04/11/2015

Embraer E2, essais de la motorisation !

 

Moteur-Pratt-Whitney-PW1900G-sur-747SP-700x394.jpg

 

 

Le motoriste Pratt & Whitney a commencé les essais en vol du moteur PW1900G qui équipera les Embraer E190-E2 et E195-E2.

 

Le moteur GTF a effectué  son premier vol, monté sur un Boeing 747SP modifié, a annoncé le 03 novembre 2015 Pratt & Whitney. Ce vol, réalisé depuis l’aéroport de Mirabel, près de Montréal au Québec, marque le début de la compagnie d’essais en vol du moteur. Ce premier vol a été parfaitement réussi.

 

Le PW1900G :

 

Le PW1900G doit venir motoriser la nouvelle famille d’avion de l’avionneur brésilien soit : l’E190-E2 le dont le premier vol d’essai est programmé pour 2016 et la première livraison pour le 1er semestre 201 et l’E195-E2 qui fera ses débuts en 2019. Puis se plus tard, ce sera l’E175-E2 qui recevra le moteur PW1700G. Sa mise en service commercial est prévue pour 2020.

 

La famille  PW1900G est la quatrième variante de la famille GTF de Pratt & Whitney, qui équipe également le CSeries de Bombardier, l’A320neo d’Airbus et le MRJ de Mitsubishi Aircraft.

 

 

2456196584[1].jpg

 

Photos : 1 Le PW1900G en essaisi en vol @ Pratt& Whitney 2 la nouvelle famille Embraer E-2@ Embraer

23/06/2015

A-29 « Super Tucano » pour le Ghana !

super_tucano_a29_embraer_1.jpg

 

 

Le Ghana a rejoint le club des clients de l’Embraer A-29 « Super Tucano » avec une commande  de cinq des turbopropulseurs pour son armée de l'air.

L'accord prévoit en plus des aéronefs le soutien logistique et un programme de formation locale des pilotes et mécaniciens au Ghana.

 

Le A-29 « Super Tucano :

 

Le Super Tucano est doté d’un turbopropulseur Pratt & Whitney Canada PT6A-68C deux fois plus puissant que celui du Tucano et actionnant une hélice Hartzell à cinq pales. Son fuselage est également plus long et deux mitrailleuses de 12,7mm Herstal M3P sont incorporées dans des ailes dotées d’un nouveau profil. Effectuant fréquemment des missions à basse altitude, et donc exposé à des tirs terrestres, l’habitacle du Super Tucano est protégé par un blindage en Kevlar. Un train d’atterrissage renforcé permet d’utiliser des pistes sommairement aménagées. L’appareil possède 5 points d’accrochage, dont un sous le fuselage, permettant d’emporter jusqu’à 1’500 kg d’armement selon diverses combinaisons. Ainsi, un canon de 20 mm peut être installé sous le fuselage, auquel s’ajoutent soit des bombes lisses ou guidées, des roquettes ou des missiles. Les missiles sont soit des AIM-9 Sidewinder, des MAA-1 Piranha ou des Python 3/4. Des réservoirs extérieurs de carburant peuvent également être utilisés, afin d’augmenter l’autonomie de l’appareil. 

 

 

 

Photo : Embraer A-29 « Super Tucano » @ FAB

11/06/2015

Des Super Tucano pour le Liban !

986539620.jpg

 

Le Liban s’intéresse au A-29 « Super Tucano » et devrait prochainement passer commande pour six exemplaires. Celle-ci  doevra encore être approuvée par le gouvernement américain, en effet, ces appareils feront partie du lot produit en collaboration avec Embraer aux Etats-Unis, tout comme ceux destinés à l’armée afghane.

 

Rappel :

 

Le premier lot destiné à l’Afghanistan et  construit à Jacksonville, en Floride, est arrivé chez Moody Air Force Base en Géorgie en septembre dernier, pour le début de la formation des premiers pilotes afghans.

 

Pour le Liban :

 

Liban devrait en toute logique, acheter jusqu'à six Super Tucano, dans le but de renforcer sa capacité à traiter les menaces de sécurité internes et frontalières, avec notamment dans le collimateur, l’Etat Islamique qui mène de nombreuses attaques à la frontière avec la Syrie. Le contrat est estimé à près de 462 millions de dollars et comprend notamment des missiles Lockheed Martin AGM-114 Hellfire II.

 

Le A-29 « Super Tucano :

 

Le Super Tucano est doté d’un turbopropulseur Pratt & Whitney Canada PT6A-68C deux fois plus puissant que celui du Tucano et actionnant une hélice Hartzell à cinq pales. Son fuselage est également plus long et deux mitrailleuses de 12,7mm Herstal M3P sont incorporées dans des ailes dotées d’un nouveau profil. Effectuant fréquemment des missions à basse altitude, et donc exposé à des tirs terrestres, l’habitacle du Super Tucano est protégé par un blindage en Kevlar. Un train d’atterrissage renforcé permet d’utiliser des pistes sommairement aménagées. L’appareil possède 5 points d’accrochage, dont un sous le fuselage, permettant d’emporter jusqu’à 1’500 kg d’armement selon diverses combinaisons. Ainsi, un canon de 20 mm peut être installé sous le fuselage, auquel s’ajoutent soit des bombes lisses ou guidées, des roquettes ou des missiles. Les missiles sont soit des AIM-9 Sidewinder, des MAA-1 Piranha ou des Python 3/4. Des réservoirs extérieurs de carburant peuvent également être utilisés, afin d’augmenter l’autonomie de l’appareil. 

2523090922.jpg

 

Photos : EMB-312 Super Tucano brésiliens @ FAB 2 A-29 indonésien @ Ind. Air Force

 

05/05/2015

La Suède cherche à remplacer ses C-130H !

684.jpg

 

Stockholm, l’armée de l'air suédoise (Flygvapnet) cherche à remplacer ses actuels avions de transport tactique de type Lockheed-Martin C-130H « Hercules », par un nouveau type d’appareil.

 

Le projet de loi de la défense récemment publié par le gouvernement suédois pour les années 2016-2020 identifie la nécessité d'aborder la question de remplacement des C-130E/H d’ici à 2021. La flotte de C-130 suédoise se composait de trois C-130H et deux C-130E et d’un KC-130H ravitailleur. Les deux C-130E ont été retiré du service l’année dernière.

 

Trois types d’avions à l’étude : 

 

Si le cahier des charges suédois n’est pas encore connu, trois types d’avions sont susceptibles de remplacer les vénérables « Hercules » encore en service. Il s’agit de L’Embraer KC-390 brésilien avec lequel des liens sont actuellement tissés dans le cadre du programme « Gripen »  pour le Brésil. Le Lockheed-Martin C-130J « Super Hercules » qui permettrait, par exemple à la Suède de travailler avec le voisin norvégien qui en possède et l’européen Airbus A400M « Atlas ».

 

 

L’Embraer KC-390 :


kc3901.jpg


 

Le KC-390 est doté d’une avionique avec double affichage tête haute avec système de mission complet. L’avion est également doté d’un système complet d'auto-protection. Les pilotes disposeront de commandes «fly-by-wire» avec système de contrôle de vol et des fonctions optimisées qui assureront d’excellentes performance avec un équipage réduit. Avec quatre grands écrans reconfigurables et deux manches latéraux, les pilotes disposeront de se qui se fait de mieux en la matière.

Le KC-390 permettra des utilisations sécurisées à partir de pistes semi-préparées. 

 

Capacités de l’avion :

 

L’avion aura une capacité de décollage d’environ 72 tonnes avec une charge maximale de 20 tonnes. D’une longueur de 33,4 mètres et d’une hauteur de 11,4 mètres l’avion dispose d’une envergure de 33,9 mètres. Doté d’une porte cargo à l’arrière, l’avion pourra être également aménagé rapidement pour le ravitaillement en vol, ainsi que pour des missions

spécifique comme l’écoute électronique par exemple. Le KC-390 sera motorisé par  deux IAE V2500-A5.

 

 

Lockheed-Martin C-130J "Super Hercules" : 


1543070.jpg


 

Le C-130J «Super Hercules» est la version la plus avancée du célèbre  C-130 cargo,  il incorpore une technologie de pointe pour réduire les besoins en personnel, de fonctionnement de soutien avec des coûts de cycle de vie plus actuel que pour les anciens C-130. Le modèle dispose également d'une maniabilité accrue et une manutention plus courtes. Il est doté de nouveaux moteurs Rolls-Royce Allison AE 2100D3 dotés d’hélices à six pales.

Du point de vue de l’extérieur, le C-130J semble n’être qu’une version allongée du célèbre Hercules, cependant, il est équipé d’un poste de pilotage informatisé permettant de réduire le nombre de pilotes à deux. Il a une capacité de 26.000 kg de carburant et il est configuré pour recevoir des réservoirs additionnels de 11.000kg de carburant.

 

Airbus A400M « Atlas » : 


MA01_2015_P_MSN22_Paint.JPG


 

L’A400M « Atlas » est un avion de transport militaire polyvalent conçu par la division militaire d’Airbus (Airbus Military). La polyvalence est ce qui caractérise le mieux l’A400M, qui est conçu pour offrir des capacités à la fois tactiques et stratégiques. L’appareil peut transporter 37 tonnes de charge utile sur au moins 4700nm (8700 km) de distance. Sa soute est dimensionnée pour accueillir tous les chargements et véhicules répertoriés  dans le cahier des charges européens ESR (Europen Staff Requirement). En outre, l’A400M peut servir à la fois de moyen de transport aérien et de plateforme de ravitaillement en vol pour des avions de combat. L’A400M incarne le premier avion de transport militaire lourd, véritablement nouveau depuis ces trente dernières années. Offrant deux fois plus de performances et de capacités d’emport que les avions actuels qu’il remplace.

 

 

 

Photos : 1 C-130H Flygvapnet à Payerne @P.Kummerling 2 Embraer KC-390 @ Embraer  3 Lockheed-Martin C-130J Super Hercules@ David Mcguer 4 Airbus A400M Atlas malaysien @ Airbus

26/04/2015

Lancement de la production pour les Gripen brésiliens !

2134551757.jpg

 

A la mi-avril, l’avionneur suédois Saab et l’avionneur brésilien Embraer ont signé un accord de coopération en vue du transfert de technologie et le lancement de la mise en place d’une chaine de fabrication au Brésil. Cet accord conclut définitivement plus d'un an de négociations en vue du programme F-X.

 

Forte implication d’Embraer et Akaer : 

 

La coopération entre le suédois Saab se fera avec les deux sociétés brésiliennes Embraer et Akaer. La première va mettre en place une ligne de production qui sera située à Gavião Peixoto où l'entreprise assemble actuellement les KC-390, A-29 Super Tucano et Phenom 100/300. Embrasser sera également responsable du développement des logiciels de l’intégration de ceux-ci et des essais en vol sans oublier l'assemblage final et la livraison des avions du programme brésilien Gripen NG.

 

A signaler également, la mise en place d’un nouveau centre pour le développement du programme technologie sera mis en place sur ce site avec Saab et d'autres partenaires du programme. Les futurs client du Gripen NG seront également invité à participer.

En parallèle un accord similaire a été signé entre Saab et la société de services d'ingénierie aéronautique brésilienne Akaer. 

 

Biplace et avionique:

 

La transition sur Gripen E peut s’effectuer directement depuis le simulateur sans passer forcément par des vols de préparation en biplace. Mais le Brésil à émis le besoin de disposer d’une version « F » du Gripen, soit un biplace notamment pour la guerre-électronique. En conséquence, l’avionneur Embraer va participer à la production de la version « F » qui sera pour l’instant uniquement destinée au Brésil. 

 

On sait également que le Brésil a terminé de définir ses besoins en matière de choix de l’avionique des Gripen E/F. L’avionneur Saab propose deux versions à choix pour ses clients. Si la base de l’électronique et de l’interface est la même pour tous, le client peut choisir entre deux versions de cockpit : la première dispose de trois grands écrans couleurs de 11 pouces et la seconde intègre un unique, grand écran, le WAD produit par l’israélien Elbits Systems. 

 

 

10569049_788916087865778_5593417066154893007_n.jpg

 

La Force Aérienne brésilienne (FAB) a sélectionné le grand écran WAD pour équiper ses avions de combat Gripen E/F. Le système de visualisation WAD sera produit à Porto Alegre en collaboration avec l’entreprise brésilienne AEL Sistemas (AEL). Le système WAD comprend également un HUD et offre un système unique d'affichage intelligent redondant sur un écran de 19 x 8 pouces avec présentation de l'image en continu et écran tactile.

 

Commandes d’approvisionnement : 

 

 

En vue, de la production du premier lot de 36 Gripen E/F pour le Brésil et les premiers Gripen E suédois, l’avionneur Saab a attribué à l’équipementier européen Selex ES un contrat de production pour le système de recherche infrarouge Skyward-G (IRST). Le capteur électro-optique passif sera installé devant le cockpit de l'avion de combat. 

Selex ES a reçu également la commande type pour la fourniture du radar AESA « Raven » qui doit équiper les Gripen E/F.

En outre, Selex et Saab ont également annoncé qu'ils ont mené des essais de déploiement  avec succès de la nouvelle génération de leurres autonomes « BriteCloud »qui doit équiper à terme l’ensemble des versions C/DE/F du Gripen. Les tests ont utilisé une version 55mm de diamètre du « BriteCloud » qui est compatible avec les éjecteurs de paillette thermique de l’avion.

 

 

L’avenir au Brésil :  

 

L'ordre des 36 avions destinés à la FAB a été dénommée «première tranche" par le Gouvernement brésilien et les diverses sociétés du pays qui travaille sur le projet, confirmant ainsi que le partenariat entre la Suède et le Brésil s’emploie à étendre le nombre de combattant commandé, en vue d’une seconde tranche à l’horizon 2023 et la préparation de la version marine le « Sea Gripen ».

 

GripenDemo_br725.jpg

 

Photos : 1 Gripen E FAB 2 Avionique WAD 3 Gripen F FAB @ SAAB/Embraer