16/02/2012

Lockheed-Martin présente le F-16V «Viper» !

 


1329313605249.jpg

 

 

SINGAPOUR, à l’ouverture du Singapore Airshow,  Lockheed Martin a dévoilé une nouvelle version de son F-16. Le F-16V «Viper» présente une série d’améliorations. Avec près de 4.500 F-16 livrés à ce jour, il s'agit d'une étape naturelle dans l'évolution de l’appareil le plus populaire  de la 4e génération. Le programme «Fighting Falcon» n'a cessé d'évoluer depuis sa version de base avec le F-16 A/B, puis la longue transition vers le F-16 C/D Block 60 d’aujourd’hui.

Le F-16V «Viper» :

Le modèle «Viper» est en fait une modernisation destinée aux utilisateurs du F-16. L’appareil est cette-fois doté d’un nouveau radar avec antenne à balayage électronique (AESA) couplé à un nouvel ordinateur de mission et une architecture dotée de la fusion de données. Cette modernisation doit permettre de mieux préparer et interagir avec les appareils de 5e génération ou de génération 4++.

Nouveau radar RACR :

Le RACR (Radar Raytheon Advanced Combat). Il s’agit d’une version dérivée de l’AN/APG-79 développé par Raytheon de type AESA dont la plateforme et l’antenne sont adapté selon l’avion, soit le F-16, F-15 ou F/A-18.

Cette solution de radar AESA a été conçu, pour équiper l’ensemble des appareils de la gamme F-16, F-15 et F/A-18 soit neufs ou dans les cas de modernisation de flottes déjà en service.

En ce qui concerne la variante RACR qui équipera les F-16, Raytheon à terminé le développement dans temps record de 24 mois, une série d'essais en vol ont été menés sur des appareils de l’USAF à Edwards Air Force Base, en Californie. Ces vols de démonstration ont mis en évidence les capacités multirôle dans les gammes air-air et air-sol.

Par rapport à l’ancien radar à antenne mécanique le radar AESA RACR apporte une détection étendue avec amélioration du suivit des cibles. La précision d’engagement est améliorée et le radar offre une nette amélioration des capacité de guerre électronique.

Les clients :

Deux pays ont déjà opté pour une modernisation de leur flotte de F-16 en direction du modèle «Viper», les Etats-Unis qui doivent patienter suite aux nombreux retards du F-35 et qui ne pourront  pas se doter en nombre suffisent du nouvel appareil. Puis, je vous l’annonçait il y a quelques semaines, la Corée du Sud vient d’opter pour la même modernisation.

Les clients du F-16 sont nombreux en Asie et ce n’est pas pour rien que Lockheed-Martin à commencé la tournée du «Viper» sur ce continent ! Le F-16 est le choix de 26 pays. Le programme F-16 a été caractérisé par une coopération internationale sans précédent entre les gouvernements, les forces aériennes et l'industrie aérospatiale.

1815443847.jpg


 

Photos :  1 F-16V «Viper» 2 Radar RACR sur le F-16 @ Lockheed-Martin

 

29/12/2011

Israël modernise ses F-16 !

 

 

F-16-israélien-0021.jpg

 

 

Forces aériennes israéliennes (Heyl Ha'Avir) va moderniser sa flotte d’avion de combat Lockheed-Martin F-16 et ceci pour notamment compenser les retards dans la livraison des premier F-35 «Ligtning II». Mais il s’agit également de maintenir la flotte de  F-16 au plus haut niveau technologique, étant donné que celle-ci représente la colonne vertébrale des Forces aériennes.

Depuis un certain temps, Israël modernise ses F-16 avec tout d’abord les versions les plus anciennes A/B. Il s’agit aujourd’hui d’entreprendre une mise à jour des version C/D qui resteront en service après la livraison des F-35. L’IAF dispose de 324 avions de combat F-16, se qui en fait le premier utilisateur dans la région.

Modernisation des F-16 :

Dans le but d’augmenter la durée de vie de l'avion, l'IAF a décidé de mettre à niveau les commandes de vol du système ainsi que son unité d'affichage central, de plus les appareils seront équipés de nouveaux écrans haute résolution visant à accroître la qualité situationnelle des pilotes. Le viseur tête haute sera remplacé par un nouveau modèle produit par Elbit System et les appareils ne disposant pas encore de viseur de casque en seront pourvu.

Par ailleurs, un nouveau système d’enregistreur numérique sera installé et permettra d’amélioré les débriefing.

F16I_846.jpg


 

Photos : F-16 C Block52 en vol et F-16D au sol @ IAF

 

22/12/2011

Oman commande des F-16 supplémentaires !

 

 

orbat-f16.jpg

 

 

Le Sultanat d’Oman vient de confirmer une commande additionnelle de 12 avions de combat Lockheed-Martin F-16 C/D qui viendra s’ajouter aux 12 appareils déjà en service depuis 2006. Le contrat d’une valeur de 600 millions de dollars a été confirmé par le Département d’Etat américain.

Nouvelle victoire américaine :

Bien engagé sur ce marché depuis une première vente, les américains confirment une nouvelle fois avec cette commande, une emprise commerciale efficace. La France depuis 2009, a bien tenté de placé le Rafale. Le président Nicolas Sarkosy avait pourtant défendu personnellement le dossier auprès du Sultan Qabous. EADS /Cassidian avait de son côté lancé des discussions pour tenter de vendre l’Eurofighter Typhoon II.

Première vente :

En mai 2002, le Sultanat d'Oman a signé un accord avec le gouvernement américain pour l'achat de 12 F-16Block 50 dans le cadre de l’accord A'safiya A'sama (Clear Skies) Foreign Military Sales (FMS) programme. L'accord comprend huit monoplaces F-16C et quatre biplace F-16D.

Le 4 août 2005, la Royal Air Force d'Oman a accepté le premier F-16 de Lockheed- Martin à  Fort Worth. Le premier F-16 est un biplace F-16D et ceci  le 19 Juillet 2005, un mois en avance sur le calendrier. Le premier monoplace F-16C vola en août 2005 et a été accepté en Septembre. Ces deux avions ont été convoyé à Oman à la mi-Octobre 2005.

Détails de la vente :

Le Sultanat d’Oman a opté pour le Lockheed-Martin F-16 C/D Block50, qui sera décliner comme suit : 8 monoplaces C et 4 biplaces D. Ces appareils seront optimisés en plus de la supériorité aérienne pour la destruction des radars ainsi que pour la neutralisation des défenses ennemies (SEAD). Doté de moteurs General-Electric F110-GE-129  et du radar Raytheon AN/APG-68 (V)., ils disposeront de pod de désignation SNIPER.

Les 12 nouveaux F-16 reprendront le même armement que les appareils de la première tranche qui comprend des missiles AMRAAM AIM-120C3, AIM-9M-8 Sidewinder, missiles Maverick AGM-65D,  AGM-84D Harpoon anti-navires et bombes GBU-10 et Enhanced GBU-12 guidées au laser.                    La seconde série sera livrée d'ici 2016.

Rappel sur la version Block 50/52 :

F-16C/D Block 50 et 52  et une version dérivée du F-16CG/DG Block 40 et 42 encore améliorée pour l'attaque au sol : radar APG-68(V)7, écrans multifonction couleur et générateur d'affichage programmable, nouveau MMC, nouvelle carte numérique de terrain, nouvelle caméra vidéo couleur et magnétoscope pour enregistrer les images de la vue du pilote du HUD, système de transfert de données plus rapide. Moteurs General-electric F110-GE-129 (Block 50) ou Pratt ] Whitney F100-PW-229 (Block 52) plus puissants.

aabqy0.jpg

 

 

Photos : F-16 C & D d’Oman de la première série @ Oman Air Force

 

07/12/2011

L’Indonésie va acquérir 24 F-16 !

 

 

AIR_F-16A_Indonesian_Ausindo_2009_AuDoD_lg.jpg

 

 

Les Etats-Unis vont fournir 24 F-16C/D rénové à l’Indonésie, les présidents des deux pays ont annoncé à Bali un accord de principe. L’Indonésie dispose actuellement de 10 F-16 A/B Block 15.

L’Indonésie dispose une très petite flotte de d’avion de combat Lockheed-Martin F-16 A/B Block 15 qui ne permettent pas une surveillance permanente ni en totalité de l’espace aérien. Jakarta est pour l’instant bien incapable d’assurer la surveillance notamment dans les régions frontalières périphériques de l’Indonésie.

Les Etats-Unis vont donc céder 24 appareils qui proviendront  des stocks de l’US Air Force. ces appareils seront réviser et vendu pour un montant de 900 millions de dollars. Ces F-16 C/D resteront dans un standard assez assez ancien soit le Block 25/32. En comparaison de la version actuel particulièrement basic qui équipe l’Indonésie, ces appareils disposent d’un cockpit doté d'un HUD holographique GEC-Marconi et deux écrans multifonctions monochromes, un bus à armement MIL-STD-1760 permettant l'utilisation de missiles AIM-120 AMRAAM et de AGM-65 Maverick. Ces appareils seront motorisé par des Pratt & Whitney PW F100-229.

La Maison Blanche a déclaré que le plan prévoit de débuter les livraisons en juillet 2014, tel que demandé par Jakarta. L’accord contribuerait à stimuler la défense aérienne Indonésienne de manière significative sans compromettre le budget de la défense et les autres priorités nationales.

La Force aérienne Indonésienne :

Outre un petit nombre de F-16, la Force aérienne dispose d’une dizaine de Northrop F-5E/F Tiger II, de 8 Sukhoi SU-30MK2 et 2 Sukhoi SU-27 SK. Pour l’entrainement, Jakarta à opté récemment pour l’achat de 16 KAI T-50 «Golden Eagle» coréens. Si cette vente se finalise d’ici le début 2012, l’Indonésie sera le premier pays export pour l’avion coréen.

Photo : F-16 A indonésien @ Indonésien air Force


 

21:32 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : indonésie, air force, f-16 |  Facebook | |

07/11/2011

Dans l’attente du F-35, les F-16 auront un lifting !

 

 

1490588.jpg

 

 

Les retards du F-35 commencent  à poser un sérieux problème à l’US Air Force, la NAVY a déjà opté pour une nouvelle tranche de F/A-18 Super Hornet dans l’attente de sa nouvelle monture. Cette fois c’est l’USAF qui se retrouve au pied du mur et lance un programme de prolongation de vie des ses F-16 !

Prolonger les F-16 :

La Force aérienne américaine va procéder à un programme d'extension du service de vie (SLEP) dans le but de  moderniser l'avionique de 300 à 350 F-16 Fighting Falcons pour compenser le retard d’entrée en service du F-35A Lightning II. Le retard de livraison repoussé de deux années pour les premiers appareils font que les F-16 resteront en service 6 à 8 années de plus que prévu au minimum. 

Ce programme prévoit donc de prolonger la durée de vie des cellules de F-16 Bloc 40/52 de 8.000 à 10.000 heures de vol pour un coût estimé à quelque 3 millions dollars par avion. La mise à niveau de l’avionique coûterait encore  6,4 millions de dollars par avion. Cette modernisation devrait votée pour le programme 2012. En parallèle l’USAF étudie la possibilité de doté ces appareils d’un radar à antenne à balayage électronique (AESA) et d’une liaison de donnée (Link16).

«Nous sommes à la recherche d'une capacité accrue du F-16  jusqu'en 2030", a déclaré le major-général Jay Lindell, directeur des programmes de l’Air Force». 

La première évaluation d’un tel programme pour l’exercice 2012 prévoit une première tranche de 108 millions de dollars pour la recherche et le développement ainsi que les tests d’évaluation. L’USAF et la National Guard disposent  de 600 F-16 Bloc 40/52, la moitié devraient être concerné par le programme d’extension SLEP.

Il faudra par ailleurs déterminer, lesquels des appareils pourront suivre ce programme, car certains F-16 ont démontré un états de fatigue avancé avec la détection de fissures au niveau des cloisons et le taux actuel de disponibilité de la flotte de F-16 est d’environ 65,5 %. 

1422827.jpg


 

Prévisions possibles d’entrée en service du F-35 :

Le Corps des Marines et la Navy  s'attendent  à ce que les premier F-35B commence à entrer en service en 2015 et l’USAF prévoit l’arrivée du premier F-35A  à l'horizon 2018. 

Photos : 1 F-16 USAF @ Agustin Anaya 2 F-35 @ Brian Lockett

 

23:14 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : usaf, f-16, f-35, navy, corps des marines, lockheed martin |  Facebook | |