26/01/2016

Bahreïn modernise sa force aérienne !

Bahrain-F16.jpg

Bahreïn prévoit un grand programme de modernisation de ses Lockheed-Martin F-16 et d'acquérir un lot supplémentaire dans la nouvelle configuration de type « Viper ». Cette décision est directement liée à la demande opérationnelle accrue en raison de l’implication de l’Emirat, au sein de la campagne contre l'État islamique au Moyen-Orient. La Force aérienne royale de Bahreïn (RBAF) prévoit un plan de modernisation en trois phases.

Modernisation des F-16 :

La première étape du plan de modernisation concerne la mise é jour de la flotte de F-16. Au total se sont 20 F-16C/D qui sont concernés par la modernisation suivante, l’ajout d’un radar AESA SABR de Northrop-Grumman. L’Emirat va doter ses F-16 de missile AIM-120D «AMRAAM», de l‘AIM-9X «Sidewinder» ainsi que de la nacelle de désignation laser «SNIPER», afin de mettre en oeuvre des bombes à guidage de précision. L’avionique sera également modernisée et l’ajout d’une liaison16 (Link16).

 

Lot supplémentaire :

f-16in-1.jpg

La seconde étape de modernisation comprend l’achat d’un lot de 17 à 18 F-16 au standard « Viper ». Le modèle «Viper» est en fait une modernisation destinée aux utilisateurs du F-16. L’appareil est cette-fois doté d’un nouveau radar avec antenne à balayage électronique (AESA) couplé à un nouvel ordinateur de mission et une architecture dotée de la fusion de données. Cette modernisation doit permettre de mieux préparer et interagir avec les appareils de 5e génération ou de génération 4++.

A noter, qu’en cas de confirmation de cette commande, l’avionneur américain pourra maintenir sa chaine de production au-delà de 2017.

 

Un nouvel avion de combat :

4146155140.jpg

La troisième est dernière phase de modernisation concerne le remplacement de l’actuel flotte composée de 12 Northrop F-5 E/F « Tiger II » par un nouvel avion de combat. Si, rien n’a encore été confirmé à ce jour, on parle en coulisse de 15 à 20 Airbus Eurofighter T3, mais la prudence s’impose pour l’instant, en ce qui concerne le choix.

 

Photos : 1 F-16 de la RBAF @ RBAF 2 F-16 « Viper »@ Lockheed-Martin 3 Eurofighter T3 @ Airbus DS

 

 

03/11/2015

Egypte, les F-16 au complet !

avion-f16-livré-à-legypte-730x430-1.jpg

 

Les quatre derniers Lockheed-Martin F-16 « Fighting Falcon » faisant partie du dernier lot de 20 aéronefs commandé par le pays, ont été livrés, selon le ministère de la Défense égyptien. Ces appareils ont remplacés les derniers McDonnell Douglas F-4E Phantom II.

Cette livraison fait suite au réchauffement des relations entre les Etats-Unis et l’Egypte. Il y a cinq mois, le président américain Barack Obama a levé l’embargo  sur le matériel militaire destiné à l’Egypte, suite au coup d'Etat militaire d’Octobre 2013, qui a renversé les Frères musulmans. Ces F-16 C/D Block52, font partie d’une commande de 20 aéronefs datant de 2010.

Les F-16 Block52 égyptiens :

Le standard Block 50/52 commandé par l’Egypte dispose des moteurs avec performances améliorées, que ce soit le F110-GE-129 pour le bloc 50 ou le F100-PW-229 pour le bloc 52. Les deux moteurs sont évalués à 29.000 livres de poussée (129kN). Cette version est dotée du système de guerre électronique AN/ALR-56M d’alerte et de détection, couplé au système de brouillage AN/ALE-47. Le cockpit dispose d’écrans EFIS permettant l’emploi de lunette de vision nocturne. L’avion est doté du radar Westinghouse AN/APG-68 V (5) qui offre une détection plus large contre les cibles aériennes et une plus grande fiabilité. Le radar a un processeur de signal programmable à très grande vitesse avec circuit intégré (VHSIC). 

Le Block 50/52 a la capacité de tirer l'AIM-120 AMRAAM, le missile Maverick AGM-65G est de tirer la nouvelle munition JDAM. La force aérienne égyptienne a choisi d’équiper ses chasseurs F-16 avec le pod AN/AAQ-33 «Sniper» dans le cadre du programme « Peace Vector ». Ce programme d’équipement a débuté en 1980. 

 

1049547267.jpg

Photos : Lockheed-Martin F-16 égyptien @ FAE

 

22/10/2015

Premier vol pour le F-16 « Viper » de série !

1623177985.jpg

 

La nouvelle version de série du Lockheed-Martin F-16 a pris l'air pour la première fois, avec une gamme complète d'améliorations, dont le radar balayage électronique (AESA).

L’avion de série a décollé des installations de Lockheed-Martin à Fort Worth au Texas, il est doté du nouveau radar APG-68 SABR (Scalabre Agile Beam Radar) couplé à un nouvel ordinateur de mission et une architecture dotée de la fusion de données. Ce radar tire profit de la renommée de la gamme des radars de type APG- 77, -77 (V) 1 (F-22 Raptor), -80, -81 (F-35). Le SABR a fait ses débuts sur un F-16 en novembre 2009. En vol, ce radar a effectués 17 sorties avec les pilotes d'essais en vol de l'USAF, avec un taux de réussite de 100%.

Cette modernisation, doit permettre de mieux préparer et interagir avec les appareils de 5e génération ou de génération 4++. L’avion dispose également d'une mise à jour de son système de guerre électronique.

 

Destiné à l’exportation :

La nouvelle variante du F-16 C/D Block60 « Viper » est principalement destinée à l’exportation avec en premier lieu Singapour comme client de lancement. Mais cette nouvelle version a été très récemment présentée à l’Indonésie.  

 

3342091311.jpeg

Photos : 1 Le F-16 « Viper » @ Lockheed-martin 2 Radar SABR @ Northrop-Grumman

 

 

09/10/2015

Nacelle « Sniper » pour F-16 hollandais !

3245.jpg

 

Orlando, Floride, la Force aérienne des Pays-bas a sélectionné la nacelle Sniper (ATP) pour équiper sa flotte d’avions de combat F-16 « Fighting Falcon », les Pays-Bas devienne ainsi le 21ème client pour ce système.

Le contrat comprend 29 nacelles « Sniper ATP » ainsi que l'équipement de soutien, la formation et le maintien. La livraison des nacelles débutera au premier trimestre de 2016.

 

Nacelle AN / AAQ-33 «Sniper » :

Le "Sniper ATP fournira une capacité de ciblage de précision pour localiser des cibles à l'aide de l'imagerie haute résolution et permettra également d’améliorer les capacités de reconnaissance aérienne. Le « pod » détecte, identifie automatiquement les cibles, puis le laser permet de désigner les  cibles tactiques à longue portée et permet  l'emploi des armes par guidage laser et guidage GPS contre des cibles multiples et mobiles.

Si sa fonction principale est d'assurer la désignation de cible pour des bombes à guidage laser, la nacelle « Sniper" peut aussi servir de nacelle de reconnaissance tout temps grâce à son FLIR et un caméra CCD embarquée.

 

Photo : F-16 C Block52 des Pays-bas @ Markus Heller

17/09/2015

Missile JASSM pour F-16 polonais !

AvionPolonaisF16-bis@Pl110607.jpg

 

Lockheed-Martin a contrat pour l’intégration du missile de croisière JASSM sur la flotte de F-16 polonais. La Pologne devient ainsi le troisième client international pour le missile air-surface Standoff Missile (JASSM) après l'Australie et la Finlande.

Le Département d'Etat américain a approuvé la vente d'une première tranche de 40 missiles en Pologne, selon un avis au Congrès. La valeur de l'opération y compris les tests d’intégration, formation et des services de soutien est estimé à 500 millions de dollars. La Pologne dispose d’une flotte de 36 F-16C et de 12 F-16D.

 

L'AGM-158 JASSM :

L ‘AGM JASSM (Joint air-to-surface standoff missile) est un missile de croisière d'origine propulsé à vitesse subsonique par un turboréacteur Teledyne CAE J402. Les ailes repliées sous le fuselage afin de prendre moins de place, se déploient après le lancement. Il est doté d'un empennage vertical destiné au contrôle du missile en lacet.

Il est dirigé sur sa cible par guidage inertiel recalé par GPS. Le guidage terminal et la reconnaissance de la cible se font grâce à un autodirecteur infrarouge. Une liaison de données permet au missile de transmettre sa position et son statut durant le vol, permettant une meilleure évaluation des dommages. La précision du missile est grande, son erreur circulaire probable donnée est de 2,4 m. La charge militaire est constituée d'un pénétrateur WDU-42/B de 450 kg.

 

images-1.jpeg

Photos : 1 F-16C Block52 polonais @ FAP 2 le missile JASSM @ USAF