09/07/2012

Dassault achève le 200e Falcon 7X !

 

 

200th Falcon 7X #1.jpg

 

 

Farnborough, Dassault Aviation vient d’annoncer que le 200e exemplaire de son jet Falcon 7X est en d’achèvement sur les installations du constructeur de Bordeaux-Mérignac dans le sud de la France.

L’avion sera entièrement terminé cette semaine, « Nus sommes particulièrement fier de cette étape » à déclaré Jean Rosanvallon, Président-directeur général de Dassault Falcon.

 

Dassault a déjà livré plus de 150 Falcon 7X. La flotte de 7X a accumulé plus de 130'000 heures de vol depuis que le premier  exemplaire est entré en service en 2007. L’avion opère dans 32 pays. Depuis l’entrée en service, Dassault, a développé des dizaines de nouvelles options qui donnent aux clients un large éventail de choix pour l’aménagement de l’avion.

 

Le Falcon 7X vole plus vite, Seul jet d’affaires long-courrier certifié par l’AESA et la FAA pour décoller de l’aéroport de London City, le Falcon 7X possède un rayon d’action de 5 950nm (11 000km) lorsqu’il transporte huit passagers à Mach 0.80.Il ouvre une nouvelle ère d’innovation, de confort et de performances. Le Falcon 7X parcourt 11 000 km (5950 nm) sans escale et relie Paris à Tokyo,  New York à Dubaï, Berlin à Los Angeles,  Johannesburg à Londres, il est le seul jet d’affaires long-courrier certifié par l’AESA et la FAA.

 

Données techniques du 7X :

L’autonomie : 11 019 km (5950 nm) avec 8 passagers et réserves NBAA IFR (à Mach 0,80). Les moteurs : Trois turboréacteurs Pratt & Whitney Canada PW307A de 6402 lb (28,5 kN) de poussée chacun (SL ISA+17 °C)

L’avionique : Cockpit EASy de nouvelle génération avec minimanche latéral, Digital Flight Control System, système Primus Epic d’Honeywell, automanette et affichage tête haute optionnel Collins, et système de vision améliorée EFVS (Enhanced Flight Vision System).

 

200th Falcon 7X #3.jpg

 

 

Photos : le 200e Falcon 7X @ Dassault Aviation

 

14/02/2012

Le Falcon 7X a atteint 100.000 heure de vol !

 

7X_0149M.jpg


 

Saint-Cloud, France, le Falcon 7X de Dassault a accumulé plus de 100.000 heures de vol qui marque un jalon important pour les avions de la compagnie.

Le Falcon 7X a été livré pour la première fois en Juin 2007, et depuis ce temps 133 ont été mis en service dans 31 pays. Le Falcon 7X est le premier jet d'affaires à intégrer un système de vol de contrôle numérique, qui fournit une enveloppe avec une plus grande sécurité. L'avion est également livré en standard avec le poste de pilotage EASy. Cockpit EASy de nouvelle génération avec minimanche latéral, Digital Flight Control System, système Primus Epic d’Honeywell, automanette et affichage tête haute optionnel Collins, et système de vision améliorée EFVS (Enhanced Flight Vision System).

 

clip_image002small.jpg

 

 

Le Falcon 7X est alimenté par trois moteurs Pratt & Whitney PW307A Canada de 6402 lb (28,5 kN) de poussée chacun (SL ISA+17 °C) et offre une efficacité de carburant supérieure de 15 à 30% face aux autres aéronefs de la même catégorie.

Le Falcon 7X vole plus vite, Seul jet d’affaires long-courrier certifié par l’AESA et la FAA pour décoller de l’aéroport de London City, le Falcon 7X possède un rayon d’action de 5 950nm (11 000km) lorsqu’il transporte huit passagers à Mach 0.80.Il ouvre une nouvelle ère d’innovation, de confort et de performances. Le Falcon 7X parcourt 11 000 km (5950 nm) sans escale et relie Paris à Tokyo,  New York à Dubaï, Berlin à Los Angeles,  Johannesburg à Londres, il est le seul jet d’affaires long-courrier certifié par l’AESA et la FAA.

_MG_5724M.jpg

 

 

Photo : 1 Dassault Falcon 7X @ Katsuko Tokunaga 2 cockpit @ Dassault Aviation

 

01/02/2011

Dassault : essais dans le cadre du programme « Clean Sky »!

69_Falcon_May2008.jpg

 

Dassault Aviation a récemment effectué avec succès un vol d’essai destiné à évaluer les applications potentielles d’une aile à profil laminaire pour les jets d’affaires à large fuselage. Le vol s’est déroulé avec un Falcon 7X depuis le Centre d’essais en vol de Dassault à Istres, en Provence.

 

Programme Clean Sky :

 

Cette campagne s’inscrit dans le cadre du projet de Démonstrateur technologique intégré (DTI) « Aéronef à voilure fixe intelligent » (« Smart Fixed Wing Aircraft ») de l’initiative européenne de recherche « Clean Sky », l’une des plus vastes jamais engagées à l’échelle communautaire. Cette dernière ambitionne de mettre au point des technologies plus propres et silencieuses au profit des avions de prochaine génération qui entreront en service après 2020.

Essais avec un Falcon 7X :


Le vol a évalué une nouvelle technologie de caméra infrarouge (IR) développée par FLIR, qui est capable de mesurer des gradients de température dans des environnements à haute altitude/basse température et pression. La caméra a ainsi mesuré les écarts de températures de surface entre les zones d’écoulement laminaire et turbulent de l’empennage horizontal du Falcon 7X. Alors que le Falcon 7X ne repose pas sur une conception laminaire, à haute altitude, une laminarité atteignant 40 % a été prédite sur l’extrados de l’empennage horizontal. Les mesures prises par la caméra IR placée au sommet de la dérive ont permis d’obtenir une validation expérimentale.

« Les résultats, qui sont toujours en cours d’analyse au sein de Dassault Aviation et de l’ONERA [Office national d’études et de recherches aérospatiales], montrent d’emblée les extensions laminaires que nous espérions », a déclaré Philippe Rostand, Responsable des Falcon futurs de Dassault Aviation. « Ces tests nous ont également permis de qualifier de nouveaux procédés et équipements de mesure qui seront utilisés à l’occasion des futurs vols d’essai que réaliseront Dassault, Airbus et les autres partenaires européens à une échelle encore plus grande, notamment dans le cadre de la voilure laminaire avancée « smart laminar wing » qui sera évaluée en 2014 à bord d’un Airbus A340-300 spécialement modifié ».

Pourquoi des recherches sur les laminaires ?

 

Entre autres innovations aérodynamiques, une voilure laminaire offre le plus fort potentiel de réduction de la traînée. Ce type de profil n’est actuellement utilisé que pour les planeurs et les petits jets d’affaires. Les premières études révèlent qu’une voilure laminaire permettrait de réduire la traînée de 5-10 % et un volume équivalent de consommation carburant et d’émissions de CO2 à bord d’un avion plus lourd. Des démonstrations et analyses à plus grande échelle doivent encore être conduites pour confirmer l’application efficiente et sûre d’une telle formule aérodynamique aux avions de grande capacité.

Dassault Aviation avait déjà réalisé une série concluante de vols d’essai d’un profil laminaire expérimental de 1986 à 1989 à bord d’un Falcon 50 modifié pour l’occasion.

 

065_Falcon7X.jpg

 

Photos : Falcon 7X de Dassault @ Dassault aviation

 

08:04 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : dassault, falcon 7x, clean sky, essais laminaire |  Facebook | |

28/05/2010

Livraison du premier Falcon 7X

 

 

DSC_0299.jpg

 

 

Dassault Falcon a livré le premier triréacteur Falcon 7X d’une commande de quatre exemplaires à Saudia Private Aviation (SPA), la division d’aviation d’affaires de la compagnie Saudi Arabian Airlines. Cette livraison est également la toute première du Falcon 7X en Arabie saoudite. Deux autres exemplaires seront livrés à SPA plus tard dans l’année, suivis du quatrième en 2011. Cette commande avait été annoncée au Salon de Dubaï en 2007.

SPA exploitera ses Falcon 7X pour effectuer des vols VIP à la demande au Moyen-Orient et à travers le monde. Capable de parcourir 5950 nm (11 000 km) de distance, cet avion peut desservir des paires de villes comme New York-Riyad, Dubaï-Tokyo ou encore Rio de Janeiro-Djeddah.

Une cinquantaine de Falcon est basée dans la région et ce chiffre devrait quasiment doubler au cours des trois prochaines années. Cette croissance rapide de la flotte Falcon à l’échelle régionale a conduit Dassault à ouvrir un nouveau Centre de rechanges Falcon à Dubaï en 2008. Le stock régional représente actuellement un montant supérieur à 1,5 million de dollars US. Un bureau de représentation commerciale couvrant la région a également été inauguré à Dubaï cette année.

Dassault envisage par ailleurs de créer une nouvelle Station service agréée Falcon à Djeddah, en partenariat avec Saudi Arabian Airlines. « Cette compagnie aérienne est réputée pour la qualité de ses services. Son expérience technique en maintenance aéronautique sera précieuse non seulement pour accompagner l’expansion de la flotte Falcon au Moyen-Orient, mais aussi pour offrir l’assistance requise aux exploitants de Falcon qui assurent régulièrement les liaisons entre l’Asie-Pacifique et l’Europe », a ajouté Jean Rosanvallon. « De par sa stature de grande compagnie aérienne possédant d’importants moyens de maintenance, Saudi Arabian Airlines sera parfaitement apte à proposer des solutions d’excellence à nos clients ».

 

E4_IMG_2711.JPG_4DImageDoc.jpeg

 

 

Photos : 1 Falcon 7X à Genève EBACE 2010 @ Pascal Kümmerling 2 Variante de l’aménagement intérieur @ Dassault Falcon