09/06/2014

La Belgique s'informe sur le successeur du F-16!

nimes_10.jpg


 

Bruxelles, cette fois l’information est confirmée, le ministère de la Défense a adressé à cinq avionneurs, une première demande d'informations dans le but de préparer le lancement de la compétition en vue du remplacement des avions de combats Lockheed-Martin F-16A/B Block15 «Fighting Falcon» en service depuis 1980.

Le 15 mai dernier, la Belgique avait anticipé le long processus d’évaluation en se lançant dans une dernière mise à jour de sa flotte de F-16, celle-ci doit permettre à l’avion de tenir une dizaine d’années, le temps de voir venir le nouvel appareil. Les F-16 belges auront atteint la limite d’âge en 2023, mais le nouvel appareils débuter son entrée en service en 2020.


 

F-35A.jpg


Premières sélections : 

Cette première demande d’informations n’engage en rien l’administration belge dans un premier temps va permettre d’évaluer les coûts en vue de l’établissement d’un budget. Puis une seconde demande plus affinée servira à établir une «Short List» qui conduira progressivement à la sélection finale d’un avion de combat. 

Cinq concurrents potentiels : 


 

rafale-20101105-1.jpg


Rien de vraiment nouveaux, on retrouve tout naturellement les principaux avionneurs occidentaux, avec deux américains : Lockheed-Martin et le F-35, Boieng avec le F/A-18E/F «Super Hornet» et trois européens : Dassault avec le Rafale F-3R, Airbus Group avec l’Eurofighter T-3 Block20/25 et le Saab avec le Gripen E MS21.

On ne peut qu’espérer une compétition à la loyale et que la tentative de faire passer le F-35 aux forceps sera abandonnée, afin de donner une chance raisonnable à chacun. On se rappelle l’épisode de septembre 2013 dans lequel, le ministre de la Défense Pieter De Crem envisageait de proposer l'acquisition de chasseurs F-35 «Lightning II» pour remplacer la flotte de F-16 A/B «Fighting Falcon» et ceci sans compétition aucune. 


 

eurofighter-typhoon-over-abu-dhabi-1274.jpg


Photos : 1 F-16C belge @ Force aérienne belge 2 F-35 @ Lockheed-Martin 3 Rafale@ Armée de l’air 4 Eurofighter de la RAF @ RAF

 

06/03/2014

Premier vol d'un radar AESA sur Eurofighter!

eurofighter.jpg


 

Warton, BAe Systems a effectué le premier vol d'un Eurofighter «Typhoon II» doté d’un  prototype du radar AESA E-Captor. Ce premier vol préfigure le lancement à terme d’ici 2015 de la version définitive du radar à balayage électronique qui équipera en série le standard T-3 de l’Eurofighter d’ici fin 2017.

 

Selon le calendrier, le programme complet d’intégration du radar E-Captor devrait se situer en 2016. A cette date, une série d’au moins huit tirs devra avoir eu lieu, pour valider le radar. 


 

2670506904.jpg


 

Développé par Euroradar, un consortium international dont le maître d’œuvre est  SELEX Galileo, une société de Finmeccanica, aux côtés d'EADS Defence Electronics et Indra. Le nouveau radar conserve les principales caractéristiques de l'architecture du radar ECR-90 «Captor»  actuel, mais est doté d’une antenne AESA en lieu et place de l’actuelle antenne mécanique. Il est prévu d’exploiter la maturité du système actuel et d’y adjoindre le mode AESA. Cette nouvelle version du radar de l’Eurofighter est dotée d’une antenne à balayage électronique de Selex-ES. Pour permettre la mise en place du radar à antenne AESA, l’avion a reçu une capacité de puissance électrique additionnel, ainsi qu’une architecture de calcul offrant une vitesse supérieure. 


 

1895883014.jpg


 

 

Le nouveau radar pour l'Eurofighter Typhoon nommé «Captor-E» ("E" pour le balayage électronique) est en mesure de remplir plusieurs tâches simultanément . Le faisceau radar est à balayage électronique qui rend le radar extrêmement polyvalent. Contrairement aux radars classiques, la puissance d'émission est généré non pas dans un émetteur central, mais par plusieurs milliers de modules d'émission et de réception.


 

graphic-radar.png


 

Photos : 1 Eurofighter En vol  2 Radar Captor-E @ Airbus/Eurofighter

21:35 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : eurofighter, captor-e, radar aesa, airbus, euroradar |  Facebook | |

16/01/2014

Le Taurus vole sur l’Eurofighter !

unnamed.jpg


 

 

Airbus Defence & Space (ex EADS/Cassidian) a fait voler le missile KEPD 350 «Taurus» à bord d’un Eurofighter «Typhoon II» le 15 janvier dernier. Ces essais doivent permettre de recueillir des informations en vue de préparer l’intégration définitive.

 

Les essais ont eu lieu depuis les installations de Manching près de Münich en Allemagne à bord de l‘Eurofighter de tests IPA7 et piloté par le pilote d’essais Chris Worning. Ce premier vol de deux maquettes du missile KEPD 350 «Taurus» fait suite aux essais au sol qui ont eu lieu l’année dernière. 

 

Ce premier vol préfigure une série de vols intensifs avec essais de flottement, recueille de données aérodynamiques. De plus, ces vols se font de manière simultanées avec les essais en cours pour l’intégration d’un autre missile le «Storm Shadow» (voir lien), ce qui facilitera l’intégration du «Taurus».

 

Le missile KEPD 350 «Taurus» : 

 

Le KEDD 350 «Taurus» (Target Adaptive Unitary and Dispenser Robotic Ubiquity System / Kinetic Energy Penetrator and Destroyer)  est un missile de croisière développé fin 2005 et fabriqué par la société germano-suédoise Taurus Systems (EADS/MBDA et Saab Bofors Dynamics).

Le missile possède des caractéristiques de furtivité et a une portée qui dépasse les 500km. Le Taurus est propulsé par un moteur turbofan à la vitesse de Mach 0,9. Le missile dispose d’une double charge explosive de 500 kg de type Multi-Effect Penetrator, HIgh Sophisticated and Target Optimised (MEPHISTO) qui se compose d'une charge principale et d'une charge initiale pour assurer la pénétration des d’éléments durcis comme des bunker, avec un effet de retardement de l'explosion de la charge principale.

Le Taurus peut être utilisé sur les avions : Tornado, Gripen C/D/E et F/A-18 Hornet, le F-15K et sera bientôt qualifié sur l’Eurofighter. A noter, qu'il n'y pour l'instant pas de client déclaré pour l'option Taurus/Typhoon, l'Allemagne est en réflexion sur le sujet.


 

(2).jpg


Lien sur l’Eurofighter Storm Shadow : 

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2013/12/01/le-storm-s...

 

Photos : 1 Eurofighter IPA7 avec deux Taurus 2 Essais au sol l’année dernière sur un Eurofighter T1 de la Luftwaffe @ Airbus Defence


09/12/2013

L’Eurofighter T3 a volé !

BAES_163598_940x529[1].jpg


 

 

WARTON, cette fois c’est fait, le premier Eurofighter «Typhoon II» Tranche3A no: BS116 a pris son envol et marque ainsi, une étape majeure dans l'évolution de ce programme d’avion de combat européen. 

 

Enfin un Typhoon multirôle :


 

2670506904.jpg


 

Cette nouvelle version de l’Eurofighter contient plusieurs améliorations permettant à l’avion d’être pleinement multirôle en comparaison des versions et standards antérieurs.

L’Eurofighter T3 Block15 dispose du capteur IRST de série, il permettra la mise en oeuvre du missile METEOR ainsi que les missiles TAURUS et Storm Shadows. 

 

Dans le cadre du contrat de la Tranche 3A signé en 2009, un total de 72 avions ont été commandés pour les quatre nations partenaires européens que sont l'Allemagne, l'Italie, l'Espagne et le Royaume-Uni, dont 40 avions sont destinés de la Royal Air Force. Les livraisons de la «Tranche 3» de l’Eurofighter «Typhoon II» devraient débuter d’ici 2016.

 

Par rapport à la version «Tranche 2» ce nouveau standard du «Typhoon» intègre les dernières innovations technologiques. Comme par exemple un système de largage de carburant qui permettra au «Typhoon» de rester en vol et en mission plus longtemps, ou encore le radar CAPTOR-E doté de l’antenne à balayage électronique de Selex-ES.

Pour permettre la mise en place du radar à antenne AESA définitif, l’avion a reçu une capacité de puissance électrique additionnel, ainsi qu’une architecture de calcul offrant une vitesse supérieure. 

 

Lente évolution :

 

BAES_163599_940x529[1].jpg


La lenteur de la capacité d'amélioration de l’avion de combat «Typhoon II» est due au fait, que dès le début du projet les quatre partenaires, que sont l’Allemagne, l’Angleterre, l’Italie est l’Espagne avaient des demandes spécifiques. De plus, l’avion est produit sur quatre sites. Cette particularité est une des principales raisons du prix élevé de l'appareil, car elle en limite l'effet de production de masse en multipliant les coûts de production. Chaque partenaire assemble les modèles destinés à son besoin national, tout en participant à la production de composants les avions construits (exportation comprise). 

Mais, depuis quelques temps l’évolution de l’Eurofighter se trouve accélérée par les besoins des clients à l’exportation. Par exemple, le travail d'intégration du missile Storm Shadow permet de satisfaire aux exigences de l'Italie, mais  également au gouvernement saoudien. Ces mêmes exportations combinées à un long travail d’optimisation de la production, permettent aujourd’hui à Cassidian de baisser le prix de l’Eurofighter, ainsi que ses coûts de fonctionnement.

 

BAES_163600_940x529[1].jpg


Photos : 1,3,4 Eurofighter T3 en vol @ BAe  2 Radar AESA Captor-E @ Selex Es


04/12/2013

Livraison du 400e Eurofighter !

eurofighter-typhoon-delivered2jpg-1556.jpg


 

MANCHING, le constructeur Cassidian vient de livrer le 400e exemplaire de l’Eurofighter «Typhoon II». Cet appareil un Eurofighter T2 Block10 à rejoint la flotte de la Luftwaffe. 

 

 

Lors de la cérémonie, le secrétaire d'État du ministère allemand de la Défense, Christian Schmidt, a reçu l'avion avec les marquages ​​«31+06».

Alberto Gutierrez , chef de la direction de l'Eurofighter GmbH Jagdflugzeug, a déclaré: «La livraison du 400e Eurofighter «Typhoon II» marque une étape historique importante, maintenant, nous devons nous concentrer plus fortement sur ​​les campagnes d'exportation, afin, de gagner nouveaux contrats et de nouveaux clients pour cet avion exceptionnel. À l'heure actuelle, surtout en ces temps difficiles pour l'industrie de la défense".

 

Rappel :

 

La livraison du premier Eurofighter de la Royal Air Force du Royaume-Uni a eu lieu fin 2003. Le 100e Eurofighter a été livré à la Royal Air Force en septembre 2006. Le 200e a été remis en novembre 2009 à l'Armée de l'Air allemande. Le 300e a été livré à l'armée de l'air espagnole en novembre 2011.

 

À l'heure actuelle, la flotte d’Eurofighter «Typhoon II» comprend 20 unités en exploitation avec des implantations en Europe, dans l’Atlantique Sud et le Moyen-Orient. Il y a 7 unités  actives au Royaume-Uni (4 à Coningsby,  2 à Leuchars et 1 à Mount Pleasant, îles Falkland) , 5 en Italie (2 à Grosseto, 2 à Gioia del Colle, 1 à Trapani), 3 en Allemagne (Laage, Neuburg et Nörvenich), ainsi que 3 en Espagne (2 à Morón, 1 à Albacete) et une en Autriche à Zeltweg et 1 en l'Arabie saoudite.

 

Cassidian dispose actuellement d’une demande pour 719 avions «Typhoon» dont 571 sur commandes signées. 


 

400th-eurofighter-typhoon-delivered-credit-cassidian-zeitlerjpg-1555.jpg


 

Photos : le 400e Eurofighter destiné à la Luftwaffe @ Cassidian