23/04/2020

Des Cessna Latitude pour l’Unité d’inspection japonaise !

69518_jasdflatitudes_916863.jpg

L’escadron de vérification en vol de la Force aérienne d’autodéfense japonaise (JASDF) basé à Iruma au nord de Tokyo va recevoir trois Cessna Citation Latitude pour venir remplacer les vénérables Mitsubishi NAMC YS-11. Ces appareils ont pour mission de surveiller la précision des approches aux instruments dans les aéroports japonais.

Les "Latitude " sont dotés de l'équipement d'inspection en vol UNIFIS 3000-G2 conçu par la mission spéciale norvégienne d'Oslo. Cet outil peut être utilisé pour analyser les procédures d'approche et recevoir des signaux électroniques qui font partie des aides à la navigation. Ces avions vont ainsi reprendre le rôle très important qui concerne la vérification de l'intégrité des approches aux instruments et des procédures des voies aériennes qui constituent l'espace aérien national du Japon.   

 Pour les missions spéciales :

Lorsque les clients gouvernementaux, militaires et commerciaux veulent des solutions aéroportées pour des missions critiques, La gamme des avions « Citation Latitude » offre des possibilités d’aménagement pour les missions d’ambulances aériennes, les ISR, les transports publics, l'inspection en vol, la formation et un certain nombre d'autres opérations spéciales.

862945858.jpg

Le Citation « Latitude » vient s'insérer dans la gamme du constructeur entre le Citation «XLS+» et le Citation « Sovereign », il peut transporter jusqu'à huit passagers avec une charge utile de carburant plein de 454 kg, une vitesse de croisière maximale de 442 noeuds, une vitesse vraie (819 kilomètres à l’heure) et une distance franchissable de 2’000 nautiques miles (3’704 km). L'avion est proposé au prix de départ de 13,9 millions de dollars USD. L'avion peut être exploité sur les aéroports avec des pistes  courtes de l’ordre de  3’900 pieds (1’189 mètres) avec une altitude maximale de 45’000 pieds (13’716 mètres) et grimpera directement à 43’000 pieds (13’106 mètres) en 23 minutes. S'il reprend de ces deux cousins la formule aérodynamique générale, avec notamment une voilure à faible flèche et un empennage cruciforme, le « Latitude » est néanmoins doté d'un nouveau fuselage avec une cabine "full stand up" de 1,83 m de haut pour 1,95 m de large. Pour les moteurs, Cessna a choisi de reprendre ceux qui motorisent le « Sovereign », soit  des Pratt & Whitney Canada PW306, mais dans une version légèrement différente, le  PW306D qui fournit jusqu'à 25,35 kN de poussée. Le Citation « Latitude » est construit majoritairement en aluminium et n’est pas équipé de commandes de vol électriques.

90466094_3493473634012479_6941289873349279744_o.jpg

Photos : Les Latitude destinés à la JASDF @ Cessna Textron

 

 

15/02/2020

Vol inaugural pour le Gulfstream G700 !

308.JPG

Le Gulfstream G700 a effectué son vol inaugural ce vendredi après-midi, au départ du siège de Gulfstream Aerospace à l'aéroport international de Savannah Hilton Head à 13H19. Après un vol d’une durée de 2h32, l’avion est venu se poser sans encombre. Piloté par Jake Howard et Eric Holmberg, avec l'ingénieur de test en vol Bill Osborne, le premier test en vol G700- T1 a été effectué un mélange de carburant d'aviation durable 30/70.

Le G700 a été présenté comme le dernier produit phare de la société en octobre au NBAA-BACE, où Gulfstream a présenté une maquette de cabine à grande échelle et a montré une vidéo du premier avion de test circulant sous sa propre puissance. Cinq avions d'essai en vol ont déjà été fabriqués et la cellule d'essai structurel a terminé les tests de charge.

4859.jpg

Configuration des essais :

Ce premier modèle, le T1 mettra l'accent sur l'expansion de l'enveloppe, le flottement, les décrochages, les qualités de vol, le contrôle de vol et la formation de givre.  Le T2 sera utilisé pour le développement de la cabine et test statique. Le T3 testera les charges, le fonctionnement des moteurs dont les inverseurs de poussée, les performances sur le terrain et performances en montée. Le T4 sera dédié au système de contrôle de l'environnement, systèmes mécaniques. Pour terminer, le  T5 se consacrera à l’avionique et le simulateur. Un sixième G700 servira également d'avion de test en vue de la production.

Le G700 :

Le G700 annonce une nouvelle ère pour Gulfstream, qui repose sur les investissements de la société depuis des décennies dans la recherche et le développement et sur les succès qui en découlent. L’avion dispose de la cabine la plus haute, la plus large et la plus longue du secteur, avec des capacités de distance franchissable et de vitesse de pointe. Le G700 peut parcourir 13’890 kilomètres à Mach 0,85 ou 11’853 km à Mach 0,90.

Nouvelle cabine :

La toute nouvelle cabine dessinée pour le G700 permettra aux passagers d’étendre leur style de vie personnel et professionnel à leur avion. Avec un maximum de cinq espaces de vie, le G700 offre un ultra grand pont avec un salon passagers avec un compartiment pour l’équipage, une salle à manger ou de conférence de six places, et même une suite parentale avec douche. La « Gulfstream Cabin Experience » favorise et améliore le bien-être grâce aux 20 fenêtres ovales panoramiques, les plus grandes du secteur, l’altitude de cabine la plus basse de l’industrie, 100% d’air pur et une cabine très silencieuse.

L’avion offre également une gamme de commodités pour la cabine qui révolutionnent les avantages des voyages en avion d’affaires, notamment le système d’éclairage circadien le plus avancé de l’aviation. La technologie développée par Gulfstream recrée le lever et le coucher du soleil grâce à des milliers de voyants blancs et ambre, amenant doucement les passagers dans leur nouveau fuseau horaire et réduisant considérablement l'impact physique de voyager sans arrêt à l'autre bout du monde.

3127989360.jpg

Avionique et motorisation :

Le G700 est doté du Symmetry Flight DeckTM, avec barres de contrôle à contrôle actif et écrans tactiles LCD diagonal de 8 pouces, le poste de pilotage est également équipé de série du système Predictive Landing Performance System. Le système avertit à l'avance les pilotes des éventuelles sorties de piste, afin qu'ils puissent ajuster les approches ou circuler grâce aux cartes mobiles des aéroports 2D et 3D. La carte mobile 2D présente les pistes, les voies de circulation, les structures aéroportuaires et les panneaux de nombreux aéroports sur les écrans de navigation, tandis que la carte mobile 3D intègre le système de vision synthétique (VFI). Le poste de pilotage Symmetry G700 est également livré en standard avec le système de vision de vol améliorée et la vision synthétique sur deux écrans tête haute. La vision synthétique SmartView® de Honeywell améliore considérablement la connaissance de la situation de l’équipage de conduite en fournissant une grande image synthétique couleur 3D du monde extérieur, afin d’améliorer la sécurité et l’efficacité. Couplé au système NGFMS d’Honeywell, optimisé pour les futures fonctionnalités de gestion du trafic aérien (ATM) afin d’améliorer l’efficacité énergétique, de réduire les coûts d’exploitation directs, de réduire la charge de travail du pilote et d’améliorer la sécurité avec la représentation du trafic ADS-B à proximité sur l’affichage multifonction du poste de pilotage, ce qui permet à l’équipage de conduite de mieux connaître et comprendre le trafic aérien qui l’entoure.

L’avion sera motorisé par les nouveaux moteurs Rolls-Royce Pearl 700 conçu en partenariat avec Gulfstream. Le moteur dispose d’un nouveau système basse pression et d'un compresseur axial haute pression à 10 étages, ce qui permets une augmentation de 8% de la poussée de décollage à 18’250 lb par rapport au moteur de conception plus ancienne. Le moteur offre un rapport poussée poids supérieur de 12% et une efficacité supérieure de 5%, tout en maintenant ses performances en matière de réduction du bruit et des émissions de CO2. Le moteur sera certifié pour l’utilisation de biocarburant.

Autres technologies avancées utilisée pour le Pearl 700 est l’impression 3D qui permet de fabriquer des carreaux de céramique à l’intérieur de la chambre de combustion, afin de limiter la chaleur et le bruit, ainsi que des buses en céramique pour simplifier la fabrication et réduire le poids. Le Pearl 700 est soutenu par le programme de maintenance horaire amélioré de Rolls-Royce CorporateCare et comprend une nouvelle unité de surveillance de l'état du moteur avec surveillance avancée des vibrations, communications bidirectionnelles et possibilité de reconfigurer à distance les fonctions de surveillance du moteur depuis le sol. Il intègre les données dans un système d'analyse basé sur le cloud, d'algorithmes intelligents et d'intelligence artificielle.

De plus, le G700 est doté d’ailettes de conception nouvelle. La motorisation et les ailettes garantissent à l'aéronef des performances exceptionnelles. L’appareil offrira d’excellentes performances de décollage et d’atterrissage et pourra facilement opérer dans les aéroports avec piste courte et à haute altitude.

2285268929.jpg

Photos : 1 Décollage du G700 2 Cockpit 3 Intérieur 4 le G700 @ Gulfstream

 

10/02/2020

Forte présence de Dassault Aviation au Singapour Air Show !

800px-Dassault_Falcon_8X,_Paris_Air_Show_2019,_Le_Bourget_(SIAE8623).jpg

Le marché des jets privés en Asie est en pleine évolution et l’avionneur français Dassault Aviation détient une position importante sur ce marché avec pas moins de 20% de celui-ci. Le Singapour Air Show ouvre ses portes demain au sein du Changi Exhibition Center.

Dassault Aviation présentera cette année sa gamme de jet ultra-long avec le Falcon 8X et l’avion à hautes performances le Falcon 2000LXS. Se sera également l’occasion pour l’avionneur de présenter le tout nouveau Falcon 6X actuellement en développement. Le 6X offrira la plus grande section de cabine de tous les jets d'affaires construit à cet effet. Pour ce faire le public pourra admirer une cabine grandeur réelle sur l'exposition statique, soit une grande première dans la région.

Le Falcon 8X :

La cabine du Falcon 8X est haute de 1,88 m, large de 2,34 m et longue de 13 m. Elle offre aux clients la plus grande variété d’aménagements intérieurs du marché. Plus de 30 configurations sont possibles. Trois tailles de « galley » sont disponibles, dont deux offrants un compartiment de repos équipage en option. Les opérateurs peuvent choisir parmi une large sélection de dispositions d’aménagement des sièges et des salons passagers. La zone des toilettes arrière, pourra également accueillir une douche en option.

Le Falcon 8X peux parcourir 6’450 nm sans escale à Mach 0,80 avec huit passagers et trois membres d’équipage à bord. Il est équipé d’une version améliorée du réacteur Pratt & Whitney Canada PW307 particulièrement efficace en économie de carburant et permettra de réduire les coûts d’exploitation.

Le 8X est doté d'une panoplie de systèmes de bord innovant, largement éprouvés à bord du 7X, dont une version améliorée du système de commandes de vol numériques. Il offre également un cockpit redessiné équipé en option d'un affichage tête haute (HUD), combinant les modes de vision infrarouge et synthétique.

Le Falcon 2000 LXS :

084_Falcon2000LXS_2012DVD39_R20.jpg

Avec ses pleins de carburant, le Falcon 2000LXS offrira une capacité de charge utile de près d’une tonne (2,190 lb), une masse maximale au décollage (MTOW) de 42 800 lb (19,4 tonnes) et une longueur de piste équivalente de 4675 ft (1420 m), soit de 1000 ft (300 m) de moins que les autres avions de sa catégorie. 

A Mach 0,80, le Falcon 2000LXS pourra parcourir 4000 nm (en configuration standard, avec le plein carburant, 6 passagers, les réserves NBAA IFR). L’avion pourra effectuer une montée directe à 41 000 ft (12 500 m) en 19 minutes, puis atteindre 45 000 ft (13 700 m) à mi-croisière. Son plafond maximum est certifié à 47 000 ft (14 325 m). En configuration typique de fin de vol, le Falcon 2000LXS pourra se poser sur une longueur de piste de 2260 ft (690 m), soit une distance équivalente à des avions de type turbopropulseur.
 

Le niveau sonore de la cabine du Falcon 2000LXS a été abaissé de deux décibels par rapport à son prédécesseur. L’avion sera livré en standard avec le nouveau système multimédia « FalconCabin HD+ », dont la qualité et l’ergonomie constituent une nouvelle référence pour la marque. Ce système offre des écrans hautes définition jusqu’à 22 pouces et des fonctions contrôlables à distance depuis un «  iPodTouch » ou un «iPhone». Une application spéciale permet aux passagers de contrôler tous les éléments de leur environnement comme l’éclairage ou la température de la cabine. Le système de téléphonie par satellite AirCell Axxess II sera également proposé en standard à bord du Falcon 2000LXS. 

Le Falcon 6X :

c027ddc1e7c3434189077da9a273df63dcbe45b4e8dabd449d405c3efc1f6526.jpg

Le Falcon 6X est largement basé sur l'aérodynamique et les caractéristiques du système Falcon 5X qui ont été validées lors du programme d'essais préliminaires en vol. Il a été optimisé pour tirer parti du nouveau moteur, offrant une plus grande autonomie et une cabine plus longue et plus hauteLa cabine du Falcon 6X mesure 1,98 m de haut et 5,8 m de large, la section la plus large et la plus large des avions d'affaires construit et mesure près de 12,3 m long. La cabine peut accueillir 16 passagers dans trois salons distincts, offrant de la place pour de multiples configurations, y compris une grande entrée, une aire de repos pour l'équipage et un spacieux salon arrière.

Chaque élément du style et du design de la cabine a été entièrement repensé, résultat d'une étude approfondie des goûts des clients. Les lignes continues ininterrompues améliorent la sensation de l'espace de la carlingue. Avec le 6X c’est également plus de lumière naturelle qui pénètre dans l'habitacle grâce à ses 29 fenêtres extra-larges, y compris un puits de lumière unique, le premier de l'aviation d'affaires conçu pour fournir une luminosité supplémentaire dans une zone généralement dépourvue de lumière naturelle. 

En ce qui concerne la motorisation, Dassault Aviation a opté pour le moteur Pure®Power PW812D de Pratt & Whitney Canada. Le moteur Pure Power PW812D offre une puissance de 13'000 à 14’000 lb. Équipés d'un ventilateur monopièce à faible maintenance et d'une chambre de combustion Talon à réduction d'émission, les moteurs PurePower de la famille PW800 offrent la plus grande efficacité, une fiabilité et facilité de maintenance reconnue et ont accumulé plus de 20’000 heures d'essais à ce jour.

En ce qui concerne l’avionique, l’avion disposera du nouveau poste de pilotage EASy III de troisième génération. Il sera livré avec un équipement complet, y compris le pack de vol électronique FalconSphere II de Dassault et le système de vision révolutionnaire FalconEye Combined Vision System, le premier écran tête haute pour combiner des capacités de vision améliorée et synthétique.

Le Falcon 6X aura une vitesse de pointe de Mach 0,90 et une portée maximale de 5’500 milles marins (10 186 km), plus longue que tout autre avion de sa catégorie. Il peut voler directement de Los Angeles à Genève, de Pékin à San Francisco ou de Moscou à Singapour à une vitesse de croisière longue distance. Il peut également relier New York à Moscou, Paris à Pékin ou Los Angeles à Londres lors d'une croisière de Mach 0,85.

Selon le calendrier de Dassault, le Falcon 6X effectuera son premier vol au début de 2021 et commencera ses livraisons en 2022.

Photos : 1 Falcon 8X 2 Falcon 2000XLS 3 Falcon 6X @ Dassault Aviation

 

 

07/02/2020

Le Pilatus PC-24 certifié sur les pistes en herbe !

pilatus-pc-24-super-versatile-jet-las-vegas.jpg

C’est une grande première mondiale, l’avionneur suisse Pilatus a obtenu la certification de son jet d’affaires PC-24 pour les atterrissage et décollage sur piste en herbe. Cette certification complète celle obtenue pour les opérations sur le sable et le gravier sec délivrée en 2018.

Une campagne de test complet post-certification a été réalisée tout au long de l’année 2019 pour certifier le « Super Jet polyvalent » pour un fonctionnement sur les pistes non pavées et dans des conditions différentes. Avec effet immédiat, tous les PC-24 peuvent désormais être utilisés sur les pistes non pavées humides et enneigées. 

Deux fois plus d'aéroports avec le PC-24 :

Le PC-24 a été développé pour une utilisation sur le terrain rugueux dès le départ. Sa performance exceptionnelle sur des pistes courtes et non revêtues ouvre un degré incroyable de flexibilité et de nouvelles possibilités. Par rapport à d'autres avions d'affaires actuellement sur le marché, le PC-24 donne accès à presque deux fois plus d’aéroports dans le monde entier. Plus aéroports signifie plus d'options et permettre d’atteindre les destinations plus rapidement avec un gain de temps précieux. 

Tests à travers le monde :

L'Agence européenne de la sécurité aérienne (AESA) a exigé des tests pour la certification de décollage et d'atterrissage sur des pistes différentes sur plusieurs places d’atterrissages. Après une évaluation minutieuse des conditions locales, des tests ont été effectués en Amérique et en Europe. 

L'excellente piste à Goodwood, en Angleterre a été sélectionné pour les essais sur l'herbe sèche. D'autres essais sur pistes en herbe ont été réalisées à Kunovice en République tchèque, à Poitiers en France et à Duxford, en Angleterre. A Woodbridge, en Angleterre, les conditions complexes ont été reproduites en partie afin de répondre à toutes les spécifications de test pour les décollages et les atterrissages sur des surfaces de terre humide. Le PC-24 a également volé en Amérique du Nord: des essais sur les pistes de gravier recouvertes de neige ont été réalisées à Kuujjuaq au Canada.

Le Pilatus PC-24 :

Capable d’utiliser des pistes très courtes et peu aménagées, le PC-24 est le premier jet d’affaires du monde à pouvoir bénéficier d’une porte-cargo standard. Le jet dispose également d’une cabine très spacieuse dont l’intérieur peut être adapté aux exigences personnelles du client. Tout ce qui en fait un « Hyper Jet polyvalent », un avion qui est conçu pour une grande variété de missions en ligne avec les besoins individuels. Le cockpit est construit autour d’une suite avionique développée sur un concept de Pilatus baptisé « Advanced Cockpit Environnement » (ACE), avec quatre écrans de 12 pouces et un système de vision synthétique. Le PC-24 dispose d’une certification Single Pilot (un seul pilote) IFR (vol aux instruments).

Le jet offre un rayon d’action de 3’610 km avec quatre passagers (3’300 avec six passagers) et une vitesse de croisière maximale de 787 km/h. Il peut emporter jusqu'à 10 passagers en cabine pressurisée.

Son généreux compartiment bagages accessible en fond de cabine est desservi par une véritable porte cargo, située entre les ailes et le moteur, à l'instar de son petit frère à hélice, le PC-12NG. Le PC 24 peut donc, lui aussi, proposer une palette d'aménagements très diversifiée. Il est alimenté par deux réacteurs Williams FJ-44-4A montés à l'arrière du fuselage.

Avec une distance de décollage de 820m et une distance d'atterrissage de 770 m, le PC-24 est destiné à être utilisé également sur des pistes non revêtues (neige, herbe, sable).

L'appareil a également la possibilité d'atteindre rapidement un niveau de vol élevé (45 000 pieds), comme de nombreux jets d'affaire, pour échapper à l'intensité du trafic sur les principales routes aériennes et garantir ainsi, une meilleure souplesse d'utilisation dans les régions au ciel encombré.

pc-24-super-versatile-jet.jpg

Photos : 1 PC-24 aux USA 2 Atterrissage sur l’herbe @ Pilatus Aircraft

05/02/2020

Des Learjet 75 MEDEVAC pour la Pologne !

cq5dam.web_.570.570.jpeg

Lotnicze Pogotowie Ratunkowe (LPR) société spécialisée dans le domaine des avions ambulances (MEDEVAC) de Varsovie, en Pologne va recevoir deux Learjet 75 en configuration ambulance convertit via Fargo Jet Center.

Le Learjet 75 Liberty satisfait à des normes de sécurité plus sévères que la plupart des avions à réaction légers, respectant les mêmes exigences rigoureuses de certification que les avions commerciaux, assurant une tranquillité d’esprit ultime pendant les missions d’urgence médicale.

Fargo Jet Center a une grande expérience dans la conversion d’intérieurs d’avion pour utilisation d’évacuation médicale. FJC devrait prendre livraison des  Learjet 75 Liberty  à la fin de 2020, et livrera ensuite les deux apapreils converti en avion-ambulance à LPR en Pologne en 2021. Spectrum Aeromed, également basée à Fargo, a été sélectionnée comme fournisseur d’équipement médical aéroporté pour ce projet. L’équipe de Spectrum Aeromed contribuera à un intérieur d’avion-ambulance dédié de pointe, très personnalisé pour les deux avions Learjet 75 Liberty. 

Le Learjet 75 Liberty :

Avec un plancher plat et la cabine la plus longue de sa catégorie, l’avion Learjet 75 Liberty est idéal pour la conversion en avion-ambulance. Il a l’espace pour accueillir jusqu’à trois civières et du matériel médical de pointe, ainsi que des places pour le personnel médical. Le Learjet 75 Liberty assure également le vol le plus en douceur chez les avions légers, ce qui, dans les missions d’urgence médicale, ajoute au confort des patients soignés.

Le Learjet 75 Liberty offre des performances supérieures liées à une proposition de valeur exceptionnelle, et aux mêmes coûts d’exploitation que les avions concurrents qui offrent moins. Il est l’avion le plus rapide du segment des avions légers qui présente un plus grand rayon d’action que ses concurrents. Avec son autonomie de 2’080 milles marins, au départ de Varsovie, cet avion peut relier toute l’Europe, y compris l’Islande, et au-delà jusqu’en Afrique du Nord, en Russie et au Moyen-Orient.

En configuration civile, l’avion Learjet 75 Liberty est doté de six fauteuils, ce qui procure aux passagers de l’avion léger une liberté de mouvement sans précédent. Une porte coulissante standard assure un vol en toute tranquillité, tandis que des tables latérales rétractables et des ottomanes escamotables assurent productivité et confort.

Learjet-75-mit-G5000-©-Bombardier-900x816.jpg

Photos : 1 Learjet 75 Liberty 2 Cockpit @ Bombardier