05/03/2013

Gripen, les stratégies politiciennes !

gripen_ef__saab_.jpg

Le Conseil des Etats a accepté le crédit pour les 22 avions de combat suédois par 22 voix contre 20.Mais,  il n'a pas libéré les 3,126 milliards faute d'une majorité de 24 sénateurs pour lever le frein aux dépenses. Le projet Gripen revient de loin, et quelques trâces subsistent encore et de la désinformation subie dands les médias, mais il faut aussi affronter maintenant les stratégies de couloir de la Berne Fédérale.

La bataille du financement :

A gauche on ne veut pas d’avion, peut importe qu’il porte le nom de Gripen, Rafale ou Eurofighter, d’ailleurs à gauche on ne veut tout simplement pas d’armée et puis, si jamais le besoin s’en faisait sentir, en trois semaines, il serait aisé de monter une armée de toute pièce !!

A droite, les choses sont inverses, on veut bien d’un avion pour la majorité et du Gripen de surcroît. Par contre la problématique concerne le financement de celui-ci. En effet, deux variantes sont possibles :

a)     Celle proposée par le Conseil Fédéral qui propose un budget de 4,7 milliards avec un fond spécial pour l’achat de l’avion.

b)    Celle de la commission de sécurité du National s’appuie sur la décision du parlement en octobre 2011 qui consiste en un montant de 5 milliards.

Pour un certain nombre d’observateurs, la variante  « a » est insuffisante pour compenser les baisses de budgets de l’armée entre 2003 et 2010 soit un manque à gagner de 500 millions par année.

La variante  « b »  a pour but de permettre l'achat de 22 nouveaux avions de combat et garantir une armée de 100'000 militaires et combler les lacunes en équipement.

En conséquence, la grande question avenir concerne donc la variante qui sera finalement retenue pour non seulement financer l’achat des 22 avions Gripen E, mais l’ensemble de l’armée.

On imagine à peine la situation, si le DDPS avait choisi un avion plus cher à 4 milliards par exemple !

Soutien «officiel» à droite :

Les orateurs de droite ont quasiment tous plaidé la nécessité d'acquérir de nouveaux avions afin que l'armée assure ses missions de surveillance et défense de l'espace aérien. La vieille flotte de 54 Tiger ne sera plus utilisée (les moderniser coûterait trop cher) et les 33 F/A-18 restants ne suffiront pas, selon Hans Hess.Après une analyse détaillée, la commission préparatoire a jugé limités les risques techniques, financiers, politiques et de calendrier liés à l'achat des Gripen. La Suède est un partenaire à qui l'on peut faire confiance, selon le président de la commission préparatoire.Cette dernière n'a pas non plus remis en cause le recours à la location d'appareils, en attendant le dernier modèle commandé. Les premiers onze Gripen de type D seraient remis entre mi-2018 et 2019. En attendant la livraison complète, Berne louera de 2016 à 2020 huit Gripen C et trois Gripen D.Les partisans du nouvel avion ont également mis en avant les affaires compensatoires qui profiteront à l'économie suisse. Et d'appeler à ce que l'objectif de répartition entre les régions linguistiques (65% en Suisse alémanique, 30% en Romandie, 5% au Tessin) soit tenu.

La mauvaise foi :

Retenons également la mauvaise foi de certain : A gauche, on soutien qu’il faut bien de l’argent mais pour des avions de transport ! C’est pourtant la gauche qui ‘s’était opposée à l’achat d’avions de transport en 1997 ! On apprécie !

La dernière en date, l'interview de L. Recordon (Verts) qui déclare à propos du besoin d'un avion de combat : "Cela nécessite un intercepteur relativement rapide, mais pas un chasseur de combat" (.) ! Je vous laisse juge de ce genre de déclaration ! 

Ne pas faiblir :

Combattre les dernières fausses idées sur l'avion, mieux informer nos élus et la populations sur les besoins des Forces aériennes, tels sont les points qu'il va falloir poursuivre dans les semaines avenirs.

 

 


 

 

 

 

 

 

15/02/2013

Le Gripen E prend son envol !

1111j129888.jpg


 

La constructeur de matériel de défense et de sécurité Saab a signé un accord avec l’Administration suédoise pour le matériel de défense (FMV) concernant le Gripen E. L’accord couvre le développement et la modification du Gripen E pour la Suède au cours de la période 2013-2026, ainsi qu’une commande possible en provenance de la Suisse pour une nouvelle production de Gripen E. 

 

Le FMV a passé aujourd’hui une commande initiale de développement d’un montant de SEK2,5mia (CHF360mio) pour les opérations en 2013 et 2014. Les autres commandes de la Suède sont attendues pour 2013-2014. Le montant total de commandes possibles couvertes par cet accord atteint SEK47,2mia (CHF6.9mia).

 

 

IMG_0092.JPG

Le parlement suédois a décidé, à une large majorité, de l’achat du Gripen E par la Suède. L’accord signé conduira à une première livraison du Gripen E à la Suède en 2018.

L’accord avec le FMV comprend plusieurs parties. La première partie, dont commande a été passée aujourd’hui, se réfère au développement du Gripen E en 2013-2014 et s’élève à SEK2,5 mia. Les autres parties de l’accord comprennent les commandes suivantes :

 

 Le travail de développement restant pour le Gripen E pour la Suède, pour un montant de SEK10,6mia (CHF 1,5mia) attendue au cours du premier trimestre de 2013.

 La modification de 60 Gripen C en Gripen E,avec les premières livraisons à la Suède en 2018 attendue au cours du quatrième trimestre 2013 au plus tard.

 De l’équipement spécifique pour certaines missions,ainsi que le support et la maintenance du Gripen E pour la Suède, avec des livraisons initiales en 2018 – attendue au cours du quatrième trimestre de 2014 au plus tard.

 EnSuisse, l’acquisition possible de 22 Gripen E est soumise au processus parlementaire. De ce fait, l’accord comprend des provisions de livraison à la Suisse de 22 Gripen E neufs et de leur matériel d’accompagnement, si la Suisse décide d’acheter le Gripen E.


 

Grpn Large1.jpg


 

L’ensemble des commandes couvertes par l’accord, y compris la commande possible pour la Suisse passée par le biais du FMV, s’élève à une valeur totale d’environ SEK47,2mia. Les commandes seront comptabilisées au fur et à mesure de leur réception.


L’accord permet au FMV, sous certaines conditions pré-requises, de procéder à des annulations partielles ou totales. Dans ce cas, Saab a droit à une compensation pour les frais déjà engagés et pour les coûts liés à l’arrêt. L’accord inclut également certaines sections qui règlent les conditions dans le cas où la Suisse déciderait de ne pas procéder à l’achat du Gripen E.

 

“Il s’agit d’un événement historique pour Saab. Nous sommes fiers de continuer à livrer aux forces aériennes suédoises un avion de chasse qui compte parmi les meilleurs au monde. Le Gripen représente la colonne vertébrale de l’armée de l’air en Suède, et dans plusieurs autres pays aussi. Cette étape permet également l’ouverture d’opportunités additionnelles dans le marché de l’exportation, et ceci pour de nombreuses années à venir. Nos clients existants qui volent déjà avec le Gripen en version C/D pourront aussi tirer parti de certains développements lors de leurs prochaines mises à jour », dit Håkan Buskhe, président et CEO de Saab.

« Nous entrons à présent dans une phase de test et de développement qui occupera une grande partie de nos collaborateurs actuels. Nous prévoyons de devoir recruter du personnel. La production se fera en Suède, avec des fournisseurs en provenance de nombreux pays », explique Lennart Sindahl, qui dirige la division aéronautique de Saab, en ajoutant :

“Avec cet accord, nous continuons à développer le concept Gripen, qui rencontre un grand succès, avec notre propre design innovant et unique ainsi que notre logiciel, combiné à des sous-systèmes qui proviennent de différents fournisseurs dans le monde. »


Le Gripen E possède des capacités supplémentaires conséquentes par rapport aux versions précédentes. L’avion est construit selon les mêmes principes de « smart design » et sur la base des mêmes solutions technologiques innovantes, ce qui permet de réaliser des économies substantielles en comparaison avec d’autres alternatives. Le Gripen E a un moteur plus puissant, qui peut opérer sur une durée plus longue et permet d’emporter davantage d’armements et de charges. Un nouveau radar électronique, des systèmes de présentation améliorés dans le cockpit et une avionique (électronique de l’avion) moderne permettent d’augmenter la capacité de réussite de missions performantes. Les progrès technologiques réalisés avec le Gripen E ont été éprouvés dans le cadre du programme de démonstration Gripen 39-7 E/F, dont l’avion-test a volé plus de 250 heures depuis 2008, en Suède, au Royaume-Uni, en Inde et en Suisse parmi d’autres.

 

Avec une mise à jour des équipements aussi bien que du logiciel, le Gripen E devient un système moderne, facile à développer par la suite.

 

Prochaines étapes :

 

  • Saab vient de commencer les demandes en approvisionnement pour le lancement d’une pré-séries de Gripen E, soit 3 exemplaires. Le calendrier prévoit que le premier Gripen E doit effectuer son premier l’année prochaine probablement en décembre, il sera suivi en 2015 de deux autres appareils. 2015-2016 un pilote et un technicien suisses seront à temps plein en Suède, pour suivre de près le développement et rejoint ponctuellement pour des essais complémentaire par une équipe plus importante.
  • 2013, Le démonstrateur Gripen F (NG) sera doté de l’IRST et de la version définitive du radar ES-05 «Raven», s’en suivra la poursuite du développement à grande échelle du radar.

DSC_2797.jpg

 

Liens sur le dossier Gripen E :

 

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2013/01/25/une-premie...

 

http://psk.blog.24heures.ch/tag/avia+news+gripen+e...

 

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2012/11/20/le-gripen-...

 

http://psk.blog.24heures.ch/tag/gripen+biocarburant...

 

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2013/01/20/le-gripen-...

 

Photos : 1 Gripen F (démonstrateur) devant le Cervin @ Swiss Air Force 2 En vol en Suède 3 Image de Synthèse Gripen E @ Saab Gripen 3 A Emmen dans un box @ Pascal Kümmerling

25/01/2013

Une première commission recommande le Gripen E !

DSC_2798.jpg


 

Après s’être entretenue avec la conseillère fédérale Eveline Widmer-Schlumpf sur les objectifs du Département fédéral des finances pour l’année 2013, la Commission des finances du Conseil des États a procédé, dans le cadre de la procédure de co-rapport, à l’examen des aspects financiers du projet d’acquisition de l’avion de combat Gripen et s’est penchée sur le plan d’action « Recherche énergétique suisse coordonnée ».

Objectifs 2013 du Département fédéral des finances (DFF).

 

 

Co-rapport concernant l’acquisition de l’avion de combat Gripen (Programme d’armement 2012 et loi sur le fonds Gripen),:

 

Dans le cadre de la procédure de co-rapport, la CdF-E s’est prononcée sur les aspects financiers de l’arrêté fédéral sur l’acquisition de l’avion de combat Gripen (Programme d’armement 2012) ainsi que sur la loi fédérale sur le fonds d’acquisition de l’avion de combat Gripen (Loi sur le fonds Gripen). Le Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports (DDPS) a présenté à la commission les conditions-cadre du projet (genèse, critères de sélection, rôle de l’Etat suédois en marge des négociations) avant d’exposer de manière approfondie le mécanisme de financement. Lors de la discussion qui a suivi cette présentation, la commission s’est montrée préoccupée par rapport à la marge de manœuvre restante pour le financement des investissements nécessaires dans d’autres domaines de la défense, compte tenu du montant élevé de 3126 millions de francs alloué exclusivement à l’acquisition de nouveaux avions de combat. Les effets de l’achat du Gripen sur le budget de la Confédération, les charges annuelles d’exploitation et d’entretien, les affaires compensatoires et leur répartition entre les régions ainsi que les conséquences d’un éventuel refus du peuple suisse à la suite d’un référendum sont les autres sujets ayant alimenté le débat. A l'issue de ses délibérations, la commission recommande à la Commission de la politique de sécurité du Conseil des États (CPS-E) par 7 voix contre 2 et 1 abstention d’approuver le projet soumis par le Conseil fédéral. Par ailleurs, elle soutient à l’unanimité le mécanisme de financement prévu sous la forme du « fonds Gripen ». Elle tient également à souligner que le Conseil fédéral devra  communiquer sans ambiguïté qu’un refus de la loi sur le fonds Gripen devant le peuple irait de pair avec l’échec du programme d’armement 2012 et de l’acquisition des avions de combat de type Gripen. La commission soumet ses réflexions via un co-rapport à la CPS-É, qui procédera à l’examen de fond lors de sa séance du 21 février 2013.


Lien sur le dossier complet sur  Gripen E :


http://psk.blog.24heures.ch/tag/avia+news+gripen+e

 

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2012/11/20/le-gripen-...


http://psk.blog.24heures.ch/tag/gripen+biocarburant

 

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2013/01/17/le-gripen-...

 

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2013/01/20/le-gripen-e-un-couteau-suisse-a-lui-seul.html

 


 

Photo : Gripen F à Emmen @ Pascal Kümmerling


17/01/2013

Le Gripen F de retour en Suisse !

DSC_2797.jpg


EMMEN, dans le cadre de la présentation du programme d’armement 2012 (PA12), armasuisse en collaboration avec le DDPS et le constructeur suédois Saab ont présenté l’ensemble des objets concernant cette acquisition, avec la venue de deux exemplaires du Gripen, un Gripen C et le démonstrateur F dont c’était la seconde visite dans notre pays. Signalons également la venue du général Micael Bydén, commandant des Forces aériennes suédoises, qui a répondu à l'invitation de son homologue suisse, le commandant de corps Aldo C. Schellenberg, avec au programme la visite de l'école de pilotes et du simulateur du PC-21. 

Large présentation : 

La présentation de ce jour était assez large et comprenait l’éventail du programme d’armement. La matin les politiques, qui compose sous-commission de sécurité ont débuté la présentation et pu se rendre compte de l’état des travaux, l’après-midi c’était au tour des médias d’être convié à celle-ci avec à la clef une petite, mais efficace ( avec bidon ventral, METEOR et IRIS-T) démonstration en vol. Cette présentation fut pour m’à part l’occasion de vérifier plusieurs points qui confirment ce que j’écris depuis un certain temps. Et de pouvoir également vous transmettre de très bonnes nouvelles concernant le Gripen E. 

 

DSC_2810.jpg


Le Gripen E est un très bon avion :

Lors de la présentation du Gripen E, l’équipe d’armasuisse, nous a confirmé que les différents capteurs de dernières générations comme le radar AESA et l’architecture électronique offrent ce qu’il y a de mieux sur le marché, et combiné aux divers armement confère au Gripen E une capacité très à la pointe de la technologie.  « Le Gripen a une longueur d'avance dans les critères décisifs » a déclaré André Blattmann aux médias. Il dispose aussi du meilleur rapport entre ses coûts et ses avantages. Les autres alternatives étudiées ne tiennent pas la comparaison.

 

DSC_2819.jpg


Le Chef Pilote d’armasuisse Bernhard Berset me confirme ses très bonnes impressions : «  le développement de l’avion est parfaitement en phase avec le calendrier du constructeur suédois, tous les éléments testés à ce jour correspondent aux cahier des charges, nous n’avons pas de mauvaise surprise ». Confiant dans le système « Gripen » notre chef pilote     est très positif quant à la suite des essais prévu et la bonne continuité du programme.

Le chef pilote d’essais des Forces aériennes Fabio Antognini, confirme la bonne tenue du programme et me confirme qu’il n’y aura effectivement plus besoin d’un appareil biplaces pour assurer la transition du simulateur au Gripen E : « le pilotage du Gripen est extrêmement simple, comme sur un F-22 ou un F-35, nous concentrerons la gestion des multiples données que nous apportent, les différents capteurs de l’avion, c’est à ce moment qu’un pilote doit apprendre à faire le bon choix ». Fabio Antognini nous confirme également le vaste choix des éléments disponibles pour le Gripen E, comme le pod de désignation laser ou de reconnaissance associés aux divers armement qui rendent le Gripen E parfaitement multirôles : « le Gripen E peur assurer plusieurs missions lors d'un même vol». 

 

DSC_2852.jpg


Concernant la location de 12 Gripen C/D, ceux-ci, vont combler les lacunes actuelles des F-5 et nous permettre de préparer au mieux l’arrivée des «E» en ce qui concerne la maintenance et la préparation des pilotes, de plus une économie sur les coûts de fonctionnement, sera établie, me confirme le Div B. Müller, resp. de l’Engagement de FA.

Autres points forts :

Du côté de chez Saab, on me confirme plusieurs éléments importants :

  • Saab vient de commencer les demandes en approvisionnement pour le lancement d’une pré-séries de Gripen E, soit 3 exemplaires. Le calendrier prévoit que le premier Gripen E doit effectuer son premier l’année prochaine probablement en décembre, il sera suivi en 2015 de deux autres appareils. 2015-2016 un pilote et un technicien suisses seront à temps plein en Suède, pour suivre de près, le développement et rejoint ponctuellement pour des essais complémentaire par une équipe plus importante.
  • 2013, Le démonstrateur Gripen F (NG) sera doté de l’IRST et de la version définitive du radar ES-05 «Raven», s’en suivra la poursuite du développement à grande échelle du radar.

Feu vert au 60 Gripen E :

Dans la  matinée, le gouvernement suédois a donné son feu vert à la commande de 60 Gripen E et à la vente des 22 exemplaires destinés à la Suisse. La ministre de la défense Karin Enström a qualifié jeudi la décision d'« historique », car assurant pour 30 ans les capacités aériennes de l'armée suédoise.Le parlement suédois avait approuvé en décembre à une large majorité la possibilité de commander entre 40 et 60 avions. Les premiers modèles doivent être livrés en 2018.

 

DSC_2825.jpg


Liens sur les articles précédents du dossier Gripen :

http://psk.blog.24heures.ch/tag/avia+news+gripen+e

 

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2012/11/20/le-gripen-...


http://psk.blog.24heures.ch/tag/gripen+biocarburant


Photos : 1 Gripen F au hangar 2 & 5 au roulage 3  Les F-5 regardent passer le remplaçant 4 en vol @ Pascal Kümmerling

12/10/2012

Gripen F, présentation à la presse !

Gripen%20Emmen%204158%2072%20dpi%20Liander.jpg


Ce matin s’est déroulé la dernière phase de la visite du démonstrateur Gripen F dans notre pays, soit la présentation à la presse. 

Les Forces aériennes en collaboration avec armasuisse ont présenté ce vendredi à Emmen (LU) les mérites du Gripen NG. lors d'une présentation aux médias de l'avion de démonstration Gripen F. Jürg Weber, chef du projet Gripen au centre fédéral d'armement armasuisse, a longuement présenté en allemand, mais aussi en français les détails du développement de l’avion, notamment le radar ES-05 «RAVEN» de type AESA. 

 

Emmen Press.jpg


Le Chef de projet des Forces aériennes, le colonel Fabio Antognini, pilote d’essais,  a loué la force de frappe du Gripen, aussi bien en temps de paix, qu'en situation de crise ou de conflit. Bien que le Gripen ne soit pas l'avion de combat le plus puissant, son avionique et ses systèmes remplissent les buts qui lui sont fixés et même bien au-delà, estime le colonel qui évoque «un bon choix, nous avons volé en collaboration avec les pilotes suédois et l'avion a réalisé d'excellentes performances. Nous sommes maintenant impatients de poursuivre le programme d'essais en vol».

«Le Gripen de nouvelle génération, est un système de combat avancé et moderne qui satisfait aux exigences de la défense aérienne de demain» a déclaré Jürg Weber.

Confirmations de certains faits :

Les Gripen «E» suisses seront tous neufs avec de nouveaux composants. Ainsi les Gripen E suédois et suisses auront toujours le même type de hardware et de software. Le calendrier est maintenu soit : les avions seront livrés dès le deuxième semestre 2018 pour un montant de 3,1 milliards de francs. 

Suppression des maladies de jeunesse :

Une fois l'acquisition du nouvel avion de combat signée, une équipe de spécialistes suisses accompagnera le développement du Gripen «E» dans le but de supprimer les éventuels risques qui pourraient subsister.

 

670265526.jpg


Photos : Gripen F en démo @Peter Liander

.