02/05/2015

Trop cher, l’Autriche cherche un remplaçant à l’Eurofighter !

ob_2c5365_eft-austria-1.jpg

 

 

On le sait depuis longtemps, l’Eurofighter est un avion particulièrement couteux, notamment dans sa version T1 de base. L’Autriche en fait l’amer expérience avec ses quinze exemplaires. De fait nos voisins cherchent donc, une solution moins couteuse à l’avion européen.

 

L’Eurofighter en Autriche :

 

Airbus Group (ex EADS) a livré l’Eurofighter T1 « Typhoon  II » à l’Autriche. Cette livraison fait suite au contrat signé en 2003 pour la fourniture de 15 avions y compris l’armement les équipements connexes et le simulateur.Le nouvel avion de combat autrichien est en soi un feuilleton à rebondissement. La volonté de remplacer les bons vieux Saab J-35 « Draken » date du début des années nonante. Suite à une première évaluation, c’était le F/A-18 Hornet qui avait été choisi. Mais suite à des problèmes politiques et de financement, l’achat fût reporté. L’utilisation de l’espace aérien autrichien par l’aviation Serbe, lors de la guerre en ex-Yougoslavie relança le besoin de débloquer des crédits urgents pour l’achat d’un avion moderne. Une seconde évaluation donna le JAS-39C/D Gripen gagnant, mais suite à la pression du chancelier allemand Schröder, les politiques autrichiens acceptèrent de reprendre 15 Eurofighter  T1 initialement destiné à l’Allemagne.

 

Une Force aérienne très limitée : 

 

La situation de la Force aérienne autrichienne n’est, de loin pas très enviable, avec seulement 15 avions de combat Eurofighter T1, soit le modèle le plus limité de la gamme du chasseur européen. En effet, sur ces 15 aéronefs, seul 6 à 8 sont réellement disponibles, les autres étant en maintenance et servant à la formation du personnel aérien et au sol. Le standard T1 des Eurofighter autrichien ne permet que l’interception à courte portée, ainsi que l’engagement avec des bombes en chute libre. 

 

Coûts exorbitants : 

 

Cher à l’achat, l’Eurofighter se révèle également cher à l’heure de vol, estimé à près de 18’000 dollars US à l’heure (estimation variable, selon les utilisateurs) l’Eurofighter s’avère nettement plus coûteux que le Rafale, F/A-18, Gripen et F-16. De plus, l’absence de coordination entre les pays clients, ainsi que sur le mode d’assemblage des appareils (ses éléments sont construits par chacune des parties) pose des problèmes notamment dans l’approvisionnement en pièces de rechanges.

 

Quel remplaçant ?

 

On ne connait pas pour l’instant le budget que l’Autriche veut alloué pour un remplaçant à ses Eurofighter T1, deux options sont pour l’instant évoquées au sein de la Force aérienne et reposent sur un aéronef monoréacteur :

 

  1. L’achat d’un avion neuf de nouvelle génération, dans ce cas le Gripen E suédois semble être l’unique solution et ceci d’autant plus que l’Autriche compte du même coup augmenté le nombre d’avion actuel, celui-ci n’est pas connu. Initialement l’Autriche désirait  30 à 40 avions.
  2. La seconde solution consisterait à doter l’Autriche d’une flotte d’avions d’occasions, du moins dans un premier temps. Saab proposerait alors le Gripen C/D avec une option pour le « E » plus tard. L’américain Lockheed-Martin est en ligne avec le F-16 et le standard C/D Block55/60. Et puis, une offre de Dassault avec des Mirage 2000 pourrait également être possible (ex EAU ou Armée de l’Air) mais rien n’est moins sûr pour l’instant.

 

 

Une situation compliquée pour l’Eurofighter :

 

Quoi qu’il en soit, la décision de l’Autriche, si elle se concrétise est une mauvaise nouvelle pour l’Eurofighter et Aibus Group. Non seulement L’Eurofighter est à la peine en matière de vente face au Rafale en ce moment et au Gripen sans oublier le F-35, mais en plus, si l’un des utilisateurs se décide pour échanger sa flotte contre un concurrent, l’image de l’Eurofighter serait encore un plus égratignée.

 

austrian-ef-typhoon_b.jpg

 

Photos : Airbus Eurofighter T1 autrichiens @ Austrian Air Force

 

25/02/2015

Eurofighter, contrat de développement signé !

BAE-Systems-Eurofighter-Typhoon.jpg

 

 

Airbus Group a publié les détails d'un nouveau contrat de capacité évalué à 200 millions d'euros en vue d’une nouvelle palette d’armement pour l’avion de combat Eurofighter «  Typhoon II ».

 

Programme P3E : 

 

Le programme d’améliorations P3E prévoit le déploiement de plusieurs armes air-air et notamment air-sol à guidage de précision sur des cibles en mouvement rapide avec un faible taux de dommages collatéraux. Cette phase confirme la capacité multi-rôle de l’avion européen et fait suite aux différentes validations d’armes nouvelles qui doivent doter, celui-ci dans un proche avenir.

 

Le programme P3E va permettre de finaliser l’adaptation des logiciels d’armes suivantes : le MBDA Brismtone II, l’amélioration de la capacité d’emploi du « Storm Shadow », l’intégration définitive du MBDA Meteor. L’emploi de la bombe Paveway IV. L’Eurofighter pourra également porter la dernière version du missile courte-portée ASRAAM.


typhoon.brimstone.jpg


 

Le contrat Phase 3 va ainsi permettre la livraison de ces armements sur l’Eurofighter  en 2017. Concernant le missile Brimstone II, l’Eurofighter se verra doté deux lanceurs montés sur les pylônes hors-bord portant chacun trois missiles. A l’avenir l’Eurofighter pourra emporter un mélange de six missiles Brimstone II, jusqu'à six bombes Paveway IV, deux missiles  « Storm Shadow » quatre MBDA Meteor, avec soit deux missiles air-air Diehl Bgt IRIS-T ou deux MBDA ASRAAM. 


Eurofighter-Taurus-2014.jpg.3272548.jpg



 


 

 

Photos : 1 Eurofighter avec Paveway et ASRAAM 2 Eurofighter avec Brismtone II, Paveway et ASRAAM  3 Eurofighter avec Taurus, Iris-T @ Airbus Group

28/01/2015

La Bulgarie veut maintenir ses MiG-29 en attendant mieux !

Bulgarian_mig-29_r-27.jpg

 

La Bulgarie est en négociations pour faire entretenir sa flotte de MiG-29 «Fulcrum»  en Pologne et ceci dans l’attente du choix d’un nouvel avion de combat. Pour la Bulgarie, il faut tenir encore quelques années avec le MiG-29, avant de pouvoir enfin, passer sur un avion moderne.

 

La Bulgarie envisage de faire entretenir sa flotte de MiG-29 « Fulcrum » en Pologne par l’entreprise WZL. L’entreprise polonaise semble être moins cher que le fournisseur d’origine russe. Pour la Bulgarie, il s’agit de maintenir sa flotte d’avion russe durant encore 6 à 7 ans, avant de voir l’arrivée d’un nouvel aéronef.

 

Un choix stratégique : 

 

Que la Bulgarie se tourne en direction de la Pologne pour entretenir encore quelques années ses MiG-29, n’est pas seulement un problème financier, ce pays est déjà impliqué au sein de l’Otan et Moscou peut à tout moment perturber l’acquisition de pièces de rechange. Cette décision permet donc, à la Bulgarie de se détourner un peu plus de l’emprise russe.

 

Le futur avion sera occidental : 

 

Le Ministère bulgare de la défense a entamé des discussions préliminaires sur la possibilité, d'acquérir d'occasion des appareils de type F-16 auprès des utilisateurs actuelles, que sont :  les Pays-Bas, le Portugal, les États-Unis, la Belgique, la Norvège. 

 

En parallèle des discussions sont engagées auprès de la Suède et du constructeur Saab qui propose notamment des JAS-39C/D Gripen entièrement neufs en plus d’avions d’occasions qui proviendraient des surplus de la Fligvapnet avec l’arrivée du Gripen E. 

Airbus Group propose de son côté des Eurofighter tranche 1appartenant à l’Allemagne, mais l’offre a été refusée, pour des questions à la fois techniques et de coûts d’heures de vol, par trop prohibitifs. 

 

Mig29_graf_ignatievo.jpg

 

Photos : MiG-29 «Fulcrum» bulgare @ Force aérienne bulgare

24/01/2015

Modernisation de la Royal Bahraini Air Force !

11~58.jpg

 

Le Royaume de Bahreïn prépare une importante modernisation de sa Force aérienne, avec le choix d’un futur avion de combat et d’un nouvel hélicoptère d’attaque. 

 

Trois phases : 

 

Le programme de modernisation de la Royal Bahraini Air Force (RBAF) prévoit la modernisation de l’actuel flotte de Lockheed-Martin F-16C/D « Fighting Falcon » avec l’intégration du radar AESA Northrop-Grumman SABR ou de son concurrent, le Raytheon RACR. L’électronique, l’avionique et l’armement seront également au menu. Cette modernisation devrait débuter en 2016, l’occasion d’en reparler prochainement.

 

La seconde phase consiste dans le remplacement des actuels Northrop F-5 E/F «Tiger II» en service par un nouvel avion de combat. Airbus Group est déjà en pourparler avec l’Eurofighter T3 «Typhoon II» et l’on se sait pas, si Dassault Aviation prévoit de proposer son Rafale F3-R pour l’instant.

 

La troisième phase prévoit l’achat d’un nouvel hélicoptère de combat pour remplacer les actuels Bell AH-1 «Cobra». Plusieurs appareils sont déjà en concurrence pour ce marché. On retrouve les hélicoptères suivants : Le Bell AH-1Z «Viper», le Tai/AgustaWestland T129, l’Airbus Helicopters Tigre HAD, le Boeing AH-64E «Apache» et le Denel Rooivalk pour l’occident. Mais Bahreïn met également en concurrences les Mil Mi-28C «Havoc» et Kamov Ka-52 «Hokum» dans une bataille qui s’annonce acharnée.

 

542236_3415287816910_1111524711_33353543_628847370_n.jpg

 

Photos : 1 F-16 C de la BRAF  2 Bell AH-1 Cobra BRAF @ BRAF

 

02/11/2014

Les Eurofighter de la RAF multi-rôle !

 

Potential Brimstone fit on Typhoon.jpg

 

Les Eurofighter «Typhoon II» de la Royal Air Force subissent actuellement une importante modernisation, qui doit permettre à l’avion de devenir plus polyvalent. Une fois achevée, les Eurofighter de la RAF seront (enfin!) véritablement multi-rôle.

 

Connu sous le nom de la phase P1E, ce package de mise à niveau offre des capacités plus larges, avec notamment une réelle compétence de type multi-rôle. Ce paquet de modernisation fait suite aux opérations menées en Libye, et va permettre de combler les lacunes actuelles du standard en service au sein de la RAF. 

Les mises à niveau des avions incluent l'amélioration de la puissance de calcul, du système d'armes et de l'intégration de celles-ci et l'amélioration des capteurs. 

 

Une fois installées, ces améliorations permettent au «Typhoon II» d’opérer simultanément en mode air-air et air-sol. Soit une réelle capacité multi-rôle, qui faisait défaut jusqu’ici. De plus, le paquet améliorations P1E offre beaucoup plus de souplesse dans la planification de la mission. Il permet à un seul pilote, dans un seul appareil de mener des attaques simultanément sur six cibles différentes en une seule passe. 

 

_GLD2381.jpg

 

La modernisation P1E est divisée en deux éléments, la phase 1 Amélioration (a) et la phase 1 Amélioration (b). Le paquet P1E (a) apporte le concept multi-rôle et permet de basculer entre les modes air-air et  air-sol  simultanément. Tandis que le P1E (b) vise des améliorations en matière de défense de l’avion et les dernières mises à jour d'interopérabilité de l’avion.

 

Dans le détail : 

 

P1E (a) : Mise à jour des logiciels et des senseurs, mise à jour de l’avionique avec  facilitation d’utilisation pour le pilote, dont le viseur de casque, intégration du pod de désignation laser Litening III, intégration des bombes Paweway IV. Préparation à l’intégration du missile Brimstone II. 

 

P1E(b): Amélioration du système IFF, mise à jour du logiciel du système DASS (Defensive Aids Sub System), amélioration des systèmes de communication et de liaison de données Link16, simplification des logiciels de maintenance. 

 

Premiers aéronefs opérationnels: 

 

Les 17 premiers appareil standard au standard P1E  sont maintenant en service dans la RAF, d’ici le printemps 2015, se sont 18 appareils supplémentaires qui seront livrés. 

 

 

IMAGE_144708.jpg

 

Photos : 1 Eurofighter multi-rôle 2 essais de large de bombes Paveway 2 RAF Solo Display @ RAF

19:13 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : eurofighter, airbus group, raf, typhoon 2 |  Facebook | |