka-52 est armé d'un canon  2A42 à tir rapide de 30mm, sans restriction d’azimut.

Russian_Navy,_Kamov,_Ka-52K_(21444723505).jpg

Photos : Kamov Ka-52K Katran@ Kamov

29/06/2016

La Serbie réceptionne ses premiers Mi-17V-5 !

p1679670.jpg

Belgrade, la Serbie a réceptionné ses deux premiers hélicoptères de type Mil Mi-17V-5. Au total le le pays a passé commande pour 8 hélicoptères dans cette nouvelle version. Ceux-ci vont progressivement venir remplacer la flotte actuelle composée de Mi-8T.

Les Mi-17V-5 sont incorporés au sein de l’Escadron 890 basé à Batajnica. Les Mi-17 sont arrivés à bord d’un Antonov An-124 de transport.

Le MIL Mi17-V-5 :

Le Mi-17V-5 est la dernière version de l'hélicoptère Mi-17. Cet appareil est destiné à transporter des cargaisons et des parachutistes, ainsi que du fret de grande dimension sur un support extérieur. La version armée du Mi-17V-5 a pour tâches d'appuyer par le feu les forces terrestres ou les parachutistes, lors du débarquement ou de l'évacuation, ainsi que de mener des bombardements de précision. Un système de guerre-électronique équipe l’appareil contre les missiles sol-air ennemis.

Photo : Un des deux premiers Mi-17V-5 serbe @ Kasan

 

 

 

28/06/2016

Début de production des moteurs du Mi-38 !

798.jpg

United Engine Corporation of Russia (UEC) a commencé la production en série des moteurs TV7-117V/VM destinés à venir équiper le nouvel hélicoptère MiL Mi-38. C’est la filiale UEC AO Klimov qui a développé le nouveau moteur TV7-117V qui a attribué les sous-traitants exclusivement russes qui vont produire toutes les pièces et composants. Le moteur russe est destiné à remplacer les moteurs de la série TV3-117VM fabriqués à l’époque par Motor Sich en Ukraine et qui alimente le Mi-8, Mi-17, Mi-171 et Mi-28 hélicoptères. A Terme, le moteur viendra également remotorisé les Mil Mi-28 et autre Ka50 en service.

Klimov travaille sous un contrat depuis la mi-2015 pour fournir l’usine d’hélicoptère de Kazan qui va produire un premier lot de 50 moteurs TV7-117V au cours des trois prochaines années.

Le ministère russe de la Défense a accepté d'acheter un premier lot de trois hélicoptères Mi-38 qui sera suivi par un second de 17 aéronefs.

Pour le Ministère russe de la Défense, il est aujourd’hui primordial que le Mi-38 ne possède pas de composants importés. En effet, la plupart des modèles d’aéronefs produits à ce jour par Mil et Kamov sont dotés de moteurs en provenance d’Ukraine. Ce qui provoque maintenant des problèmes pour la Russie en matière d’approvisionnement. Pour la Russie, il est devenu nécessaire de devenir autosuffisant.

Klimov TV7-117 :

183.jpg

Le moteur Klimov TV7-117 est un turbopropulseur russe certifié en1997 pour alimenter l’avion de transport régional IIyushin 114. Les fonctionnalités modernes du moteur améliorent la fiabilité, l'économie de carburant et une plus grande durée de vie par rapport à ses prédécesseurs produits dans l'ex-Union soviétique. Le moteur a une conception modulaire. Les neuf modules peuvent être remplacés dans le domaine, ce qui réduit considérablement les coûts et accélère la réparation et l'entretien. Le moteur dispose d'un système de commande électronique-hydromécanique.

La version TV7-117V / VM (le V signifie en russe pour hélicoptère) est la variante de turbomoteurs pour hélicoptère disposant d’un arbre de puissance placé à l’avant pour équiper le Mi-38. Le TV7-117VK est une version avec l'arbre de puissance à l'arrière destiné à venir équiper les Mi-28 et Ka50 / Ka52.

Le Mi-38-2

Le MIL Mi-38-2 dispose d’une motorisation avec deux Klimov TV7-117V et d’une avionique russe IKBO-38 avec cinq écrans LCD. La cabine est réalisée en matériaux composites. Le Mi-38-2 a été dévoilé pour la première fois en 2011 et a remporté la certification de type en décembre l'année dernière. Selon Russian Helicopters, le Mi-38 est l'un des hélicoptères les plus automatisés au monde. Son système de commande de vol prévoit un mode automatique pour l'atterrissage, la stabilisation en vol stationnaire.

Un record du monde :

En août 2012, le Mi-38 a établit un nouveau record du monde d’altitude avec un vol qui a atteint les 8'600 mètres en classe E-1H, soit un poids au décollage compris entre 10 et 20 t, selon les normes de la Fédération Aéronautique Internationale.

 

237.jpg

Photos : 1 MIL Mi-38-2 @ Russian Helicopters 2 Turbine TV7-117V /VM @Klimov 2 Cockpit Mi-38 @ Russian Helicopters

30/05/2016

L’Armée russe commande le Mi-38 !

2757630.jpg

Le ministère russe de la Défense va devenir le client de lancement de l’hélicoptère moyen tonnage Mi-38. Le modèle commandé, on parle d'un premier lot de 20 appareils, sera entièrement russe et ne sera pas doté d’équipement étranger. A terme le Mi-38 viendra remplacer les Mi-8 les plus anciens

Le Mi-38-2

Le MIL Mi-38-2 dispose d’une motorisation avec deux Klimov TV7-117V et d’une avionique russe IKBO-38 avec cinq écrans LCD. La cabine est réalisée en matériaux composites. Le Mi-38-2 a été dévoilé pour la première fois en 2011 et a remporté la certification de type en décembre l'année dernière. Selon Russian Helicopters, le Mi-38 est l'un des hélicoptères les plus automatisés au monde. Son système de commande de vol prévoit un mode automatique pour l'atterrissage, la stabilisation en vol stationnaire.

Pour le Ministère russe de la Défense, il est aujourd’hui primordial que le Mi-38 ne possède pas de composants importés. En effet, la plupart des modèles d’aéronefs produits à ce jour par Mil et Kamov sont dotés de moteurs en provenance d’Ukraine, comme le TV3-117. Ce qui provoque maintenant des problèmes pour la Russie en matière d’approvisionnement. Pour la Russie, il est devenu nécessaire de devenir autosuffisant.

Un record du monde :

En août 2012, le Mi-38 a établit un nouveau record du monde d’altitude avec un vol qui a atteint les 8'600 mètres en classe E-1H, soit un poids au décollage compris entre 10 et 20 t, selon les normes de la Fédération Aéronautique Internationale.

 

2795203.jpg

Photos : 1 le Mi-38-2@ Kabuki 2 cockpit @ Fyodor Borisov

 

 

11/05/2016

La Russie commande des Mi-28UB !

Mi-28N_-_MAKS2013firstpix14.jpg

Les Forces aérospatiales russes (VKS) ont passé commande de 24 hélicoptères en double-commande Mil Mi-28UB qui seront livrés d'ici la fin de l’année 2018.

Le Mi-28UB :

La version « UB » du Mi-28 est identique à la version ligne Mi-28N/NE « Night Hunter », mais dispose de double-commande pour que celle-ci puisse être pilotée depuis l'avant ou l’arrière du cockpit. La verrière du cockpit arrière est également été élargie pour améliorer la visibilité pour un instructeur ou un stagiaire pilote aux commandes.

Bien que présentée comme une plateforme d'entraînement pour le Mi-28N/NE, le Mi-28UB conserve une capacité de combat à l’identique.

La version du Mi-28UB a été commandée à 42 exemplaires par l’Algérie.

Le Mil Mi-28N/NE

Le MIL Mi-28 est un hélicoptère d’attaque blindé. Il ne dispose pas de fonction secondaire de transport comme le Mi-24 et est surtout destiné à un rôle anti-char et de soutien à l’infanterie.  

Le Mi-28NE possède des caractéristiques intéressantes qui en font un hélicoptère redoutable :

  • Équipement électronique (navigation, armement, etc.) intégré à l'appareil et géré par deux ordinateurs.
  • Protection passive du pilote et du copilote : cockpit totalement blindé résistant au tir de munitions perforantes ou incendiaires de calibre 12,7mm.
  • Deux turbines séparées ayant leurs éléments vitaux protégés par un blindage supplémentaire. Possibilité de voler sur une seule turbine.
  • Utilisation de nouveaux matériaux résistant mieux aux dommages.
  • Possibilité de vol de jour ou de nuit par des conditions météo mauvaises, et cela même à basse altitude (5-15m selon le fabricant).

Le Mi-28NE peut accueillir différentes armes, en tourelle et sur ses 4 points d'emports :

  • Armement fixes : canon automatique Shipuniv 2A42 de calibre 30x165mm, embarquant 250 projectiles. la cadence de tir est réglable à 200 ou 550 coups par minute. Il est monté sur la tourelle NPPU-28N. Sa portée pratique est de 2 500 m.
  • Armement amovible sur les 4 points d'emports :

Missiles guidés : jusqu'à 16 missiles guidés antichars 9M120 Ataka-B ou jusqu'à 8 missiles à détection infrarouge Igla-V.

Pods de roquettes amovibles : type S-8 (Calibre 80 mm) jusqu'à 80 pièces sur 4 nacelles ou Type S-13 (calibre 122 mm) jusqu'à 20 pièces sur 4 nacelles ou Type S-24 (Calibre 240 mm) jusqu'à 2 pièces.

Pods de mitrailleuses amovibles : jusqu'à 2 canons UPK-23-250 de 23 mm avec 250 projectiles chacune.

Mines : jusqu'à 4 lance-mines KMGU-2.

 

maxresdefault.jpg

Photos : Mil Mi-28N/NE @ Sergey