11/09/2013

La République tchèque prolonge le contrat Gripen !

Tchecoslovaquie_Saab_Gripen_Tiger_meet-(2).jpg


 

PRAGUE, le gouvernement tchèque a décidé aujourd'hui de prolonger pour 14 ans la location des 14 avions de combat Gripen C/D. Cette annonce fait suite aux négociations entamées depuis plus d’un an avec le constructeur suédois Saab et l’Agence de défense et de Sécurité pour l’Exportation (FMX). Les avions de combat Gripen au standard C/D  MS19/20 font partie du système de défense aérien tchèque depuis 2005.

Le nouvel accord négocié entre les partenaires suédois et tchèques concernait notamment la révision du prix de la location et prend également en compte, la formation et le perfectionnement des appareils ainsi que tout le soutien logistique et opérationnel nécessaire pour l’usage des aéronefs.

La République tchèque a également prospecter pour la location d’un autre type d’appareil, mais l’offre suédoise est restée la plus intéressante du point de vue du rapport coût /efficacité.

RAPPEL :

En date du 18 décembre 2003, le gouvernement tchèque décide de suivre les recommandations d'une commission d'experts, dans sa décision d'acquérir le  JAS-39 C/D Gripen, fabriqués par le consortium suédois Saab, plutôt que d'acquérir des F-16 américains. Ces appareils sont destinés à remplacer les MiG-21 devenus obsolètes.


 

800px-Gripen_6.jpg


Photos : 1 Gripen C tchèques lors d’un TigerMeet 2 Gripen D tchèque en visite en Suisse @ CZ Air Froce

 

 

21:19 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : gripen, gripen blog, gripen cd, gripen tchèques |  Facebook | |

Le national vote l'achat du Gripen E !

Gripen%20Emmen%20Liander%203497%20-%2072dpi.jpg

 

BERNE, le Conseil national a donné son feu vert, ce matin, au nouvel avion de combat le Gripen E. Ce fut une empoignée gauche-droite quasi habituelle sur un sujet qui touche l’armée. Mais, la raison l’a emporté sur l’émotionnel.

 

A gauche, la stratégie de l’esbroufe :

 

La stratégie de la gauche pour combattre cet achat a été d’une mauvaise foi caractérielle, en effet, l’objectif étant de tenter de discréditer le Gripen et ouvrir la voie à un autre appareil ! Bref, faire croire que la gauche serait prête à voter sur un autre modèle !! Un piètre remake de «  La vérité, si je mens », repousser cet achat pour mieux combattre un avion plus cher.

 

Mais, le comble de la mauvaise foi revient à l’argument qui demandait l’achat de drones, alors même que la gauche a déjà annoncé qu’elle ne votera pas l’achat du futur drone de l’armée !

 

On en reste dubitatif, la gauche n’a véritablement aucune crédibilité en matière de défense !

 

 

La droite vote OUI :

 

Pour la droite, les conditions cadres du programme d’acquisition du Gripen E sont claires et répondent au cahier des charges. Concernant le contrat d’achat, les conditions centrales sont remplies, la Suisse dispose des mêmes clauses que la Suède en matière de sanctions et de droit de résiliation. Il y a quatre mécanismes de sécurité :

 

La Suisse est étroitement impliquée dans le processus d'approvisionnement et est immédiatement informée d'un éventuel retard par rapport au contrat.

 

 En cas de vice de procédure, elle est en mesure d'intervenir et même de bloquer la livraison. Si tel est le cas, les sanctions établies à l'avance peuvent entrer en vigueur.

 

Si cela ne suffit pas, la Suisse dispose de la garantie étatique de la Suède.

 

La Suisse a la possibilité de suspendre les paiements comme dernier recours. En cas de grave vice de procédure, la résiliation du contrat est possible.

 

Même avec un acompte fixé à une hauteur de 40 pourcent, la Suisse garde des moyens suffisants pour garantir une prestation équitable lors de la livraison des Gripen. De plus, les risques liés aux taux d'intérêt et à l'inflation sont désormais assumés en priorité par la Suède.

 

 Prochaines étapes :

Le programme va retourner aux Etats pour finalisation.

Eventuel vote soumis au souverain en 2014.

 

Modernisation des Forces aériennes :

 

Le Saab Gripen E remplacera les Northrop F-5 « Tiger II » mais, cet achat s’inscrit dans une modernisation générale des FA. Le programme DCA20 (BODLUV20) prévoit le remplacement des systèmes de DCA canon 35mm et Rapier pour 2020, par un ou deux systèmes de nouvelle génération multirôle (capacités antidrones, antimissiles, avions, hélicoptères). Le choix du nouveau drone à grand rayon d’action devrait être connu au printemps prochain (Hermes900 /Heron1, voir articles). Mais nous y reviendrons.

 

 

05/09/2013

Les Gripen thaïlandais au complet !

456n.jpg


 

THAILANDE, base aérienne de Surat Thani, les trois derniers Gripen C/D viennent de rejoindre la Royal Thaï Air Force (RTAF). Les 12 Gripen C/D de la RTAF ont été livrés conformément au calendrier prévu.

 

Lors de cet ultime transfert depuis la Suède, l’un des trois Gripen C a été frappé par la foudre au-dessus de l’Inde, mais après une inspection, aucun dommage n’a été constaté sauf concernant un équipement électrique qui sera changé par le constructeur SAAB.

 

La Thaïlande a commandé un premier lot de 12 Gripen C/D La commande fût lancée en 2008 pour l’achat d’un premier lot de 6 avions (2 biplaces et 4 monoplaces) assortit d’une option pour 18 autres aéronefs. En parallèle, la RTAF a commandé également au constructeur suédois,  un Saab 340 Erieye (AEW)  d’alerte avancée, ainsi qu’une seconde machine en version commandement aérien et contrôle de liaisons de données.


 

gripen,saab gripen,gripen cd,gripen rtaf,gripen blog


 

Remplacement partiel des F-5 E/F :

La Thaïlande a lancé le programme de remplacement partiel de ses Northrop F-5 E/F Tiger II, soit 15 machines appartenant au Squadron 701 basé à Surat Thani (Sud de la Thaïlande). Pour mémoire, la RTAF avait choisi dans les années nonante le Boeing F/A-18 Hornet, mais le contrat fût dénoncé par les Etats-Unis, faute de moyen de paiement du pays du sourire. En effet, celui-ci avait proposé faute de liquidité de payer la moitié des Hornet avec de la viande de poulet !
Suite à une seconde évaluation dans au début des années 2000, c’est le Gripen C/D suédois qui remporta le marché. 


 

71201373.jpg


Photos : 1 Gripen C en vol sur la Thaïlande @ TEK 2 cérémonie de réception  3 Gripen D avec le SAAB  l’Erieye @ Saab

18/05/2013

Gripen : l’intérêt économique de la Suisse Romande !

1111j129888.jpg


Genève, les entreprises de suisses romandes ont aujourd’hui l’opportunité de définir un partenariat à long terme avec la Suède dans le cadre de l’acquisition de l’avion de combat Gripen E. Si la Suisse suit le plan du gouvernement d'acquérir 22 avions de chasse Gripen E, Saab, le fabricant du Gripen, est obligé de fournir à l'industrie suisses des affaires pour un montant égal à celui du contrat, par le biais de la participation industrielle (Swiss Industrial Participation - SIP). Mais le projet doit d'abord passer au parlement.

Mercredi dernier à Genève, une rencontre a été organisée entre le constructeur Saab et plusieurs dizaines d’industriels. A brève échéance, les représentants de Saab prévoient de sensibiliser l’ensemble du secteur secondaire de la région. Et, ces prochaines semaines, le constructeur aéronautique suédois aura arpenté toutes les régions linguistiques de Suisse. Objectif: parler de mesures de compensation liées à l’acquisition des 22 Gripen E.

 

licence.png


Décollage de PME genevoises :

George McKarris, président de la société genevoise Volotek et directeur de CleanFizz, témoigne du rôle de catalyseur joué par Saab: «Les choses prennent du temps et il faut se montrer compétitif. Les premières retombées de nos relations sont intervenues après 5 ans, à travers des projets pilotes et des protocoles d’accord avec Cleanergy AB, le leader du disque parabolique, et Plantagon International, fabricant mondial de dômes en verre pour l’agriculture urbaine.» Potentiel commercial: plusieurs dizaines de millions de francs. «Nous sommes aussi en contact avec des laboratoires de physique suédois et des industriels tels que General Electrics, Rockwell Collins, BAE Systems, etc. Même si la transaction Gripen ne se fait pas, nous pourrons maintenir ces relations d’affaires», conclut George McKarris.

 

 « J'observe que Saab est très active et peut présenter de bons résultats déjà aujourd'hui. La Suisse romande a une grande compétence industrielle. De nombreuses PME travaillent comme sous-traitants pour de grandes sociétés. Il sera très important que ces grandes sociétés fassent suivre leurs contrats à des sous-traitants en Suisse, » s'exprime Jean-Luc Michoud, Vice président du GRPM (Groupe Romand pour le Matériel de Défense et de Sécurité) and directeur général de LPS Services SA


 

gripenoffsets.png


«Nous avons déjà signé des contrats, d’un montant total de 250 millions de francs à fin 2012, avec plus de 100 entreprises, dont 75% de PME», se félicite Christopher Jouannet, haut cadre chez Saab. Son entreprise doit atteindre la barre des 300 millions de transactions compensatoires avant la signature du contrat d’achat pour le Gripen, prévu en automne 2014 (décision du Conseil national en septembre, délai référendaire et éventuel verdict des urnes compris). Pour l’heure, environ un quart des sociétés concernées par ces perspectives commerciales seraient romandes. «Ce qui représente, en valeur, environ 15% de notre engagement en cours», précise Richard Smith, directeur marketing pour l’Europe chez Saab.

Une coopération sur plusieurs secteurs :

 

domcompensatoire.png


Deux des sociétés qui travaillent déjà dans le cadre d'affaires compensatoires déclenchées par Saab sont Cleanfizz et Volotek de Meyrin. Cleanfizz a inventé un système auto-nettoyant pour les panneaux solaires pour lequel il voit un important potentiel de marché aussi bien dans le désert que dans les climats arctiques.La société Volotek, qui est détenue par les mêmes propriétaires, est un fabricant de composants haute technologie qui sont utilisés entre autres par le CERN à Genève.

« Nous avons eu notre premier contact avec Saab en 2007 et nous avons à présent signé un contrat qui nous donnera accès à de nouveaux marchés d'exportation. Saab nous a mis en contact avec des partenaires potentiels, et ensuite c'était à nous de les convaincre que nous sommes un partenaire approprié. Les choses n'arrivent pas toutes seules, il faut être très actif et persévérant une fois que quelqu'un vous a montré une opportunité. »

A fin 2012, Saab avait réalisé des affaires compensatoires pour un montant de CHF 250 millions. La société s'est engagée à délivrer au moins 300 millions avant la signature du contrat sur le Gripen. La société a également annoncé récemment qu'elle allait étendre sa base de fournisseurs Gripen en Suisse pour développer et produire d'importants composants de l'avion Gripen E, comme le fuselage arrière, les pylônes d'armement, le cône arrière, les freins aériens et des réservoirs à carburants externes largables. La montant de ce travail s'élève à CHF200 millions et à 500'000 heures-homme.

 « Je crois fortement à la compétence de l'industrie en Suisse romande. Si nous ne représentons que 25% de la population, notre économie représente 30%. Nous avons de nombreuses sociétés de services, mais nous avons également une industrie de pointe. », dit Nicolas Aune de l'Union Industrielle Genevoise.

Saab se donne dix ans à partir de la signature de l’accord pour remplir cette obligation, selon la clé de répartition suivante: 65% en Suisse alémanique, 30% en Suisse romande et 5% en Suisse italienne. «Le Tessin ne devrait poser aucun problème, il y a assez de grosses entreprises pour remplir le quota, indique Jean-Luc Michoud, vice-président du Groupe romand pour le matériel de défense et de sécurité. Par contre, la redistribution sera plus délicate de part et d’autre de la Sarine. Dans notre suivi de ce programme de participation industrielle et de collaboration académique, nous allons nous assurer que de grands acteurs comme Ruag s’engagent à sous-traiter une partie de leurs activités en Suisse romande.»


 

gripenoffsets2.png


Pour votre information: des événements similaires se tiendront à Payerne et à Martigny les 27 et 28 mai prochains.

Photo : Gripen F (NG) de démonstration en octobre dernier en Suisse @ Swiss Air Force

 

 

13/04/2013

Gripen C, tirs réussi à Axalps !

1226266_pic_970x641.jpg


 

 

Je vous en avais parlé le 8 avril dernier, deux avions de combat monoplaces Gripen C ont atterri sur l'aérodrome militaire d'Emmen, après un vol de transfert d'environ deux heures au départ de Linköping. Ce déplacement avait pour but une série de tirs au canon sur le polygone d’Axalp.

 

Les motifs et les objectifs des tirs de vérification technique en Suisse avec le canon de bord sont :

§  réalisation en Suisse, la topographie suisse étant différente de la topographie suédoise.

§  après le choix du type, première possibilité de vérification technique du canon de bord du Gripen dans la topographie suisse.

§  vérification du système de visée et du canon de bord.

§  vérification et apport du justificatif de la fonction, des performances et de la fiabilité.

 

 

gripen,saab gripen,gripen c,gripen e,dossier gripen,gripen suisse,cpn,commission parlemantaire,swiss gripen,gripen schweiz,pro-kampfflugzeuge

 

 

Tirs réussi : 

 

 

gripen,saab gripen,gripen c,gripen e,dossier gripen,gripen suisse,cpn,commission parlemantaire,swiss gripen,gripen schweiz,pro-kampfflugzeuge

 

 

Les premières informations transmise par armasuisse font état d’une pleine satisfaction, non seulement du système de canon de bord Rheinmetall Mauser BK-27, mais également du fonctionnement du système de visée anis que la fiabilité de l’ensemble du système.


 

1226264_pic_970x641.jpg


 

D’autres tirs prévu :

 

 

gripen,saab gripen,gripen c,gripen e,dossier gripen,gripen suisse,cpn,commission parlemantaire,swiss gripen,gripen schweiz,pro-kampfflugzeuge

 

 

Une campagne de tir bien plus importante aura lieu plus tard, en Suède, avec les Gripen E de pré-séries, celle-ci comprendra des tirs de missiles et de bombes guidées au laser.

 

Ces tirs devront permettre la vérification du fonctionnement des interfaces logiciel entre l’avion et les divers systèmes guidés choisi par notre pays. Il s’agira de tester les systèmes suivants : 

 

  • Missile courte portée (avec viseur tête haute et viseur de casque COBRA)L’AIM2000 IRIS-T
  • Missile longue portée (BVRAAM) METEOR
  • Bombe guidée laser GBU-12 Paveway II

 

1226290_pic_970x641.jpg

 

Lien sur le dossier Gripen : 

 

http://psk.blog.24heures.ch/tag/avia+news+gripen+e

 

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2012/11/14/programme-...

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2013/01/25/une-premie...

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2012/11/20/le-gripen-...

http://psk.blog.24heures.ch/tag/gripen+biocarburant

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2013/01/17/le-gripen-...

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2013/01/20/le-gripen-...

http://psk.blog.24heures.ch/tag/le+gripen

 

Photos : Gripen C à Axalp lors des tirs et à Emmen @ Armasuisse