04/02/2012

L’ALAT reçoit son premier NH90 TTH !

 


NH90_EXPH-0057-02.jpg

 

 

Eurocopter a livré le premier NH90 TTH qualifié en configuration opérationnelle finale (FOC) dans sa version de transport tactique (TTH)à la direction générale de l’Armement.

Cette première livraison, conforme au calendrier, fait suite à la qualification en configuration opérationnelle finale qui avait été attribuée en novembre dernier au NH90 TTH français par les Nations de la NAHEMA. L’hélicoptère aujourd’hui livré à la Direction Générale de l’Armement sera remis à l’ALAT (Aviation Légère de l’Armée de Terre) qui l’utilisera dans des missions opérationnelles de transport tactique pour lesquelles cet appareil a été spécifiquement développé.

«Cette livraison du 1er NH90 TTH en configuration opérationnelle finale marque l’aboutissement du plus important programme européen d’hélicoptère jamais lancé en Europe» a déclaré Lutz Bertling, Président d’Eurocopter, Société membre du consortium NHI en charge du programme NH90. « Nos partenaires et nous sommes fiers de ce résultat. Grâce à ses capacités opérationnelles, nous sommes certains que cet hélicoptère saura répondre aux exigences des forces armées françaises». Au total, la France a commandé 34 exemplaires du NH90 TTH assortis de 34 options. Ces appareils remplaceront progressivement les hélicoptères Puma en service au sein de l’ALAT.

 

NH90_ceremony_PET4887.JPG

 

 

Concernant le NH90 TTH :

L’hélicoptère NH90 TTH de nouvelle génération est adapté à un large éventail de missions comptant parmi les plus exigeantes : logistique et transport utilitaire, recherche et sauvetage au combat (RESCO), évacuation sanitaire, opérations spéciales et lutte anti-terrorisme.

Dans sa configuration opérationnelle finale, le NH90 dispose d’une avionique éprouvée qui permet d’accomplir des missions de jour comme de nuit sans restrictions majeures, d’équipements d’autoprotection performants, d’un système de communications militaires interopérable pour les opérations internationales et des équipements pour un déploiement par navire.

Le NH90 (NATO Helicopter) est un hélicoptère biturbine européen de transport militaire de la classe des 10 tonnes conçu entre la France, l’Allemagne, l’Italie et les Pays Bas , rejoints par le Portugal en juin 2001 et la Belgique en 2006. Le NH90 se décline en 2 versions : TTH (transport tactique) et NFH (lutte anti-surface et anti-sous-marine).

Les 25 premiers TTH ont été livrés à ce jour en parallèle à cinq pays. D’autres livraisons sont attendues en 2009. La France qui a commandé ses TTH en 2007 ne sera livrée qu’à partir de fin 2011.

Ce programme multipartite, qui contribue à la construction d’une défense européenne intégrée, est géré au niveau étatique par une agence OTAN, (NAHEMA : NATO Helicopter Management Agency) et au niveau industriel par la société NH-Industries. Ces deux entités sont implantées à Aix-en-Provence (France).

Les deux versions :

TTH (Tactical Transport Helicopter), spécialement conçu pour le transport tactique de personnel (20 soldats équipés), le transport d’un véhicule tactique léger ou le transport de 2,5 tonnes de matériel, le suivi de terrain.

NFH (NATO Frigate Helicopter), spécialement conçu pour :

    • la lutte anti-sous-marine (ASW) : détection, classification, identification du type de la cible, poursuite de la cible et déclenchement des armements, y compris capacité de désignation d’objectif transhorizon (OTHT).
    • la lutte anti-surface (ASUW) : détection, poursuite, classification, identification du type de navire, poursuite de la cible et déclenchement des armements, y compris capacité de désignation d’objectifs transhorizon (OTHT).
    • Les missions SAR : détection et classification des bateaux en détresse, embarcations de sauvetage et/ou opérations de sauvetage.

 

AIR_NH90-TTH_Rocky_Hills_lg.jpg

 

 

Photos : remise du NH90 TTH @ Anthony Pecchi / Eurocopter


 

14:18 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : eurocopter, nh90 tth, alat |  Facebook | |

27/06/2011

La Marine reçoit son premier Panther « standard II » !

panther_a_la_une.jpg

La direction générale de l’armement (DGA) vient de livrer le premier hélicoptère Panther « standard 2 » à la marine le 31 mai 2011. L’ensemble de la flotte Panther de la marine, soit 16 hélicoptères, sera aux normes de ce nouveau standard à l’horizon 2016.

 

Cette nouvelle version améliore l’interopérabilité OTAN de l’hélicoptère grâce à l’intégration de la liaison de données L11. L’avionique a également été totalement modernisée et mise en conformité OACI (Organisation de l’aviation civile internationale) : intégration d’écrans de navigation et d’un écran de mission sur la  planche de bord, sécurisation des communications radios, installation d’un GPS, d’un répondeur mode S. Ces hélicoptères seront aussi équipés d’une caméra capable de filmer de jour comme de nuit.

La DGA a notifié un contrat d’un montant de 54 millions d’euros à Eurocopter en janvier 2007 et un autre de 7 millions d’euros au service industriel de l’aéronautique (SIAé) en mai 2007. Au titre de ce contrat, le SIAé est en charge du développement et de la fourniture des consoles tactiques qui viendront compléter ce nouveau standard.

 

Rappel :

 

L'AS 565 MB est la version navale de la famille des hélicoptères Panther. Cet hélicoptère léger tout-temps, multi-rôle peut être exploité à partir du ponts d’un navire ou offshore pour couvrir une vaste gamme de missions navales, comme la surveillance maritime, de recherche et sauvetage (SAR), évacuation des blessés, ravitaillement vertical, les patrouilles en mer et contre-terrorisme . L'AS 565 MB est l'atout idéal pour les complémentaires anti-sous-marine (ASM) et la lutte antinavire (LAN), telles que sous-marin et la destruction de cibles de surface: Il peut lancer ses propres torpilles et permet également le ciblage pour les navires de surface  (OTHT ).

800px-Panther-051306-N-9546C-001.jpg

 

Photo : 1 Panther II @ DGA 2 Panther @ Marine nationale

17/05/2011

L’Hélicoptère de démonstration X3 atteint les 430km/h !

 


X3_DIGIT-03974.jpg

 

 

Le l’hélicoptère de démonstration X3, l’hélicoptère hybride d’Eurocopter a rempli sa mission : il a en effet repoussé les frontières de l’aviation à voilure tournante en dépassant la vitesse initialement fixée de 220 noeuds, démontrant ainsi les performances, les capacités et la maturité de cet appareil.

Ce nouveau jalon a été franchi le 12 mai lors d’un vol en palier pendant lequel le démonstrateur a maintenu une vitesse de 430km/h (232 nœuds)  pendant plusieurs minutes. Cette mesure a pu être réalisée au troisième jour de la nouvelle phase d’essai, pour laquelle, le X3, équipé de ses boites de transmission définitives, a pu fonctionner à plein régime.

Dans le futur, les hélicoptères qui intègreront la configuration hybride X3 offriront une vitesse de croisière et une autonomie supérieures d’environ 50 % en contrepartie d’un coût très abordable fixant ainsi de nouvelles références en matière de productivité pour les aéronefs à voilure tournante.

Hervé Jammayrac, pilote d’essais et Daniel Semioli, ingénieur d’essais en vol d’Eurocopter étaient aux commandes de ce démonstrateur pendant ce vol d’essai. « Nous avons été impressionnés par la facilité avec laquelle cet objectif de vitesse a été atteint », a déclaré Hervé Jammayrac. « Le X3 se comporte à merveille et fait preuve d’une remarquable stabilité à grande vitesse, même lorsque le pilote automatique est désactivé. Nous sommes très fiers de ce succès, qui est le fruit du travail mené sans relâche par toute une équipe. »

Eurocopter a entamé les essais en vol du démonstrateur X3 en septembre dernier, dans le cadre d’un programme qui combine les excellentes capacités de décollage et d’atterrissage verticaux d’un hélicoptère et les vitesses de croisière élevées (supérieures à 220 noeuds) d’un avion. Après avoir atteint en novembre l’objectif de vitesse initial fixé à 180 noeuds (333 km par heure) avec un niveau de puissance moteur réduit, le démonstrateur X3 a fait l’objet d’une mise à niveau programmée de sa boîte de transmission et d’une inspection de sécurité.

Depuis la reprise des vols la semaine dernière, le X3 a rapidement démontré ses performances à plein régime. Il s’est notamment distingué par des vitesses ascensionnelles et de descente impressionnantes ainsi que par une excellente maniabilité, tout en confirmant les extraordinaires capacités du système de propulsion hybride en phases d’accélération et de décélération. La manoeuvrabilité et la stabilité élémentaires du X3 ont pu être validées dans la totalité de l’enveloppe de vol de l’appareil, sans qu’il ait été nécessaire d’utiliser des dispositifs stabilisateurs actifs ou passifs. Ces performances ont été confirmées lors d’essais en vol avec et sans l’assistance du pilote automatique. Autre avantage, cet appareil hybride présente de faibles niveaux de vibrations, sans avoir recours à des systèmes de réduction active ou passive des-vibrations, et offre des caractéristiques de vol comparables à celles des meilleurs hélicoptères de conception traditionnelle actuellement en service.

Le démonstrateur X3 utilise une cellule d’hélicoptère Eurocopter Dauphin équipée d’un rotor principal à cinq pales alimenté par deux turbines et de deux hélices montées sur des ailes fixes courtes. Cette configuration hybride donne naissance à un appareil de transport avancé qui conjugue la vitesse d’un avion à turbopropulseur et les capacités de vol stationnaire d’un hélicoptère.

Eurocopter prévoit pour ce concept une large gamme d’utilisations : missions de recherche et sauvetage (SAR) longue distance, surveillance maritime, patrouilles aux frontières, transport de passagers, opérations offshore et navettes interurbaines. Cet appareil pourrait être parfaitement adapté pour les missions militaires des forces spéciales, pour le transport de troupes, la recherche et sauvetage ou les évacuations médicales sur les théâtres d’opérations autant de missions où il offrira le bénéficie de vitesses de croisière élevées ainsi que d’excellentes capacités de décollage et d’atterrissage verticaux qui caractérisent cette configuration hybride. Les essais en vol du démonstrateur X3 se déroulent au centre d’essais de la DGA situé à Istres (Bouches du Rhône). Le programme se poursuivra tout au long de l’année 2011 afin d’explorer l’enveloppe de vol de cet appareil hybride et d’évaluer toutes les capacités offertes par cette nouvelle technologie.

Photo : le X3 d’Eurocopter @ Eurocopter/Anthony Pecchi


 

30/04/2011

Eurocopter livre le 1.000e hélicoptère Dauphin !

 

 

AS365N3 Pawan Hans.JPG

 

 

Eurocopter  annonce la livraison du 1.000e appareil  de la famille Dauphin, le client est la société Pawan Hans Helicopters Limited en Inde.Ce 1000e Dauphin de type AS365N3 est configuré pour le transport de personnel en milieu offshore  dans le domaine des forages de gaz. L’opérateur indien dispose dès à présent de 35 appareils de type Dauphin.

Le Dauphin :


Le Dauphin a été initialement conçu par la société française Sud-Aviation ( devenue Eurocopter en 1992 après la fusion avec le groupe MBB allemand) en 1970. Le premier prototype vola le 2 juin 1972, l’appareil était motorisé par une turbine Turboméca Astazou XVI  de 980 ch entraînant un rotor à quatre pales identique à celles des Alouettes III, le fenestron avait été emprunté à la Gazelle. Par la suite l’appareil fut remotorisé avec une Astazou XVIIIA de 1.050ch

La production fut lancée en 1974 et le premier appareil de série prit l’air en avril 1975.En parallèle, le Dauphin 2  (bimoteur) était déjà en préparation. Les débuts de la commercialisation furent assez longs et difficiles, le plus gros contrat fut sans nulle doute les Coast Guard américains  avec 96 appareils.

Au total les différentes versions du Dauphin et de sa version militaire le Panthère sont en activités dans 29 pays !

CDPH-2785 037.jpg

 

 

Photos : 1 le 1000 e Dauphin  2 photo avec le personnels d’Eurocopter @ Eurocopter/Anthony Pecchi, Patrick Penna


 

14:03 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : eurocopter, dauphin, 1000e dauphin |  Facebook | |

10/03/2011

Eurocopter présente une version modernisée de l'EC-145 !

 

DIGIT-04172.jpg

 

L'hélicoptériste dévoile une nouvelle version de l'EC145 ainsi que des modernisations de quatre autres modèles lors du salon Heli-Expo à Orlando.

Eurocopter a dévoilé  l'EC145 T2, une profonde évolution de son célèbre biturbine. Au menu : de nouvelles turbines Turbomeca, une boite de transmission améliorée, une nouvelle avionique, un pilote automatique 4-axes et surtout l'adjonction d'un fenestron sur le rotor de queue à la manière de son petit frère l'EC-135/635. Autant d'améliorations qui devraient contribuer à améliorer les performances et la fiabilité de l'EC145, selon Eurocopter.

Ce sont déjà 17 exemplaires d'EC145 T2 qui ont été commandés, notamment par le groupe espagnol Inaer et par des opérateurs américains pour des versions EMS (évacuation médicale sanitaire). L'entrée en service est prévue pour 2013.

L'EC145 est un des « best seller » de l'hélicoptériste européen. Il a d'ailleurs été sélectionné par l'US Army dans une version de reconnaissance armée baptisée UH-72 " Lakota" dans le cadre du programme LUH (Light Utility Helicopter).

 

Une gamme modernisée :

 

Eurocopter a présenté plusieurs autres modernisations de modèles existants : l'AS350 B3e, version mis au goût du jour de l'Ecureuil équipée de moteurs plus puissants (certification cet été), et l'AS365 N3e qui aura de meilleures performances en conditions « haute altitude/temps chaud ». Ce dernier sera également équipé d'une tête de rotor Starflex et sera certifié au premier trimestre.

 

 

HAI.jpg

Photos : l'EC-145 modernisé @ Eurocopter/Charles Abbar