07/10/2015

10’000 heures pour les Caracal brésiliens !

15115538314_18b979cb95_o.jpg

 

 

Les 16 hélicoptères Airbus Helicopters H225M « Caracal exploités par la marine brésilienne, l'Armée et la Force aérienne, ont dépassé les 10.000 heures de vol.

 

Un Hélicoptère de combat éprouvé :

L’Airbus H225M « Caracal » démontre une novelle fois sa capacité d’adaptation terrain avec son adaptation aux conditions difficiles du climat brésilien. Les trois premières machines ont  été livrées directement par Eurocopter, les suivantes on été fabriquées sous licence au Brésil par la société Helibras (Helicópteros Eurocopter do Brésil) dès 2012.

 

Le H225M « Caracal »

Le H225M en cours d'acquisition par le Brésil est la dernière version du Super Puma d'Eurocopter et de la famille Cougar. Cet hélicoptère de 11 tonnes  bimoteur est équipé d'un rotor à cinq pales et d'un réservoir de carburant de grande capacité, offrant des performances et une autonomie plus grande de vol. Il a été conçu pour effectuer de multiples missions, telles que la recherche et sauvetage de combat (SAR), Le  de transport aérien tactique, longue distance le  transport en ambulance aérienne (MEDEVAC), l'appui logistique et  les  missions navales.

Cet appareil très sophistiqué est le premier hélicoptère  équipé d'un système de blindage et d'auto-protection comprenant la détection radar des missiles. Le H225M est également équipé d'une tourelle Flir qui lui donne une capacité d'intervention nocturne et tout temps. Une flotte de 14 appareils équipe l'armée de l'air et l'aviation légère de l'armée de terre française. Il a participé à l'opération Baliste d'évacuation de ressortissants au Liban en 2006.

 

A propos d’Hélibras :

Fondée en 1978, Helibras dispose  actuellement de 450 employés et une surface d’usine de 14.000 mètres carrés à Itajubá, où elle est située depuis 1980. À la fin de 2011, la superficie de l'installation Itajubá  attendra bientôt le double. Compte tenu de la croissance prévue des activités de fabrication et de maintenance des aéronefs militaires et civils de Helibras, le nombre d'employés de l'entreprise devrait atteindre 1.000 en trois ans. Cette croissance prévue comprend la production de l'hélicoptère Super Puma civil, qui est déjà en service avec le secteur du pétrole au Brésil.

 

Fotex-UH-15-Super-Cougar-MB-3.jpg

Photos : H225M @ FAB

11/09/2015

Brésil, le contrat pour le Gripen E est effectif !

Gripen-NG_[Photo-creditFAB_Paulo_Rezende][Saab.com-Col-img-2340x1316px].jpg

 

 

Le 27 octobre 2014 Saab a annoncé la conclusion d'un contrat avec le gouvernement fédéral brésilien pour le développement et la production d’un premier lot de 36 avions Gripen NG. Le contrat est maintenant entré en vigueur, toutes les conditions requises sont remplies. Aujourd'hui, la valeur de l'ordre est de 39.3 milliards de couronnes suédoise. La prise de commande par l’avionneur suédois Saab est enregistrée et les premières livraisons à l'Armée de l'Air brésilienne seront entreprises de 2019 au 2024.

Le contrat de coopération industrielle afférents (y compris le transfert de technologie aux industries brésiliennes), qui a été signé en octobre 2014, est également en vigueur aujourd'hui.

 

Gripen-NG-Mock-up1-960x653.jpg

«Grâce au programme Gripen NG, nous continuons à bâtir des relations industrielles entre le Brésil et la Suède. Je suis convaincu que cet important programme servira de plate-forme pour de nouvelles entreprises et contribuera à la croissance à la fois de l'industrie brésilienne et suédoise ", dit Marcus Wallenberg, président du conseil d'administration de Saab.

"Cette étape importante marque le début officiel du programme Gripen NG au Brésil. Nous allons maintenant travailler à plein régime pour assurer la ponctualité des livraisons des Gripen E au Brésil. Notre partenariat avec l'industrie brésilienne renforce la position de Saab en Amérique latine et soutient notre stratégie de croissance par le biais de la coopération industrielle », explique Håkan Buskhe, président et chef de la direction de Saab.

Le programme de transfert de technologie contribuera davantage à l'élaboration d'une base avancée de la défense au Brésil. Ingénieurs et techniciens brésiliens viendront chez Saab pour la formation sur les systèmes de l’avion à partir d’octobre à 2015.

 

«L'acquisition de Gripen NG apporte des avantages au-delà de l'élargissement de la capacité opérationnelle de l'armée de l'air brésilienne. En plus d'équiper FAB avec l'un des combattants les plus modernes du monde, la participation dans le développement du Gripen NG signifie une percée technologique pour l'industrie brésilienne ", explique le Lieutenant-brigadier Nivaldo Luiz Rossato, commandant de la Force Aérienne Brésilienne.

La FAB prévoit à terme l’acquisition de trois lots de Gripen NG pour un total de 102 aéronefs. Le développement et l’acquisition de la version Sea Gripen pour la marine ne concernent pas ce contrat.

 

IMG_0082.JPG

Photos : Gripen E et la FAB @ Sgt Rezende/FAB

26/04/2015

Lancement de la production pour les Gripen brésiliens !

2134551757.jpg

 

A la mi-avril, l’avionneur suédois Saab et l’avionneur brésilien Embraer ont signé un accord de coopération en vue du transfert de technologie et le lancement de la mise en place d’une chaine de fabrication au Brésil. Cet accord conclut définitivement plus d'un an de négociations en vue du programme F-X.

 

Forte implication d’Embraer et Akaer : 

 

La coopération entre le suédois Saab se fera avec les deux sociétés brésiliennes Embraer et Akaer. La première va mettre en place une ligne de production qui sera située à Gavião Peixoto où l'entreprise assemble actuellement les KC-390, A-29 Super Tucano et Phenom 100/300. Embrasser sera également responsable du développement des logiciels de l’intégration de ceux-ci et des essais en vol sans oublier l'assemblage final et la livraison des avions du programme brésilien Gripen NG.

 

A signaler également, la mise en place d’un nouveau centre pour le développement du programme technologie sera mis en place sur ce site avec Saab et d'autres partenaires du programme. Les futurs client du Gripen NG seront également invité à participer.

En parallèle un accord similaire a été signé entre Saab et la société de services d'ingénierie aéronautique brésilienne Akaer. 

 

Biplace et avionique:

 

La transition sur Gripen E peut s’effectuer directement depuis le simulateur sans passer forcément par des vols de préparation en biplace. Mais le Brésil à émis le besoin de disposer d’une version « F » du Gripen, soit un biplace notamment pour la guerre-électronique. En conséquence, l’avionneur Embraer va participer à la production de la version « F » qui sera pour l’instant uniquement destinée au Brésil. 

 

On sait également que le Brésil a terminé de définir ses besoins en matière de choix de l’avionique des Gripen E/F. L’avionneur Saab propose deux versions à choix pour ses clients. Si la base de l’électronique et de l’interface est la même pour tous, le client peut choisir entre deux versions de cockpit : la première dispose de trois grands écrans couleurs de 11 pouces et la seconde intègre un unique, grand écran, le WAD produit par l’israélien Elbits Systems. 

 

 

10569049_788916087865778_5593417066154893007_n.jpg

 

La Force Aérienne brésilienne (FAB) a sélectionné le grand écran WAD pour équiper ses avions de combat Gripen E/F. Le système de visualisation WAD sera produit à Porto Alegre en collaboration avec l’entreprise brésilienne AEL Sistemas (AEL). Le système WAD comprend également un HUD et offre un système unique d'affichage intelligent redondant sur un écran de 19 x 8 pouces avec présentation de l'image en continu et écran tactile.

 

Commandes d’approvisionnement : 

 

 

En vue, de la production du premier lot de 36 Gripen E/F pour le Brésil et les premiers Gripen E suédois, l’avionneur Saab a attribué à l’équipementier européen Selex ES un contrat de production pour le système de recherche infrarouge Skyward-G (IRST). Le capteur électro-optique passif sera installé devant le cockpit de l'avion de combat. 

Selex ES a reçu également la commande type pour la fourniture du radar AESA « Raven » qui doit équiper les Gripen E/F.

En outre, Selex et Saab ont également annoncé qu'ils ont mené des essais de déploiement  avec succès de la nouvelle génération de leurres autonomes « BriteCloud »qui doit équiper à terme l’ensemble des versions C/DE/F du Gripen. Les tests ont utilisé une version 55mm de diamètre du « BriteCloud » qui est compatible avec les éjecteurs de paillette thermique de l’avion.

 

 

L’avenir au Brésil :  

 

L'ordre des 36 avions destinés à la FAB a été dénommée «première tranche" par le Gouvernement brésilien et les diverses sociétés du pays qui travaille sur le projet, confirmant ainsi que le partenariat entre la Suède et le Brésil s’emploie à étendre le nombre de combattant commandé, en vue d’une seconde tranche à l’horizon 2023 et la préparation de la version marine le « Sea Gripen ».

 

GripenDemo_br725.jpg

 

Photos : 1 Gripen E FAB 2 Avionique WAD 3 Gripen F FAB @ SAAB/Embraer

 

 

 

 

 

 

20/03/2015

Brésil, budget alloué pour les ravitailleurs IAI B767 MMTT !

1804251.jpg

 

 

Brasilia, après un long retard, le gouvernement brésilien a alloué le budget nécessaire à l'achat de trois avions ravitailleurs IAI Boeing 767-300  MMTT. Les conversions seront effectuées par Israel Aerospace Industries.

 

Rappel : 

 

IAI a été sélectionné pour le contrat en 2013 dans le cadre du programme KC-X2 de remplacement des actuels ravitailleurs  KC-137 « Stratoliner», de la Force Aérienne Brésilienne (FAB). Le Brésil a choisi le concept d’Israel Aerospace Industries (IAI) B767-300 Multi-Mission Tanker Transport (MMTT).  Les vieux KC-137 (dérivés des B707) sont en service au sein de la FAB depuis 1986 depuis le 2e Escadron du Groupe Transport.

Attribué à la suite d'un concours international, le contrat couvre la conversion de trois Boeing B767-300ER (Extended Range) commerciaux en citerne volante multi-missions et de transports. Le concept israélien a été préféré aux offres européennes et américaines (bien que l’avion de base soit américain). Les avions convertis seront conçus pour effectuer le ravitaillement en vol, le transport de troupe stratégique et de fret, ainsi que l'évacuation sanitaire aérienne (AE) et ceci conformément aux exigences opérationnelles de la FAB. Le président-directeur général d’IAI, Joseph Weiss, a déclaré que le programme impliquera également la participation de plusieurs sous-traitants brésiliens.

 

Mais les élections au Brésil en octobre dernier avait gelé le processus, qui est resté lent, même après la formation d'un nouveau gouvernement.

B767-tanker-convertido-IAI-foto-2.jpg

 

L’IAI B767-300MMTT :   

 

Le concept d’IAI concernant le B767-300 MMTT permet à l’avion d’être configuré simultanément pour le ravitaillement en vol, le transport de fret, VIP, les passagers, selon le souhait de l'opérateur. L’avion dispose également d’une porte cargo permettant le transport de palettes. Les sièges passagers et les consoles de guidage au ravitaillement en vol, peuvent être rapidement installées ou enlevées.

A l’origine, le B767 MMTT est une réalisation israélienne faisant suite à une demande du gouvernement colombien pour la transformation de B767 en version transport et ravitaillement en vol. Le MMTT est configuré avec deux nacelles de ravitaillement Wing (funes) du modèle ARP3, développé et fabriqué par IAI. Le MMTT peut également être configuré avec une flèche ou une flèche mixtes, le tuyau et un système de ravitaillement de type «Drogue». 

Le Brésil devient le second clients pour le concept IAI B767 MMTT après la Colombie.

 

767-MMTT-concepções-IAI.jpg

 

 

Photos : 1 IAI B767 MMTT colombien @ Yochai Mossi 2 Essais de ravitaillement avec un Kfir C7 colombien @ IAI

01/02/2015

Premier solo pour les instructeurs brésiliens !

fab2.jpg

 

Les deux premiers pilotes instructeurs militaires de la Force aérienne brésilienne (FAB) viennent d’effectuer leur premier vol en solo sur l’avion de combat Saab JAS-39 Gripen C en Suède. 

 

Les capitaines Ramon Santos Fórneas Lincoln et Gustavo de Oliveira Pascotto, sont les deux premiers instructeurs  à avoir volé en solo le Gripen C. Au préalable, les deux pilotes de la FAB ont participé à des entraînements sur des simulateurs sur la base aérienne suédoise de Skaraborg dans la partie ouest de la Suède. Puis en novembre dernier au sein de l’escadrille F7 basée à Satenas, ils ont débuté les vols en doubles commandes. 

 

La formation totale des deux pilotes n’est pas encore terminée, elle durera jusqu’au mois d’avril.  Puis ils prendront le chemin du Brésil où ils transmettront ces connaissances à leurs collègues comme instructeurs « Gripen » nouvellement qualifiés.

 

Les pilotes instructeurs de la FAB passeront ensuite sur le Gripen E en 2016 pour préparer l’arrivée du nouvel aéronefs en 2018.

 

 

 

Photo: Les deux pilotes brésiliens @FAB/Saab