26/12/2015

Pilotes afghans brevetés sur A-29 !

334.jpg

L'US Air Force (USAF) a terminé la formation des huit premiers pilotes afghans sur avions antiguérillas Embraer A-29 « Super Tucano ». Les huit premiers pilotes afghans brevetés sur A-29 ont été formés au sein du 81 escadron sur les installations de la base aérienne de Moody en Géorgie.

Ces pilotes ont terminé en un peu moins d'une année leur formation et seront redéployés en Afghanistan, avec leur nouvel avion en janvier 2016. Ces pilotes sont les premiers des 30 qui seront formés aux Etats-Unis au cours des trois prochaines années.

 

Pilotes en fuite :

La formation des pilotes afghans a subit un grave revers en début du mois de décembre, avec la fuite de deux d’entre eux, qui n’ont jamais regagné la base de Moody. A ce jour, ils sont toujours recherchés aux Etats-Unis. Pour certains politiques, cette action démontre la fragilité de la confiance qui est donnée aux afghans, avec en toile de fond le spectre du 11 septembre. On ne sait pas encore, si la formation va pouvoir continuer. L’USAF a mis en place de nouvelles mesures de prévention, afin qu’un tel incident ne puisse se reproduire.

 

L’A-29 en Afghanistan :

C’est en novembre 2011, que l’US Air Force a sélectionné l’Embraer A-29 (EMB-312 Super Tucano) pour venir équiper l’Afghan Air Force (AAF). Au total se sont 20 appareils qui ont été commandés pour un total de 1 milliard de dollars (formation, armement et pièces de rechange inclut).

 

5738.jpg

Le A-29 « Super Tucano :

Le « Super Tucano » A-29 est doté d’un turbopropulseur Pratt & Whitney Canada PT6A-68C deux fois plus puissant que celui du Tucano de base et dispose d’une hélice Hartzell à cinq pales. Son fuselage est également plus long et deux mitrailleuses de 12,7mm Herstal M3P sont incorporées dans des ailes, dotées d’un nouveau profil. Effectuant fréquemment des missions à basse altitude et donc exposé à des tirs terrestres, l’habitacle du « Super Tucano » est protégé par un blindage en Kevlar. Un train d’atterrissage renforcé permet d’utiliser des pistes sommairement aménagées. L’appareil possède 5 points d’accrochage, dont un sous le fuselage, permettant d’emporter jusqu’à 1’500 kg d’armement selon diverses combinaisons. Ainsi, un canon de 20 mm peut être installé sous le fuselage, auquel s’ajoute, soit des bombes en chute libre ou guidées, des roquettes ou des missiles de types : AIM-9 Sidewinder, des MAA-1 Piranha ou des Python 3/4. Des réservoirs extérieurs de carburant peuvent également être utilisés pour augmenter l’autonomie de l’appareil. 

 

A-29-training.jpg

Photos : Embraer A-29 « Super Tucano » de l’AAf aux Etats-Unis @ USAF

 

 

24/12/2015

Canada, Embraer propose le KC-390 !

yourfile.jpg

L’avionneur brésilien Embraer se positionne avec une offre en vue du remplacement des « bons vieux » De Havilland Canada CC-115 « Buffalo » (DHC-5) de recherche & sauvetage en service au sein de la Royal Canadian Air Force (RCAF).

 

Rappel :

Le Canada cherche activement un remplaçant pour sa flotte de CC-115 « Buffalo » et de ses C-130 recherche et de sauvetage. Jusqu’ici, trois concurrents étaient annoncés pour cette compétition, avec le C-27J « Spartan » d’Alenia-Aermacchi, le C-295 d'Airbus Military et le V-22 « Osprey » de Boeing/Bell. Le projet de remplacement est estimé à près de 1,55 milliards de dollars pour l'acquisition de 17 aéronefs à voilure fixe à partir de 2018.

 

Embraer, le quatrième concurrent :

L’avionneur brésilien confirme Embraer qu'il va répondre à la demande ASAR du gouvernement canadien, dont la demande d’offre a été lancée en en mars. La limite d’offre a été fixée au 11 janvier 2016. Pour Embraer, le KC-390 est parfaitement adapté pour les missions SAR dans des environnements les plus exigeants. De plus, selon le nouveau calendrier de l’avionneur, le KC-390 doit être certifié au début de 2017 et pourrait, donc, débuter les livraisons l’année suivante, selon les exigences du Canada.

 

L’Embraer KC-390 :

Le KC-390 est doté d’une avionique avec double affichage tête haute, avec un système de mission complet. L’avion est également doté d’un système complet d'autoprotection. Les pilotes disposeront de commandes «fly-by-wire» avec système de contrôle de vol et des fonctions optimisées, qui assureront d’excellentes performances avec un équipage réduit. L’équipage disposera de quatre grands écrans reconfigurables et de deux manches latéraux, le KC-390 permettra des utilisations sécurisées à partir de pistes semi-préparées. L’avion offre une capacité de décollage d’environ 72 tonnes avec une charge maximale de 20 tonnes. D’une longueur de 33,4 mètres et d’une hauteur de 11,4 mètres l’avion dispose d’une envergure de 33,9 mètres. Doté d’une porte cargo à l’arrière, l’avion pourra être également être aménagé rapidement pour le ravitaillement en vol, ainsi que pour des missions spécifiques, comme l’écoute électronique par exemple. Le KC-390 est motorisé par deux IAE V2500-A5.

 

1_KC-390_Take_Off_02.jpg

Photos : 1 KC-390 aux couleurs canadiennes 2 prototype du KC-380 @ Embraer

08/11/2015

Le KC-390 reprend la voie des airs !

735-embraerkc-390_air-to-air.jpg

 

 

Le programme KC-390 d'Embraer a repris ses essais en vol, après une longue interruption causée par la crise financière de cet été. Le prototype du futur avion de transport et de ravitaillement KC-390 a repris ses vols, depuis le centre d'essai d’Embraer de Gavião Pexioto.

Selon le nouveau calendrier d'Embraer le KC-390 devrait obtenir sa certification en 2017. Les premiers exemplaires seront livrés au début de l’année 2018 à la Force aérienne brésilienne. L’avionneur précise également que ces huit mois d’interruption de vols n’ont pas été gaspillés, ils ont permis de faire des corrections à la suite des résultats des premiers essais.

 

Un second prototype :

Embraer a également précisé qu’un second prototype viendra rejoindre le premier aéronef au tout début de l’année 2016. De plus, deux véhicules d'essai sont attribués pour les tests structurels et pour les essais statiques et de fatigue.

 

Avionique moderne :

Le KC-390 est doté d’une avionique avec double affichage tête haute, avec un système de mission complet. L’avion est également doté d’un système complet d'autoprotection. Les pilotes disposeront de commandes «fly-by-wire» avec système de contrôle de vol et des fonctions optimisées, qui assureront d’excellentes performances avec un équipage réduit. L’équipage disposera de quatre grands écrans reconfigurables et de deux manches latéraux, le KC-390 permettra des utilisations sécurisées à partir de pistes semi-préparées. 

 

Capacités de l’avion :

L’avion aura une capacité de décollage d’environ 72 tonnes avec une charge maximale de 20 tonnes. D’une longueur de 33,4 mètres et d’une hauteur de 11,4 mètres l’avion dispose d’une envergure de 33,9 mètres. Doté d’une porte cargo à l’arrière, l’avion pourra être également être aménagé rapidement pour le ravitaillement en vol, ainsi que pour des missions spécifiques, comme l’écoute électronique par exemple. Le KC-390 est motorisé par deux IAE V2500-A5.

 

Les commandes : 

Brésil 28, Argentine 6, Chili 6, Colombie 12, République Tchèque 2, Portugal 6.

 

1709428002.jpg

Photos : 1  Embraer KC-390 2 Cockpit @ Embraer

 

 

04/11/2015

Embraer E2, essais de la motorisation !

 

Moteur-Pratt-Whitney-PW1900G-sur-747SP-700x394.jpg

 

 

Le motoriste Pratt & Whitney a commencé les essais en vol du moteur PW1900G qui équipera les Embraer E190-E2 et E195-E2.

 

Le moteur GTF a effectué  son premier vol, monté sur un Boeing 747SP modifié, a annoncé le 03 novembre 2015 Pratt & Whitney. Ce vol, réalisé depuis l’aéroport de Mirabel, près de Montréal au Québec, marque le début de la compagnie d’essais en vol du moteur. Ce premier vol a été parfaitement réussi.

 

Le PW1900G :

 

Le PW1900G doit venir motoriser la nouvelle famille d’avion de l’avionneur brésilien soit : l’E190-E2 le dont le premier vol d’essai est programmé pour 2016 et la première livraison pour le 1er semestre 201 et l’E195-E2 qui fera ses débuts en 2019. Puis se plus tard, ce sera l’E175-E2 qui recevra le moteur PW1700G. Sa mise en service commercial est prévue pour 2020.

 

La famille  PW1900G est la quatrième variante de la famille GTF de Pratt & Whitney, qui équipe également le CSeries de Bombardier, l’A320neo d’Airbus et le MRJ de Mitsubishi Aircraft.

 

 

2456196584[1].jpg

 

Photos : 1 Le PW1900G en essaisi en vol @ Pratt& Whitney 2 la nouvelle famille Embraer E-2@ Embraer

23/06/2015

A-29 « Super Tucano » pour le Ghana !

super_tucano_a29_embraer_1.jpg

 

 

Le Ghana a rejoint le club des clients de l’Embraer A-29 « Super Tucano » avec une commande  de cinq des turbopropulseurs pour son armée de l'air.

L'accord prévoit en plus des aéronefs le soutien logistique et un programme de formation locale des pilotes et mécaniciens au Ghana.

 

Le A-29 « Super Tucano :

 

Le Super Tucano est doté d’un turbopropulseur Pratt & Whitney Canada PT6A-68C deux fois plus puissant que celui du Tucano et actionnant une hélice Hartzell à cinq pales. Son fuselage est également plus long et deux mitrailleuses de 12,7mm Herstal M3P sont incorporées dans des ailes dotées d’un nouveau profil. Effectuant fréquemment des missions à basse altitude, et donc exposé à des tirs terrestres, l’habitacle du Super Tucano est protégé par un blindage en Kevlar. Un train d’atterrissage renforcé permet d’utiliser des pistes sommairement aménagées. L’appareil possède 5 points d’accrochage, dont un sous le fuselage, permettant d’emporter jusqu’à 1’500 kg d’armement selon diverses combinaisons. Ainsi, un canon de 20 mm peut être installé sous le fuselage, auquel s’ajoutent soit des bombes lisses ou guidées, des roquettes ou des missiles. Les missiles sont soit des AIM-9 Sidewinder, des MAA-1 Piranha ou des Python 3/4. Des réservoirs extérieurs de carburant peuvent également être utilisés, afin d’augmenter l’autonomie de l’appareil. 

 

 

 

Photo : Embraer A-29 « Super Tucano » @ FAB