02/05/2016

Le KC-390 livré en 2018 !

1_KC-390_Take_Off_02.jpg

L’avionneur brésilien Embraer a fait plusieurs avancées dans le programme d'essais en vol du KC-390 et se montre optimiste sur le sort du contrat avec l'armée de l'air brésilienne (FAB), qui appelle à la livraison de 28 KC-390 avec les trois premiers exemplaires en 2018.

Un contexte qui  s’améliore:

Dans le contexte de la procédure de destitution qui vise la Présidente Dilma Rousseff et les difficultés financières que traversent le pays, l’avionneur Embraer a reçu le soutien du monde politique d’une part et de l’autre, de la Force aérienne brésilienne qui a repris les paiements, ainsi que le solde prévu pour le programme d’acquisition du KC-390.

Pour l’avionneur brésilien, les engagements signés avec cinq pays étrangers pour la vente de 32 avions vont prochainement se transformer en commandes fermes d’ici la fin de l’année.

L’Embraer KC-390 :

Le KC-390 est doté d’une avionique avec double affichage tête haute, avec un système de mission complet. L’avion est également doté d’un système complet d'autoprotection. Les pilotes disposeront de commandes «fly-by-wire» avec système de contrôle de vol et des fonctions optimisées, qui assureront d’excellentes performances avec un équipage réduit. L’équipage disposera de quatre grands écrans reconfigurables et de deux manches latéraux, le KC-390 permettra des utilisations sécurisées à partir de pistes semi-préparées. 

L’avion aura une capacité de décollage d’environ 72 tonnes avec une charge maximale de 20 tonnes. D’une longueur de 33,4 mètres et d’une hauteur de 11,4 mètres l’avion dispose d’une envergure de 33,9 mètres. Doté d’une porte cargo à l’arrière, l’avion pourra être également être aménagé rapidement pour le ravitaillement en vol, ainsi que pour des missions spécifiques, comme l’écoute électronique par exemple. Le KC-390 est motorisé par deux IAE V2500-A5.

1709428002.jpg

Photos : 1 KC-390 2 Cockpit @ Embraer

04/03/2016

Brésil, les F-5 modernisés pour rien !

896.jpg

La Force aérienne brésilienne (FAB) recevra en novembre prochain les deux derniers avions de combat Northrop F-5 E « Tiger II » modernisés. Le nombre de « Tiger » améliorés a cependant été revu à la baisse et pour cause !

En 2001, la Force aérienne brésilienne a commencé à travailler sur un programme de modernisation de ses Northrop F-5 pour un montant estimé à 230 millions de dollars. La mise à niveau de 56 F-5E/F, redésigné comme F-5EM et F-5FM, étant principalement centrée sur l'installation de nouveaux systèmes de guerre électronique et la modernisation de l'avionique avec l’adjonction d’un radar à antenne mécanique plus moderne le Grifo-F de Selex Es, un système de guerre électronique, des communications modernisées, un nouveau système de production d'oxygène et un cockpit en verre numérique produit localement par AEL Sistemas avec trois écrans couleurs multifonctions.

Au final se sont 46 F-5 qui auront été modernisés. Pourtant,- le « bon vieux F-5 » va commencer à être retiré progressivement du service entre 2017 et 2020 avec l’arrivée des Gripen E.

Une modernisation pour rien :

Si, cette modernisation paraît intéressante de prime abord, il n’en est rien du point de vue de la réalité. Le radar Grifo-F est certes, bien meilleur que l’Emerson An/APQ-157 datant du début des années 1970. Cependant, la conception de celui-ci, date du milieu des années 1990 est se retrouve déjà dépassé vis-à-vis des systèmes PESA et surtout AESA qui arrivent sur le marché. Les autres améliorations ont certes améliorés l’usage du F-5, mais n’ont en réalité, rien changé en matière de combat aérien. Autrement dit, la modernisation des F-5 brésiliens n’aura servi qu’a prolongé la vie de celui-ci, mais sans réelle garantie en matière de combat.

De l'avis de l'Etat major de la FAB, le F-5EM ne peut en aucun cas rivalisé avec les Sukoi Su-27 de nos voisins ou appareils récemment acquis dans la région!

532.jpg

Photos : 1 F-5EM @ Ralf Blok 2 F-5EM @ FAB

 

07/10/2015

10’000 heures pour les Caracal brésiliens !

15115538314_18b979cb95_o.jpg

 

 

Les 16 hélicoptères Airbus Helicopters H225M « Caracal exploités par la marine brésilienne, l'Armée et la Force aérienne, ont dépassé les 10.000 heures de vol.

 

Un Hélicoptère de combat éprouvé :

L’Airbus H225M « Caracal » démontre une novelle fois sa capacité d’adaptation terrain avec son adaptation aux conditions difficiles du climat brésilien. Les trois premières machines ont  été livrées directement par Eurocopter, les suivantes on été fabriquées sous licence au Brésil par la société Helibras (Helicópteros Eurocopter do Brésil) dès 2012.

 

Le H225M « Caracal »

Le H225M en cours d'acquisition par le Brésil est la dernière version du Super Puma d'Eurocopter et de la famille Cougar. Cet hélicoptère de 11 tonnes  bimoteur est équipé d'un rotor à cinq pales et d'un réservoir de carburant de grande capacité, offrant des performances et une autonomie plus grande de vol. Il a été conçu pour effectuer de multiples missions, telles que la recherche et sauvetage de combat (SAR), Le  de transport aérien tactique, longue distance le  transport en ambulance aérienne (MEDEVAC), l'appui logistique et  les  missions navales.

Cet appareil très sophistiqué est le premier hélicoptère  équipé d'un système de blindage et d'auto-protection comprenant la détection radar des missiles. Le H225M est également équipé d'une tourelle Flir qui lui donne une capacité d'intervention nocturne et tout temps. Une flotte de 14 appareils équipe l'armée de l'air et l'aviation légère de l'armée de terre française. Il a participé à l'opération Baliste d'évacuation de ressortissants au Liban en 2006.

 

A propos d’Hélibras :

Fondée en 1978, Helibras dispose  actuellement de 450 employés et une surface d’usine de 14.000 mètres carrés à Itajubá, où elle est située depuis 1980. À la fin de 2011, la superficie de l'installation Itajubá  attendra bientôt le double. Compte tenu de la croissance prévue des activités de fabrication et de maintenance des aéronefs militaires et civils de Helibras, le nombre d'employés de l'entreprise devrait atteindre 1.000 en trois ans. Cette croissance prévue comprend la production de l'hélicoptère Super Puma civil, qui est déjà en service avec le secteur du pétrole au Brésil.

 

Fotex-UH-15-Super-Cougar-MB-3.jpg

Photos : H225M @ FAB

11/09/2015

Brésil, le contrat pour le Gripen E est effectif !

Gripen-NG_[Photo-creditFAB_Paulo_Rezende][Saab.com-Col-img-2340x1316px].jpg

 

 

Le 27 octobre 2014 Saab a annoncé la conclusion d'un contrat avec le gouvernement fédéral brésilien pour le développement et la production d’un premier lot de 36 avions Gripen NG. Le contrat est maintenant entré en vigueur, toutes les conditions requises sont remplies. Aujourd'hui, la valeur de l'ordre est de 39.3 milliards de couronnes suédoise. La prise de commande par l’avionneur suédois Saab est enregistrée et les premières livraisons à l'Armée de l'Air brésilienne seront entreprises de 2019 au 2024.

Le contrat de coopération industrielle afférents (y compris le transfert de technologie aux industries brésiliennes), qui a été signé en octobre 2014, est également en vigueur aujourd'hui.

 

Gripen-NG-Mock-up1-960x653.jpg

«Grâce au programme Gripen NG, nous continuons à bâtir des relations industrielles entre le Brésil et la Suède. Je suis convaincu que cet important programme servira de plate-forme pour de nouvelles entreprises et contribuera à la croissance à la fois de l'industrie brésilienne et suédoise ", dit Marcus Wallenberg, président du conseil d'administration de Saab.

"Cette étape importante marque le début officiel du programme Gripen NG au Brésil. Nous allons maintenant travailler à plein régime pour assurer la ponctualité des livraisons des Gripen E au Brésil. Notre partenariat avec l'industrie brésilienne renforce la position de Saab en Amérique latine et soutient notre stratégie de croissance par le biais de la coopération industrielle », explique Håkan Buskhe, président et chef de la direction de Saab.

Le programme de transfert de technologie contribuera davantage à l'élaboration d'une base avancée de la défense au Brésil. Ingénieurs et techniciens brésiliens viendront chez Saab pour la formation sur les systèmes de l’avion à partir d’octobre à 2015.

 

«L'acquisition de Gripen NG apporte des avantages au-delà de l'élargissement de la capacité opérationnelle de l'armée de l'air brésilienne. En plus d'équiper FAB avec l'un des combattants les plus modernes du monde, la participation dans le développement du Gripen NG signifie une percée technologique pour l'industrie brésilienne ", explique le Lieutenant-brigadier Nivaldo Luiz Rossato, commandant de la Force Aérienne Brésilienne.

La FAB prévoit à terme l’acquisition de trois lots de Gripen NG pour un total de 102 aéronefs. Le développement et l’acquisition de la version Sea Gripen pour la marine ne concernent pas ce contrat.

 

IMG_0082.JPG

Photos : Gripen E et la FAB @ Sgt Rezende/FAB

26/04/2015

Lancement de la production pour les Gripen brésiliens !

2134551757.jpg

 

A la mi-avril, l’avionneur suédois Saab et l’avionneur brésilien Embraer ont signé un accord de coopération en vue du transfert de technologie et le lancement de la mise en place d’une chaine de fabrication au Brésil. Cet accord conclut définitivement plus d'un an de négociations en vue du programme F-X.

 

Forte implication d’Embraer et Akaer : 

 

La coopération entre le suédois Saab se fera avec les deux sociétés brésiliennes Embraer et Akaer. La première va mettre en place une ligne de production qui sera située à Gavião Peixoto où l'entreprise assemble actuellement les KC-390, A-29 Super Tucano et Phenom 100/300. Embrasser sera également responsable du développement des logiciels de l’intégration de ceux-ci et des essais en vol sans oublier l'assemblage final et la livraison des avions du programme brésilien Gripen NG.

 

A signaler également, la mise en place d’un nouveau centre pour le développement du programme technologie sera mis en place sur ce site avec Saab et d'autres partenaires du programme. Les futurs client du Gripen NG seront également invité à participer.

En parallèle un accord similaire a été signé entre Saab et la société de services d'ingénierie aéronautique brésilienne Akaer. 

 

Biplace et avionique:

 

La transition sur Gripen E peut s’effectuer directement depuis le simulateur sans passer forcément par des vols de préparation en biplace. Mais le Brésil à émis le besoin de disposer d’une version « F » du Gripen, soit un biplace notamment pour la guerre-électronique. En conséquence, l’avionneur Embraer va participer à la production de la version « F » qui sera pour l’instant uniquement destinée au Brésil. 

 

On sait également que le Brésil a terminé de définir ses besoins en matière de choix de l’avionique des Gripen E/F. L’avionneur Saab propose deux versions à choix pour ses clients. Si la base de l’électronique et de l’interface est la même pour tous, le client peut choisir entre deux versions de cockpit : la première dispose de trois grands écrans couleurs de 11 pouces et la seconde intègre un unique, grand écran, le WAD produit par l’israélien Elbits Systems. 

 

 

10569049_788916087865778_5593417066154893007_n.jpg

 

La Force Aérienne brésilienne (FAB) a sélectionné le grand écran WAD pour équiper ses avions de combat Gripen E/F. Le système de visualisation WAD sera produit à Porto Alegre en collaboration avec l’entreprise brésilienne AEL Sistemas (AEL). Le système WAD comprend également un HUD et offre un système unique d'affichage intelligent redondant sur un écran de 19 x 8 pouces avec présentation de l'image en continu et écran tactile.

 

Commandes d’approvisionnement : 

 

 

En vue, de la production du premier lot de 36 Gripen E/F pour le Brésil et les premiers Gripen E suédois, l’avionneur Saab a attribué à l’équipementier européen Selex ES un contrat de production pour le système de recherche infrarouge Skyward-G (IRST). Le capteur électro-optique passif sera installé devant le cockpit de l'avion de combat. 

Selex ES a reçu également la commande type pour la fourniture du radar AESA « Raven » qui doit équiper les Gripen E/F.

En outre, Selex et Saab ont également annoncé qu'ils ont mené des essais de déploiement  avec succès de la nouvelle génération de leurres autonomes « BriteCloud »qui doit équiper à terme l’ensemble des versions C/DE/F du Gripen. Les tests ont utilisé une version 55mm de diamètre du « BriteCloud » qui est compatible avec les éjecteurs de paillette thermique de l’avion.

 

 

L’avenir au Brésil :  

 

L'ordre des 36 avions destinés à la FAB a été dénommée «première tranche" par le Gouvernement brésilien et les diverses sociétés du pays qui travaille sur le projet, confirmant ainsi que le partenariat entre la Suède et le Brésil s’emploie à étendre le nombre de combattant commandé, en vue d’une seconde tranche à l’horizon 2023 et la préparation de la version marine le « Sea Gripen ».

 

GripenDemo_br725.jpg

 

Photos : 1 Gripen E FAB 2 Avionique WAD 3 Gripen F FAB @ SAAB/Embraer