06/09/2015

Fret aérien, la chute s’accélère !

90.jpg

 

 

 

Genève - L'Association du transport aérien international (IATA) a publié des données pour les marchés mondiaux de fret aérien montrant une baisse de la demande de fret aérien en juillet par rapport au même mois de l'an dernier. Les volumes de fret aérien mesurés en kilomètres de fret (FTK) tonnes ont reculé de 0,6%, en ligne avec la croissance économique mondiale plus faible.

La baisse se généralise dans toutes les régions à l'exception de l'Afrique et le Moyen-Orient. Les baisses les plus prononcées étaient dans les Amériques, où les volumes ont reculé plus de 5% par rapport à juillet ici 2014.

 

"La récente tourmente boursière montre que les investisseurs ont des craintes réelles quant à la vigueur de l'économie mondiale. Et la performance décevante de fret en juillet est symptomatique d'un ralentissement de la croissance économique plus large. La combinaison de la transition continue de la Chine vers les marchés domestiques, la faiblesse plus large dans les marchés émergents, et le ralentissement du commerce mondial indique qu'il continuera d'être malmené pour le fret aérien dans les mois à venir ", a déclaré Tony Tyler, directeur général de l'IATA.

 

    Les transporteurs d'Asie-Pacifique ont connu une baisse de FTK de 1,9% en juillet par rapport à juillet 2014, et la capacité accrue de 5,3%. La région a connu des baisses notables dans les importations et les exportations au cours de 2015, avec notamment la fabrication chinoise en difficulté.

 

    Les transporteurs européens ont signalé une baisse de la demande en juin de 1,5% par rapport à il y a un an et la capacité a augmenté de 3,9%. Europe centrale et orientale a eu un quelques mois particulièrement difficile, avec le commerce dans cette région de tomber autour de 10% depuis la fin du premier trimestre.

 

    Les compagnies aériennes nord-américaines ont connu une baisse de 3,7% d'année en année et la capacité a augmenté de 5,4%. Malgré la faible performance de l'économie américaine au premier trimestre, le fret aérien a bénéficié d'un transfert vers l’aérien à la suite des grèves des ports de la côte Ouest. Cet impact a disparu et même si la performance économique probablement amélioré en Q2, cela ne semblent pas propulser une plus forte demande de fret aérien.

 

    Les transporteurs du Moyen-Orient ont vu la plus forte croissance de la demande en expansion de 10,8%, et la capacité croissante de 18,3%. La raison de la performance légèrement plus modérée en juillet est attribuable au calendrier du Ramadan, qui donne traditionnellement un coup de pouce au fret aérien. Le Ramadan a commencé en juin de cette année, alors qu'elle a eu lieu essentiellement en juillet en 2014.

 

    Les transporteurs d'Amérique latine ont signalé une baisse de la demande de 5,1% d'année en année, et les capacités élargies de 3,2%. L'activité commerciale régionale au Brésil et en Argentine était très solide dans la première moitié de 2015, mais cela n'a pas traduit une plus forte demande pour le fret aérien.

 

Les transporteurs d'Afrique ont connu une croissance de la demande de 3,6%, et la capacité a augmenté de 11,4%. Contrairement à l'Amérique latine, la forte performance commerciale régionale dans la région a soutenu la croissance du fret aérien solide, malgré la sous-performance des économies du Nigéria.

 

r8390.jpg

Photos : 1 B777F Thaï Cargo @ Tei 2 B747-400 UPS @ Marc Buchler

16/08/2015

Le ralentissement du secteur du fret aérien se poursuit !

korean_air_cargo_boeing_747-8f_boeing_777_freighter.jpg

 

Genève, L’Association du transport aérien international (IATA) a publié ses statistiques sur le transport de fret aérien dans le monde, qui indiquent un ralentissement de la croissance du trafic de fret en juin. Si le trafic passagers est quant à lui en augmentation, il n’en est rien pour le secteur du fret.

Les volumes de fret aérien, mesurés en tonnes-kilomètres de fret (FTK), ont augmenté de seulement 1,2 % par rapport à l’an dernier. Cela correspond à la baisse de l’activité commerciale et à la croissance mondiale plus faible que prévu.

Les résultats varient beaucoup entre les régions. Les transporteurs d’Asie-Pacifique, d’Amérique du Nord et d’Amérique latine font état de baisses en glissement annuel
(-0.3 %, -3,3 % et -1,6 % respectivement), tandis que chez les transporteurs européens, les marchés étaient inchangés. Ces résultats sont contrebalancés par les fortes performances des transporteurs du Moyen-Orient (+15,3 %) et d’Afrique (+6,7 %) qui maintiennent une croissance positive.

Les données à la mi-année indiquent une tendance générale qui laisse prévoir une année 2015 plus faible que 2014. Les marchés de fret aérien ont eu une croissance de 5,8 % en 2014; toutefois, la croissance cumulative pour 2015 est de 3,5 %.

« Le rapport de mi-exercice du secteur du fret aérien n’est guère encourageant. Avec une croissance de seulement 1,2 % en juin par rapport à l’année précédente, les marchés sont pratiquement stagnants. Certains transporteurs réussissent mieux que d’autres à saisir les occasions d’affaires. Mais dans l’ensemble, cette première moitié de 2015 est décevante, surtout si on se rappelle que 2014 a fini en force. Pour le reste de l’année, les signaux sont ambivalents. On s’attend généralement à une accélération de la croissance économique, mais la confiance des gens d’affaires et les commandes d’exportations sont faibles. Le fret aérien et l’économie mondiale se porteront mieux si les gouvernements peuvent se concentrer sur la stabilisation de la croissance et la stimulation du commerce par l’élimination des barrières », a déclaré M. Tony Tyler, directeur général et chef de la direction de l’IATA.

 

fedex_mcdonnell-douglas_md11_takeoff.jpg

Analyse détaillée par région :

Les transporteurs d’Asie-Pacifique ont enregistré en juin une chute du nombre de FTK de
0,3 %, par rapport à juin 2014, tandis que la capacité augmentait de 4,0 %. La région a subi un ralentissement important des importations et des exportations au cours des derniers mois, et les données récentes indiquent que l’activité commerciale dans les pays émergents d’Asie est en baisse de 8 %. La croissance depuis le début de l’année est de 5,4 %. S’ajoutant aux conditions commerciales généralement faibles, la région est la plus vulnérable au marché chinois où les politiques gouvernementales cherchent principalement à stimuler les marchés intérieurs.

Les transporteurs d’Europe affichent une croissance nulle en juin (0,0 %), par rapport à l’année précédente, tandis que la capacité a augmenté de 2,2 %. L’amélioration de la confiance des milieux d’affaires dans la zone euro ne s’est pas traduite par une augmentation de la demande dans le secteur du fret aérien, et la confiance des consommateurs a été atteinte par la crise grecque. La croissance depuis le début de l’année est de -0,6 %.

Les transporteurs d’Amérique du Nord ont subi une baisse de 3,3 % par rapport à l’année précédente, et la capacité a augmenté de 2,8 %. L’effet positif du transfert modal vers le transport aérien, en raison de la grève dans les ports de la côte Ouest, s’est atténué et les résultats économiques, malgré une amélioration au deuxième trimestre, sont faibles. La croissance pour les six premiers mois de l’année a été de -0,4 %.

Les transporteurs du Moyen-Orient ont connu la plus forte croissance, la demande augmentant de 15,3 %, avec une hausse de capacité de 19,2 %. Les compagnies aériennes de la région ont suivi leur stratégie gagnante axée sur des aéroports pivots reliant à la fois les marchés long-courriers et court-courriers. Bien que certaines grandes économies de la région aient connu des ralentissements dans les secteurs non pétroliers, la croissance économique demeure généralement robuste, ce qui aide à maintenir la demande de transport de fret aérien. La croissance depuis le début de l’année a été de 14 %.

Les transporteurs d’Amérique latine affichent une baisse de la demande de 1,6 % par rapport à l’année précédente, avec une augmentation de capacité de 3,7 %. L’activité commerciale dans la région a augmenté au premier trimestre de 2015, malgré la faiblesse persistante du Brésil et de l’Argentine. Malheureusement, cela n’a pas entraîné une plus forte demande dans le secteur du fret aérien. La croissance depuis le début de l’année est de -6,9 %.

Les transporteurs d’Afrique ont enregistré une croissance de la demande de 6,7 %, tandis que la capacité augmentait au même taux. Les économies du Nigeria et de l’Afrique du Sud ont généralement mal performé depuis le début de l’année, mais le commerce régional a tenu bon. La croissance de la demande pour les six premiers mois de l’année a été de 4,8 %.

 

747-400-Cargolux.jpg

Photos : 1 B747 & B777 Corean Air Cargo 2 MD-11 FedEx  3 B747-400 Cargolux

03/11/2014

Le fret aérien poursuit sa croissance !

 

Cargoluxb747-400.jpg

 

Genève ce matin, l'Association du transport aérien international (IATA) a publié des données pour les marchés mondiaux de fret aérien montrant une accélération de la demande en septembre. Mesuré par kilomètres fret tonne (FTK), les volumes ont augmenté de 5,2% par rapport à Septembre l'année dernière, qui est de 0,8 points de pourcentage de plus que la croissance moyenne de 4,4% de la demande signalée pour la début de l'année. Capacité a augmenté de 3,8%. 

 

Bien que le taux de croissance globale continue la tendance positive de ces derniers mois, les variations régionales sont importantes. Les compagnies aériennes d'Asie-Pacifique, Amérique du Nord, Moyen-Orient et en Afrique ont tous affiché des taux de croissance forts (entre 5% et 17% au-dessus des niveaux de l'année précédente). Les compagnies aériennes européennes, cependant, ont connu une baisse de 1,6% par rapport à septembre 2013 et les compagnies aériennes d'Amérique latine a signalé peu de différence à partir de 2013 avec une croissance de seulement 0,3% de. 

 

«Il y avait des messages contradictoires dans la performance de fret de Septembre. La croissance solide de 5,7% pour les compagnies aériennes d'Asie-Pacifique est un signe particulièrement positif compte tenu de leur 40% de part de marché. Mais la baisse de 1,6% de la demande pour les compagnies aériennes européennes est une tendance inquiétante qui reflète l'incertitude générale de l'économie européenne amplifié par les sanctions découlant du conflit entre l'Ukraine et la Russie. Dans l'ensemble, l'amélioration de la confiance mondiale d'affaires ont stagné-ce qui pourrait signifier une route cahoteuse à venir pour le fret aérien », a déclaré Tony Tyler, directeur général de l'IATA.

 

 

Photo: B747-400 Cargolux @ Cargolux

11:38 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : fret aérien, cargolux, transport aérien, iata |  Facebook | |

24/10/2014

Le secteur du fret aérien se renforce !

62243_1307856603.jpg

La prévision de l’industrie aérienne pour la période de 2014 à 2018 émise par l’Association du transport aérien international (IATA) à Genève, laisse entrevoir que les volumes de fret aérien international vont augmenter selon un taux de croissance annuel composé (TCAC) de 4,1 % pour les cinq prochaines années. Les économies émergentes, particulièrement au Moyen-Orient et en Afrique, auront la plus rapide croissance.

« Le fret aérien demeure vital pour le système économique mondial. Cette année, les marchandises transportées par avion partout dans le monde auront une valeur de plus de
6,8 billions de dollars, soit l’équivalent de 35 % du commerce mondial. La perspective d’un retour à la croissance dans le secteur du fret aérien, après plusieurs années de stagnation, est donc bien accueillie. Une croissance moyenne de plus de 4 % au cours des cinq prochaines années représenterait une amélioration marquée par rapport aux récentes années. Depuis 2011, par exemple, la croissance annuelle moyenne du nombre de tonnes de fret a été de seulement 0,63 % », a déclaré M. Tony Tyler, directeur général et chef de la direction de l’IATA.

« Néanmoins, malgré un portrait positif, les risques associés aux prévisions économiques, et donc les risques pour le fret aérien, font craindre un recul. Le protectionnisme commercial est une menace constante. Selon l’Organisation mondiale du commerce (OMC), pour la seule période de novembre 2013 à mai 2014, 112 nouvelles mesures restrictives ont été mises en place par les gouvernements du G20. Les préoccupations géopolitiques, la volatilité des prix du pétrole et la concurrence des secteurs ferroviaire et maritime pourraient aussi affecter ces prévisions. L’industrie du fret aérien ne peut certainement pas se permettre de relâcher ses efforts », selon M. Tyler.

Pour améliorer la compétitivité du fret aérien, l’industrie s’efforce de réduire la durée moyenne de l’acheminement de 48 heures d’ici 2020. Pour y arriver, le fret aérien modernise ses processus, améliore la qualité et la fiabilité et élargit son offre de service. Un des éléments clés de cette modernisation est le projet de fret électronique e-Freight, qui éliminera le papier des envois de fret aérien. Dans une première phase, l’industrie adopte collectivement la lettre de transport aérien électronique (e-Air Waybill – e-AWB). En septembre 2014, la pénétration mondiale de l’e-AWB était de 19,4 %, ce qui indique que l’objectif de 22 % pour 2014 était atteignable.

Points saillants de la prévision :


57469_1310311220.jpg


 Les volumes de fret aérien international devraient s’accroître selon un TCAC de 4,1 % sur cinq ans. 

Les États-Unis, la Chine et les Émirats arabes unis ajouteront chacun plus d’un million de tonnes de fret d’ici 2018. Les Émirats arabes unis supplanteront l’Allemagne au troisième rang des plus importants marchés. 

Les routes internationales qui auront la plus rapide croissance seront celles qui relient le Moyen-Orient et l’Asie, et le taux de croissance sera de 6,2 % par année. Il y aura aussi une forte croissance dans le marché intérieur du Moyen-Orient (4,6 %), sur les routes allant d’Amérique du Nord vers l’Amérique du Sud (3,9 %) et celles allant de l’Europe vers l’Afrique australe (3,8 %).


Des déséquilibres importants vont se maintenir dans les volumes. Le déséquilibre dans les

volumes acheminés de l’Asie vers l’Amérique du Nord devrait être de 1,1 million de tonnes en 2018, et de 0,6 million de tonnes pour les volumes acheminés d’Asie vers le Moyen-Orient.

Évolution du fret international :

Le Moyen-Orient devrait avoir la plus rapide croissance sur la période de prévision, avec un TCAC de 4,7 %. 

 L’Afrique viendra au second rang pour la croissance, avec un TCAC de 4,4 %. L’Asie- Pacifique et l’Amérique latine auront un TCAC de 3,8 %, ce qui les place ex aequo au troisième rang. 

Les marchés matures d’Europe et d’Amérique du Nord auront des TCAC de 3,0 % et 2,8 % respectivement. 

D’ici 2018, les dix plus grands marchés de fret aérien international seront Les États-Unis (10 054 000 de tonnes), la Chine (5 639 000), les Émirats arabes unis (4 974 000), l’Allemagne (4 763 000), Hong Kong (4 648 000), la République de Corée (3 487 000), le Japon (3 480 000), le Royaume-Uni (2 808 000), Taïwan (2 350 000) et l’Inde (2 223 000). 

L’Iran sera le pays ayant la plus rapide croissance des volumes de fret aérien (parmi les pays acheminant plus de 100 000 tonnes de fret par année) sur la période de prévision, avec un TCAC de 7,0 %. Toutefois, cette croissance est calculée par rapport à un seuil de départ faible, de sorte que l’Iran n’ajoutera que 44 000 tonnes de fret d’ici 2018, pour un total de 156 000 tonnes.

L’Inde viendra au second rang pour la croissance la plus rapide, avec un TCAC de 6,8 %,
ajoutant 622 000 tonnes. Le Bangladesh (339 000 tonnes), l’Éthiopie (319 000 tonnes) et le Nigéria (276 000 tonnes) complètent le palmarès des cinq pays ayant la plus forte prévision de croissance. 

Il faut aussi noter la croissance prévue au Qatar. Avec un TCAC de 5,7 %, ce pays aura la sixième plus rapide croissance, ajoutant 361 000 tonnes pour porter son total à 1 484 000 tonnes de fret. 


37735_1322982529.jpg


 

Photos : 1 MD-11 Martinair Cargo 2 B767 MasAir 3 B727-300 DHL @ Fabricio Jimenez

19:53 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : fret aérien, transport cargo, iata |  Facebook | |

10/01/2014

Lente reprise du transport de fret !


LX-VCE-Cargolux-Airlines-International-Boeing-747-8_PlanespottersNet_290130.jpg

 

Genève, l’Association du transport aérien international (IATA) a publié des statistiques qui révèlent une croissance de la demande de 6,1 % (en tonnes-kilomètres de marchandises) dans le secteur du fret aérien en novembre 2013, par rapport à novembre 2012. Les résultats de novembre représentent une amélioration par rapport au taux de croissance annuel de 4,4 % observé en octobre. Cela reflète une tendance à l’amélioration qui s’est développée en 2013 dans les faibles marchés de fret aérien.

 

Toutes les régions affichent une croissance, sauf l’Amérique latine et l’Afrique. La région la plus performante a été le Moyen-Orient où les transporteurs ont enregistré une croissance de 16,5 %. Fait à signaler, les transporteurs d’Asie-Pacifique, qui représentent environ 40 % du marché, ont enregistré une croissance de 4,9 %, soit plus du double de la croissance de 1,8 % enregistrée en octobre.

 

Une demande vigoureuse, jumelée à une croissance plus lente de la capacité, a contribué à améliorer le coefficient de charge moyen qui s’est élevé à 49,2 %, soit 0,7 point de pourcentage de plus qu’en novembre 2012.

« Les résultats de novembre sont encourageants, en particulier pour les transporteurs de la région Asie-Pacifique. Ces bonnes nouvelles sont largement attribuables aux meilleures perspectives économiques en Chine, ainsi qu’au dynamisme dans l’ensemble des routes commerciales d’Asie. La reprise représente une évolution positive dans un marché peu performant. 

 

 

A330F.jpg

Les écarts régionaux sur le plan des taux de croissance demeurent importants. Les transporteurs d’Amérique latine et d’Afrique ont enregistré une légère contraction par rapport à l’année précédente, tandis que les transporteurs du Moyen-Orient affichent encore une croissance dans les deux chiffres.Les transporteurs d’Asie-Pacifique ont enregistré une croissance du fret de 4,9 % par rapport à novembre 2012. Il s’agit d’une augmentation par rapport au taux de 1,8 % enregistré en octobre. L’expansion a été favorisée par la reprise des échanges commerciaux en Asie et l’amélioration de l’économie chinoise. Une plus forte demande de biens de consommation asiatiques en Amérique du Nord et en Europe a aussi suscité l’augmentation du commerce asiatique et des volumes de fret aérien. La hausse importante de la demande chez les transporteurs d’Asie-Pacifique, qui détiennent environ 40 % du marché mondial, est annonciatrice d’une plus vaste amélioration du secteur du fret au cours des prochains mois.

 

Les transporteurs d’Europe ont enregistré une expansion de 8,0 % en novembre, par rapport à l’année précédente. Une amélioration constante a été observée au cours des derniers mois, alors que l’Europe sortait de la crise économique en 2013. La reprise dans la zone euro devrait toutefois demeurer lente et fragile, et la croissance dans la région a été inégale selon les pays.

 

Les transporteurs d’Amérique du Nord affichent une croissance du fret aérien de 2,5 % en glissement annuel, en baisse par rapport au taux de 5,3 % enregistré en octobre. Mais il s’agit d’une nette amélioration par rapport au taux cumulatif annuel de -0,4 % par rapport aux onze premiers mois de 2012. Les indicateurs économiques du secteur manufacturier se sont améliorés au cours des derniers mois, témoignant d’une reprise après les impacts de la fermeture du gouvernement en octobre. Néanmoins, les perspectives demeurent incertaines, les taux d’expansion étant considérablement plus faibles qu’au début de 2013.


 

MF11F.jpg


 

Les transporteurs du Moyen-Orient affichent les meilleurs résultats, avec une croissance de la demande de 16,5 % en novembre, par rapport à l’année précédente. Les transporteurs du Moyen-Orient ont profité du redressement des économies développées, y compris une meilleure demande en Europe et une solide croissance de l’économie et du commerce dans la région du Golfe. Cette tendance devrait se maintenir, les indicateurs révélant des records au chapitre des commandes d’exportations dans les Émirats arabes unis, ce qui laisse entrevoir une bonne croissance des volumes commerciaux de la région.

 

Les transporteurs d’Amérique latine ont observé une légère baisse de la demande dans le secteur du fret aérien, perdant 0,1 % en novembre, après un gain de 2,0 % en octobre. Toutefois, le taux de croissance de 3,2 % pour les onze premiers mois de l’année 2013 vient au deuxième rang parmi toutes les régions. La demande dans le secteur du fret aérien a été alimentée par une solide croissance des volumes commerciaux en Amérique latine, mais limitée par la stagnation du Brésil, le plus important marché de la région.

 

Les transporteurs d’Afrique ont enregistré une contraction de 1,2 % du fret aérien en novembre, par rapport à l’année précédente. Après un solide début d’année, la croissance du fret aérien transporté par les compagnies aériennes d’Afrique a fléchi à partir du milieu de l’année. Bien que les volumes commerciaux de la région continuent d’augmenter et que les économies locales connaissent une rapide croissance, la concurrence des compagnies aériennes de l'extérieur de la région est intense et le manque d’infrastructures adéquates et l’instabilité politique continuent de nuire à la croissance.



 

B747F.jpg


 

Photos : 1 B747-800 Freighter Cargolux @ Tamas Pataki 2 A330-200 F Qatar Cargo@ Qatar Aiways 3 MD-11F UPS @ PK 4 B747-400F Air BridgeCargo@ N. Vraniky