12/09/2015

Le Koweit a choisi l’Eurofighter !

1A-Kuwait.jpg

 

 

 

Le Koweït a choisi son futur avion de combat, le pays va procéder à l’acquisition de 28 Airbus DS Eurofighter « Typhoon II ». L’accord a été négocié avec le gouvernement italien qui était le principal interlocuteur pour cette vente. Les deux autres avions en concurrence étaient le Rafale de Dassault Aviation et le F/A-18 E/F « Super Hornet » de Boeing.

Dans une déclaration à la presse hier soir, Airbuis DS n'a fourni aucun détail quant au standard de  l'aéronef qui sera livré, ni quels équipements ont été retenus. On sait par contre que le Koweit désire 22 monoplaces et 6 biplaces « Typhoon II ». Il semble, selon les premières informations disponibles en cette fin de journée, que le Koweit sera le premier pays à recevoir le standard "T3" doté du radar à balayage électronique développé par Selex ES Group.

Avec cet accord Airbus DS finalise des engagements pour un total de 599 avions. Depuis l'entrée en service à la fin de 2003, 444  avions ont été livrés à 6 Nations: l'Allemagne, le Royaume-Uni, Italie, Espagne, Autriche et l'Arabie saoudite. En Décembre 2012, le Sultanat d Oman a ordonné 12 Eurofighter.

 

Airbus DS Eurofighter T3 :

Cette nouvelle version de l’Eurofighter contient plusieurs améliorations permettant à l’avion d’être pleinement multirôle en comparaison des versions et standards antérieurs. L’Eurofighter T3 Block15 dispose du capteur IRST de série, il permettra la mise en oeuvre du missile METEOR, ainsi que les missiles TAURUS et Storm Shadows. 

Par rapport à la version «Tranche 2» ce nouveau standard du «Typhoon» intègre les dernières innovations technologiques. Comme par exemple un système de largage de carburant qui permettra au «Typhoon» de rester en vol et en mission plus longtemps, ou encore le radar CAPTOR-E doté de l’antenne à balayage électronique de Selex-ES.

Pour permettre la mise en place du radar à antenne AESA définitif, l’avion a reçu une capacité de puissance électrique additionnelle, ainsi qu’une architecture de calcul offrant une vitesse supérieure. 

 

a-stronger-force-multiplierjpg-1794.jpg

Photos : 1 Eurofighter aux couleurs du Koweit 2 Eurofighter T3 @ Airbus DS

 

10/12/2014

Premier tir du Meteor pour l’Eurofighter !

yourfile-2.jpg

 

îles Hébrides dans le nord de l’Ecosse, le ministère britannique de la Défense à mené en collaboration avec Airbus et le missilier MBDA le premier tir du missile Meteor depuis un avion de combat Eurofighter.

 

Ce premier tir du Meteor depuis un Eurofighter de la RAF a permis de vérifier le pré-lancement, l'amorçage et la liaison de données entre le missile et le radar. Les essais vont continuer jusqu’en 2017 afin d’élargir complètement l'enveloppe de lancement du missile depuis l’Eurofighter «Typhoon II».

 

L’Eurofighter devient ainsi le troisième appareils à pouvoir tirer le missile «Meteor» après le Gripen et le Rafale. 

 

Le MBDA Meteor : 

 

Le missile «Meteor» produit par le MBDA  alimenté par statoréacteur est destiné à des missions de défense aérienne. Il va intercepter des cibles à très longue portée. Produit conjointement par l’Angleterre, la France, l’Italie, l’Espagne et la Suède, il est doté d’une zone d'interception assurée nettement supérieure à celle des missiles de même gamme actuellement en service.

 

Le Meteor sera prioritairement réservé aux missions d'interception à grande distance, au-delà de la portée optique (BVR) de tout type d'aéronefs. Son utilisation sera privilégiée pour les cibles de haute valeur telles que l'attaque à plus de 100 km d'avions radar ou de ravitailleurs.

Ce missile doit pouvoir assurer une efficacité de destruction à des distances aujourd'hui encore importantes, de l'ordre de 50 Nm (entre la cible et l'avion tireur au moment de l'impact). 

A cette fin, le système d'arme comporte :

 

 Un radar de bord qui doit fournir des informations précises sur la cible avant le départ du missile, et une liaison de données de type Link16 assurant les mêmes fonctions en retransmettant vers l'avion tireur les informations d'un capteur porté par un autre aéronef.

 

  1. Des systèmes d'identification des cibles à des distances compatibles avec la portée du missile.
  2. Une manœuvrabilité suffisante du missile dans toutes les phases de vol, pour toutes les distances de tir, qui doit lui assurer une grande probabilité de destruction des cibles. 

 

La propulsion de ce missile est également un défi technologique du fait du concept retenu : celui d'un statoréacteur. Ce statoréacteur à propergol solide et à poussée régulée (Throttleable Ducted Rocket ou TDR) dans sa phase de croisière comporte un accélérateur à poudre intégré dans la chambre de combustion, ce qui permet de donner une impulsion initiale suffisante pour atteindre une vitesse compatible avec le fonctionnement du statoréacteur.

 

Le Meteor, l’atout européen : 

 

Le Meteor va devenir dans un avenir proche le fer de lance des missiles air-air en équipant les trois appareils européens que sont le «Gripen» C/D/E, le «Rafale» et «l’Eurofighter». Le Meteor devrait également être monté,  plus tard, sur les «F-35» britanniques.

 

yourfile-3.jpg

 

Photos : Tir de Meteor depuis un Eurofighter de la RAF@ Bae system/Qinetic

19/06/2014

Des Typhoon interceptent des avions russes!

AWN20140618181734.jpg

 

Il y du monde dans le ciel de la mer Baltique, des Eurofighter Typhoon de la RAF (Royal Air Force) ont intercepté depuis le début de la semaine plusieurs aéronefs russes dans la région.

 

Les Typhoon du 29e escadron de la RAF mènent en ce moment des opérations de police du ciel dans l’espace aérien de la Baltique. Ils ont été mis en alerte à plusieurs reprises après que les défenses aériennes de l'OTAN eurent signalés plusieurs groupes d’avions en approchent de l’espace aérien de pays sous protection de l’OTAN. 

 

Une fois en vol, les avions britanniques ont identifié un premier avion comme un bombardier russe Tupolev Tu-22 "Backfire", puis un groupe de quatre avions de combat Su-27 «Flanker». Un avion d'alerte précoce de type  Beriev A-50 a également été identifié dans la région ainsi qu’un avion de transport Antonov AN26 .


 

DAC00231_5056_A318_A8BF2910AD076FAA.jpg


 

Baltic Air Policing:

 

Ces missions de police du ciel s’effectuent dans le cadre de la Baltic Air Policing soit une mission de police du ciel au profit des trois pays baltes, qui ne disposent pas d’une force aérienne compétente, (Estonie, Lettonie et Lituanie) dans le cadre de l’OTAN. 

Ces missions peuvent être de plusieurs natures : limiter les infractions au code de l’aviation civile, porter une assistance en vol aux appareils en détresse ou en difficulté, et intervenir dans un cadre de mesures d’identification, de contrôle, de surveillance ou d’interception. Les principales interventions sont dues à des pertes de contact radio et les appareils sont donc classés « ayant un comportement douteux ».

Depuis intégration des pays baltes dans l’OTAN en mars 2004, les autres pays de l’OTAN disposant des moyens aériens nécessaires assurent depuis la base aérienne situé sur l'aéroport de Zokniai et ceci pendant une période de trois mois la protection de l’espace aérien de ces trois pays.


 

Baltic_Air_Policing_map_(LT).png


 

Photos Interception de Su-27 russes par les Eurofighter de la RAF@ SAC Dan Herrick

29/10/2013

Modernisation des Eurofighter !

4266d06df3.jpg


 

MANCHING en Allemagne, EADS/Cassidian vient de terminer avec succès les essais de revalorisation phase 1 de la flotte d’avions de combat Eurofighter «Typhoon II». Cette modernisation va permettre au standard F2 (Tranche 2) d’augmenter ses capacités d’engagement et de préparer à la mise au standard F3, de plus, selon le constructeur, le déploiement des systèmes d’armes multiple en est facilité.

 

Cassidian, la division de défense d’EADS, a conclu avec succès les essais en vol du programme de revalorisation phase 1 (P1E) de l’Eurofighter «Typhoon II». La campagne d’essais intensive de ce premier lot de revalorisation, effectuée avec les exemplaires de série instrumentés 4 et 7, confirme que cette revalorisation apportera aux armées nationales une capacité multi-rôle robuste. Elle sera disponible pour les clients d’ici à la fin de l’année 2013.

Les essais ont été menés sur les centres aéronautiques militaires de Cassidian à Manching (Allemagne) et Getafe (Espagne), avec la coopération de BAE Systems et d’Alenia Aermacchi. Les mises à niveau P1E incluent le mode complet air-surface (dont l’emport d’une nacelle de désignation laser), l’intégration complète de bombes intelligentes, le système sécurisé d’identification ami-ennemi (IFF) de dernière génération Mode 5, des fonctions radio et de reconnaissance vocale DVI (Direct Voice Input) améliorées, un système de visée air-surface intégré au casque (HMSS), des capacités air-air plus performantes avec notamment avec l’intégration numérique de missiles air-air courte portée, ainsi que de nouvelles fonctionnalités de la liaison de données MIDS (Multifunctional Information Distribution System) optimisant l’interopérabilité avec les forces de coalition.

Cette revalorisation couvre la conception, le développement, la qualification et la validation des principales mises à jour consécutives au principal contrat de développement. Elle représente un jalon majeur dans le développement de l’Eurofighter «Typhoon II», car elle confère au système d’armes une capacité air-surface totale et jette les bases des futures améliorations capacitaires, telles que l’intégration du radar CAPTOR-E à antenne active à balayage électronique (AESA) et du missile Meteor.

Pour les essais à armement multiple, le Typhoon emportait des missiles air-air courte portée IRIS-T et des missiles air-air moyenne portée AIM-120 AMRAAM, des bombes à guidage laser Paveway IV avec une nacelle ATFLIR. 


 

6e5afccc8b.jpg


 

Photos : Eurofighter d’essais IPA7 à Manching @Josef Gietl/Cassidian

 

 

 

 

 

 

 

 


08/07/2013

La RAF dote ses Eurofighter de Paveway IV!


GetAsset.jpg

 

Warton, Lancashire BAE Systems vient de qualifier la dernière amélioration des Eurofighter de la RAF avec l’utilisation de bombes à guidage laser de type Paveway IV.

 

Dorénavant, les Eurofighter «Typhoon II» de type IPA6 de la Royal Air Force pourront mettre en oeuvre les bombes guidées Paveway IV. Ce type de bombe est déjà en service sur les avions de combat Panavia Tornado GR4 de la Royal Air Force. 

 

La bombe Paveway IV de Raytheon est une arme d’un poids de 226 kg, dotée d’un GPS et d’un système à guidage laser intégré. Plus tard, cette arme équipera également les Lockheed-Martin F-35B qui seront en dotation au sein de la RAF.

 

En équipant ainsi les Eurofighter, l’avion européen en service en Angleterre devient réellement multirôle. 

 

Préparation depuis 2011: 

 

Les essais d’intégration des armes Paveway ont débuté en 2011 avec un premier tir réussi le 18 juin de cette même année. Ce premier test a été suivi, par une campagne de 15 sorties qui ont permis d’évaluer la libération en toute sécurité de l’engin depuis un Eurofighter selon plusieurs configurations.


 

492x277.jpg


 

Photos : 1 Eurofighter de la RAF avec les Paveway IV  2 Paveway IV sur pylône d’Eurofighter @ BAe