01/07/2018

Le Portugal sur le point de signer pour le KC-390 !

1361423495.jpg

Embraer est sur le point de conclure un accord avec le Portugal confirmant le pays comme premier client à l'exportation pour l’avion de transport et de ravitaillement KC-390. 

"Nous discutons avec le gouvernement du contrat final", a déclaré le directeur général de l'avionneur brésilien, Paulo Cesar Silva, lors d'une conférence de presse organisée à Lisbonne le 26 juin dernier.

Les négociations entre l’avionneur brésilien Embraer et le Portugal ont débuté, il y a un an sur un total à l’époque de cinq KC-390, avec une option pour un sixième, avec des livraisons à partir de 2021.

Au-delà des États-Unis, Embraer a sa plus grande présence industrielle à l'étranger au Portugal, avec plusieurs partie du KC-390 construites dans sa filiale Ogma,  un fabricant de pièces d'avion et un spécialiste militaire de maintenance, de réparation et de révision à Lisbonne. Embraer a également établi une usine d'aérostructures, principalement pour ses jets d'affaires, à Evora.

Au Brésil :

Embraer est sur le point de livrer le premier avion de série, soit le troisième KC-390 à être construit à la 11e escadre de l'armée de l'air brésilienne à Rio de Janeiro d'ici la fin de l'année. Le Brésil s'est engagé à mettre en place une flotte de 28 appareils.

Accident sans trop de conséquences :

Le 5 mai dernier un KC-390 a effectué une sortie de piste sur l’aéroport de Gavião Peixoto (situé à 300 km au Nord Ouest de São Paulo). L’avion de transport militaire brésilien était en train d’effectuer un essai au sol. L’avion d’essai ne s’est pas arrêté et a terminé sa course dans l’herbe à plus de 250m du bitume. Il n’y a aucun blessé à déplorer mais le KC-390 a subi d’importants dommages notamment au niveau de ses trains d’atterrissage et sur une partie du fuselage.  Les essais ont repris depuis et il ne devrait pas y avoir de grosse contrainte sur le programme. On attend cependant, les résultats finaux de l’enquête.

L’Embraer KC-390 :

Le KC-390 est doté d’une avionique avec double affichage tête haute, avec un système de mission complet. L’avion est également doté d’un système complet d'autoprotection. Les pilotes disposeront de commandes «fly-by-wire» avec système de contrôle de vol et des fonctions optimisées, qui assureront d’excellentes performances avec un équipage réduit. L’équipage disposera de quatre grands écrans reconfigurables et de deux manches latéraux, le KC-390 permettra des utilisations sécurisées à partir de pistes semi-préparées. 

L’avion aura une capacité de décollage d’environ 72 tonnes avec une charge maximale de 20 tonnes. D’une longueur de 33,4 mètres et d’une hauteur de 11,4 mètres l’avion dispose d’une envergure de 33,9 mètres. Doté d’une porte cargo à l’arrière, l’avion pourra être également aménagé rapidement pour le ravitaillement en vol, ainsi que pour des missions spécifiques, comme l’écoute électronique par exemple. Le KC-390 est motorisé par deux IAE V2500-A5.

3428484671.jpg

 

Photos : 1KC-390 @ Alain Chelsi  2Le cockpit @ Embraer

11/06/2018

Le Super Tucano entre en service au Liban !

3XUFISVDKBG4NNFR67HM2A3PPQ.jpg

Les Forces Armées Libanaises (LAF) ont annoncé le 28 mai que quatre des six avions Embraer EMB 313 / A-29 « Super Tucano » d'attaque et de reconnaissance étaient arrivés sur la base aérienne de Hanat, au nord de Beyrouth. Les deux premiers avions sont arrivés en octobre 2017.

Le Département d'Etat américain a déclaré en mars que les « Super Tucano » font partie d'un programme d'assistance de 340 millions de dollars pour améliorer les capacités des FAL.

Le contrat avait été annoncé en juin 2015 par le Département d'Etat américain pour la vente des six « Super Tucano » au Liban.  L'ensemble proposé comprenait deux moteurs de rechange, des systèmes de capteurs électro-optiques MX-15, 2’000 kits de guidage laser pour les roquettes de 70 mm, et huit systèmes de détection et d’alerte de missiles AN/AAR-60 (V) 2 et huit systèmes de distribution de contre-mesures ALE-47 pour protéger contre les systèmes de défense aérien au sol, les systèmes de navigation et l'équipement et les services de soutien.

Il a été déclaré que les Super Tucanos libanais pourraient également lancer des missiles  Raytheon AGF-114 « Hellfire », ainsi que des bombes guidées par laser GBU-12 et GBU-58 « Paveway II », bien que ces armes ne fussent pas incluses dans le paquet proposé.

 

Le A-29 « Super Tucano :

Le Super Tucano est doté d’un turbopropulseur Pratt & Whitney Canada PT6A-68C deux fois plus puissant que celui du Tucano et actionnant une hélice Hartzell à cinq pales. Son fuselage est également plus long et deux mitrailleuses de 12,7mm Herstal M3P sont incorporées dans des ailes dotées d’un nouveau profil. Effectuant fréquemment des missions à basse altitude, et donc exposé à des tirs terrestres, l’habitacle du Super Tucano est protégé par un blindage en Kevlar. Un train d’atterrissage renforcé permet d’utiliser des pistes sommairement aménagées. L’appareil possède 5 points d’accrochage, dont un sous le fuselage, permettant d’emporter jusqu’à 1’500 kg d’armement selon diverses combinaisons. Ainsi, un canon de 20 mm peut être installé sous le fuselage, auquel s’ajoutent soit des bombes lisses ou guidées, des roquettes ou des missiles. Les missiles sont soit des AIM-9 Sidewinder, des MAA-1 Piranha ou des Python 3/4. Des réservoirs extérieurs de carburant peuvent également être utilisés, afin d’augmenter l’autonomie de l’appareil. 

 

Lebanese-A-29-Moody-AFB-22-3-17-800x445.jpg

Photos :Les premiers Super Tucano libanais @ FAL

03/05/2018

Americain Airlines commande des CRJ & E175!

original.jpeg

American Airlines, a signé une double commande auprès de Bombardier Canada et Embraer Brésil pour un total de 30 avions régionaux.

CRJ900

Chez Bombardier la commande ferme concerne 15 biréacteurs régionaux CRJ900 neufs. Le contrat d’achat est également assorti d’une option d’achat de 15 avions CRJ900 supplémentaires. Selon le prix courant de l’avion CRJ900, la valeur de ce contrat d’achat ferme s’élève à environ 719 millions de dollars américains.

À la livraison, American bénéficiera de la toute dernière amélioration apportée aux biréacteurs régionaux de la CRJ Series, soit la cabine Atmosphère qui offre une expérience améliorée aux passagers et qui peut loger un plus grand nombre de valises à roulettes surdimensionnées que n’importe quel autre avion de la même catégorie.

American a choisi PSA Airlines pour exploiter les 15 avions CRJ900 configurés en deux classes et comprenant 76 sièges, dont 12 sièges de première classe. La compagnie aérienne prévoit prendre livraison du premier avion doté du nouvel intérieur au cours du deuxième trimestre de 2019.

À propos de la cabine Atmosphère :

La nouvelle cabine Atmosphère hausse la barre en matière d’expérience des passagers dans le segment de marché des biréacteurs régionaux. Au nombre des principales caractéristiques du nouvel intérieur, il a une aire de séjour améliorée, la capacité de ranger les valises les roulettes d’abord, des toilettes plus spacieuses et un plus grand nombre de solutions de connexion. Tous ces éléments sont intégrés à une allure et à des choix de matériaux contemporains. En fait, la conception de la cabine Atmosphère permet à chaque passager de transporter et de ranger une valise à roulettes surdimensionnée dans les compartiments à bagages de la cabine de l’avion, ce qui réduit la quantité de bagages à enregistrer au comptoir ou à la porte d’embarquement. Pour en savoir plus, visitez le site 

E175 :

 

JAV20170428120525.jpg

En parallèle le transporteur a signé une commande ferme portant sur 15 avions E175 d'une configuration de 76 sièges. Le contrat a une valeur de 705 millions de dollars, sur la base des prix courants, et sera inclus dans le carnet de commandes d'Embraer pour le deuxième trimestre 2018. Les livraisons auront lieu en 2019 entre mars et novembre.

Combiné avec les trois précédentes commandes de la compagnie aérienne pour le E175, ce nouveau contrat se traduit par un total de 89 E175 pour American Airlines. La commande la plus récente a eu lieu en octobre 2017 pour dix avions.

American Airlines a choisi Envoy, une filiale à 100% d'American Airlines Group, pour exploiter les 15 avions qui seront configurés avec un total de 76 sièges, soit 12 en première classe et 64 en cabine principale, y compris les sièges Main Cabin Extra.

Photos : 1CRJ900 aux couleurs de AA@Bombardier 2E175 aux couleurs d’AA @ Embraer

13/04/2018

Très bon début pour le trafic aérien !

image-3.jpeg

L’Association du transport aérien international (IATA) a publié ses statistiques sur le trafic mondial de passagers pour février, qui indiquent une reprise de la croissance du trafic après un ralentissement de la demande observé en janvier. Ce ralentissement était alors attribuable à des facteurs temporaires, dont l’arrivée tardive du Nouvel An lunaire en 2018.

Le nombre total de kilomètres-passagers payants (RPK) a augmenté de 7,6 % par rapport à février 2017, en hausse de 4,6 % par rapport à la croissance annuelle observée en janvier. La capacité (nombre de sièges-kilomètres disponibles, ou ASK) a augmenté de 6,3 % et le coefficient d’occupation des sièges a gagné 0,9 point de pourcentage pour s’établir à 80,4 %, ce qui surpasse le précédent record mensuel de 79,5 % établi en février 2017.

Le mois de février marque un retour à une plus forte croissance de la demande, après le ralentissement temporaire de janvier. Cela a été soutenu par un contexte économique robuste et un bon niveau de confiance des milieux d’affaires. T outefois, l’augmentation des prix du carburant et, dans certains pays, des coûts de main-d’œuvre vont probablement atténuer la stimulation du trafic provoquée par les transporteurs à bas prix cette année », a déclaré Alexandre de Juniac, directeur général et chef de la direction de l’IATA.

23.jpg

Le trafic de passagers internationaux en février a augmenté de 7,2 % par rapport à février 2017, en hausse par rapport au taux de 4,2 % enregistré en janvier. Avec les compagnies aériennes d’Amérique latine en tête, toutes les régions ont enregistré une croissance annuelle plus élevée qu’en janvier. La capacité totale a augmenté de 5,9 % et le coefficient d’occupation des sièges a gagné 1,0 point de pourcentage pour s’établir à 79,3 %.

Les transporteurs d’Europe ont enregistré en février une augmentation de la demande de 6,8 % comparativement à l’année précédente, soit une légère accélération si on compare au taux de croissance de 6,0 % observé en janvier. Le nombre de passagers suit une tendance à la hausse selon un taux annualisé dans les deux chiffres, à la faveur de conditions économiques favorables qui règnent dans la région. La capacité a augmenté de 5,0 % et le coefficient d’occupation a gagné 1,4 point de pourcentage pour atteindre 82,2 %, le taux le plus élevé parmi toutes les régions.

Les transporteurs d’Asie-Pacifique ont vu le trafic augmenter de 9,1 % en février, par rapport à la même période l’année précédente. La demande est favorisée par une saine croissance de l’économie régionale et l’expansion du nombre de routes offertes. La capacité a augmenté de 8,4 % et le coefficient d’occupation a gagné 0,6 point de pourcentage pour s’établir à 80,5 %.

Les transporteurs du Moyen-Orient ont enregistré une augmentation de la demande de 3,4 % en février, par rapport à l’année précédente. La capacité a augmenté de 3,9 % et le coefficient d’occupation des sièges a perdu 0,3 point de pourcentage pour s’établir à 74,1 %. Les transporteurs de la région ont affronté des vents adverses au cours de la dernière année, dont l’interdiction temporaire des ordinateurs portables et les restrictions proposées visant l’entrée aux États-Unis des ressortissants de certains pays de la région.

Les transporteurs d’Amérique du Nord ont enregistré une hausse de trafic de 7,2 % en février, soutenue par le contexte économique relativement vigoureux des États-Unis, alors que le dollar plus faible semble contrebalancer certaines répercussions négatives sur le trafic entrant. La capacité a augmenté de 4,6 % et le coefficient d’occupation était en hausse de 1,9 point de pourcentage, à 78,0 %.

Les transporteurs d’Amérique latine affichent la plus forte croissance annuelle pour un deuxième mois consécutif, alors que le trafic a augmenté de 9,8 % en février, par rapport à février 2017. C’est une hausse de 8,1 % par rapport à janvier. La demande continue de se rétablir après la difficile saison des ouragans de 2017. La capacité a augmenté de 8,9 % et le coefficient d’occupation a gagné 0,6 point de pourcentage pour s’établir à 81,5 %.


Les transporteurs d’Afrique ont enregistré durant le mois une hausse de trafic de 6,3 % par rapport à février 2017. La croissance s’est manifestée dans un contexte économique régional qui s’améliore. Au Nigéria, la confiance des milieux d’affaires a augmenté de façon radicale au cours des 15 derniers mois, tandis qu’en Afrique du Sud, l’allègement de l’incertitude politique a permis, pour la première fois en plus d’une année, une amélioration de la confiance des gens d’affaires. La capacité a augmenté de 3,3 % et le coefficient d’occupation des sièges a gagné 1,9 point de pourcentage pour s’établir à 67,8 %.

13-etihad-787-9-tismeyer.jpg

Photos : 1 A380 Singapore Airlines@ Weimeng 2 B767 American Airlines @ Rob Tisch3 B787 Ethiad @ A.Tisler

07/04/2018

Embraer a livré le premier E190-E2 !

img_7468.jpg

Embraer et la compagnie aérienne régionale norvégienne Wideroe ont célébré la livraison du premier appareil de la nouvelle série E-Jet E-2. L’avion un E190-E2 de 114 places entrera en service sur une route entre Bergen et Tromso en Norvège, dès le 24 avril prochain.

Le transporteur norvégien Wideroe, qui détient une commande ferme pour trois E190-E2 et des options sur 12 autres a choisi les jets d'Embraer. Le PDG de Wideroe Stein Nilsen a expliqué « La compagnie a besoin de petits jets: tels que le E190-E2 pour jouer un rôle important pour le développement du groupe ».

La compagnie prévoit d'utiliser les avions pour relier ses bases dans le sud-ouest du pays vers des destinations lointaines dans le nord, ainsi que de lancer des services de Bergen à, potentiellement, plusieurs destinations européennes.

embraer,aviation brésil,wideroe,compagnies aériennes,transport régional,nouveaux avions de ligne,les nouvelles de l'aviation,aviation francophone,infos aviation,famille e-jet-2

La nouvelle famille E2-Jet : 

Parmi les plus grandes nouveautés qui composent la nouvelle famille E-Jet, on trouve la refonte des ailes, une amélioration du de l’espace cabine et la nouvelle suite avionique et l’entrée en service de la quatrième génération de commande de vol électrique. Un autre changement important concerne le remplacement des moteurs existants pour la famille « PurePower » de Pratt & Whitney. Cette nouvelle génération de moteurs dispose de la technologie « Geared Turbofan », qui permet à la soufflante de tourner à une vitesse inférieure à celle du compresseur, réduisant considérablement la consommation et le bruit.

Embraer estime que le nouveau E-Jets E2 a un coût par siège similaire à celle des avions à fuselage étroit remotorisés tel que, l'A320neo d'Airbus et le Boeing 737MAX. Mais le constructeur estime que le coût par voyage sera nettement plus faible, ce qui pourrait créer une nouvelle niche de marché avec moins de risques et un dimensionnement correct de la flotte pour les compagnies aériennes. La famille E-Jet E2 dispose actuellement d'un portefeuille de 267 commandes fermes, plus de 373 options et droits d'achat, composés de compagnies aériennes et des sociétés de leasing.

embraer,aviation brésil,wideroe,compagnies aériennes,transport régional,nouveaux avions de ligne,les nouvelles de l'aviation,aviation francophone,infos aviation,famille e-jet-2

Photos : 1Le premier E190-E2 aux couleurs de Wideroe 2Cocpkit 3E190-E2 @ Embraer