19/09/2013

Le F-35 imposé à la Belgique !

F16-Force-Aérienne-Belge.jpg



 

BRUXELLES, la Belgique par l’intermédiaire de son ministre de la Défense Pieter De Crem envisage de proposer l'acquisition de chasseurs F-35 «Lightning II» pour remplacer la flotte de F-16 A/B «Fighting Falcon». La Belgique a-t-elle le choix de son futur avion de combat ? Vraisemblablement pas !

 

 

La pression de Lockheed-Martin : 

 

Les F-16 belges sont appelés à être progressivement remplacés à compter de 2023. Le constructeur américain du F-35, Lockheed-Martin, prévoit toutefois déjà un délai de huit ans entre la commande ferme et la livraison effective des appareils selon les dernières informations disponibles. 

La Belgique semble se diriger vers l’achat du F-35 sans même lancer une compétition. Pourtant, ce ne sont pas les candidats de choix européens qui manquent avec le Rafale F3 de Dassault et l’Eurofighter T3 d’EADS et le Gripen E de Saab.

Mais, il se trouve que la machine à vendre «made in USA» de Lockheed-Martin est déjà en marche. L’objectif du constructeur américain est très clair : «vendre du F-35 à tous les utilisateurs du F-16» ! Et si par bonheur, l’utilisateur du «Fighting Falcon» est en plus un membre de l’OTAN, cela ne fait qu’arranger les choses. Nous sommes aujourd’hui en Belgique en face du même scénario que celui mis en place en Norvège, aux Pays-Bas et au Danemark. 

Lockheed-Martin dispose également d’un atout majeur, puisque les Etats-Unis appuie la campagne du ministre de la Défense belge à devenir secrétaire-général de l'Otan. 

 

Une bataille politique en vue : 

En Belgique, la bataille pour le nouvel avion de combat se fera sur deux fronts, il faudra imposer le choix tout fait du F-35 à la gauche et puis il faudra financer l’achat. La Belgique avait acheté en son temps 160 F-16 au début des années 1980. Par suite de restructuration de l'armée de l'air devrait aboutir à un parc d'une soixantaine d'exemplaires. La Belgique devrait donc commander près de 50 à 55 F-35 pour maintenir ses escadrilles actuelles. Sauf, que le prix du F-35A n’est toujours pas connu, que les Pays-Bas estiment le coût par appareil à près 62 millions d’euros (sans la logistique, l’armement, la formation) et que cette estimation tient compte du milliard d’euro déjà investit dans le programme, ce que la Belgique n’a pas fait. Bref, on parle en fait de 35 F-35, si la Belgique trouve l’argent, soit un programme à plus de 6 milliards d'euros !

 

Eliminer la concurrence européenne : 

La pression américaine pour remplacer les flottes de F-16 en Europe se fait particulièrement forte, à tel point, que l’on peut considérer que si Dassault, EADS et Saab n’étaient pas en mesure comme c’est le cas de proposer trois solutions européennes, l’industrie aéronautique militaire européenne serait aujourd’hui morte et enterrée par le géant américain. Fort heureusement la résistance des trois industriels n’est pas vaine, mais fort compliquée, notamment du fait que certains pays sombrent un peu trop rapidement aux chants de la sirène US.

 

F35.jpg


Photos : 1 F-16A du Solo Display belge @ FAB 2 F-35A @ Lockheed-Martin

 

 

 

08/09/2013

AMX A-1M modernisé pour la FAB !

AMX_01.jpg


 

 

Embraer vient de livrer le premier avion d'attaque subsonique AMX A-1M modernisé à l' armée de l'air brésilienne (FAB). Au total se sont 43 AMX, qui subiront une modernisation. La mise à niveau des avions de combat AMX est conjointe, avec entre les deux pays constructeurs et utilisateurs, soit l’Italie et le Brésil. Cette modernisation, doit permettre à la flotte d’AMX de poursuivre sa mission jusqu’en 2025.

 

L’AMX modernisé :


 

A-1M-cockpit1.jpg


 

La modernisation des AMX italo-brésilien comprend une adaptation des systèmes similaires à ceux montés en rattrapages sur les F-5M et A29 «Super Tucano» en activités au sein de la FAB. Afin. d'offrir le plus grand bénéfice possible, le programme de mise à niveau a pour but une avionique commune, contribuant à une meilleure standardisation de l'orientation et de la formation des pilotes aux instruments. Cette communauté offre un niveau de standardisation et de nombreux avantages opérationnels, tels que l'amélioration de la doctrine d'emploi au sein de la FAB et un meilleur rendement en termes d'heures de vol. Le cockpit de l’AMX A-M1 comprend un système numérique axé avec trois écrans multifonctions, qui remplace les instruments conventionnels. Une centrale inertiel laser a été ajoutée, ainsi qu’un HUD de nouvelle génération. L’avion est doté d’un système de régénération d’oxygène de type OBOG. En matière de radar, le «Grifo» de Selex-ES est amélioré et reçoit des améliorations en matière de détection et de contre-mesures électronique. L’adjonction d’un  nouveau câblage permettra l’usage d’une nouvelle génération d’armement guidé par laser, par exemple.

Rappel :


 

yourfile.jpg


 

L'AMX italo-brésilien est le seul avion d'attaque léger en service qui ne soit pas dérivé d'un avion d'entrainement. Conçu pour succéder au Fiat G.91 et équiper l'Aeronautica Militare Italiana (AMI), l'AMX a été lancé en 1978 par Aeritalia (alias Alenia) et Aermacchi, rejoints en 1980 par Embraer qui produisait l'Aermacchi MB 326 alias AT-26 Xavante sous licence pour la Força Aérea Brasileira (FAB). L'AMX monoplace a volé le 15 mai 1984. Les premiers AMX sont entrés en service fin 1989 dans l'AMI et la FAB. Propulsé par un turboréacteur Rolls-Royce Spey, l'actuel AMX est pourvu d'une avionique moderne comprenant un viseur tête-haute et d'un écran multifonction d'Alenia ainsi que d'une centrale inertielle Litton LN39. Il est équipé d'un télémètre-radar Elta EL/M-200 1B (AMI) ou Tecnasa/SMA SCP01 (FAB). Les versions italiennes et brésiliennes se distinguent aussi par leur armement fixe: un canon de 20 mm GE Vulcan M61 pour l'AMI ou deux canons GIAT DEFA 554 de 30 mm pour la FAB.


 

A-1M-em-alta.jpg


Photos : 1 & 4  Prototype modernisé d’AMX A-1M 2 Cockpit 3 Le premier AMX A-1M modernisé @ Embraer/FAB

20:21 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : embarer, amx, amx a-1m, infos avations, fab |  Facebook | |

12/08/2013

Le Brésil va retirer ses Mirage 2000 !

FAB-Mirage-2000.jpg


 

Sao Paulo, l’armée de l'air brésilienne (Força Aérea Brasileira-FAB) vient de décider de retirer du service ses 12 avions de combat de type Mirage 2000 pour la fin de cette année. Ces Mirage 2000 avaient été achetés d’occasion à la France en 2005 pour 80 millions de dollars (avions, missiles et logistique). 

La FAB dispose de 10 Mirage 2000C monoplace et 2 biplaces 2000B (désigné localement comme F-2000C/B) qui servent au sein du 1er Escadron de défense aérienne, depuis la base aérienne de Anapolis. L’entretien et la logistique étaient assurés par le constructeur Dassault Aviation. Une équipe de travail établie par le commandement des opérations aériennes de la FAB est en train d'analyser les mesures à mettre en œuvre pour le retrait progressif de ces avions.

Avec le retrait des Mirage 2000, la FAB ne disposera plus que des Northrop F-5EM/FM Tiger II pour l’interception et des AMX A1 pour l’attaque au sol. Les 57 F-5EM/FM ont été modernisé avec l’aide de l’israélien ELBIT. Les améliorations apportées comprennent un radar SELEX-ES Grifo, un viseur de casque DASH, des systèmes modernes d’alerte radar et des contre-mesures, l’amélioration des IFF (Identification, ami ou ennemi),  des écrans numériques et l’intégration du système HOTAS (Hands on Stick & Throttle), une navigation GPS redondante, une liaison de données pour l’échange d’informations et des sièges éjectables plus récents. 

Malgré cette modernisation, la flotte de F-5 est vieillissante et n’est déjà plus en phase, avec les nouvelles technologies, comme l’arrivée généralisée des radars à antenne à balayage électronique (AESA). Le Brésil va devoir rapidement rendre son choix, dans le programme F-X2 selon (Plano Estratégico Militar da Aeronáutica) le plan de modernisation. La FAB a reçu des offres pour le  F/A-18E/F Super Hornet de Boeing, le Gripen E de Saab et le Rafale de Dassault Aviation.


 

Brazilian_Mirage_2000.jpg


Photos : Mirage 2000 (F2000) de la FAB @ FAB

21:51 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : fab, dassault aviation, mirage 2000, f2000 |  Facebook | |

06/06/2013

Les 200'000 heures de vol des AMX !

800px-Italian_Air_Force_AMX_fighter_takes_off_.jpg

 

 

 

 

L'Armée de l'Air italienne célèbre le passage des 200’000 heures de vol de la flotte d’avions de combat AMX, en service depuis 1984.

L'AMX, surnommé « Ghibli » dans l'armée de l'Air Italienne est un avion monomoteur léger d'attaque et de reconnaissance produit en Italie et au Brésil, conformément aux spécifications émises en 1981 par les forces aériennes italiennes et brésiliennes pour remplacer le FIAT G.91Y en Italie et à fournir à la FAB brésilienne un nouvel avion tactique pour compléter à l’époque le F-5 et les Mirage III opérant   comme intercepteurs au Brésil.

 

 L’AMX modernisé :

La modernisation des AMX italo-brésilien comprend une adaptation des systèmes similaires à ceux montés en rattrapages sur les F-5M et A29 Super Tucano. Afin d'offrir le plus grand bénéfice, les programmes de mise à niveau ont pour but une  avionique commune, contribuant à une meilleure standardisation de l'orientation et de  la formation des pilotes aux  instruments. Cette communauté offre un niveau de standardisation qui vient avec de nombreux avantages opérationnels, tels que l'amélioration de la doctrine d'emploi de la FAB et un meilleur rendement en termes d'heures de vol. Le cockpit de l’AMX A-M1 comprend un système numérique axé avec trois écrans multifonctions qui remplace les instruments conventionnels. Un central inertiel laser a été ajoutée ainsi qu’un HUD de nouvelle génération. Le câble permet l’usage d’une nouvelle génération d’armement guidé par laser.

 

 Rappel :

L'AMX italo-brésilien est le seul avion d'attaque léger en service qui ne soit pas dérivé d'un avion d'en trainement. Conçu pour succéder au Fiat G.91 et équiper l'Aeronautica Militare Italiana (AMI), l'AMX a été lancé en 1978 par Aeritalia (alias Alenia) et Aermacchi, rejoints en 1980 par Embraer qui produisait l'Aermacchi MB 326 alias AT-26 Xavante sous licence pour la Força Aérea Brasileira (FAB). L'AMX monoplace a volé le 15 mai 1984, mais le biplace AMX-T n'a pris l'air qu'en 1988. Les premiers AMX sont entrés en service fin 1989 dans l'AMI et la FAB. Propulsé par un turboréacteur Rolls-Royce Spey, l'actuel AMX est pourvu d'une avionique moderne comprenant un viseur tête-haute et d'un écran multifonction d'Alenia ainsi que d'une centrale inertielle Litton LN39. Il est équipé d'un télémètre-radar Elta EL/M-200 1 B (AMI) ou Tecnasa/SMA SCP01 (FAB). Les versions italiennes et brésiliennes se distinguent aussi par leur armement fixe: un canon de 20 mm GE Vulcan M61 pour l'AMI ou deux canons GIAT DEFA 554 de 30 mm pour la FAB.

 

 

 

 

 

 

amx-t.jpg

 

 

Photos :  AMX Italien @ Armée de l’Air Italienne

 

08:13 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : amx, amrée italienne, fab, amx italo-brésilien |  Facebook | |

20/03/2013

Le Brésil a choisi le ravitailleur IAI B767 MMTT !

38470.jpg


 

 

SAO PAULO, dans le cadre du programme KC-X2 de remplacement des actuels ravitailleurs  KC-137 « Stratoliner», la Force Aérienne Brésilienne (FAB) vient de choisir le concept d’Israel Aerospace Industries (IAI) B767-300 Multi-Mission Tanker Transport (MMTT).  Les vieux KC-137 (dérivés des B707) sont en service au sein de la FAB depuis 1986 depuis le 2e Escadron du Groupe Transport.

 

Attribué à la suite d'un concours international, le contrat couvre la conversion de deux Boeing B767-300 ER (Extended Range) commerciaux en citerne volante  multi-missions et de  transports. Le concept israélien a été préféré aux offres européennes et américaines (bien que l’avion de base soit américain). Les avions convertis seront conçus pour effectuer le ravitaillement en vol, le transport de troupe stratégique et de fret, ainsi que l'évacuation sanitaire aérienne (AE) et ceci conformément aux exigences opérationnelles de la FAB.

Le président-directeur général d’IAI, Joseph Weiss, a déclaré que le programme impliquera également la participation de plusieurs sous-traitants brésiliens.


 

Sans titre.png


 

L’IAI B767-300MMTT :   

 

Le concept d’IAI concernant le B767-300 MMTT permet à l’avion d’être configuré simultanément pour le ravitaillement en vol, le transport de fret, VIP, les passagers comme souhaité par l'opérateur. L’avion dispose également d’une porte cargo permettant le transport de palettes. Les sièges passagers et les consoles de guidage au ravitaillement en vol, peuvent être rapidement installées ou enlevées.


 

mmtt.jpg


 

A l’origine, le B767 MMTT est une réalisation israélienne faisant suite à une demande du gouvernement colombien pour la transformation de B767 en version transport et ravitaillement en vol. Le MMTT est configuré avec deux nacelles de ravitaillement Wing (funes) du modèle ARP3, développé et fabriqué par IAI. Le MMTT peut également être configuré avec une flèche ou une flèche mixtes, le tuyau et un système de ravitaillement de type «Drogue». 

Le Brésil devient le second clients pour le concept IAI B767 MMTT.


 

1079885652.jpg


Photos : 1 IAI B767MMTT colombien 2 IAI B767MMT colombien en ravitaillement avec un Kfir C-7 @ IAI