02/07/2015

Le F-35 est mauvais en dogfight !

comparaison-performances-f-35-f16.jpg

 

C’est une petite bombe qui vient d’éclater, suite à la publication d’un rapport de l’US Air Force concernant les essais en combat aérien, avec le Lockheed-Martin F-35 « Joint Strike Fighter ». A vrai dire, les résultats de l’évaluation sont sévères à l’encontre de l’avion.

 

Inférieur au F-15, F-15 et F/A/18 :

 

L’évaluation a été effectuée sur demande de l’US Air Force et devait permettre d’évaluer le comportement du F-35 face à des appareils tels que le F-16, F-15 et accessoirement F/A-18 pour la Marine. Si les essais ont principalement été menés contre un F-16, les résultats ont créés une véritable stupeur au sein de l’USAF.

Le pilote d'essai en chef, qui a une expérience de vol du sur F-15E, F-16 et F/A-18F, explique que la manoeuvrabilité du F-35A est "sensiblement inférieure au F-15E" en raison de ses petites ailes, de plus,

face à un F-16, le résultat est sans appel, le F-35 s’est révélé inférieur en combat aérien rapproché (Dogfight) à chaque engagement.

Dans le rapport, le pilote d'essai a noté l'absence de visibilité vers l'arrière de l'habitacle, en raison de la taille du casque. Il  avait également des difficultés en levant les yeux, ce qui rend difficile de repérer l'agile F-16 au-dessus et derrière, soit des configurations normales en combat aérien rapproché.

"Le casque était trop grand pour l'espace intérieur de la canopée et ne permet pas de voir correctement derrière l'avion," note le rapport. "Chaque fois que le casque a été plaqué contre la verrière, le pilote a continué à chercher son adversaire en tournant son cou, entraînant une modification de la symbologie du viseur de casque, qui ne se trouvait plus en face des yeux !".

Pour terminer, le taux de virage est jugé inférieur au F-16.

 

Du côté de chez Lockheed-Martin :

 

Chez l’avionneur américain, on explique de manière « un peu empruntée » que le F-35 est conçu pour "tirer et tuer" ses ennemis sur de longues distances, et que lors d’essais simulés le F-35 avait remporté toutes les victoires face à des avions de la génération actuel et ceci grâce à ses capteurs de nouvelle génération. Et Lockheed-Martin d’ajouter que de toute manière dans un environnement de combat moderne seul, le F-35 pourrait survivre » et ceci notamment grâce à sa furtivité ». En conclusion l’avionneur déclare qu'il est trop tôt pour "tirer des conclusions définitives sur la manoeuvrabilité de l'avion, celui-ci étant encore en développement » !

 

Commentaire :

 

A vouloir pousser les compromis à l’extrême, on peut une nouvelle fois s’interroger sur la réussite de ce projet, aérodynamisme mal adapté et qui génère des faiblesses en matière de manoeuvrabilité de l’avion, des problèmes de conception du viseur de casque, qui pourront être corrigés, non sans, un risque de surcoût, même léger.

La réponse de l’avionneur est par contre inquiétante, certes, l’avion est en développement, mais les carences de celui-ci sont encore énormes, pour un aéronef dont le taux de production est déjà activé, même à un faible taux. De plus, chacun sait qu’en quelques minutes une formation de chasse  passe du combat BVR (au-delà de la portée visuelle) au Dogfight (combat rapproché), de fait il est impératif que l’avion puisse être engageable et bon dans cette configuration du combat. L’argumentation de la supériorité à distance et de la furtivité ne tiennent non plus pas la route, les aéronefs actuels sont tous capables de tirer loin, d’ailleurs l’armement du F-35 est le même que pour un Rafale, Eurofighter et Gripen avec le Meteor. Quant à la furtivité, un F-35 ne l’est plus lorsque celui-ci, est doté de pylône sous les ailes, il devient même parfaitement détectable avec un radar classique à antenne mécanique. L’arrivée des radars AESA et des optroniques IRST rendent par ailleurs, la furtivité quasi obsolète.

 

f-16-en-f-35.jpg

Photos : F-35A et F16 danois @ Danish air force 2 F-16 et F-35 de l’USAF @ USAF

30/06/2015

Nacelle IRST testée sur le F-16!

yourfile-1.jpg

 

 

 

Après les essais sur le F/A-18 « Super Hornet » la nacelle IRST21 est testée sur le F-16. L’objectif est de fournie le capteur IRST non seulement pour la marine et le « Super Hornet » mais également pou les aéronefs de l’USAF dont le F-16.

 

 

L’AN/ASG-34 :

 

L’IRST (Infrared Search-and-Track) AN/ASG-34  (IRST21) destiné est  développé en commun par Lockheed-Martin, Boeing et General-Electric. Contrairement aux systèmes IRST montés sur les nez des aéronefs, celui-ci, est installé dans un réservoir ventral de type General-Electric FPU-13. Selon ses concepteurs, il est capable malgré sa position particulière sur l’aéronef, de suivre des cibles en hauteur et ceci jusqu’à 16’000 mètres d’altitudes. Les données du capteur de IRST21 sont fusionnées avec les autres informations acquises par les différents capteurs qui équipent le F/A-18E/F « Super Hornet » mais aussi aujourd’hui le F-16 et augmentera ainsi, la conscience de la situation du pilote. 

 

L’AN/ASG-34 issus des systèmes de capteurs de Lockheed-Martin qui ont accumulés plus de 300 ‘00 heures de vol sur le F-14 de l'US Navy et le F-15.

 

yourfile-2.jpg

 

 

Photos : 1 F-16 doté de l’IRST21 USAF/Lockheed-Martin la nacelle sous le F-16 @ Nothrop-Grumman

26/04/2015

F-16 norvégiens en mer Baltique!

4659329724_4f927e04ed_b.jpg

 

 

La Royal Air Force norvégienne (RNoAF) va déployer quatre de ses Lockheed-Martin F-16 C/D « Fighting Falcon » dans le cadre de la mission de police aérienne en mer Baltique.

 

Les F-16 norvégiens basés à Ørland en Norvège seront déployés depuis les bases aériennes de Siauliai en Lituanie ou Malbork en Pologne, d'où ils entreprendront la police de l'air en partenariat avec trois autres nations. En plus des aéronefs, se sont pas moins de 70 militaires norvégiens (pilotes et mécaniciens) qui accompagneront les avions durant près de quatre mois. La RNoAF met à disposition également trois officiers de liaison à la base militaire Karmelava en Lituanie.

 

 

Belgu%20I%20misija.jpg

Protéger les pays sans Force aérienne:

 

La mission de police aérienne en mer Baltique a débuté en 2004 comme mesure temporaire pour protéger l'espace aérien de l'Estonie, la Lettonie et la Lituanie jusqu'à ce que ces pays disposent d’une capacité autonome de protection aérienne. Ces pays ne disposent pas d’avions de combat et sont par conséquent dans l’obligation d’accepter un protectorat de l’OTAN. 

Il faut par contre noter, que depuis 2012, l’OTAN a déclaré la mission de protection permanente.

La mission est actuellement dans sa 37e rotation, conduit par quatre Eurofighter italiens  et soutenu par quatre MiG-29 « Fulcrum » polonais. Il faut y ajouter quatre Eurofighter espagnols et quatre Lockheed-Martin F-16 belges. À ce jour, 16 pays de l'OTAN ont pris part à la mission.

 

768.jpg

 

 

Photo: 1 F-16C norvégien @RNoAF 2 Badges@ OTAN 2 MiG-29 polonais & Eurofighter anglais en patrouille @ OTAN

26/03/2015

Le Portugal modernise ses derniers F-16 !

F-16-FAP-foto-Força-Aérea-Portuguesa.jpg

 

 

 

La société aérospatiale portugaise Indústria Aeronautica de Portugal (OGMA) a récemment débuté la mise à jour des trois derniers Lockheed-Martin F-16 A/B Block 15 en service au sein de la Force aérienne portugaise (FAP).

 

 

Programme MLU : 

 

La flotte actuelle de F-16 portugais comprend 39 appareils qui volent au sein de deux escadrons, les Falcoes et Jaguares. L’ensemble de la flotte sera mise à jour en 2017, une fois que ces trois aéronefs auront subit le programme MLU (Middle Life Update).

La modernisation comprend un renforcement de la structure des F-16, une nouvelle avionique avec écrans couleurs, la mise en place d’une liaison de données Link16, d’un nouvel enregistreur de vol numérique et une mise à jour des logiciels radars au standard AN/APG-68 (V)9. Le montage d’un viseur de casque de type JHMCS. De nouvelles radios AN/ARC-238 avec HAVE QUICK I/II. Les F-16 portugais disposent également d’une nouvelle protection électronique avec les systèmes ALQ-211 AIDEW d’alerte et le système de contre-mesures électronique AN/ALQ-184. L’ensemble de la flotte MLU peut emporter le missile de moyenne portée Raytheon AIM-120C3 AMRAAM.

 

L’avenir : 

 

Faute de moyen financier et avec la dernière crise économique qui a ravager le pays, le Portugal se retrouve avec une petite flotte vieillissante de « Fighting Falcon ». le pays réfléchit pourtant à un successeur au F16 pour les années 2025-2030. Celui-ci devra être à la fois moderne et peu couteux. Les approches de Lockheed-Martin avec le F-35 semblent pour l’instant infructueuses, auprès du Département de la défense portugais. 

 

aff.jpg

 

Photos : F-16C & D portugais déjà modernisés @ FAP

 

 

 

 

 

24/01/2015

Modernisation de la Royal Bahraini Air Force !

11~58.jpg

 

Le Royaume de Bahreïn prépare une importante modernisation de sa Force aérienne, avec le choix d’un futur avion de combat et d’un nouvel hélicoptère d’attaque. 

 

Trois phases : 

 

Le programme de modernisation de la Royal Bahraini Air Force (RBAF) prévoit la modernisation de l’actuel flotte de Lockheed-Martin F-16C/D « Fighting Falcon » avec l’intégration du radar AESA Northrop-Grumman SABR ou de son concurrent, le Raytheon RACR. L’électronique, l’avionique et l’armement seront également au menu. Cette modernisation devrait débuter en 2016, l’occasion d’en reparler prochainement.

 

La seconde phase consiste dans le remplacement des actuels Northrop F-5 E/F «Tiger II» en service par un nouvel avion de combat. Airbus Group est déjà en pourparler avec l’Eurofighter T3 «Typhoon II» et l’on se sait pas, si Dassault Aviation prévoit de proposer son Rafale F3-R pour l’instant.

 

La troisième phase prévoit l’achat d’un nouvel hélicoptère de combat pour remplacer les actuels Bell AH-1 «Cobra». Plusieurs appareils sont déjà en concurrence pour ce marché. On retrouve les hélicoptères suivants : Le Bell AH-1Z «Viper», le Tai/AgustaWestland T129, l’Airbus Helicopters Tigre HAD, le Boeing AH-64E «Apache» et le Denel Rooivalk pour l’occident. Mais Bahreïn met également en concurrences les Mil Mi-28C «Havoc» et Kamov Ka-52 «Hokum» dans une bataille qui s’annonce acharnée.

 

542236_3415287816910_1111524711_33353543_628847370_n.jpg

 

Photos : 1 F-16 C de la BRAF  2 Bell AH-1 Cobra BRAF @ BRAF