05/10/2011

Le F-35B effectue ses essais en mer !

 

6a00d8341bfadb53ef015435e3d77f970c-500wi.jpg


 

Le F-35B  «Joint Strike Fighter» destiné aux Corps des Marines américain (USMC) vient de débuter sa campagne d’essais à bord de l’USS WAsp de l’US Navy. Le F-35 doit à terme remplacer les AV-8B à partir des bâtiments de surface.

Premier atterrissage vertical :

Le Lockheed-Martin F-35B no: BF-02 s’est posé verticalement sur le pont du bâtiment amphibie USS Wasp (LHD-1), piloté par le Lieutenant-Colonel Fred Schenk de l’US Marines Corps. Cette première période de tests, trois au total, doit permettre de valider l’intégration du F-35 sur les navires et en condition en mer. L’USS WAsp dispose à cet effet du matériel nécessaire aux essais et à la mesure de ceux-ci.

Le F-35 va effectuer non seulement des atterrissages verticaux mais également des décollages courts et vérifier comment l’appareil s’intègre avec les systèmes du vaisseau, notamment son adaptation sur le pont et les hangars. La résistance du F-35 en milieu marin ainsi que l’impact de la chaleur dégagée par son réacteur sur le pont du navire seront à vérifier.

A signaler que l’USS Wasp à servit de banc d’essais pour l’intégration des Boeing V-22 «Osprey» en octobre 2007.

6a00d8341bfadb53ef015392103c5e970b-500wi.jpg

 

Photos : le F-35B no : BF-02 lors de son arrivée sur l’USS Wasp @ US Navy

 

16/03/2011

680 F-35 pour l’US Navy & le Marines Corps !

AF-7_first_flight.jpg

 

Un Tactical Air memorandum a été signé par le département d’Etat de la Navy qui planifie la fourniture de 680 F-35 de Lockheed Martin.

US Marines & US Navy :

 

80 F-35C (version embarquée) et 340 F-35B (STOVL) iront au corps des Marines tandis que la Navy recevra 280 F-35C.

Dans cet accord il est indiqué que les JSF en version C du corps des Marines seront uniquement opérés depuis les navires avec les ponts d’envol les plus larges, tandis que les versions STOVL seront réservées aux navires d'assaut amphibie (LHA), qui ont un pont plus court.

 

Une adaptation vis-à-vis des problèmes de développement :

 

Alors que le F-35B, version à décollage court et atterrissage vertical (STOVL) du JSF destinée en premier lieu à l'US Marine Corps, a été placé en période probatoire de deux ans par le département de la défense américaine, l'USMC considère qu'il serait "prudent" d'acheter des F-35C en complément des ces appareils.

S'exprimant devant le Sénat le 8 mars, le général James Amos, commandant de l'USMC, a ainsi affirmé que même si la version STOVL restait la "priorité" de son service, les problèmes techniques rencontrés par cette variante ont conduit les Marines à étudier la possibilité d'exploiter une flotte mixte composée à la fois de F-35B et de F-35C. Ces derniers devraient opérer depuis les porte-avions nucléaires de l'US Navy, à l'image des actuels F/A-18 Hornet que l'USMC utilise en complément de ses AV-8B Harrier II à décollage vertical.

Interrogé sur l'avancement du programme F-35B, le général a insisté sur le fait que le F-35B a d'ores et déjà réalisé 140% des essais en vol prévus depuis le 1er janvier 2011. A ce jour, les F-35B de test auraient déjà volé "quatre ou cinq fois plus" que sur la totalité de l'année 2010.

L’US Navy a planifié un achat de seulement 280 appareils car elle possède des Boeing F/A-18E/F Super-Hornet relativement jeunes. Elle a également passé une nouvelle commande de 66 Super-Hornet et 58 EA-18G (Growler) le 14 mai 2010.

Ceci confirme l’information selon laquelle les coûts ainsi que les problèmes liés au développement de la version B (STOVL) ont indirectement favorisé le Super Hornet dans l’attente d’une décision finale, a ce propos je laisse découvrir ou relire  l’article sur le sujet en lien.

 

F11-10386PR.JPG

 

Lien :

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2011/01/17/les-difficultes-du-f-35-stovl-profitent-aux-super-hornet.html

 

 

Photos : F-35 C @ Lockheed-martin

14/03/2011

F-35 cloué au sol !

11033660.jpg

Le F-35, Joint Strike Fighter, de Lockheed Martin est cloué au sol depuis deux jour, pour laisser le temps aux ingénieurs de trouver la solution à la panne qui a touché deux génératrices et engendré une fuite d’huile. Un élément de plus qui marque une longue série de problèmes de mise au point.

L’appareil incriminé est un F-35A (version CTOL) destiné à l’US Air Force, la panne aurait pu arrêter la pompe à essence à une altitude supérieure à 10 000 pieds, mais l’avion a pu se poser sans problème sur sa base d’Edwards en Californie. Pourtant le 7 mars le second JSF de série avait fait son vol inaugural à Fort Worth au Texas.

Lockheed a annoncé « la suspension de tous les vols en attendant de connaître tous les détails de l’incident et de faire les réparations et améliorations nécessaires sur les appareils ».

En octobre dernier c’était la variante B (STOVL) de l’appareil qui suspendait ses décollages et atterrissages verticaux. En cause la faiblesse dans l’articulation du moteur de poussé verticale. Tous ces arrêts dans le programme font gonfler la facture et retardent la mise en service de l'avion de combat.

Les craintes Canadiennes :

Au Canada le JSF est sérieusement critiqué, en effet, selon une analyse indépendante commandée par le gouvernement, le prix (achat et maintenance sur 30 ans) F-35A serait de 66% supérieur à ceux établis précédemment par le gouvernement. En effet au Canada la loi stipule que les coûts pris en compte pour l’achat de matériels militaires le soient sur au moins 20 ans. Le seul parti d’opposition encore favorable au JSF, le bloc québécois, a annoncé hier qu’il ne soutenait plus l’achat de 65 F-35.

Et aux USA :

En mars 2008, le Government Accountability Office, estimait que le développement, l’achat, la maintenance et l’utilisation des 2.443 F-35 prévus pour équiper l’armée américaine allaient coûter 950 milliards de dollars, soit 38 milliards de plus par rapport à un précédente évaluation menée en 2007, qui prenait déjà en compte une hausse des coût de 29% depuis 2001.

Bisbille avec la Turquie :

 

En Turquie, le refus du pentagone de livrer les codes et les technologies liés aux softwares de l’appareil créerait des tensions entre les gouvernements. La Turquie s’exprimera sans doute sur les modalités de sa participation au programme après la réunion du 13 avril entre les partenaires.

Rappel :

 

La mise au point du F-35 s’avère longue et coûteuse pour le constructeur Lockheed-Martin à tel point que ce programme sera le plus cher de l’histoire de l’aviation militaire américaine ! Si les versions A (chasse & attaque au sol) C (chasse & attaque au sol embarqué) se développent longuement, mais surement il n’en va pas de la même manière pour la version C (STOVL) qui doit remplacer les Harrier AV-8B/GR9/Sea Harrier. En effet, le constructeur doit faire face à nombreux problèmes techniques : certaines pièces de la soufflante.principale doivent  être redessinées et plusieurs problèmes informatiques péjorent les systèmes de stabilisation de vol !

Du coup, ses retards font qu’il n’y aura pas de commande de F-35B STOVL,  en 2012 comme prévu, dans le calendrier initial du programme. Pires, les déboires accumulés et les réductions de budgets  imposées par l’Administration Obama devraient réduire le financement durant les cinq prochaines années !

 

517093269.jpg

Photos :1 F-35A 2 F-35C STOVL @ Lockheed-Martin

 

 

 

 

 

15:30 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : f-35, lockheed-martin, f-35a, f-35b, f-35c |  Facebook | |