16/03/2017

Bulgarie, trois concurrents pour le nouvel avion de combat !

Sans titre.png

Le ministère de la Défense bulgare a annoncé le 13 mars qu'il avait ouvert trois propositions pour équiper l'armée de l'air du pays. Il s’agit de venir remplacer l’actuelle flotte de composée de MiG-21.

Derrière la volonté de moderniser sa Force aérienne, la Bulgarie cherche également à garder son indépendance en matière de sécurité aérienne. Aujourd’hui, les six derniers MiG-21 font équipe avec une quinzaine MiG-29 « Fulcrum » et permettent tout juste de maintenir une police ciel en temps de paix et dans des conditions, qui ne prennent pas en compte les tensions internationales.

L’objectif de la Bulgarie est d’obtenir une flotte d’une vingtaine de nouveaux avions en plus des quinze MiG-29 « Fulcrum », puis d’envisager de les remplacer à leur tour d’ici 2025.

Trois offres :

Trois avionneurs ont répondu positivement à la demande de la Bulgarie, il s’agit du suédois Saab avec le Gripen C/D, Lockheed-Martin conjointement avec les États-Unis et les gouvernements portugais, pour des F-16 A/B d’occasions et l’Italie qui offre des Eurofighter T1 d’occasions en service au sein de l’Armée de l’air italienne.

 Le plan actuel du ministère de la Défense prévoit un investissement de 767 millions d'euros (823 millions de dollars) pour acquérir l'avion et le matériel de soutien au sol, ainsi qu'un petit paquet d'armes air-air et air-surface, le soutien logistique et la formation du personnel. Les aéronefs doivent être livrés avant 2020.

Une deuxième phase, prévue entre 2022 et 2023, devrait conduire à l'acquisition de huit autres appareils multi-niveaux du même type.

Une évaluation des propositions devrait être achevée dans un délai d'un mois, conformément à un plan d'investissement approuvé par le parlement bulgare en juin 2016. Cependant, le projet progresse dans un contexte de crise politique et d’une élection générale prévue pour le 26 mars.

 

Photos : Gripen C, Eurofighter T1, F-16A

12/02/2017

La Grèce pense à moderniser ses F-16 !

434.jpg

La Grèce envisage de moderniser sa flotte de chasseurs F-16 « Fighting Falcon » et ne se positionne pas encore sur l’achat éventuel du F-35, bien que l’appareil semble avoir les faveurs du pays. Le ministre de la Défense Panos Kammenos envisage de lancer prochainement cette mise à jour et ne prendra pas de décision sur l’achat d’un nouvel avion de combat pour l’instant. L’avionneur américain Lockheed-Martin tente de son côté d’imposer le F-35 pour venir moderniser la flotte de la Force aérienne grecque et ceci au détriment des aéronefs européens.

Le ministre de la Défense à signer la semaine dernière une lettre d’intention pour la mise à jour des F-16 au standard « Viper » Block70. Le coût du contrat de modernisation est estimé dans une fourchette de 1,7 à 2 milliards de dollars us. Au total se sont 155 appareils de type F-16 C/D Block30/50/52 qui seront concernés.

Le F-16 « Viper » Block70 » :

Le Lockheed-Martin F-16 « Viper » Block70 est le dernier et le plus avancé de la famille des « Fighting Falcon ». La configuration F-16V comprend de nombreuses améliorations destinées à maintenir le F-16 à la pointe des avions de combat. Selon Lockheed-Martin, cette nouvelle version va fournir des capacités de combat de pointe tout en restant une solution évolutive et abordable pour le client.

Le F-16V dispose d’un nouveau radar à antenne électronique Electronically Scanned Array (AESA) Northrop-Grumman APG-83 « Radar Scalable Agile Beam ». L'APG-83 fournit aux pilotes une vision inégalée en matière de détail de la zone de cibles et d’affichages cartographiques numérique couplé à un système IRST. Les capacités opérationnelles sont améliorées grâce à un nouveau système de liaisons de données Link-16 « Theater Data Link », l’adjonction de la dernière version de la nacelle de désignation « Sniper », d’un nouveau système de navigation et de précision par GPS. L’avion est également doté du système automatique Ground Collision Avoidance (Auto GCAS).

 

3457.jpg

Photos : 1 F-16 solo display grec 2 F-16 Solo Displays @ Anthony Baines

 

30/01/2017

La Pologne pourrait commander jusqu'à 96 F-16!

3991253.jpg

Varsovie, le ministre polonais de la Défense, Antoni Macierewicz, a annoncé que le gouvernement pourrait acheter un nouveau lot d’avions de combat Lockheed-Martin F-16 « Fighting Falcon ». Cette annonce a été faite lors d’une conférence de presse conjointe, le 18 janvier dernier avec le Premier ministre Beata Szydlo et le ministre de l'Intérieur Mariusz Blaszczak.

Jusqu'à 96 F-16 :

Le ministre adjoint de la Défense Bartosz Kownacki a déclaré que Varsovie réfléchit à l’idée d’acquérir jusqu’à 96 avions de combat de type F-16 dont neufs et d’occasions en fonction du prix. Ces nouveaux appareils devraient remplacer les chasseurs Sukhoi Su-22 et Mikoyan MiG-29 actuellement en service en Pologne. Pour la Force aérienne, le fait de disposer d’une flotte unique de F-16 simplifierait la formation et la maintenance avec en sus une diminution des coûts de fonctionnement. La Pologne dispose d’une flotte de 36 F-16C et de 12 F-16D.

Rappel :

La Pologne a commandé en 2003 un total de 48 chasseurs F-16 pour un montant de 3,5 milliards de dollars. Il s'agissait pour l’époque du plus gros contrat d'armement jamais signé par un pays de l'ancien bloc soviétique depuis la fin de la Guerre froide. Outre ce contrat signé avec l'avionneur Lockheed-Martin, les gouvernement américain et polonais ont signé un accord de transfert de technologie ainsi que des accords commerciaux portant notamment sur des investissements en Pologne.

 

3943459.jpg

Photos : 1 F-16 polonais @ Mark Kwiatkowski 2 F-16C polonais @ OlivierG

 

17/01/2017

Taïwan débute la modernisation de ses F-16 !

2522910791.jpg

Taïwan a débuté le processus de modernisation de sa flotte d’avions de combat Lockheed-Martin F-16 en standard Block70/75« Viper ». Les quatre premiers avions sont arrivés à l'usine d’Aerospace Industrial Development Corporation l’île (AIDC) dans le nord-ouest de l’île. Au total se sont 142 F-16A/B qui sont concernés par cette importante mise à jour. Les travaux devront être terminés en mai 2022.

Mise à jour des F-16 :

Cette mise à jour doit permettre une revalorisation des appareils de type F-16 A/B, afin de combler le retard technologique vis-à-vis de l’imposant et menaçant voisin chinois. Celui-ci, a en effet sérieusement renforcé sa position avec la mise en ligne des Shenyang J-10 « Dragon Véloce » et l’arrivée des Shenyang J-11 (Sukhoi 27 chinois).

La modernisation des F-16 taïwanais comprend l’adjonction d’un nouveau radar de type AESA soit le Northrop-Grumman APG-83, une avionique modernisée, un cockpit tout écrans compatible avec des lunettes de vision nocturne, une central de navigation GPS, un nouveau système de guerre électronique de type l’ALQ-176 couplé avec système de leurres ALQ-184 (V) 7.  En matière de communication les appareils recevront de nouvelles radios numériques, ainsi qu’une liaison de donnée (Link16) améliorée. Les pilotes recevront un viseur de casque permettant l’emploi du missile Raytheon AIM-9X «hyper véloce» en remplacement des AIM-9PM actuels.

Question motorisation, les moteurs Pratt & Whitney F100-PW-220 seront portés à la norme -229E plus puissant et permettant de réduire le temps de maintenance.

Taïwan prévoit l’acquisition d’une nacelle de ciblage, mais n’a pour l’heure pas précisé le modèle choisit entre le AN/AAQ-33 SNIPER ou AN/AAQ-28 LITENING plus ancien.

Concernant l’armement, les F-16 seront dotés en plus de l’AIM-9X de missiles AIM-120C7 AMRAAM et d’une variété d’armes guidées d’attaque au sol comme les bombes GBU-10 Enhanced Paveway II ou GBU-56 JDAM Laser.

 

2661336344.jpg

Photos : 1 F-16 au standard Block70 Viper@ Lockheed-Martin 2 F-16 A taïwanais @H.Kao

 

 

 

30/11/2016

Le Maroc modernise ses F-16 !

chasseur.jpg

Le Maroc a confié à l’avionneur américain un contrat d’une valeur de 16 millions de dollars en vue de la modernisation de la flotte d’avions de combat F-16 du pays. Le contrat devrait être terminé pour la mi-juin 2019.

Au total se sont 23 appareils qui sont concernés par cette mise à jour. Les F-16 marocains vont recevoir un rafraîchissement au niveau de la cellule qui a particulièrement souffert des conditions de chaleur. De plus, un nouveau système de guerre électronique AN/ALQ-211 (AIDEWS) qui offre une meilleure sensibilisation une prise de conscience de la situation contre les menaces radar et les menaces sol-air et air-air sera installé.

Cette amélioration sensible de la flotte de F-16 marocains est perçue comme une réponse aux tensions avec son voisin l'Algérie, qui ont augmenté ces derniers mois, alors que le premier se prépare à son retour à l'Union africaine. L'agenda politique algérien, qui soutient la République démocratique arabe sahraouie (RASD) auto-déclarée, a dominé l'union continentale depuis le retrait du Maroc en 1984. Au cours de ces dernières semaines, l'Algérie a approuvé l'utilisation de drones pour la surveillance de sa frontière occidentale y compris à la frontière avec le Maroc.

 

Photo :F-16 marocain@ Force aérienne marocaine