19/08/2014

Avions de combat, évaluation complémentaire !

DSC_2599.jpg

On vous l’avait dit avant la votation, un «Non» le 18 mai ne ferait que reculer l’inévitable, l'achat de nouveaux avions de combat reste à l'ordre du jour ! Je vous propose de faire le point sur la situation et la suite des évènements.

On ne modernise pas les F-5 : 

Les avions de combat Northrop F-5 E/F «Tiger II» ne seront pas modernisés, la raison est simple : on n’investit pas dans des technologies dépassées. Il faut savoir que d’un côté ses appareils devraient subir une cure complète en matière de cellule, car celles-ci sont aujourd’hui à bout de souffle et montre, depuis déjà un certain temps, des signes de fatigue avec notamment des fissures. De plus, une modernisation technique n’apporterait rien de concret, si ce n’est une fausse impression de moderne. Les deux seuls radars potentiellement capable d’être intégrés au F-5 sont le Selex ES Griffo anglais et l’Elta 1030 israélien. Hors, ces deux radars ont été conçus au début des années 90 et fonctionnent avec une antenne mécanique. A l’heure des radars à antenne électronique (AESA) ces deux systèmes sont déjà obsolètes.

Les derniers F-5 seront donc retirés progressivement du service d’ici 2016. La Patrouille Suisse volera probablement sur quatre F/A-18 «Hornet» dès 2017.

Complément d’évaluation : 

Gripen-E-mockup-at-FIA14-1.jpg


La mise en route d’une police 24/24 est actuellement en route pour 2016, mais il faudra à terme, compléter le nombre de F/A-18C/D actuellement en service et qui arrivent déjà mi-vie. Pour cela, le DDPS va mettre en place un complément d’évaluation qui concernera les trois appareils déjà testés, soit les standards offerts : le Saab JAS-39E MS21«Gripen», l’Airbus Eurofighter T-3A/B Block25/30 «Typhoon II» et le Dassault Rafale F3-R.

174206505.2.jpg


Rien ne dit que des essais auront lieu dans notre pays, ces tests se feront très certainement directement chez les avionneurs. Selon les dernières informations, les premiers appareils de nouvelle génération pourraient voler dès 2025 dans notre pays.


p09-2_785651_large.jpg


Modernisation des Forces aériennes : 


DSC_2638.jpg


La modernisation des Forces aériennes, ne s’arrêtera pas là, l’achat du nouveau drone Elbit Hermes 900 se fera d’ici 2015 et les moyens de défenses contre avions de type missile «Rapier» et canons Oerlikon 35mm à conduite radarisée «Skyguard» seront remplacés par un ou deux nouveaux types de systèmes missiles de nouvelle génération.

mif2.jpg


 

Photos : 1 Northrop F-5E «Tiger II» Patrouille Suisse à Emmen @ P.Kummerling 2 Saab Gripen E MS21 @ Saab 3 Airbus Eurofighter T3A/B bloc25/30@ Airbus 4 Rafale F3-04T @ Dassault 5 Hermes 900 à Emmen @P.Kummerling 6 Tir missile Rapier aux Hébrides en 2002 @P. Kummerling


31/07/2014

Il y a 100 ans naissaient les Forces aériennes

1576547_pic_970x641.jpg

Berne, 31.07.2014, l’aviation militaire suisse a pris son envol, il y a 100 ans exactement. En effet, le 31 juillet 1914, le commandant de la nouvelle unité aérienne, le capitaine de cavalerie Theodor Real, entrait en fonction. Quelques jours plus tard, neufs pilotes rejoignaient Berne, et le Beundenfeld, avec leur propre machine. Une cérémonie en présence du Conseiller fédéral Ueli Maurer et de l’actuel commandant des Forces aériennes, le commandant de corps Aldo C. Schellenberg, s’est déroulée aujourd’hui sur le site même où se sont retrouvés ces pionniers.

 

Même si des ballons aux couleurs suisses volent depuis le début du 20e siècle, c'est à l'aube de la Première Guerre mondiale que naissent officiellement les troupes d'aviation. Ce sera un capitaine de cavalerie, Theodore Real, passionné d'avion, qui est nommé commandant, mais il n'obtient qu'un minimum de moyens. Ce seront d'abord trois avions d'une exposition internationale, qui seront réquisitionnés. Le hangar est une halle à ballon à Berne-Beundenfeld, la ferme voisine faisant office de cantonnement. Les pilotes, en majorité romands, viennent avec leur machine et leur mécanicien. Ils se retrouvent au début du mois d'août 1914. Ils s'appellent Audemars, Bider, Burri, Comte, Cuendet, Durrafour, Grandjean, Lugrin et Parmelin.

C'est une cérémonie simple, mais empreinte de souvenirs et d'émotions, qui s'est déroulée le 31 juillet 2014 au Beundenfeld à Berne, qui a marqué officiellement le centenaire des Forces aériennes. Le Conseil fédéral Ueli Maurer a remercié, devant un parterre d'invités, «les successeurs de ces pionniers de l'aviation, qui ont tant donné pour les Forces aériennes et ainsi pour la sécurité de la Suisse.» Mais le chef du Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports n'a pas seulement regardé dans le miroir du passé, mais s'est aussi projeté vers le futur. «Nous aurons aussi besoin à l'avenir d'une armée moderne avec des Forces aériennes modernes.» La cérémonie s'est terminée par un hommage en guise de défilé aérien où la Patrouille Suisse, le PC-7 TEAM, un F/A-18, ont accompagné un Morane D.3800, chasseur helvétique datant de 1939. Sans oublier le saut des éclaireurs-parachutistes. Ces commémorations prendront la forme d'un grand événement populaire, AIR14, organisé par l'armée, qui se déroulera les 30-31 août et 6-7 septembre prochain à Payerne.


mittelaus.parsys.16707.Image.gif.jpeg


19/05/2014

Cougar suisses engagés à JAWTEX!

cougar.parsys.0005.3.photo.Photogallery.gif.jpeg


 

 

Dans le cadre de l’exercice JAWTEX (Joint Air Warfare Tactical Exercice) trois hélicoptères Cougar des Forces aériennes sont engagés dans le nord de l’Allemagne à Holzdorf et à Schleswig du 12 au 23 mai 2014. 

 

Exercice JAWTEX :


 

image_large.jpg


 

JAWTEX (Joint Air Warfare Tactical Exercice) est un exercice inter-alliés analogue à ELITE (Electronic Warfare Live Training Exercise) dans lequel notre pays participe régulièrement avec plusieurs moyens (F/A-18C/D, Cougar et système de DCA). L’exercice JAWTEX est quant à lui beaucoup plus complet, il couvre non seulement le domaine de la guerre électronique (GE), mais il constitue aussi un exercice d'ensemble des troupes (interarmes ou combinées) sur terre, sur l'eau et dans les airs. En outre, le Joint Fire Support (JFS) et l'Air Surface Integration (ASI) seront désormais entraînés avec une structure dite interarmes ou combinée. La participation à cet exercice permet donc non seulement d'acquérir de nouvelles connaissances dans le domaine de la guerre électronique, mais aussi d'accumuler des expériences dans le domaine COMAO (Composite Air Operations) impliquant aussi la marine et les troupes au sol.

 

Les autres participants sont : des avions de combat Eurofighter allemands et italiens, des Gripen hongrois, F/A-18 finlandais, F-16 turcs et hollandais , des Tornado allemands. Des hélicoptères CH-53 et NH-90 et Tigre allemands, des BlackHawk autrichiens. Pour terminer, des avions de transports allemands C-160 et C-130 complètent cette flotte internationale.


 

26483882.jpg


 

 

Photos : 1 Eurocopter Cougar Mk1 des Forces aériennes @ DDPS/Erich Riester 2 Eurofighter T1 allemand @ Luftwaffe


20:09 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : elite, jawrex, force aérienne suisse, cougar |  Facebook | |

13/05/2014

Gripen : Souveraineté ou mise sous Tutelle ?

1899579420.jpg


 

 

Il semble que certaines personnes n’aient pas encore compris l’enjeu fondamental de la votation de dimanche prochain. On ne vous demande pas de choisir entre un avion ou de nouvelles chaussettes pour nos soldats ! On parle de l’avenir de notre Force aérienne.

 

 

Maintenir les partenariats et rester neutre : 

 

Aujourd’hui notre Force aérienne travaille en collaboration avec nos voisins directes, mais nous avons également mis en place plusieurs collaborations étendues avec des pays plus éloignés avec lesquels nous travaillons lors d’exercices aériens (TigerMeet, Epervier, TLP, Wittmund, Nightway, Noam, Elite ) et d’échange de pilotes.

 

Ce système nous permets d’entretenir de bonnes relations, également d’échanger nos connaissances et pratiquer des entraînements rigoureux. En parallèle, nous restons souverain de notre espace aérien.

 

D’ici 2016, il est prévu de renforcer nos capacités de police aérienne et donc prendre part plus activement à la collaboration directe avec nos voisins avec la mise en oeuvre de QRA 24/24/7.



 

minima.png


 

32 F/A-18 Hornet ne suffiront pas :

 

La flotte actuelle de Hornet peut en principe remplir la tâches de police aérienne, mais uniquement en situation normale sans restriction du trafic aérien. Lors de tensions ou restrictions du trafic lors du WEF, la protection de l’espace aérien requière une présences permanente d’avions de combat en vol. avec l’unique flotte de F/A-18, notre capacité serait de trois semaine. Les appareils devant alors entrés en maintenance. Avec l’arrivée des 22 Gripen E, cette capacité sera doublée.

 

Par ailleurs, la flotte unique de 32 Hornet accomplit  5’000 heures de vol par avion. L’ensemble de la flotte des F/A-18 vole en moyenne 6’000 heures par année, ce qui représente environ 200 heures de vol par avion. Ceci en tenant compte de l’engagement des F-5 Tiger. Les chiffres de fin 2013 démontrent qu’en moyenne, chaque F/A-18 a d’ores et déjà 2’500 heures de vol à son actif. En continuant sur cette lancée, partie des F/A-18 aura atteint la limite de 5’000 heures de vol dès 2025 et l’autre en 2017. Mais comme les F-5 Tiger seront mis au rebut en 2016, et qu’ils ne seront pas remplacés en cas de non au Gripen, la vie des F/A-18 pourrait bien s’achever en 2025 déjà.

 

Mise sous tutelle de notre espace aérien : 

 

La première conséquence en cas de NON au Gripen concernera donc bien la capacité à durer des Forces aériennes tant dans les domaines du service de police aérienne que de celui de la défense aérienne. 

La seconde conséquence proviendra du retrait des F/A-18 dans la période 2025/2030 sans pouvoir disposer d’un avion de combat moderne. A ce moment là, nous ne pourrons plus assumer la protection aérienne ni les partenariats avec nos voisins ! En résulterait la fin de notre Force aérienne et une mise sous tutelle de notre espace aérien par l’Otan. 

 

 

Une tutelle = perte de souveraineté : 

 

A ce propos, je vous livre le commentaire du Président du Centre de politique de sécurité de Genève, François Heisbourg détaillant les enjeux de la crise ukrainienne pour l’Europe et la Suisse. «Un pays qui n’affirme pas sa souveraineté est diplomatiquement et politiquement vulnérable», avertit l’expert en faisant référence à l’achat des avions de combat Gripen !

Le fait d’avoir des avions de combat n’a pas seulement pour objectif de repousser une possible invasion. C’est un signal. C’est l’affirmation de la souveraineté.


 

10013822_671330649598991_4359381910014370790_n.jpg


 

 

Pour le reste vous trouverez encore les nombreux articles détaillés sur le sujet :



Les mensonges des référendaires :

 

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2014/01/14/gripen-les...

 

Gripen, un besoin fondamental : 

 

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2014/01/22/gripen-un-...

 

Anti-Gripen un comité de pieds-nickelés : 

 

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2014/02/06/anti-gripe...

 

Gripen l’avenir des FA : 

 

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2014/02/13/gripen-l-a...

 

L’obligation de police 24/24 : 

 

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2014/02/17/l-obligati...

 

Gripen, un contrat béton : 

 

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2014/03/02/gripen-un-...

 

Gripen, des radios clean : 

 

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2014/03/31/gripen-des...


Gripen E, un choix technologique: 


http://psk.blog.24heures.ch/archive/2014/03/30/gripen-e-u...

 

 


22/11/2013

Air14, l’évènement aéronautique !

DSC_3646.jpg


 

Ce matin, la dynamique équipe organisatrice du meeting aérien de Payerne 2014

Air14 avait convié la presse au sein du musée Clin-d’Ailes, qui se trouve à côté de l’aérodrome de Payerne, pour marquer l’ouverture de la billetterie, du site internet dédié à cet évènement, ainsi que le baptême d’une locomotive des CFF aux couleurs publicitaires d’Air14.

 

 

Air14, c’est parti :


 

DSC_3643.jpg


 

Le Directeur d’Air14, le colonel EMG Ian Logan et Laurent Savary responsable de la communication, entouré d’une partie des membres de l’organisation, ont officiellement lancé le site internet du meeting qui se déroulera, fait exceptionnel sur deux weekends, les 30-31 août et 6-7 septembre. Ce site est voué à évolution, mais il est déjà possible de commander vos billets. De trouver les premières informations concernant la manifestation, les hôtels, le plan du meeting, sont déjà en ligne. De plus, une application AIR14 pour smartphone (IOS / Androïd) avec notamment un jeu des familles de cartes d’avion sont actuellement disponible.

 

Des prix attractifs :

 

Le prix d’entrée d’une journée est fixé à 22 francs en prévente, avant de passer à 33 francs au tarif plein. Pour une famille, soit deux adultes et leurs enfants (nombre illimité) le prix est de 60 francs en prévente. Ces prix comprennent le train et l’entrée au meeting. Il est bien entendu possible également de commander des entrées et de venir en voiture. Le site offre les deux possibilités.

 

Trois gares :

 

Pour répondre à la forte demande, la gare de Payerne serait insuffisante, du coup les organisateurs en collaboration avec les CFF et l’armée vont aménager deux gares additionnelles, soit l’une à Corcelles-Nord et l’autre à Cugy. Les CFF misent sur près de 8’000 passagers par heures.

 

Si, il est vivement conseillé de prendre le train, il sera également possible de se rendre au meeting en voiture, près de 50’000 places sont déjà envisagées, avec notamment une rotation prévue des places en cas de pluie, afin d’éviter la gadoue.

 

Locomotive Air14 :


 

DSC_3656.jpg


 

Partenaire de la manifestation, les CFF participe également en terme d’image avec une locomotive aux couleurs d’Air14, ce matin, nous avons eu la primeur d’assister à la présentation de celle-ci et de son baptême par la Mme la syndique de Payerne Christelle Luisier. Cette locomotive qui sillonnera  notre pays sera vue près d’un million de fois par jour.

 

 

4 journées, 4 couleurs, 4 thèmes :


 

DSC_3667_2.JPG


 

 

Si, le contenu du programme n’est pas encore connu, les organisateurs ont prévu des un fils conducteurs, pour les quatre journées, chaque journée dispose de sa couleurs et de son thème. Mais vous devez savoir, que le programme sera exceptionnel chaque jour avec son lot de patrouilles acrobatiques, de jets, d’hélicoptères et de oldtimer. Par contre, les démonstrations Helvêtiques comme la Patrouille Suisse, le PC-7 Team et le Swiss Hornet solo display, le Super Puma display se feront chaque jour.

Cette fête de l’air va marquer les trois évènements que forment,  les 100 ans des Forces Aériennes, les 50 ans de la Patrouille Suisse et les 25 ans de PC7 Team. Outre, l’histoire, les hommages et l’innovation trouveront également leur place sur la base aérienne.

 

Fête aérienne bien sûr, mais fête également de toute l’armée qui sera présente avec divers  systèmes. Les entreprises qui travaillent sur l’aérodrome présenteront leur savoir faire, comme la société S3 Aerospace par exemple, la région et la ville de Payerne, ainsi que Swiss tourisme feront également partie prenante de cette grande fête.

 

Je terminerais pour signaler, qu’entre les deux weekends, des journées ont été prévues par les organisateurs, pour les personnes à mobilités réduites, une journée course d’écoles pour les classes qui termine l’école obligatoire (700 ont déjà réserves). Le tout dans une organisation de «Swissitude», qualité et efficacité !

 

Le meeting de Payerne  2004 avait été un évènement de classe européenne, Air14 sera un évènement international, jamais, un meeting n’avait été organisé sur deux weekends avec une seconde base aérienne en soutien. Air14, sera l’évènement aéronautique à ne rater sous aucun prétexte ! 


 

DSC_3709_2.JPG

Lien : 


http://www.air14.ch/



Photos : 1 & 2 Colonel EMG IAN LOGAN à la présentation 3,4,5 Baptême de la locomotive des CFF @ Pascal Kümmerling