29/06/2012

Comment assurer la transition vers une Force aérienne entièrement professionnelle ?

 

1664599248.jpg

Cette question est en suspend depuis un certain temps, pourtant elle résulte du départ à la retraite des avions de combat Northrop F-5 E/F Tiger II qui sont actuellement mis en œuvre par des pilotes de milice.

 

La fin de la milice :

 

Le départ des F-5 d’ici 2018/2020 coïncide avec la fin dans notre pays d’un système quasi unique « les pilotes militaires de milices ». Si ceux-ci ont pu contribuer aux diverses missions des Forces aériennes à travers de nombreux types d’avions (Vampire, Venom, Hunter, Mirage III, F-5) l’arrivée du F/A-18 Hornet et prochainement des JAS-39 Gripen E/F sonnera le glas de cette spécificité de notre pays.

 

L’arrivée du futur jet de combat se fera dans un contexte ou il faudra donc augmenter le nombre de pilotes professionnels et compenser le départ des derniers miliciens. En effet, jusqu’au départ à la retraite des Hornet les trois escadrilles continueront de fonctionner en appuis des deux escadrilles prévues sur Gripen.

 

Quelle solution :

 

Une proposition encore à l’étude vient d’être rendue public ce matin sur l’aérodrome de Meiringen. Le chef du Département de la défense (DDPS) Ueli Maurer qui vient de recevoir pour une visite de travail  son homologue suédoise Karin Enström estime qu’il serait possible de recevoir en prêt une dizaine d'avions de combat Gripen C/D suédois, qui se ferait pour une période transitoire. Cette solution pourrait permettre de former les pilotes et de remiser les  F-5, ce qui éviterait leur entretien toujours plus coûteux.

 

Cette solution permettait d’assurer la formation de nouveaux pilotes militaires professionnels  de 2016 à fin 2017. Les Gripen E/F devant être livré dès 2018.

 276488148.png

 

Photos : 1 F-5 Tiger II @ David Studer 2 Gripen F et Gripen D @ SAAB

 

 

 

17/06/2012

Gripen E/F : mise au point !

 


viewer.png

 

 

De nombreux évènements ont ponctués ces six derniers mois le dossiers du nouvel avion de combat. Voici l’occasion de revenir sur les points forts du dossier, corriger certaines spéculations et nous pencher sur la suite du calendrier.

 

 

 

 

2012-05_Brief to Journalists on Gripen Upgrades-1 (glissé(e)s) 1.jpg

 

 

 

 

Tests en vol au mois de mai :

CHTestteam_01_355x236.jpg


 

Début mai, une équipe de pilotes d’essai et d’ingénieurs d'essai en vol en provenance des Forces aériennes suisses et de l’agence d’achat de la défense fédérale suisse, armasuisse, a rendu visite à Saab, à  Linköping en Suède, afin d'effectuer des vols d'essai sur l'avion de démonstration Gripen E/F. Le programme de trois jours comprenait une formation en simulateur et quatre vols d’essai.

Ces vols se sont concentrés sur des missions de défense aérienne et de police aérienne avec différentes configurations d’armement (IRIS-T, METEOR et AMRAAM). Les deux pilotes d’essai, le lieutenant-colonel Fabio Antognini des Forces aériennes suisses et Bernhard Berset d’armasuisse, ont indiqué que les vols d’essai avaient été exécutés avec succès et qu’ils étaient très satisfaits des résultats obtenus (l’article complet en lien).

Quelques médias suisses ont récemment fait état de spéculations concernant le niveau de développement du Gripen E/F. Le programme de test du Gripen E/F se déroule conformément au calendrier prévu, et plus de 230 vols test ont déjà été effectués. Le démonstrateur du Gripen «Nouvelle génération» est en passe d’atteindre ses essais finaux avec l’ensemble des ses systèmes.

 

info.jpg

 

 

2012-05_Brief to Journalists on Gripen Upgrades-1 (glissé(e)s).jpg

 

 

Visite du Cmdt des Forces aériennes :

_SKA4596_355x236.jpg


 

A fin mai, une délégation officielle helvétique chapeautée par le Lieutenant Général Markus Gygax, Commandant des Forces aériennes suisses, a visité Linköping pour participer au Aerospace Forum Sweden. Au-delà des conférences qu'il a suivies sur les thèmes "International Air Power" et "International Aerospace", le commandant helvétique a pu visiter les installations de Saab pour une démonstration personnelle de l'avion test Gripen E/F.

Le Cmdt des Forces aériennes était accompagné d’un délégation d’officiers des FA. Le Chef pilote d’essais de Saab Richard Ljungberg a répondu à l’ensemble des questions et a pu présenter l’avion et ses systèmes à notre délégation.

foto.parsys.84759.4.photo.Photogallery.gif.png

 

 

Le programme de participation industrielle (Offsets) :

La dernière semaine de juin marquera une nouvelle étape dans le processus de partenariat entre notre pays et la Suède avec la rencontre interentreprises organisée par le GRPM, Swissmem et le Bureau des affaires compensatoires d’armasuisse. Cet événement de quatre jours se déroulera à Berne, au Stade de Suisse. Cette rencontre aurait du se dérouler en avril, mais devant le très fort intérêt démontré par les entreprises suisses, il a fallut trouvé un lieu plus grand qui puisse répondre à cette demande.

Conformément aux exigences formulées dans l’appel d’offres d’Armasuisse, Saab fournira un programme de participation industrielle d’une valeur équivalente à 100 pour cent minimum du prix d’achat.

Le programme de Saab soutiendra la distribution régionale de la participation industrielle, construite sur des bases commerciales solides.

La plupart des partenaires suisses participant aux projets du programme de participation industrielle de Saab sont des petites et moyennes entreprises (PME).

La Suisse pourra améliorer et développer son industrie grâce à son investissement dans le Gripen.

Les activités continueront à se développer longtemps après la fin de la participation industrielle. Le programme de participation industrielle créera des liens économiques, industriels et culturels encore plus étroits entre la Suisse et la Suède, deux pays indépendants et non alignés.

Mais, nous aurons l’occasion de revenir prochainement avec plus de précision sur les Offsets et le partenariat industriel entre nos deux pays.

jas39ng_200811201.jpg

 

 

Dernière phase de vol :

Durant l’été une seconde et définitive phase de tests en vol aura lieu en Suède avec cette fois-ci les dernières mises à jour des logiciels  du radar AESA  ES-05 «Raven» couplé avec l’IRST, soit en fait le "Raven Gen. II" (voir tableau ci-dessus).

Politique et présentation en Suisse  :

Durant le mois d’août, la sous-commission de sécurité devra avoir rendu son rapport sur le dossier. Si, pour l’instant rien n’a filtré sur le sujet mis à part la complexité du dossier. Les premiers éléments démontrent qu’il n’y pas eu d’irrégularité, A suivre !

Cet automne le Gripen F devrait venir en dans notre pays pour y être présenté  aux diverse commissions de sécurité ainsi qu’aux parlementaires fédéraux qui devront se positionner sur le programme d’armement en ce qui concerne l’avion de combat JAS-39 Gripen E/F.

 

Gripen-Demo-with-large-drop-tanks.jpg

 

lien sur les tests en vol :

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2012/05/05/gripen-f-pilotes-suisses-tres-satisfaits.html

Photos :  1 Image de synthèse Griffon F 2 L’équipe test en vol 3 & 4 Cmdt Gygax en visite 5 & 6 Démonstrateur F en vol @ SAAB/Swiss Air Force

 

Lire la suite

13/06/2012

Visite de F-16 belges à Meiringen !

 

newsfotos1_parsys_43842_Image.jpg

La base aérienne de Meiringen a eu l’honneur de recevoir la visite de deux avions de combat F-16B « MLU » belges lundi et mardi derniers.

Le Cmdt de la base et les pilotes du Staffel 11 ont reçu leurs homologues belges pour une visite de travail.

(sources Forces aériennes)

05/05/2012

Gripen F : Pilotes suisses très satisfaits !

 

foto.parsys.48988.2.photo.Photogallery.gif.png


 

C’est dans un ciel bleu que les pilotes suisses d’armasuisse ainsi que des Forces aériennes en compagnie d’une équipe d’ingénieurs se sont rendu chez Saab à Linköping, en Suède, dans le but d'effectuer des vols d'essai avec le Gripen E/F (Demonstrator).

Les négociations sont toujours dans les délais et les vols d'essai en Suède font partie des préparatifs en cours.

Le programme de trois jours entre le 2 et 4 Mai inclus des vols en simulateurs d'entraînement et quatre vols d'essai. Les vols d'essai ont principalement ciblé la défense aérienne et la surveillance de l'air avec des armes diverses, comme les missiles IRIS-T et AMRAAM-120C7 et le METEOR (systèmes d’armes sélectionnés par la Suisse sur le Gripen E/F).

foto.parsys.48988.4.photo.Photogallery.gif.png

 

 

Les réactions des pilotes :

«Nous avons testé les performances de vol, nous avons simulé une mission de défense aérienne complète. Sur le vol, il y avait beaucoup de points de test. Nous avons été en mesure de terminer l’ensemble des vol avec succès! », dixit, le lieutenant-colonel Fabio Antognini  des Forces aériennes suisses.»

"Nous avons pu testé les performances de vol dans un scénario de surveillance de l'air. Nous avons simulé une alarme spéciale (Quick Reaction Alert) et une utilisation de puissance de à haute altitude et à une vitesse supersonique. Nous avons testé le moteur et l’ensemble de l’enveloppe de vol, et nous sommes très satisfaits des résultats », Bernhard Berset, chef pilote d'essai chez Armasuisse.

Le Gripen-E/F se déroule selon le plan. Dans la phase des prochains essais, permettra de qualifier les nouvelles technologies de pointes. En outre, le système radar particulièrement performant de type  AESA permet d’envisager l’entrée des Forces aériennes suisses avec sérénité dans un avenir en performances inégalées jusqu’ici .

L’ensemble des améliorations du Gripen E/F notamment en ce qui concerne la nouvelle motorisations du GE F414G et une augmentation des charges en armement couplées  avec  l'introduction de nouveaux capteurs (IRST) et de l'avionique de nouvelles  génération font du Gripen E/F un appareil ayant un rapport coût/efficacité sans pareil.


Très bonne collaboration suédo-suisse:

La coopération entre les deux équipes était vraiment fantastique. Nous avons effectué quatre vols d'essai avec le Gripen-E/F. Les différents scénari imaginés ont démontré l’excellence des systèmes. Nous étions en mesure de démontrer les capacités croissantes de cet avion ainsi que les performances, la maniabilité et la durabilité », explique Richard Ljungberg, chef pilote d'essai chez Saab.

foto.parsys.29394.3.photo.Photogallery.gif.png

 

 

Photos : Gripen F @ Saab/Armasuisse

 

03/04/2012

Les Forces aériennes suisses réceptionnent leurs SuperPuma modernisés !

 

 

bilder_parsys_9631_Image.jpg

 

 

Emmen, (LU) les Forces aériennes suisses ont réceptionné hier les deux premiers hélicoptères «SuperPuma» (TH89) modernisés. Cette mise à niveau de la flotte de «SuperPuma» a été décidée en 2006 afin de remettre au goût du jour les 15 appareils acquis en deux tranches de 1987 à 1989 et de 1991 à 1993.

Les «SuperPuma» AS332M1 font maintenant l'objet d'un important programme de modernisation servant à mettre sa technologie, qui date des années 1980, à un niveau comparable à celui de l'hélicoptère de transport «Cougar» AS532UL (TH89), également utilisé par les Forces aériennes. Ce programme de modernisation, réalisé par RUAG Aviation à Emmen, se terminera en 2014 avec la remise, aux Forces aériennes, du dernier des 15 «SuperPuma» au standard TH06.

La modernisation :

Les principales modifications que comporte le SuperPuma modernisé sont notamment un Flight Management System moderne, deux systèmes de positionnement par GPS, un système de navigation par inertie (PRNAV), un système moderne de cartes numériques, des enregistreurs de données, un système d'alerte anti-collision (TCAS) avec alerte vocale, ainsi que de nouveaux systèmes radio (police, système crypté et transmission par satellites ).

Avec cette importante modernisation, la flotte transformée de SuperPuma disposera d'un niveau technologique comparable à celui des hélicoptères de transport «Cougar» également en service dans les  Forces aériennes.

Les pilotes d'essai d'Armasuisse ont procédé au premier vol du prototype d'hélicoptère de transport TH06 (désignation technique du «SuperPuma» modernisé ) le 9 décembre 2010, à Emmen.

Ce programme de modernisation, réalisé par RUAG Aviation à Emmen, se terminera en 2014 avec la remise, aux Forces aériennes, du dernier des 15 Super Puma (TH06 ). La modernisation des «SuperPuma» permettra d’étendre leurs possibilités d’engagement.

 

1194715484.png

 

 

En uniformisant largement les cockpits des hélicoptères de transport «SuperPuma» et «Cougar», il sera possible d’améliorer la disponibilité opérationnelle et de simplifier l’instruction. De plus, la sécurité sera globalement accrue.

Cette modernisation ne se limite cependant pas au remplacement d’instruments électromécaniques: des fonctionnalités supplémentaires à disposition sur le «Cougar» sont également réalisées. Il s’agit par exemple du remplacement du système de navigation essentiellement militaire par un système civil-militaire, et du montage d’un système numérique de représentation de cartes.

Les équipements supplémentaires suivants sont notamment prévus:

– projecteur de recherche;

– moyens de communication adaptés aux nouvelles exigences;

– enregistreur des communications à l’intérieur du cockpit et des données de vol;

– appareil d’alerte en cas de risque de collision dans l’espace aérien;

– système d’affichage des données de vol monté sur le casque.

Ces trois derniers systèmes, notamment, servent à l’accroissement de la sécurité.

L’importance de faire coïncider la modernisation avec la révision générale a déjà été soulignée dans les considérations militaires (immobilisation des appareils, réductiondes coûts).

En plus de l'installation de nouveaux systèmes, un certain nombre de composants éprouvés sont utilisés. Il s'agit notamment du radar météorologique, les prises d'air multi-usages ou le pilote automatique. Un total d'environ 60 éléments seront mis à jour.

La modernisation couvre également les exigences actuelles et à moyen terme des organes civils et militaires. En plus de l’extension des possibilités d’engagement, elle sert à accroître la sécurité de vol. Ainsi, le montage d’un appareil d’enregistrement des communications à l’intérieur du cockpit et des données de vol permettra d’analyser plus simplement et plus précisément les incidents et les accidents. Les enseignements ainsi tirés serviront à améliorer la formation.

Le simulateur :

La modernisation du simulateur du «SuperPuma» a déjà été décidée par les Chambres fédérales avec le programme d’armement 2005 (PA05), comme partie du projet d’hélicoptère léger pour les transports et la formation. Le simulateur est adapté à la nouvelle configuration et aux nouvelles fonctionnalités de l’hélicoptère pour continuer d’offrir des possibilités d’instruction étendues.

Cette modernisation ne se limite cependant pas au remplacement d’instruments électromécaniques: des fonctionnalités supplémentaires à disposition sur le «Cougar» sont également réalisées. Il s’agit par exemple du remplacement du système de navigation essentiellement militaire par un système civil-militaire, et du montage d’un système numérique de représentation de cartes.

Le simulateur doit permettre d'instruire toutes les procédures importantes pour l'engagement et celles d'urgence, à savoir: l’accoutumance à l'hélicoptère «Cougar» & «SuperPuma». Les Procédures pour les équipages de deux hommes. Procédures de vol avec visibilité et de vol aux instruments. L’ entraînement aux vols de nuit avec et sans moyens de vision nocturne, l’entraînement aux vols en haute altitude, les  vols tactiques à basse et très basse altitude, le transports de charges internes et externes, y compris treuillage, les  procédures normales et procédures d'urgence, le  vol de recherche et de sauvetage (SAR) ainsi que les qualification des pilotes. La Formation des moniteurs de vol avec entraînement tactique avec intégration de troupes au sol et des menaces externes.  Généralités: le simulateur modernisé doit remplir les exigences selon JAR-STD 1H, Level D. Ils doivent bénéficier de la certification civile JAR STD 2H, Level 3 MCC.

bilder_parsys_19808_Image.jpg

 

 

Photos : 1 SuperPuma @ Pascal Kümmerling 2 Cockpit modernisé @ RUAG 3 cérémonie de remise @ Forces aériennes suisses