08/12/2015

L'Italie a reçu son premier F-35 !

1565739_-_main.jpg

Rome, la Force aérienne italienne a reçu son premier Lockheed-Martin F-35A « Lightning II » Joint Strike Fighter, en ce début du mois de décembre.

Le transfert de ce premier F-35A et également le premier à être construit à l'extérieur des Etats-Unis. L’avion a été produit en Italie sur les installations de Cameri. L'avion va maintenant être trnasféré à Luke Air Force Base en Arizona, où les pilotes italiens sont déjà en formation avec l'US Air Force.

 

Rappel :

L'Italie a une exigence pour 60 F-35A et 30 F-35B pour remplacer son 35 Panavia Tornado, AMX, ainsi que la flotte d’AV-8B Harrier II. Mais Rome a fortement réduit le nombre de F-35 initialement commandé de 131 à 90 exemplaires. Mais le montant de la facture, qui estimé encore  à 15 milliards d’euros est jugée encore trop élevée pour le pays, compte tenu de l’état de ses finances. Une nouvelle baisse du nombre de F-35 italiens n’est pas à exclure, on parle aujourd'hui de 45 appareils, soit 30 F-35A et 15 F-35B.

Ce premier F-35A produit en Italie est supervisé par Alenia-Aermacchi pour Lockheed-Martin porte la désignation AL-1 (l’Italie produira également le F-35B). L’unité de production italienne FACO (JSF and Check Out) a coûté 800 millions d’euros et  est gérée conjointement par Alenia-Aermacchi et Lockheed-Martin. Cette chaine d’assemblage va produire les F-35 destinés aux forces armées italiennes, britanniques et hollandaises. Quand elle aura atteint sa pleine capacité de production, l’usine de Cameri assemblera deux avions par mois. En dehors de l'assemblage final, Alenia- Aermacchi produit 40% des ailes pour tous les F-35A dans le monde entier, en tant que deuxième fournisseur de source pour Lockheed-Martin. Le coût unitaire initial serait de 106 millions d’euros pour le F-35A produit en Italie.

 

Photo : le premier F-35A italien @ Lockheed-Martin

 

 

01/08/2015

Le F-35B déclaré opérationnel, oui mais !

 

F-35B-Yuma.jpg

Washington, dans une étape importante pour le F-35, le Corps des Marines américain (USMC) a déclaré opérationnelle sa première escadrille dotée F-35B « Lightning II » à décollage et atterrissage vertical. Le général Joe Dunford, commandant du Corps des Marines a annoncé ce vendredi, avoir obtenu la capacité opérationnelle initiale (COI) pour le F-35B.

 

"Je suis heureux d'annoncer que le squadron de chasseurs d'attaque  VMFA-121, basé à Yuma, dans l'Arizona, dans le sud-est des Etats-Unis, a atteint la capacité opérationnelle initiale (OIC) avec le F-35B", a-t-il annoncé dans un communiqué publié à Washington. Le F-35B est la première version de l'avion de Lockheed-Martin, appelé à devenir le principal chasseur-bombardier américain au cours des prochaines décennies, à entrer en service opérationnel.

L'escadrille VMFA-121 dispose à ce jour de dix avions dans la configuration F-35B Block2B qui lui permet d'opérer au départ d'un "site terrestre ou d'un navire. Ce standard permet de mener des missions de soutien aérien rapproché aux troupes terrestres de type "Close Air Support" d'opposition aérienne offensive et défensive "Counter Air", d'interdiction aérienne "Air Interdiction" et d'escorte lors d'assaut et de reconnaissance armée.

 

De fortes limitations :

Tout semblerait, donc, allez pour le mieux en ce qui concerne le F-35B. Mais la réalité est toute autre,la capacité opérationnelle initiale du F-35B reste toutefois très limitée, l'avion ne pouvant emporter à l'heure actuelle qu'une gamme restreinte d'armements air-sol et air-air et deux types de bombes de 225 et 450 kilos et le missile Raytheon AIM-120C AMRAAM. De plus, les récents essais du F-35B à bord de l’USS Wasp ont démontré un manque de fiabilité de l’avion.

 

photo31.jpg

Selon le responsable des achats d’équipement militaire auprès du Pentagone, Frank Kendall, « Si cette déclaration est importante pour le F-35, il reste encore beaucoup de travail pour compléter les futures mises à jour logicielles et corriger ce qui doit l’être ».

 

Rappel :

Le programme F-35 est le plus cher de l'histoire des Etats-Unis, avec une enveloppe de395,7 milliards de dollars. Les Marines envisagent d'acheter 420 avions au total, soit un mélange de 340 F-35B et 80 F-35C. Selon le calendrier actuel, le premier déploiement de F-35B est prévu pour avoir lieu en 2017, avec l’escadron VMFA-121 à Iwakuni au Japon.

 

Commentaire :

Il y a quelque chose de paradoxal dans l’attribution de la capacité opérationnelle initiale (COI) du F-35B. Certes, après les nombreux retards et surcoûts du programme, celui-ci à évoluer depuis maintenant dix ans. Mais les défauts subsistent encore avec la fiabilité des systèmes et nous avons vu récemment, le mauvais comportement de l’avion en combat aérien rapproché (dogfight). On peut donc se demander, si cette COI n’a pas pour but de rassurer les politiques aux Etats-Unis, mais également ceux des pays déjà engagés sur le programme F-35. Je ne serais pas étonné de voir les commandes américaines repartir à la hausses, dans les mois qui viennent pour le F-35, histoire de montrer l’exemple et d’assurer le carnet de commande des pays intéressé, mais dont la confiance dans l’avion, était tombée au plus bas ces derniers mois.

10403958_732869013418884_6621899587281407522_o.jpg

 

Photos : 1 & 3 F-35B du VMFA-121 2 Essais en mer @USMC

09/07/2015

L’Australie abandonne le F-35B !

 

 

F-35B.jpg

 

Canberra, l’Australie n’achètera pas la version F-35B STOVL pour équiper ses deux bateaux d’assaut. La décision a été faite durant la préparation d'un livre blanc de la défense, qui devrait être publié le mois prochain. 

 

La décision australienne serait motivée par la fait que la mise en service du F-35B sur ces navires, demandaient de nombreuses et coûteuses modifications de ceux-ci. L’Australie prévoyait d’acquérir 14 à 20 F-35B.

 

Le F-35B

 

Appareil à décollage court et atterrissage vertical (STOVL), remplaçant les Harrier et F/A-18 A/B du Marines Corps. Le F-35B est une variante  STOVL (Short TakeOff/Vertical Landing ou décollage court et atterrissage vertical) ; cette version possède une soufflante intégrée verticalement dans le fuselage à l'arrière du cockpit (utilisée uniquement pour le décollage ou l'atterrissage), ainsi qu'une tuyère principale orientable vers le bas. La soufflante est reliée à la turbine basse pression du réacteur principal. La capacité interne en carburant est réduite à 6,35 tonnes.

 

F-35A : 

 

L’Australie a prévu d’acquérir 58 appareils (72 initialement) de type F-35A, qui seront livrés entre 2017 et 2021. La capacité opérationnelle initiale est prévue pour le service en 2021, et la pleine capacité opérationnelle des trois escadrons est prévue pour la fin 2023.

 

IMG_1919-crop.jpg

 

 

Photos : 1 F-35B STOVL @ USN 2 F-35A RAAF @ Lockheed-Martin

24/06/2015

Décollage court pour le F-35B !

yourfile-1.jpg

 

 

Le Royaume-Uni et les Etats-Unis ont réalisé en commun,  le premier test de décollage court du Lockheed-Martin F-35B « Lightning II », lors d'un essais au sol à Patuxent River Naval Air Station dans le Maryland.

 

Ce premier essais, marque le début de la première phase de tests, pour certifier le  décollage court et atterrissage vertical de la version F-35B à partir d'un porte-avions.

L’avions d’essai, numéro BF-04 a décollé sur un pont incliné, démontrant,  ainsi la capacité du F-35B à intégrer les futures opérations au sein d’un bâtiment de la Royal Navy.

L’objectif étant de pouvoir vérifier la capacité d’engagement sur les bâtiments de la Royal Navy, tels que le HMS Queen Elizabeth et le HMS Prince of Wales, tous deux dotés d’une une rampe de pente ascendante.

 

Rappel : 

 

L’Angleterre devrait d’ici cinq ans commander progressivement 14 F-35B. Trois F-35 d’essais ont déjà été commandés par les Anglais, qui sont actuellement basés à Eglin Air Force Base en Floride, où ils sont utilisés pour la formation des pilotes. 

 Le Royaume-Uni prévoyait initialement une commande de 138 unités du F-35B pour équiper la RAF et la Royal Navy. Mais les coûts et les nombreux retards ont finalement poussés le gouvernement britannique à réduite la voilure à 50 exemplaires.

 

 

Photo: Essais sur rampe du F-35B @ Lockheed-Martin

 

15/03/2015

Le premier F-35 produit en Italie !

Italy_FACO_photo_1[1].jpg

 

 

Le premier Lockheed-Martin F-35  « Lightning II » construit à l'extérieur des Etats-Unis est sorti de la ligne d’assemblage finale (FACO) à Cameri en Italie. L’avion un F-35A est le premier appareil à sortir des deux lignes de production internationales, la seconde se trouvant au Japon.

 

Ce premier F-35A produit en Italie est supervisé par Alenia-Aermacchi pour Lockheed-Martin porte la désignation AL-1 (l’Italie produira également le F-35B). Son premier vol est prévu un plus tard cette année. L’unité de production italienneFACO (JSF and Check Out) a coûté 800 millions d’euros et  est gérée conjointement par Alenia-Aermacchi et Lockheed-Martin. Cette chaine d’assemblage va produire les F-35 destinés aux forces armées italiennes, britanniques et hollandaises. Quand elle aura atteint sa pleine capacité de production, l’usine de Cameri assemblera deux avions par mois. En dehors de l'assemblage final, Alenia- Aermacchi produit 40% des ailes pour tous les F-35A dans le monde entier, en tant que deuxième fournisseur de source pour Lockheed-Martin. Le coût unitaire initial serait de 106 millions d’euros pour le F-35A produit en Italie, cependant, Rome a fortement réduit le nombre de F-35 initialement commandé de 131 à 90 exemplaires. Mais le montant de la facture, qui estimé encore  à 15 milliards d’euros est jugée encore trop élevée pour le pays, compte tenu de l’état de ses finances. Une nouvelle baisse du nombre de F-35 italiens n’est pas à exclure, on parle aujourd'hui de 45 appareils, soit 30 F-35A et 15 F-35B.

 

La baisse du nombre de F-35 destinés à l’Italie, l’Angleterre et les Pays-Bas confirme, une fois de plus, l’incertitude en ce qui concerne les coûts réels de production en ligne du « Lightning II ». Alenia-Aermacchi prévoit à terme d’utiliser les installations de Cameri pour la maintenance lourde en Europe du F-35.

 

Italy_FACO_photo_2[1].jpg

 

Photos : Le premier F-35A produit en Italie @ Alenia-Aermacchi/Lockheed-Martin