18/12/2013

Le Brésil choisit le Gripen E !

DSC_2825.jpg


 

SAO PAULO, le Brésil vient de choisir le Gripen E et devient le troisième pays à opter pour cet avion ! Après la Suisse, la Suède, le Brésil rejoint la nouvelle génération de la famille Gripen ! Au total se sont 36 appareils qui sont concernés pour une première tranche ! Au total se sont 100 à 120 avions qui seront concernés pour l’Air Force !

 

Deux perdants : 

 

Le Rafale de Dassault aviation jugé trop cher et dont certains équipements manquaient (viseur de casque par exemple) et le Boeing F/A-18 «Super Hornet» dont l’image a été éclaboussée par les écoutes de la NSA et dont la fabrication pourrait être stoppée prochainement ne faisait qu'entamer la confiance.

 

Un choix semblable à la Suisse : 


 

axalp2012.parsys.28470.Image.jpeg


 

La décision brésilienne ressemble à celle de la Suisse, le Gripen E offre le meilleur rapport qualité coût, avec de nombreux avantages techniques comme l’ouverture radar AESA sur 200° (contre 140° à la concurrence), une architecture électronique particulièrement rapide et une avionique nouvelle génération. Les choix offerts en matière d’équipements connexes : armement, nacelles de reconnaissance et de désignation laser sont sans communes mesures face à la concurrence.

 

Coup double des suédois : 

 

En plaçant le Gripen E au sein de la FAB, le constructeur Saab a réussi un double coup, d’abord avec une sérieuse option en direction des marchés comme la Colombie, le Chili et l’Argentine, mais également avec le lancement du «Sea Gripen» soit, la version navale du Gripen E qui pourrait venir équiper la Marine brésilienne. 


 

saab,gripen e,gripen f,brésil gripen,gripen e brésil gripen suisse,swiss air force,fab,sea gripen,gripen blog


 

Production en série pour le Gripen E !

 

Stockholm, le constructeur Saab vient de recevoir une commande l’Administration suédoise du matériel de défense (FMV) concernant la production large de l’avion de combat Gripen E. Cette commande de production en série est évaluée à un montant de 16.4 milliards de couronnes. 

 

Situation actuelle : 

 

A ce jour, le Gripen F de développement vole avec l’ensemble des systèmes de nouvelle génération à l’état de prés-séries. Trois Gripen E de prés-série sont actuellement en phase  d’assemblage au sein des installations de Linköping, soit un taux d’industrialisation à taux faible. Le premier Gripen E volera fin 2014 et sera rejoint début 2015 par les deux autres appareils. Ceux-ci serviront à la formation des instructeurs suédois et suisses en vue de l’arrivée des appareils de série.

 

Industrialisation à large taux : 

 

La commande effectuée aujourd’hui permet le lancement de l’industrialisation large du Gripen E, dans le but de fournir l’appareil pour 2018 conformément au calendrier annoncé par Saab. Il s’agit là de la troisième commande reçue selon l’accord du FMV portant sur le Gripen E et rendu publique le 15 février 2013. D’autres commandes contenues dans cet accord concernent:

Les commandes reçues dans le cadre de cet accord sont comptabilisées lorsque chaque commande et passée, et les commandes restantes sont prévues pour 2014.

 

“La commande passée par la FMV démontre une fois de plus la confiance du parlement suédois dans le Gripen, dans son potentiel de développement et dans sa capacité de défense. De plus, elle apporte la confirmation que le programme suit son cours selon la planification prévue", dit Håkan Buskhe PDG de Saab.

 

“Nous continuons à construire sur le succès du Gripen. Le Gripen est unique dans sa capacité à combiner haute technologie et performance avec efficacité en termes de coûts, et nous relevons un intérêt marqué pour le Gripen sur le marché de l’exportation”, affirme Lennart Sindahl, responsable de la division aéronautique de Saab.


 

Axalp3.jpg


Les clients de la famille «Gripen» :

 

Version C/D :

 

Suède: 175 monoplaces et 29 biplaces, Hongrie: 12 monoplaces et 2 biplaces, Rép. Tchèque: 12 monoplaces et 2 biplaces, Afrique du Sud:  19 monoplaces et 9 biplaces, Thaïlande : 10 monoplaces et 2 biplaces (6 monoplaces supplémentaires en attente de commande).

 

 

Version E (NG) :

 

Suisse : 22 exemplaires, Suède: 60 exemplaires, Brésil 36 (jusqu’à 120 exemplaires).

 


 

Photos : 1, 2, 4 Gripen F de développement en Suisse, 3 Sea Gripen

21/11/2013

Les P-3 «Orion» brésiliens modernisés !

unnamed-2.jpg


 

L'armée de l'air brésilienne a retrouvé une capacité de lutte anti-sous-marine, après un déficit opérationnel de près de 15 ans. En 2005 la FAB a signé un contrat avec Airbus Military, pour la modernisation de ses neuf avions de patrouille maritime Lockheed P-3A «Orion». Le septième appareil modernisé vient d’être livré à la FAB.

 

Modernisation des P-3 brésilien : 

 

Les P-3A de la Força Aérea Brasileira (FAB) sont modernisés au sein des installations d’Airbus Military à Getafe en Espagne. Les appareils sont portés au standard «H» et intègre les modernisations suivantes : améliorations structurales sur les appareils selon les besoins (usure de la cellule) et installation du système tactique de mission entièrement intégré Integrated Tactical System (FITS). Modernisation de l’avionique avec la mise en place d’un cockpit numérique fournit par Thales. Installation d’un nouveau système de radar multi-mode EL/M-2022A (V) 3 de l’israélien ELTA Systems de surveillance maritime. Intégration d’un imageur thermique FLIR SAFIRE II. 

 

En matière d’armement, les P-3H de la FAB emportent désormais le missile anti-navire AGM-84 «Harpoon», des torpilles Mk.46.

 

Zones d’utilisation : 

 

Les Lockheed P-3H «Orion» de la FAB sont utilisés pour la surveillance et la protection des zones maritimes et des ressources naturelles dont l'Amazonie et la région du plateau continental . En outre, l'appareil prend en charge les missions de recherche et de sauvetage (SAR) dans l'Atlantique Sud, qui sont sous la responsabilité du Brésil.


 

unnamed-1.jpg


 

Photos :1 Lockheed P-3H Orion de la FAB @ FAB  2 P-3H de la FAB @ Alejandro H. Leon

19/09/2013

Le F-35 imposé à la Belgique !

F16-Force-Aérienne-Belge.jpg



 

BRUXELLES, la Belgique par l’intermédiaire de son ministre de la Défense Pieter De Crem envisage de proposer l'acquisition de chasseurs F-35 «Lightning II» pour remplacer la flotte de F-16 A/B «Fighting Falcon». La Belgique a-t-elle le choix de son futur avion de combat ? Vraisemblablement pas !

 

 

La pression de Lockheed-Martin : 

 

Les F-16 belges sont appelés à être progressivement remplacés à compter de 2023. Le constructeur américain du F-35, Lockheed-Martin, prévoit toutefois déjà un délai de huit ans entre la commande ferme et la livraison effective des appareils selon les dernières informations disponibles. 

La Belgique semble se diriger vers l’achat du F-35 sans même lancer une compétition. Pourtant, ce ne sont pas les candidats de choix européens qui manquent avec le Rafale F3 de Dassault et l’Eurofighter T3 d’EADS et le Gripen E de Saab.

Mais, il se trouve que la machine à vendre «made in USA» de Lockheed-Martin est déjà en marche. L’objectif du constructeur américain est très clair : «vendre du F-35 à tous les utilisateurs du F-16» ! Et si par bonheur, l’utilisateur du «Fighting Falcon» est en plus un membre de l’OTAN, cela ne fait qu’arranger les choses. Nous sommes aujourd’hui en Belgique en face du même scénario que celui mis en place en Norvège, aux Pays-Bas et au Danemark. 

Lockheed-Martin dispose également d’un atout majeur, puisque les Etats-Unis appuie la campagne du ministre de la Défense belge à devenir secrétaire-général de l'Otan. 

 

Une bataille politique en vue : 

En Belgique, la bataille pour le nouvel avion de combat se fera sur deux fronts, il faudra imposer le choix tout fait du F-35 à la gauche et puis il faudra financer l’achat. La Belgique avait acheté en son temps 160 F-16 au début des années 1980. Par suite de restructuration de l'armée de l'air devrait aboutir à un parc d'une soixantaine d'exemplaires. La Belgique devrait donc commander près de 50 à 55 F-35 pour maintenir ses escadrilles actuelles. Sauf, que le prix du F-35A n’est toujours pas connu, que les Pays-Bas estiment le coût par appareil à près 62 millions d’euros (sans la logistique, l’armement, la formation) et que cette estimation tient compte du milliard d’euro déjà investit dans le programme, ce que la Belgique n’a pas fait. Bref, on parle en fait de 35 F-35, si la Belgique trouve l’argent, soit un programme à plus de 6 milliards d'euros !

 

Eliminer la concurrence européenne : 

La pression américaine pour remplacer les flottes de F-16 en Europe se fait particulièrement forte, à tel point, que l’on peut considérer que si Dassault, EADS et Saab n’étaient pas en mesure comme c’est le cas de proposer trois solutions européennes, l’industrie aéronautique militaire européenne serait aujourd’hui morte et enterrée par le géant américain. Fort heureusement la résistance des trois industriels n’est pas vaine, mais fort compliquée, notamment du fait que certains pays sombrent un peu trop rapidement aux chants de la sirène US.

 

F35.jpg


Photos : 1 F-16A du Solo Display belge @ FAB 2 F-35A @ Lockheed-Martin

 

 

 

08/09/2013

AMX A-1M modernisé pour la FAB !

AMX_01.jpg


 

 

Embraer vient de livrer le premier avion d'attaque subsonique AMX A-1M modernisé à l' armée de l'air brésilienne (FAB). Au total se sont 43 AMX, qui subiront une modernisation. La mise à niveau des avions de combat AMX est conjointe, avec entre les deux pays constructeurs et utilisateurs, soit l’Italie et le Brésil. Cette modernisation, doit permettre à la flotte d’AMX de poursuivre sa mission jusqu’en 2025.

 

L’AMX modernisé :


 

A-1M-cockpit1.jpg


 

La modernisation des AMX italo-brésilien comprend une adaptation des systèmes similaires à ceux montés en rattrapages sur les F-5M et A29 «Super Tucano» en activités au sein de la FAB. Afin. d'offrir le plus grand bénéfice possible, le programme de mise à niveau a pour but une avionique commune, contribuant à une meilleure standardisation de l'orientation et de la formation des pilotes aux instruments. Cette communauté offre un niveau de standardisation et de nombreux avantages opérationnels, tels que l'amélioration de la doctrine d'emploi au sein de la FAB et un meilleur rendement en termes d'heures de vol. Le cockpit de l’AMX A-M1 comprend un système numérique axé avec trois écrans multifonctions, qui remplace les instruments conventionnels. Une centrale inertiel laser a été ajoutée, ainsi qu’un HUD de nouvelle génération. L’avion est doté d’un système de régénération d’oxygène de type OBOG. En matière de radar, le «Grifo» de Selex-ES est amélioré et reçoit des améliorations en matière de détection et de contre-mesures électronique. L’adjonction d’un  nouveau câblage permettra l’usage d’une nouvelle génération d’armement guidé par laser, par exemple.

Rappel :


 

yourfile.jpg


 

L'AMX italo-brésilien est le seul avion d'attaque léger en service qui ne soit pas dérivé d'un avion d'entrainement. Conçu pour succéder au Fiat G.91 et équiper l'Aeronautica Militare Italiana (AMI), l'AMX a été lancé en 1978 par Aeritalia (alias Alenia) et Aermacchi, rejoints en 1980 par Embraer qui produisait l'Aermacchi MB 326 alias AT-26 Xavante sous licence pour la Força Aérea Brasileira (FAB). L'AMX monoplace a volé le 15 mai 1984. Les premiers AMX sont entrés en service fin 1989 dans l'AMI et la FAB. Propulsé par un turboréacteur Rolls-Royce Spey, l'actuel AMX est pourvu d'une avionique moderne comprenant un viseur tête-haute et d'un écran multifonction d'Alenia ainsi que d'une centrale inertielle Litton LN39. Il est équipé d'un télémètre-radar Elta EL/M-200 1B (AMI) ou Tecnasa/SMA SCP01 (FAB). Les versions italiennes et brésiliennes se distinguent aussi par leur armement fixe: un canon de 20 mm GE Vulcan M61 pour l'AMI ou deux canons GIAT DEFA 554 de 30 mm pour la FAB.


 

A-1M-em-alta.jpg


Photos : 1 & 4  Prototype modernisé d’AMX A-1M 2 Cockpit 3 Le premier AMX A-1M modernisé @ Embraer/FAB

20:21 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : embarer, amx, amx a-1m, infos avations, fab |  Facebook | |

12/08/2013

Le Brésil va retirer ses Mirage 2000 !

FAB-Mirage-2000.jpg


 

Sao Paulo, l’armée de l'air brésilienne (Força Aérea Brasileira-FAB) vient de décider de retirer du service ses 12 avions de combat de type Mirage 2000 pour la fin de cette année. Ces Mirage 2000 avaient été achetés d’occasion à la France en 2005 pour 80 millions de dollars (avions, missiles et logistique). 

La FAB dispose de 10 Mirage 2000C monoplace et 2 biplaces 2000B (désigné localement comme F-2000C/B) qui servent au sein du 1er Escadron de défense aérienne, depuis la base aérienne de Anapolis. L’entretien et la logistique étaient assurés par le constructeur Dassault Aviation. Une équipe de travail établie par le commandement des opérations aériennes de la FAB est en train d'analyser les mesures à mettre en œuvre pour le retrait progressif de ces avions.

Avec le retrait des Mirage 2000, la FAB ne disposera plus que des Northrop F-5EM/FM Tiger II pour l’interception et des AMX A1 pour l’attaque au sol. Les 57 F-5EM/FM ont été modernisé avec l’aide de l’israélien ELBIT. Les améliorations apportées comprennent un radar SELEX-ES Grifo, un viseur de casque DASH, des systèmes modernes d’alerte radar et des contre-mesures, l’amélioration des IFF (Identification, ami ou ennemi),  des écrans numériques et l’intégration du système HOTAS (Hands on Stick & Throttle), une navigation GPS redondante, une liaison de données pour l’échange d’informations et des sièges éjectables plus récents. 

Malgré cette modernisation, la flotte de F-5 est vieillissante et n’est déjà plus en phase, avec les nouvelles technologies, comme l’arrivée généralisée des radars à antenne à balayage électronique (AESA). Le Brésil va devoir rapidement rendre son choix, dans le programme F-X2 selon (Plano Estratégico Militar da Aeronáutica) le plan de modernisation. La FAB a reçu des offres pour le  F/A-18E/F Super Hornet de Boeing, le Gripen E de Saab et le Rafale de Dassault Aviation.


 

Brazilian_Mirage_2000.jpg


Photos : Mirage 2000 (F2000) de la FAB @ FAB

21:51 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : fab, dassault aviation, mirage 2000, f2000 |  Facebook | |